AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sunday Night Detonation 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Sunday Night Detonation 7   Mer 18 Jan - 20:48


Animal I Have Become de Three Days Grace résonne dans l'arena, et c'est parti pour un autre épisode de Detonation ! Les feux d'artifice éclatent sur la scène et la foule fait déjà du bruit, attendant impatiemment de voir les étoiles montantes de la UCW se castagner sous leurs yeux. Et on commence tout de suite avec un résumé de la semaine précédente !

Dans un match opener, Vitro Hyte a affronté William Banks, match qui a fini en no contest avec l'intervention de Rick Gunther qui s'est attaqué au luchador, frustré de sa défaite à Supremacy. Banks a prit la défense du luchador et le Big Man de la UCW a dû quitter la salle. Chris Six a ensuite eu une victoire rapide sur Thomas Hardy, puis Perfect Coalition a battu The XTrem Psychos dans le cadre d'un Beat The Clock Challenge. DelRey Jackson et Nemo Epps se sont affrontés dans un match amical, remporté par DelRey. Le deuxième match du Beat The Clock Challenge a vu s'opposer les Drinkers à Lethal Starship, mais aucune équipe n'a battu le temps imparti, offrant donc à Perfect Coalition le title shot pour Crash!. Enfin, dans le Main Event, Sparkos a bénéficié de l'aide de son clan pour remporter un Triple Threat contre Zack Lionhart et Ricky Rakoto, récoltant la place de challenger au titre mondial.

Martin L. Jefferson : Nous sommes à Cleveland dans l'Ohio, et vous souhaitons la bienvenue à Detonation ! La semaine dernière a été explosive, et je suis persuadé que ce soir, de nombreux rebondissements nous attendent.

Mark Fitzerald : En effet, nous connaissons les challengers au différentes ceintures, mais la carte de Crash! laisse encore place à bien des surprises pour l'instant.


Dead Inside de Chimaira résonne soudain dans la salle, surprenant les commentateurs qui en perdent leur voix. Les lumières s'assombrissent alors que sur le stage apparaît Zack Lionhart, tête baissée, qui marche vers le ring.

Martin L. Jefferson : Etrange... je ne suis pas rassuré, quand on a vu le comportement inqualifiable de Lionhart à Supremacy et la semaine dernière, après ses défaites... ça ne me dit rien qui vaille.

Zack Lionhart atteint le ring, grimpe à l'intérieur et attend quelques instants au centre de celui-ci alors qu'une partie des fans lui lancent quelques insultes.

Mark Fitzzerald : Et dire que Lionhart était, avant Supremacy, l'un des lutteurs les plus appréciés du public...

Zack Lionhart lève la main pour demander aux spectateurs de faire moins de bruit, puis prend enfin la parole.

Zack Lionhart : Ces dernières semaines ont été difficiles pour moi, et je sais que j'ai eu un comportement qui a pu en choquer plus d'un. Je sais que j'ai déçu un certain nombre de fans en réagissant de la sorte. Mais si je suis là ce soir, ce n'est pas pour m'excuser auprès du public, mais auprès de quelqu'un en qui j'ai du respect. Je veux parler de Danny Thompson, le champion de la UCW. Danny, s'il te plaît, rejoins-moi.

Et Zack Lionhart attend de voir apparaître le champion. Viendra-t-il ? QUelques instants passent, et Lionhart ne semble pas être sûr de le voir débarquer, mais il attend quand même.

Alone & Easy Target des Foo Fighters résonne finalement, et Danny Thompson apparaît sur le stage, arborant fièrement sa ceinture. Accompagné d'une belle ovation comme il en a maintenant l'habitude, le champion rejoint le ring et fait face à Zack Lionhart pour savoir ce que celui-ci a à lui dire.

Zack Lionhart : Merci d'être venu, Danny. Comme je l'ai dis avant que tu vienne, il arrive que je fasse des choses que je regrette par la suite. Je regrette mes actions la semaine dernière et à Supremacy. Je m'excuse donc auprès de toi.

Danny semble hésiter. Il regarde la foule qui est partagée, certains les encouragent à se serrer la main, d'autres crient simplement "Cattle Mutilation".

Zack Lionhart : Je suis quelqu'un d'honnête, et si je te présente mes excuses, c'est parce que j'ai du respect pour toi.

"Exy" Danny : Qu'est-ce qui me garantit que tu ne me planteras pas un poignard dans le dos dès que l'occasion se présentera à nouveau ?

Zack Lionhart : Je te propose une garantie. Un match entre nous ce soir, pour mettre fin au doute. Je veux t'affronter comme je souhaitais t'affronter, de façon clean et fair-play.

"Exy" Danny : Je ne dis pas non à un match, mais le titre ne sera pas en jeu.

Zack Lionhart : Ca me convient.

Zack Lionhart tend alors la main au champion de la UCW. Celui-ci semble hésiter, il regarde ses fans, puis fixe Zack... et finit par lui serrer la main ! Après une courte mais franche poignée de main entre les deux hommes, chacun d'eux quitte le ring.

Martin L. Jefferson : Mon cher Mark, nous avons un Main Event digne de ce nom ce soir ! Le champion "Exy" Danny contre Zack Lionhart, je suis impatient !

Mark Fitzerald : D'autant plus que ce sera le premier match du champion depuis qu'il a remporté le titre. Autrement dit, ce soir, un champion de la UCW luttera pour la première fois !

Martin L. Jefferson : Oui, enfin champion ou pas ça reste surtout Danny... et Danny, c'est Danny !

Mark Fitzerald : Seriez-vous amoureux, Jefferson ?


Semisweet Symphony résonne dans l'arena, William Banks arrive sous le Titantron avec son peignoir en velours brodé "L'Elu" dans le dos. Il descend la rampe et à la moitié de celle ci, il lève les bras au ciel, lève la tête et s'arrête de bouger quelques secondes. Des pyros de toutes les couleurs explosent. Pendant que la foule se rue sur les billets qui tombent du ciel, il est monté sur le ring. En souriant, il enlève doucement son peignoir, le plie soigneusement avant de le donner à l'annonceuse près du ring. William Banks montre ses muscles, des étincelles tombent du dessus du ring quelques instants. Il descend enfin du coin et fait quelques étirements.

Mark Fitzerald : Voici maintenant le moment venu de vous présentez le premier match de la soirée. Ce sera le jeune William Banks qui sera opposé au gros gaillard, Rick Gunther ! Ce dernier aura l’occasion de se venger suite à ce qui s’est passé la semaine dernière.

Martin L. Jefferson : Et ça risque d’être un véritable carnage puisque Rick fait exactement le double du poids de Banks !

Mark Fitzerald : Oui mais enfin, dites-vous que peu importe l’adversaire, Rick Gunther fera pratiquement toujours le double de son poids !

Annihilation By The Hands of God de Roadrunner United se fait entendre dans l’aréna et c’est maintenant au tour de Rick Gunther de faire son entrée. Il marche lentement vers le ring sans quitter William Banks des yeux. Il monte les marches et pénètre finalement dans le ring, prêt à débuter le combat.

Martin L. Jefferson : Vous avez vu Rick Gunther lors de son entrée ? On aurait dit qu’il avait du mal à atteindre le ring en marchant ! Il aurait mieux fait de rouler ! Hahaha !

Mark Fitzerald : Vous dites vraiment n’importe quoi…

L’arbitre s’assure que les deux lutteurs ne cachent aucun objet dans leur costume et fait ensuite sonner la cloche pour annoncer le début de ce combat.





William Banks vs Rick Gunther

Rick Gunther entame ce combat en proposant une épreuve de force à William Banks. Ce dernier hésite mais fini par accepter. Il s’approche et le contact se fait. Aucune surprise dans cette épreuve de force puisque c’est Rick Gunther qui domine et qui repousse Banks de toutes ses forces. Le jeune lutteur se relève immédiatement et Rick se met à rire de lui. Mais Banks demande une autre épreuve de force ! Il s’approche de Rick et ce dernier tend les bras pour débuter l’épreuve. Mais Banks fait preuve d’intelligence en le surprenant avec un Kick dans l’abdomen et puis un DDT ! Ensuite, il martèle Gunther avec des kicks dans le dos au sol. Mais on dirait bien que ça n’a pas vraiment d’effets sur le gros gaillard puisqu’il parvient presque à se relever. Et Banks l’a compris puisque avant que Gunther soit sur pieds, il décide de courir dans les cordes et de porter un Shoulder Block à Rick qui était maintenant debout. Mais ce dernier ne tombe pas ! Alors Banks essaie de nouveau mais cette fois-ci, Rick était prêt et riposte avec un puissant Clothesline ! L’impact fût si fort que Banks en a même fait un Backflip !

Martin L. Jefferson : Wow mais quel impact !

Voyant Banks complètement déstabilisé, Rick Gunther décide de monter sur la 3e corde. Il s’élance pour un Big Splash ! C’est réussit ! Mais non ! Heureusement pour Banks, il s’en ait tiré à la dernière seconde ! Banks ne perd pas de temps à contre-attaquer puisqu’il sert un Shinning Wizard à Gunther qui tentait de se relever. Il monte sur la 3e corde, attend que Gunther se relève et veut déjà en finir avec son finisher, le Bird of Prey (Top Rope Spinning Wheel Kick) ! Mais Rick se baisse et réussit à esquiver ce coup. Mais Banks est déjà debout et revient à la charge avec un Jumping High Knee ! L’Élu tente le tombé.

1…

2……

Dégagement de Rick qui fait soulevé Banks dans les airs !

Mark Fitzerald : William Banks aura besoin de sa rapidité pour venir à bout de ce gros gaillard et c’est exactement ce qu’il fait !

Martin L. Jefferson : Oui mais même avec sa rapidité, je doute que William puisse l’emporter !

Mais le jeune William ne désespère pas puisqu’il y va cette fois-ci avec un Running DDT ! Rick est sonné alors son adversaire de ce soir en profite pour le relever et pour tenter un 99 Crusher. Il le place en position pour cette prise mais il n’arrive pas à soulever Rick Gunther dans les airs ! Celui-ci étant beaucoup trop lourd. William improvise donc avec un Headbutt ! Et un autre ! Il court dans les cordes et… Clothesline ! Mais non ! Rick Gunther a contré avec un puissant Spinebuster ! Rick court dans les cordes et écrase l’Élu de tout son poids avec un Big Splash ! Il tente immédiatement le tombé.

1……..

2……..

Mais ce ne sera pas 3 puisque William Banks parvient à relever l’épaule avec beaucoup de mal !

Martin L. Jefferson : Wow mais comment il a fait pour se défaire de ce gros tas !?

Mark Fitzerald : Attention à ce que vous dites Jefferson. J’ai entendu dire que les obèses avaient une meilleure ouïe que les personnes avec un poids normal.

Martin L. Jefferson : C’est vrai ?

Mark Fitzerald : Non mais quel idiot…

Rick Gunther, un peu furieux, tabasse William Banks au sol avec plusieurs coups de poing. Il le relève ensuite et le projette dans le coin du ring. Il s’élance… Écrasement sur Banks dans le coin du ring ! Oh mais non ! Ce dernier s’est tassé à la dernière seconde, laissant Rick s’écrasé lui-même dans le coin. Et voilà que Rick Gunther, un peu déstabilisé par le choc, se fait surprendre par un Roll-Up de son adversaire !

1……..

2……..

Vic… NON ! Dégagement in-extremis du gros gaillard !

C’est William qui se relève le premier et il se dirige vers Rick qui se relève tranquillement. L’Élu veut le relevé mais Rick réplique avec un violent coup d’avant-bras suivit d’un Cutter ! Il relève rapidement William et cette fois-ci, il y va avec une prise de soumission… Le Cobra Clutch ! Banks est en très mauvaise posture et tente désespérement de rejoindre les cordes avec sa main. Mais Rick Gunther applique encore plus de force pour l’obliger à abandonner ! Ce n’est qu’après plusieurs longues secondes que l’Élu a réussit à agripper les cordes. Rick Gunther lâche la prise au compte de 4 de l’arbitre. William s’écroule sur le ring, complètement accablé. Pendant ce temps, The Colossal Warrior s’éloigne un peu et semble attendre que son adversaire se relève pour tenter quelque chose…

Martin L. Jefferson : Mais qu’est-ce qu’il prépare celui-là ?

Mark Fitzerald : D’après moi, il se prépare à accueillir William Banks avec son Crazy Train Collision…

Et Mark a bien raison parce que aussitôt que le jeune lutteur se relève, Rick Gunther prend son élan dans les cordes et fonce vers lui avec un Clothesline From Hell !!! Mais William Banks passe sous son bras de justesse ! Rick se retourne immédiatement et se prend un Superkick de l’Élu. Mais il ne tombe pas. Banks est donc obliger de renforcer son attaque avec quelques claques. Rick Gunther tombe maintenant à genoux et… William Banks prend son élan dans les cordes pour revenir avec son finisher… SÉRÉNADE !!! Rick est complètement sonné et roule à l’extérieur du ring pour récupérer de ce puissant coup. Le jeune William veut le rejoindre à l’extérieur du ring mais l’arbitre l’en empêche. Il échange alors quelques mots avec l’arbitre et ce dernier lui donne finalement la permission d’aller chercher Rick.

Mark Fitzerald : Mais regardez Rick ! Bon dieu mais qu’est-ce qu’il fait !?

Effectivement, Rick était en train de chercher un objet sous le ring et au moment où William a passé sa tête entre la deuxième et troisième corde pour sortir du ring, Rick l’assomme avec un violent coup de chaise en plein crâne !!! L’arbitre fait alors sonner la cloche.

Spoiler:
 





Rick Gunther revient sur le ring avec la chaise encore dans ses mains. Ensuite, il se met à marteler le corps de William Banks avec de violents coups de chaise. William est complètement K.O au sol alors que Rick prend plaisirs à le massacrer. Rick Gunther relève Banks qui a peine à tenir debout, et le regarde en rigolant. Il prend son élan dans les cordes pour porter son Crazy Train Collision…

Mais ce sera pour une autre fois puisque Vitro Hyte arrive en courant à toute vitesse ! Il pénètre dans le ring et Rick fonce sur lui. Vitro l’esquive et attaque Rick avec plusieurs coups de poing mais ce dernier le repousse de toutes ses forces. Vitro est propulsé contre les cordes et voilà que Rick fonce encore une fois dans sa direction mais le Luchador se baisse et Rick est éjecté à l’extérieur du ring ! Le gros gaillard veut remonter mais Vitro s’empare de la chaise et le menace. Rick Gunther prend alors la décision de s’éloigner avec un air furieux. Vitro, quant à lui, s’occupe d’aider William Banks à se relever dans le ring.

Mark Fitzerald : Et bien une fois de plus, William et Vitro arrivent à s’en tirer face à ce gros gaillard !

Martin L. Jefferson : C’est du deux contre un, c’est injuste !



Nous voilà en backstage, et nous trouvons Hyrnalo qui regarde un peu partout autour de lui. Il semble chercher quelqu'un, et n'a pas l'air de bonne humeur. Sean Boswell passe à ce moment, se pavanant tel le gosse de riche qu'il est. Hyrnalo l'arrête d'un geste et l'interroge aussitôt.

Hyrnalo : Eh, toi !

Sean Boswell : Que... qu'est-ce qu'il y a ?

Hyrnalo : T'as pas vu Alexandra ? Je la cherche partout, cette emmerdeuse ! Elle est où ?

Sean Boswell : Eh, c'est pas ma faute si...

Hyrnalo : Réponds !

Sean Boswell : Ouais, je crois l'avoir vue en compagnie d'un black. Sais pas si ça peut t'aider. Bon, je dois y aller, j'ai un match dans pas longtemps.

Et Hyrnalo laisse partir Sean, l'air pensif. Avec qui est donc Alexandra ? C'est le moment d'une coupure publicitaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 7   Mer 18 Jan - 20:55

Nous sommes en backstage, et Dynamite Joe marche seul, tranquille. Quand Zack Lionhart arrive à ce moment et lui bloque le passage.

Dynamite Joe : Ne dis rien, je sais déjà ce que tu vas me dire... tu vas me demander pourquoi je me suis pas mêlé de mes affaires la semaine dernière, hein ?

Zack Lionhart : Non, pas du tout. Je voulais au contraire te remercier de ne pas m'avoir laissé blesser quelqu'un. J'étais... incontrôlable.

Joe paraît soulagé de cette réponse, et devient aussitôt plus cordial.

Dynamite Joe : Tant mieux. Et ne me remercie pas, j'ai fais ça pour t'aider. T'es l'un des rares ici qui a l'air d'aimer le hardcore.

Zack Lionhart : J'ai été champion Hardcore à la UZW. J'ai eu de beaux jours dans ce style de lutte, mais j'en ai gardé les marques.

Dynamite Joe : Dommage que le hardcore ne soit pas présent ici, mais qui sait, les choses peuvent peut-être changer...

Sur cette phrase énigmatique, Dynamite Joe continue son chemin, suivi du regard par Zack Lionhart.



Retour dans l'arena, alors que le theme de l'exorciste retentit, annonçant l'arrivée de Myster Ghost. Ce dernier est toujours aussi impassible que d'ordinaire, et se dirige vers le ring sans fixer personne.

Diamond Life de Tyga résonne maintenant dans la salle, et c'est Sean Boswell qui arrive. Il marche d'un air hautain vers le ring, mais lorsqu'il se retrouve devant Ghost il n'a pas l'air totalement rassuré. Il essaye néanmoins de le cacher et se met à provoquer son adversaire pour se donner une contenance. Ghost reste totalement neutre à ses singeries. L'arbitre fait alors sonner la cloche.



Myster Ghost vs Sean Boswell



La cloche vient de retentir dans toute l’aréna. Nos deux lutteurs se font face. Sean Boswell tend sa main à Ghost, quelques applaudissements se font entendre dans la salle pour cet acte fair-play. Contre toute attente, Sean Boswell envoie un coup de pied monstrueux dans les parties de Ghost !Et l’arbitre qui n’a rien vu ! Sean Boswell relève Ghost qui se tient les parties avec les mains…le projette dans les cordes et … Powerslam porté par Boswell. Tentative de tomber par le gosse de riche :

1…

Non,même pas Deux…Sean Boswell frappe dans ses mains et attend que Myster Ghost se relève…Le gosse de riche,qui fait ses débuts,ce soir,à la UCW,se projette dans le cordes et…Running DDT ! Non, contré par Myster Ghost qui lui donne un coup dans l’abdomen. Serait-ce déjà la fin du jeune loup ? On sait ce qui va se passer, Myster Ghost va placer son Pedigree et le match est déjà terminé…
Ghost fait des taunts à la foule ! Mais Boswell n’attend pas une seconde et se dégage, envoyant, au passage, un low Blow dans les parties déjà meurtries de Myster Ghost…
Ghost est au sol, se tordant, une nouvelle fois de douleur aux parties…Sean Boswell tente le tombé :

1…

2…

Ghost se dégage ! Sean veut en terminer et prend de l’élan pour porter son punt kick à Ghost…Il court et Punt Kick ! Non Ghost s’est reculé juste à temps et fais un Roll Up à Sean Boswell…

1…

2…

Non ! Boswell contre le Roll Up en un autre Roll Up :

1…

2…

3…Non, Ghost se dégage une nouvelle fois ! Ils se relèvent en même temps et se projettent dans les cordes…

Boswell évite une clothesline de Ghost, continue de se projeter…Mais reçoit une énorme Big Boot de Ghost ! Myster Ghost tombe sur Boswell, le match est plié :

1…

2…

Mark Fitzerald : Dégagement de Sean Boswell ! Quel courage de sa part !

Martin L. Jefferson : Et mon cul c'est du poulet ?

Mark Fitzerald : Je ne veux pas le savoir.

Hero de Skillet se fait entendre sur le stage de l’aréna, des huées se font entendre par la foule et c’est Chris Six, enfourché sur sa moto, qui est là, il s’approche non loin du ring et fait face à Myster Ghost qui le regarde droit dans les yeux…Roll Up de Boswell !!!

1…

2…

3 !!!

Spoiler
Eh non, pas trois !



Dégagement in extremis de Ghost ! Eh oui, Ghost n’en a pas fini avec lui, il doit d’abord gagner son match puis penser à Six qui le regarde méchamment.
Le gosse de 22 ans se projette dans les cordes et ce fait réceptionné par un Spinebuster qui résonne dans toute l’aréna ! La foule est en délire ! Des chants « Myster Ghost » se font entendre et Six grimpe sur le ring…L’arbitre le remet à sa place, pendant se temps là, Ghost s’est placé dans le coin, on sait TOUS ce que ça signifie : il attend sa proie pour lui porter son Spear…

Il court vers Sean Boswell…Spear ! Spear porté par Myster Ghost! Il n’a plus qu’à faire le tombé :

1…

2…

3 !!!

Spoiler:
 



Alors que le theme de l'exorciste résonne, Myster Ghost se tourne maintenant vers Chris Six qui s'est approché du ring, batte de baseball en main. Le voilà qui fixe le Ghost dans les yeux. Les deux hommes sont masqués, impossible de lire leurs pensées sur leur visage, mais la tension est bien là. Chris Six fait alors quelques pas vers le ring, et Ghost semble l'inviter à venir !

Les deux hommes sont à présent dans le ring, face à face. Myster Ghost vient de disputer un match, mais il n'a pas peur de ce défi que semble lui lancer Six. Et, alors que soudain Six fait un geste brusque, Ghost le soulève pour une Suplex !!! Six se relève, Ghost court vers lui pour une Clothesline... esquivée par Six qui récupère alors sa batte de baseball et lui envoie un puissant coup dans la face !!!
Myster Ghost est inerte au sol, Chris Six le porte sur ses épaules…

Martin L. Jefferson : Oh non, pas cette prise extrêmement dangereuse !

Carbon Driver de Six sur Ghost ! Six regarde sa victime…et sort du ring doucement, réenfourche sa bécane et s’en va…


Nous faisons un tour en backstage, où Thomas Hardy et The XTrem sont en grande conversation avec Miss Felicity X. Cette dernière écoute attentivement le débat, tandis que les deux hommes débattent vivement sur un sujet qui leur tient à cœur : être extrême…

The Xtrem : Tu vois ? Dans cette fédération, je suis le plus extrême d’entre tous ! As-tu déjà vu quelqu’un s’appeler THE Xtrem sans être extrême ? Pas moi en tout cas…

Miss Felicity X : Hum… J’adore les lutteurs extrêmes !

Thomas Hardy : Tu aimes les lutteurs extrêmes ? Et bien, regarde bien mes matchs ! C’est du 100% extrême ! Après tout, je suis un peu comme Jeff Hardy ! Le gars le plus extrême de tous les temps ! Alors que toi, Xtreme… Tu oses t’autoproclamer « l’extrême », alors que tu n’as rien fait d’extrême de ta vie !

The Xtrem : Ah oui ? Et toi, « Hardy » ? Tu t’autoproclames être un Jeff Hardy alors que je suis sûr que tu ne l’as jamais rencontré de ta vie ! Et parlons de Hardy, je te parie que je peux mieux l’imiter que toi, pour te prouver que JE suis un meilleur Hardy que toi !

Thomas Hardy : D’accord. Pari tenu. Mais qu’est-ce qu’on pourrait parier ?

Miss Felicity X : Et pourquoi pas une soirée avec moi ? J’adorerai être en compagnie d’un Jeff Hardy !

The Xtrem ET Thomas Hardy : D’accord !

Puis The Xtrem est le premier à commencer le concours d’imitation en imitant l’entrée de Jeff Hardy, tout en chantant sa musique…

The Xtrem : Don’t you see the writing on the wall ?

Thomas Hardy : Non, pas vraiment, c’est interdit d’écrire sur les murs…

Puis The Xtrem fait la même danse que Jeff Hardy avec les feux d’artifices, même si cette fois-ci il n'y en a pas… Et il trébuche bien malgré lui sur le sol ! Thomas Hardy et Miss Felicity X se mettent à rire de tout leur cœur, tandis que The Xtrem, en colère, se relève.

Thomas Hardy : AH ! AH ! C’est tout à fait comme Jeff Hardy ! Il prend des risques inutiles pour tomber de haut ! C’est bien essayer, mais laisse la place au VRAI Jeff Hardy !

The Xtrem : C’est ce qu’on va voir…

Et c’est au tour de Thomas Hardy de venir imiter l’entrée de son idole, en chantant lui aussi sa musique d’entrée…

Thomas Hardy : Time has come and gone for words. A thousand threats I’ve heard before. But words are cheap, but lies are big to take !

The Xtrem : Si tu es trop cheap pour des mots, alors j’imagine que tu dois vivre dans la rue !

Puis Thomas fait à son tour la danse de Jeff… qu’il réussit ! Ce qui lui vaut une main d’applaudissement de Miss Felicity X, et une petite jalousie de The Xtrem. Puis, il fait comme Jeff Hardy et se mit à courir… Mais trébuche à son tour par terre !

The Xtrem : AH ! AH ! AH ! Heureusement que tu sais courir, sinon, on aurait pu croire que tu n’es pas Jeff Hardy !

Thomas Hardy : Ta gueule ! Moi, au moins, je suis capable de danser sans tomber par terre !

The Xtrem : Et moi, je suis capable de courir sans tomber par terre !

Thomas Hardy : C’était un accident !

The Xtrem : Si Jeff Hardy faisait autant d’accidents, alors des gars comme toi auraient déjà gagné le championnat de monde de la WWE !

Thomas Hardy : Et si Jeff tombait à chaque danse qu’il fait, il aurait tellement honte qu’il déciderait de s’appeler « The Xtrem » !

The Xtrem : Ah oui ?

Thomas Hardy : Oui.

Et ils s’approchent l’un de l’autre pour commencer à se battre, mais Miss Felicity X les en empêche.

Miss Felicity X : Du calme, messieurs ! Vous… vous êtes tous les deux très bons ! C’est pour ça que je déclare qu’il y aura une égalité ! Bravo, messieurs, vous êtes tous les deux des Jeff Hardy !

The Xtrem ET Thomas Hardy : Alors j’aurai une soirée avec toi ?

Miss Felicity X : Mais je ne peux pas sortir avec deux Jeff Hardy en même temps ! Désolé mais comme vous êtes SI bon à imiter Jeff Hardy, je ne vais pas pouvoir vous départager ! Ce sera pour une autre fois !

Puis elle part en riant de son côté, tandis que The Xtrem et Thomas, déçus, partent dans le leur. Et c'est le moment de partir de notre côté pour une page de publicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 7   Mer 18 Jan - 20:55

DelRey marche dans les couloirs, il est déjà en tenue et se dirige vers l'arena pour son match contre Dynamite Joe. A ce moment passe un Hyrnalo rouge de colère, qui, sans prévenir, soulève DelRey au-dessus du sol et se met à hurler.

Hyrnalo : Où est Alexandra, connard ?

DelRey : C'est quoi ton problème ? J'en sais rien du tout, moi, je sais même pas qui c'est !

Hyrnalo lâche DelRey, un peu étonné.

Hyrnalo : A bon ?

DelRey : Puisque je te le dis ! Bon, faut que j'y aille, j'ai un match là.

Et DelRey s'en va, laissant Hyrnalo poursuivre ses recherches après cette petite erreur sur la personne.


Retour dans l'arena, Jungle Boogie:Kool and The Gang commence et la salle est baignée de lumières vertes et rouges. Quand le hurlement se fait entendre, Delrey apparaît sous le Titantron et effectue une petite danse de boxeur puis descend la rampe en tapant dans les mains des fans. Il monte sur le ring et grimpe directement sur la deuxième corde en frappant dans ses mains au dessus de sa tête au rythme du morceau. Il redescend et refait quelques pas de boxe.

Quand le premier accord de l'intro de "It's Goin Down" des X-Executioners résonne dans l'arène, une explosion de pyrotechnique a lieu sous le titantron, donnant l'impression d'une véritable explosion. Ensuite, Joe apparaît et descend la rampe d'un pas décidé. Puis, il saute sur le tablier du ring avant de grimper sur l'un des coins. Les pieds sur la seconde corde, il se frappe deux fois son torse, à l'emplacement du cœur, et lève le poing. Enfin, il passe à l'intérieur du ring en sautant par dessus la troisième corde, se met au milieu et fait un salut militaire décontracté (en n'utilisant que deux doigts) à la foule.

Martin L. Jefferson : Dynamite Joe dispute ce soir son premier match ! DelRey s'en tirera-t-il aussi bien que la semaine dernière ?

Les deux hommes se mettent en place, l'arbitre s'assure que tout est correct et fait sonner la cloche.




Dynamite Joe vs DelRey Jackson


Le match commence aussitôt, et c'est Dynamite Joe qui ne perd pas une seconde : pressé de bien faire, il porte immédiatement une Clothesline à son adversaire, puis l'envoie dans le coin et fonce sur lui... Running Knee ! Le voilà qui commence assez fort le match, et il se prépare à porter une Suplex à son adversaire... qui se dégage aussitôt, et le Tough Brother envoie une droite, une gauche et un bel headbutt à Joe, qui recule en vacillant mais se remet rapidement. Pas assez cependant pour que DelRey ne puisse pas le contourner et lui porter un headlock. Le boxer serre bien la prise, et Joe tente de se rapprocher des cordes, mais DelRey recule pour l'en empêcher. L'ancien militaire parvient alors à se dégager de cette étreinte en usant d'une combinaison faisant appel à sa force et à son cerveau, ce qui manque à bien des lutteurs de nos jours qui n'ont que l'un des deux.
Bref, Dynamite Joe vient de se dégager, faisant reculer DelRey avec plusieurs coups de coudes, et prend son élan dans les cordes pour aller porter un bulldog au Tough Brother !

Martin L. Jefferson : Pour son premier match, Joe est en bonne forme !

Mark Fitzerald : Le boxer a l'air coriace aussi, n'oubliez pas le match de la semaine dernière face à Nemo Epps.

Dynamite Joe relève à présent son adversaire, le soulève... un Powerslam ? Non, non, non, DelRey ne se laisse pas faire, et le boxer envoie un enchaînement de droites à son adversaire pour se dégager... Big Chop de DelRey, suivi d'une Vertical Suplex ! Dynamite Joe se relève, mais se prend illico un magnifique High Kick ! Il se relève de nouveau, plus difficilement, et DelRey lui porte cette fois-ci un Dropkick. Esquivé par Dynamite Joe !

Martin L. Jefferson : Joe est un malin. Un lutteur qui se dit hardcore ne va pas tomber en quelques coups de pied.

Mark Fitzerald : Vous voulez voir ce que ça fait, un coup de pied de la part d'un boxer comme Jackson ? Allez donc lui demander...

Martin L. Jefferson : Je ne suis pas un lutteur hardcore, moi !

Mark Fitzerald : Non, vous êtes un commentateur boring.

Et Dynamite Joe prend son adversaire à contrepied, lui envoie un headbutt et lui porte un violent DDT ! DelRey est au sol, et Dynamite Joe y va aussitôt avec un Figure Four Leglock ! L'ancien membre de la légion étrangère est en train d'arracher la jambe de son adversaire, il va être plus difficile pour le boxer de donner des coups de pied, en admettant qu'il sorte de ce traquenard... et c'est en relevant la tête que Dynamite Joe offre la possibilité à son adversaire de lui envoyer deux belles droites. Il ne faut pas plus de temps à DelRey pour se dégager ! Et les deux sont de nouveau en piste. Les deux hommes se font face, mais la douleur qu'éprouve DelRey à sa jambe le déconcentre un instant, donnant à Dynamite Joe une occasion qu'il saisit aussitôt, il pousse son adversaire dans le coin, le soulève... Turnbuckle Powerbomb ! Si avec ça DelRey n'a pas le crâne brisé, il doit avoir la tête sacrément dure. Dynamite Joe ne s'intéresse pas à ces détails techniques et se contente de faire le tombé :

1...

2...

Dégagement de DelRey ! Le Tough Brother a bien la tête dure, et il démontre sa résistance. Mais Dynamite Joe ne compte pas le laisser s'en tirer comme ça, il réalise une descente du coude puis décide d'attendre patiemment que son adversaire se relève. Il est prêt à porter un Superkick ! DelRey se relève lentement, ne semblant pas remarquer le danger... Dynamite Joe s'élance et... DelRey l'esquive ! Joe est encore en déséquilibre, il n'en faut pas plus pour que DelRey le contourne et lui applique un Full Nelson. La soumission est à l'honneur ce soir, DelRey va broyer les cervicales de son adversaire ! Il semble bien parti pour. Joe tente de se débattre avec ses bras, jouant des coudes, mais la prise rend cela difficile. Un lutteur hardcore ne peut pourtant pas abandonner ! Et le voilà qui se met à donner des coups de cul pour se dégager, cela devient du n'importe quoi.

Martin L. Jefferson : Manquerait plus que Thomas Hardy débarque un porte son Bitocul Extreme à l'un d'eux. Ce combat va devenir dégueulasse.

Dynamite Joe souffre, il tient mais aucune de ses méthodes ne semble porter ses fruits. Alors, quitte à broyer un peu plus ses cervicales, il recule en donnant toute sa force contre son adversaire pour que le dos de DelRey claque contre le turnbuckle. Il refait cela deux fois, et parvient à se dégager ! Dynamite Joe se tient les cervicales, la douleur qu'il a ressentie est bien lisible sur son visage... DelRey l'empoigne alors, ne lui laissant aucun moment de répit... et Dynamite se défend avec un... Low Blow !!! La cloche sonne !!!

Spoiler:
 



Jungle Boogie:Kool and The Gang résonne dans l'arena, alors que DelRey se tient les burnes et que Dynamite Joe interroge l'arbitre, l'air surpris et confondu en excuses. L'arbitre ne veut rien entendre !

Martin L. Jefferson : Encore une disqualification ! C'est vraiment du n'importe quoi ce soir !

Mark Fitzerald : Dynamite Joe a frappé son adversaire dans les bijoux de famille, il doit assumer maintenant.

Martin L. Jefferson : C'est drôle, je pensais que DelRey serait un peu plus heureux à l'idée de gagner.

Mark Fitzerald : Quel homme serait heureux de gagner en subissant une telle chose ?

L'arbitre quitte le ring, laissant Dynamite Joe furieux sur le ring, à côté de DelRey qui se tient toujours les burnes. Quelques secondes se passent, puis le regard de Joe passe du public à son adversaire... non, il ne va pas... que fait-il ? Il sort du ring, il prend quelque chose en-dessous ! Nom d'un turnbuckle, comme dirait Jefferson, le voilà qui revient avec un sledgehammer ! Et il le présente, sourire sadique aux lèvres, devant DelRey qui a tout juste le temps de comprendre qu'il va passer un sale quart d'heure. Outch ! Dynamite Joe vient de porter un terrible coup de sledgehammer dans la face de son adversaire, et il continue !

Martin L. Jefferson : Il est malade ! Il va l'envoyer à l'hôpital !

Mark Fitzerald : DelRey est en sang !

En effet, le pauvre boxer est complètement K.O après ce qu'il vient de subir, et les coups ont provoqué quelques blessures ouvertes. Alors que les médecins s'approchent du ring, hésitant à aller plus loin à cause de la présence de Joe, ce dernier s'empare d'un micro.

Dynamite Joe : Retenez bien ce qui vient de se passer aujourd'hui ! L'homme que vous voyez là a manqué de respect pour la lutte hardcore. Croyez-vous que le hardcore n'a pas sa place à la UCW ? Tous ceux qui seront de cet avis finiront comme lui.

Et après cette très courte explication, Joe laisse tomber son micro à terre et quitte le ring, laissant les médecins s'occuper de DelRey.Et nous nous quittons pour une petite pause publicitaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 7   Mer 18 Jan - 20:56

Les quatre saisons de Vivaldi résonnent dans l'arena, et voilà Okama qui entre en envoyant des baisers à la foule qui éclate de rire. Le travelo se dirige vers le ring et semble impatient de démarrer, serait-il en chaleur ce soir ? Son adversaire a plutôt intérêt à gagner !

Kung Fu Fighting remix de Cee-lo Green & Jack Black retentit ensuite, et c'est Nemo Epps qui apparaît. Nemo se dirige lentement vers le ring, il semble décidé mais n'est quand même pas très emballé à l'idée d'affronter un adversaire comme Okama. Il ne s'agit pas de peur, mais comment réagir devant un oiseau pareil ? Lorsque les deux sont sur le ring, l'arbitre fait sonner la cloche.


Okama vs Nemo Epps


Les deux hommes sont dans le ring, Nemo semble un peu désemparé par l'attitude d'Okama qui lui envoi des bisoux ainsi qu'à Alexandra et qui fait un numéro de danse classique sur le ring... Nemo continue de regarder Okama de façon étonnée... Mais c'est sans compter sur la malice d'Okama, qui tout en continuant son numero de danse assène un bon High Kick dans la face de Nemo! Ce dernier semble surpris mais se relève mais Okama s'est projetté dans les cordes et applique une Clothesline! Nemo se relève mais Okama lui en avait préparé une deuxième! Nemo a déjà un peu plus de mal à se relever, Okama en profite pour monter sur le turnbuckle et tente un Diving Drop Kick... Et BOOM en plein dans la face de Nemo!

Martin L.Jefferson: « Ca part mal pour Nemo... »

Mark Fitzerald: « Ne jamais sous-estimé un travelot qui danse! »

Martin L.Jefferson: « Proverbe indien? »

Mark Fitzerald: « Fitzeraldien Jefferson... »

Alexandra tente d'encourager Nemo en hurlant et en s'agitant en ringside avec la grace d'une autruche sur un snowboard... Okama tout heureux, se met à danser sur le ring en hurlant « Gambaree » (?). Nemo en profite pendant ce temps, pour se relever dans les cordes, et alors qu'Okama continue de faire son numéro, Epps est déjà debout. Il s'approche de Okama et lui tapotte l'épaule. Okama se retourne et cri de surprise, c'est à ce moment que Epps lui porte un Axe Kick bien placé qui fait valdinguer Okama par dessus la 3éme corde! Ce qui a le don de rendre Alexandra aussi folle de joie qu'une pucelle énamouréé...

Martin L.Jefferson: « Quel Kick! »

Mark Fitzerald: « Quels cris... »

Nemo Epps s'asseoit en tailleur et attend que Okama se relève, pendant ce temps Alexandra hurle sur Okama des « You Suck! ». L'arbitre commence le décompte à l'extérieur: 1... 2... Okama commence à se relever. 3... 4... 5... 6... Okama est debout et fait un bisou à Alexandra (!) 7... Okama remonte sur le ring. Une fois ce dernier remonté, Epps se relève, les deux se font face mais c'est Epps qui réagit le premier en se projettant dans les cordes et en portant une Clothesline à Okama qui se relève immédiatement, puis une deuxième avec les mêmes effets! Puis il applique un Headscissors au travesti! Qui se retrouve projetté vers le coin!

Martin L. Jefferson: « Waoh! Epps is on Fire! »

Mark Fitzerald: « Ce serait plutot de Fire Man qu'il faudrait parler en sortant une telle ânerie... »

Okama est dans le coin, Epps le relève et lui applique une Atemi! Puis une deuxième! Mais Okama arrive à s'extraire du coin mais semble néanmoins cracher ses poumons... Et au moment où Epps tente de se saisir du travelot, Okama applique un Elbow Smash! Puis Epps se tenant le né, Okama applique un superbe Spinning Wheel Kick dans la tête de Epps! Epps est à terre, Okama tente le tombé: 1... 2... NON!!! Simplement deux... Epps est à terre, Okama lui applique un Elbow Drop! Puis le relève, Okama prend Epps en Facelock... Mais Epps sort un Hurricanrana d'on ne sait où! Okama se retrouve à terre, Epps en profite pour monter sur le turnbuckle et applique un superbe Moonsault sur Okama! Alexandra est dans une joie incommensurable en ringside! Epps relève Okama et lui applique une Superplex! Okama est à terre et Epps en profite pour lui porter son Kimura!!! Ce qui rend Okama... souriant!!!

Mark Fitzerald: « Le travelo à l'air d'aimer ce genre de prises comme vous Jefferson! »

Martin L.Jefferson: « Mark s'il vous plait! Nous sommes à l'antenne! »

Okama est souriant mais semble en même temps souffrir le martyr... Puis Epps intensifie sa prise Okama semble avoir de plus en plus de mal à resister... Et il tape!!!

Spoiler:
 




Le theme du vainqueur résonne dans la salle, et des acclamations nourries du public retentissent également. Et alors que Nemo célèbre comme il se doit sa victoire, quelques cris de la foule assez alarmants se font entendre. Nemo finit par y réagir en se demandant ce qui se passe... OH ! C'est Hyrnalo qui vient de grimper sur le ring ! Nemo n'y comprend rien, et n'aura pas le temps de comprendre : Hyrnalo lui inflige un coup de pied dans l'abdomen avant de lui porter l'une de ses terribles Suplex !

Martin L. Jefferson : Mais enfin, qu'est-ce que c'est que cette histoire ? On ne peut pas avoir un match sans qu'un type débarque et démolisse le vainqueur ?

Mark Fitzerald : Je crois que la raison de ce qui se passe est en train d'arriver...

En effet, alors qu'Hyrnalo commence à frapper Nemo au sol, Alexandra est en train de courir le long de la rampe vers le ring. Et elle supplie son ex de laisser Nemo tranquille !

Martin L. Jefferson : Si mon ex femme me suppliait de ne pas démolir son amant, je ne suis pas sûr que je l'écouterais.

Mark Fitzerald : En même temps, c'est plutôt son amant qui vous démolirait, il fait trois têtes de plus que vous Jefferson.

Martin L. Jefferson : Ces informations privées n'intéressent absolument pas les fans !
Hyrnalo vient de cesser de frapper Nemo, et il fixe maintenant Alexandra. Celle-ci le supplie toujours, alors qu'il se tourne vers elle avec un regard plutôt inquiétant... il fait un pas vers elle et, morte de peur, la voilà qui fait demi-tour et s'enfuit vers les coulisses ! Et Hyrnalo s'élance aussitôt à sa suite !

Mark Fitzerald : Le loup est parti en chasse, espérons que la gazelle parviendra à semer son prédateur.

Martin L. Jefferson : Waow... c'est beau...


Et pendant que Hyrnalo poursuit Alexandra, nous voilà dans le bureau de Jesse Heath, qui est plongé dans une discussion avec Margareth Kingsley.

Margareth : Etes-vous sûr de vouloir prendre la parole ce soir ? C'est risqué, vous savez...

Jesse Heath : Il vaut mieux que je donne une explication à tout ça avant que les choses n'aillent trop loin.

Margareth : Et si elles vont quand même trop loin ?

Jesse Heath : Alors ça ira trop loin. Mais je veux mettre un terme à cela, cette controverse n'a que trop duré.

Margareth : Comme vous voulez, mais je vous aurais prévenu...

Jesse Heath : Bon, sinon tant que j'y suis, j'ai réfléchi à la carte de Crash! et je pense qu'un match devrait être rajouté.

Margareth : Lequel ?

Jesse Heath : Ce Vitro Hyte et William Banks là... à Crash!, ils feront équipe contre le gros.

Margareth : Rick Gunther ?

Jesse Heath : Oui, le fameux Grasdouble là. Et il aura le droit de se trouver un partenaire. Ca amusera les fans de voir un tas de graisse se trémousser sur le ring.

Et c'est sur cette annonce que nous nous quittons pour une pause publicitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 7   Mer 18 Jan - 20:56

Nous sommes encore une fois en backstage, où cette fois ci, nous pouvons voir dans une salle quelconque Danny Thompson en compagnie de la charmante Eva Mendes. Le champion de l’UCW est en train de draguer cette dernière, et il semble réussir.

Danny Thompson : … Alors, je lui ai dit : « Tu veux que je te frappe ? Ça sera difficile après de te refaire la face, déjà qu’elle est pas mal déformée ! »

Eva Mendes : Hi ! Hi ! Hi ! Tu es tellement drôle, Danny ! Tiens, je vois que tu as une belle ceinture autour de la taille ! Qu’est-ce que c’est ?

Danny Thompson : Et bien tu vois, ma belle, ça, c’est le championnat mondial de l’UCW… Je l’ai gagné dans un match, face à trois autres personnes sans importances… Bien sûr, c’était plutôt facile, mais je leur ai comme même laissé quelques chances pour ne pas que le public s’ennuie !

Eva Mendes : Tu es tellement un gentleman ! Est-ce que je pourrai la voir de plus près ?

Danny Thompson : Mais bien sûr ma chérie !

Et Eva se mit à genoux, la face devant la ceinture et la taille de Danny, pour qu’elle puisse mieux regarder ce qui y était écrit. Soudain, la porte s’ouvrit, et ce fut Anita qui fut devant la porte, en train de regarder Eva, qui avait les genoux à terre, la tête penchée par en avant, un sourire aux lèvres et Danny juste devant elle, en train de se pencher vers l’arrière... Anita devint aussitôt rouge de colère, et Danny, en la voyant, se dégagea aussitôt d’Anita.

Danny Thompson : Ce… ce n’est pas ce que tu crois ! Elle… elle ne fait que regarder ma ceinture de plus proche !

Anita : SALAUD ! VOUS ÊTES TOUS LES MÊMES, VOUS, LES HOMMES ! VOUS AVEZ UNE FEMME, ET DÈS QU’ELLE SE RETOURNE, VOUS SAUTEZ SUR UNE FEMME QUE VOUS TROUVEZ PLUS BELLE !

Danny Thompson : Ce n’est pas ça, Anita chérie ! Elle ne fait que regarder ma ceinture de plus proche ! Il n’y a rien de… sexuel, là-dedans !

Anita : C’EST-CE QU’ILS DISENT TOUS ! ET DÈS QUE JE PARTIRAI, JE SUIS SÛR QU’ELLE CONTINUERA À « REGARDER TA CEINTURE DE PLUS PROCHE » !

Danny Thompson : Mais puisque je te dis qu’il n’y a rien entre nous !

Eva Mendes : AH OUI ? IL N’Y A RIEN ENTRE NOUS ? ET TOUTES CES GALANTERIES, CES COMPLIMENTS… C’ÉTAIT JUSTE POUR RIRE ? TOUS PAREILLES CES HOMMES !

Danny Thompson : Mais non… Je voulais dire que… Enfin…

Anita : JE M’EN VAIS D’ICI ET TU NE VIENDRAS ME VOIR QUE QUAND TU AURAS DE RÉELLES EXCUSES À ME DONNER ! AU REVOIR !

Et Anita s’en alla en claquant la porte derrière elle… Mais la rouvrit pour se diriger vers Danny et lui donna une grosse claque sur la joue droite!

Danny Thompson : AYE !

Puis Anita partit cette fois pour de bon. Eva Mendes à son tour se dirigea vers Danny… Et lui claqua l’autre joue !

Danny Thompson : AYE !

Et elle partit à son tour hors de la salle, laissant Danny seul, en train de réfléchir à son sort, tout en se massant les joues…


How You Remind Me de Nickelback résonne dans l'arena, et Joey Cameron apparaît sur le stage. The Element of One marche, la tête haute, vers le ring où il va disputer son match. Lennox Parker est là, derrière lui, à lui donner tout un tas de conseils, mais Joey semble y être sourd. Evidemment, The Element of One sait exactement ce qu'il a à faire pour gagner !

C'est maintenant Blow Me Away de Breaking Benjamin qui résonne dans l'arena. Bazz et Flow font leur entrée ensemble sur le ring, brandissant les ceintures UCW Tag Team. Contrairement à leurs adversaires, même si le match de ce soir est à un contre un, ils ont choisi d'apparaître sous le theme de leur équipe. Cette façon de se montrer plus unis permettra-t-elle à Bazz de l'emporter ce soir, pour un avant-goût de Crash! ?

Flow et Lennox Parker restent à l'extérieur, chacun envoyant des encouragements à son partenaire. Sur le ring, Bazz lève sa ceinture avant de la confier à l'arbitre, alors que Cameron nargue son adversaire en lui disant qu'il est tout petit. L'arbitre fait alors sonner la cloche !



Joey Cameron vs Bazz


Les deux lutteurs se fixent pendant une seconde, puis Cameron s'élance pour une Clothesline, esquivée par Bazz qui se retrouve derrière lui et tente rapidement une German Suplex... contrée par Cameron qui répond de quelques coups de coudes dans la face du Junior Air Master. Bazz recule, se fait narguer par Cameron qui court vers lui et lui envoie quelques droites, le faisant reculer vers les cordes. Cameron continue de le frapper, l'arbitre compte : 1, 2, 3, 4... Cameron s'arrête, laissant Bazz reprendre un peu ses esprits. The Element of One n'attend pas trop longtemps et l'attrape par le bras, lui tord puis lui envoie un coup de genou dans la face. Bazz se retrouve par terre, et Cameron réalise plusieures descentes du genou, sous les insultes de Flow.

Mark Fitzerald : Nette domination de Joey Cameron en ce début de match.

Martin L. Jefferson : Joey Cameron est une machine à perdre, il va se planter d'un instant à l'autre, vous verrez.

Mark Fitzerald : En attendant, la machine à perdre a réussi à se qualifier à un match de championnat pour deux pay-per-view de suite, ce qui n'est tout de même pas mal.

Et Cameron relève Bazz par les cheveux, lui envoie une bonne droite et le fait reculer vers le turnbuckle. Flow grimpe sur les cordes et insulte le challenger, celui-ci se tourne et sourit d'un air moqueur au champion par équipe. L'arbitre demande à Flow de s'éloigner un peu, ce qui permet à Bazz de profiter du moment pour envoyer un discret mais violent low blow à son adversaire.

Martin L. Jefferson : Encore ! Décidément, c'est la soirée !

Mark Fitzerald : En effet, mais cette fois l'arbitre n'a rien vu, contrairement au match de DelRey et Dynamite Joe. Et Bazz a réussi à se défaire de la supériorité de l'adversaire...

Alors que Cameron se tient les testicules, le Junior Air Master lui porte un Backhand Chop, puis prend un peu d'élan et lui envoie un AXE Kick ! Cameron se retrouve au sol, elbow drop de Bazz, qui relève ensuite Cameron, lui met quelques droites et se prépare pour un DDT ! Contré par The Element of One ! Et c'est Cameron qui réalise un Spinebuster !!! Bazz est au sol, et Cameron semble prêt à faire quelque chose d'assez dangereux... Bazz va-t-il goûter au Cameron Cutter ?

Mark Fitzerald : Mais que fait Cameron, ce n'est pas sa spécialité !

Joey Cameron est en train de grimper sur le turnbuckle ! Il va sauter, réaliser une sorte de move aérien complètement raté ? Il n'aura pas le temps de se craquer, car Bazz se relève aussitôt et accueille l'homme qui voulait voler avec un sidekick ! Cameron est inerte sur le sol, il s'est fait avoir à son propre piège, et Bazz... mais, que fait-il donc ? Il est en train de retirer la protection du coin ! L'arbitre lui dit aussitôt d'arrêter et commence à la remettre, pendant ce temps Bazz s'approche de Flow qui lui tend... une bombe lacrymogène ? Lennox ne les laisse pas faire, le voilà aussitôt qui fonce vers eux pour arracher l'objet, et dans la courte lutte qui s'ensuit, Bazz se prend du produit dans les yeux !

Martin L. Jefferson : HAHAHA !!! TEL EST PRIT QUI CROYAIT PRENDRE !!!

Bazz se couvre les yeux, semblant souffrir le martyr, alors que Joey Cameron se relève... il arrive, il est prêt... CAMERON CUTTER !!!

Non ! Bazz se tenait aux cordes, et Cameron ne parviendra pas à réaliser la prise. Qu'importe, The Element of One attrape le Junior Air Master par la main, et l'envoie dans le coin. Bazz atterrit lourdement contre le poteau, et voilà Joey qui s'élance avec un spear !
Esquivé juste à temps par Bazz, et Joey Cameron se mange le poteau d'une belle façon. Complètement sonné, il ne peut plus échapper au piège de Bazz qui l'attend de pied ferme, et y va pour son Bazz Clash ! Il tente aussitôt le tombé.

1...

2...

3 !!!

Spoiler:
 




Remedy de Seether résonne dans l'arena, et Bazz récupère sa ceinture qu'il lève en l'air en signe de victoire, accompagné par Flow qui en fait autant. A l'extérieur, Lennox Parker semble un peu dégoûté, mais il vient tout de même récupérer son partenaire qui roule hors du ring.

Martin L. Jefferson : Ca alors, je ne pensais pas que la New Generation pouvait gagner un match sans l'aide de Sparkos !

Mark Fitzerald : Ce n'était qu'un match à un contre un ! J'imagine que le match de championnat à Crash! sera plein de rebondissements et je ne sais pas à quoi m'attendre pour l'instant. Néanmoins, les challengers sont mal partis s'ils commencent la route vers le pay-per-view par une défaite.



Nous voilà à présent en backstage, et Ricky Rakoto marche d'un pas rapide dans le couloir, semblant chercher quelqu'un et être assez pressé. Il est également assez énervé, ce qui lui attire les regards étonnés de membres du personnel qu'il croise. AU bout d'un moment, il attrape un employé par le col de chemise et l'interroge.

Ricky Rakoto : Où il est ? Où il est ?

Employé : Qui ça ?

Ricky Rakoto : Jesse Heath ! Il faut que Ricky le trouve.

Employé : Bah... qu'est-ce que vous lui voulez ?

Ricky Rakoto : Ca ne va pas se passer comme ça ! Ricky a été arnaqué la semaine dernière, et pour réparer ça Ricky veut une autre chance. Joey Cameron en avait bien eu une, alors pourquoi pas Ricky ?

Voix : Parce que tu es un loser ?

Ricky lâche l'employé et se tourne, c'est Joshua Dust qui vient de s'adresser à lui. Dust est un train de manger un sandwich, peinard, tout en regardant Ricky piquer sa crise.

Ricky Rakoto : Mais de quoi tu te mêle, toi ? Tout le monde s'en fout de toi, t'as même jamais mit le pied dans un ring de la UCW. Ricky, lui il était à Supremacy, et jusqu'à la fin, môssieur ! Alors fais gaffe à qui tu t'adresses.

Joshua Dust : Tu sais, honnêtement je pense que tous ces employés que tu dérange ont autre chose à faire que de s'occuper d'un mec qui parle de lui à la troisième personne. T'es frustré ? Demande un match contre Okama, ça te changera les idées.

Ricky Rakoto : Toi, mon vieux, t'aurais jamais dû parler comme ça à Ricky Rakoto !

Et aussitôt, Ricky saute sur Joshua, les deux hommes roulent sur le sol et s'échangent une série de droites devant des employés qui n'en croient pas leurs yeux. La baston fait rage, mais ne durera pas longtemps car déjà une petite troupe de vigiles viennent séparer les deux hommes, qui sont ensuite emmenés dans des directions opposées. Nous aurons juste le temps d'entendre une phrase de Ricky.

Ricky Rakoto : Crois-moi, ta mère a commit une grosse erreur en mettant au monde un gamin qui devait un jour croiser le chemin de Ricky ! Mais quand Ricky te démolira la tronche, ne vas pas dire que c'est à cause de ta mère que tu as perdu ! Shut up and fuck your mother !!!

Et c'est sur ces belles paroles qu'on se quitte pour une dernière page de publicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 7   Mer 18 Jan - 20:59

Dead Inside de Chimaira résonne dans l'arena, et voilà Zack Lionhart qui fait son entrée. Celui-ci marche vers le ring, l'air calme, serein, mais évite le regard des fans qui sont toujours assez mitigés, ne sachant pas comment réagir à son changement de comportement si soudain. Zack grimpe sur le ring, grimpe sur l'un des turnbuckles et attend son adversaire.
Alone & Easy Target des Foo Fighters résonne maintenant dans l'arena, et c'est Danny Thompson, le champion de la UCW, qui fait son entrée ! La foule est aussitôt au rendez-vous, l'acclamant comme il se doit. Danny rejoint le ring, jette un oeil à son adversaire et lève bien haut la ceinture avant de la confier à la garde de l'arbitre.

Martin L. Jefferson : Danny va devoir se montrer à la hauteur ce soir ! Il devra prouver qu'il est bel et bien le champion.

Mark Fitzerald : Je crois qu'il va avoir encore plus envie de donner un exemple ce soir, regardez donc qui arrive...

Endzeit de Heaven Shall Burn retentit dans la salle, et le challenger au titre fait son apparition. Sparkos est aussitôt hué par la foule mais il s'en fiche pas mal, il se dirige vers la table des commentateurs. Il n'est pas seul ! Bazz et Flow ne sont pas là, mais Sean Boswell suit The Psychopath comme un petit chien. Que fait-il donc ici ? Sparkos s'installe à la table des commentateurs, alors que Sean attend debout à côté sans rien dire.

Sparkos : Faites un peu de place Fitzerald, vous avez prit du poids.

Martin L. Jefferson : Je n'arrête pas de lui dire !

Pendant ce temps, les deux lutteurs se font face sur le ring, et l'arbitre fait sonner la cloche.



Zack Lionhart vs Danny Thompson


Les deux hommes se font face un court instant, puis Zack empoigne le champion qui lui résiste et lui porte déjà une clé de bras. Lionhart se dégage, frappe Danny et l'envoie dans le coin, avant de foncer vers lui et lui porter une puissante Clothesline, l'écrasant contre le poteau. Danny se dégage, vacillant légèrement, Standing Dropkick de Zack Lionhart, Danny est au sol ! Zack Lionhart court vers les cordes, Diving Leg Drop ! Mais Danny a roulé sur le côté pour l'esquiver, Zack s'écrase sur le tapis du ring alors que le champion se relève. Voyant ça, Zack ne tarde pas à se relever lui aussi mais le champion est déjà sur lui. Danny porte quelques droites à son adversaire avant de lui tordre le bras, puis le contourner et lui infliger une Back Suplex ! Il prend ensuite son élan dans les cordes tandis que Zack se relève, et lui porte un Running Lariat... contré par Zack qui envoie une nouvelle fois Danny s'écraser dans le coin ! Et Zack enchaîne avec une série de droites dans la face du champion.

Sparkos : Ce bon vieux Zack Lionhart est, sans le vouloir, en train de m'avancer le boulot.

Heureusement pour la UCW, à Crash! elle aura un champion digne de ce nom.
Zack relève Danny, lui met une droite et prépare un DDT... contré par Danny qui envoie son adversaire dans les cordes, court vers lui pour une Clothesline, Zack se baisse pour esquiver et rebondit dans les cordes à l'opposé... Crossbody ! Zack a toujours l'avantage sur le champion, et le voilà qui grimpe sur la troisième corde... Split-Leged Moonsault ! Et il tente le tombé !

1...

2...

Dégagement de Danny ! Zack le relève, lui met quelques droites et le fait reculer dans les cordes, l'arbitre lui demande de lâcher le champion. Zack obéit à contrecoeur, attend que Danny s'éloigne des cordes et tente une Russian Leg Sweep... contrée par le champion qui lui porte quelques coups de coude avant de le soulever rapidement pour un Backbreaker ! Zack est au sol, Danny fait quelques taunts à la foule en attendant que son adversaire se relève... et court vers lui, Spinning Wheel Kick ! Il se baisse pour un tombé, mais Zack saisit déjà la corde. Danny le tire donc vers le centre du ring, mais Zack se relève aussitôt et les deux hommes s'empoignent. L'épreuve de force sera courte, Zack donne un coup de genou dans la cuisse de son adversaire, Danny recule... Zack court vers lui, Clothesline ! Non, Danny le contre en lui tordant le bras, et lui porte aussitôt un DDT !
Zack est au sol, mais se relève rapidement... Danny est prêt ! Shining Wizard !!! Et Zack est de nouveau cloué au sol, le champion est prêt à en finir. Il le soulève, et le met en position pour le G.B.H (Double Knee Gutbuster) !!!

Non, Zack cherche à se dégager en donnant des coups à son adversaire, le voilà qui redescend, et qui porte une Russian Legsweep, cette fois-ci avec succès !

Martin L. Jefferson : Zack Lionhart s'en est sorti de justesse, et le champion est dans de sales draps !

Sparkos : Regardez donc, Lionhart va en finir dans une seconde.

En effet, Zack Lionhart relève Danny et y va pour son Black Wings (Angel Wings) !!! Et c'est fini pour le champion !!! NON ! Celui-ci se débat également, et fait passer Lionhart par-dessus lui. Incroyable !

Mark Fitzerald : On dirait que votre adversaire pour Crash! a plus d'un tour dans son sac, Sparkos.

Sparkos : Ferme-la, le gros.

Zack Lionhart se relève, mais c'est pour se prendre un Running Lariat du champion, avant que celui-ci ne se place derrière lui et y aille pour une German Suplex !!! Et voilà Danny qui montre du doigt le stage, et le public crie avec lui à Zack qu'il est attendu à la maison. Le champion soulève Zack, le G.B.H est porté !!! Et Danny réalise enfin le tombé.

1...

2...

3 !!!

Spoiler
Non, pas trois ! Zack Lionhart a attrapé la corde !




Martin L. Jefferson : Nom d'un piledriver, Zack a vraiment eu chaud sur ce coup-là !

Sparkos : De toute façon peu importe le vainqueur, puisque c'est moi qui irait à Crash!.

Mark Fitzerald : Mais si Zack Lionhart bat le champion ce soir, il peut se considérer comme favori pour être le prochain challenger.

Sparkos : En battant Danny ? Tout le monde peut le faire ! Ricky Rakoto l'a bien fait juste avant Supremacy, pourtant c'est aussi un gros loser.

Pendant que les trois hommes papotent à la table des commentateurs, le match continue ! Danny veut porter une prise de soumission, mais Zack se tient toujours aux cordes, devinant ce qui l'attend. Finalement, Zack roule à l'extérieur du ring pour se reposer. Danny attend tranquillement, préférant rester à l'intérieur à défier son adversaire, faisant des signes indiquant qu'il est meilleur que lui, normal pour un champion. Zack n'apprécie guère la provocation, et après quelques secondes à l'extérieur, le voilà déjà qui revient sur le ring !
Danny court aussitôt sur lui et lui porte des droites, mais... Zack semble tout à coup prit d'un regain d'énergie ! Et il porte une Clothesline au champion, avant de le relever pour le Ravenflow DDT !!! La frénésie s'est emparée de Zack, et le voilà qui grimpe sur la troisième corde, prêt pour réaliser son Angel Splash !!!

Mais la présence de Sean Boswell, qui s'approche de près du ring pour mieux voir la défaite du champion, semble distraire Zack...

Sparkos : Nom de dieu, pourquoi il ne saute pas ?

Martin L. Jefferson : Hahaha ! Je crois que c'est votre pote qui l'a distrait sans le vouloir !

Et Danny se relève, et court vers le turnbuckle ! Zack le voit arriver, Danny grimpe pour mieux le déloger de là, les deux s'échangent des coups ! Et finalement, Zack réussit à pousser le champion qui retombe sur le tapis, et y va pour un Diving Foot Stomp ! Et il tente le tombé :

1...

2...

Dégagement de Danny !

Mark Fitzerald : Si Zack avait pu placer son Angel Splash, il aurait sûrement gagné le match.

Sparkos : Le match n'est pas fini ! Zack domine toujours.

En attendant, Sean Boswell s'est un peu éloigné du ring, ayant sans doute constaté sa boulette. Zack est occupé à envoyer des droites au champion qui est au sol, l'arbitre l'oblige à arrêter. Zack semble furieux, et le voilà qui proteste, semblant dire qu'il n'y a pas moyen de lutter sans être dérangé ici. Et le voilà qui montre du doigt Sean Boswell et Sparkos à l'arbitre, comme s'il voulait lui demander de les faire partir.

Pendant que les deux hommes font la causette, Danny s'est relevé tout doucement, Zack lui tourne le dos... le champion y va pour un roll-up !!!

1...

2...

3 !!!

Spoiler:
 




Alone & Easy Target des Foo Fighters résonne dans l'arena, et Danny se laisse tomber à genoux après cette victoire. Zack se relève lentement et ne semble pas avoir comprit ce qui vient de se passer.

Martin L. Jefferson : C'était quoi cette fin minable ?

Sparkos : C'est bien une victoire digne de Danny ! Une victoire stupide arrachée par opportunisme. Ca ne marchera pas avec moi, ce genre de truc.

Et alors que Danny célèbre sa victoire et qu'on lui rend sa ceinture, Zack ne semble pas dans son assiette et quitte le ring. Danny ne fait pas attention à lui et se contente de saluer la foule. Zack revient alors sur le ring avec un kendo stick !!! Et il porte un Kendo-Stick Shot au champion !!!

Martin L. Jefferson : Je le savais bien que ses excuses en début de soirée c'était du bidon.

Et alors que Lionhart est en train de frapper Danny sur le ring, la sécurité intervient pour arrêter cela. Zack est au prise avec les vigiles et en frappe plusieurs avec son arme. La situation dégénère !
Et voilà Dynamite Joe qui se ramène vers le ring. Va-t-il raisonner Zack, comme la semaine dernière ? Non, il s'empare d'une chaise et se met lui aussi à tout démolir !


Mark Fitzerald : Mais ils sont cinglés, ces deux-là...

Martin L. Jefferson : Je crois que Zack s'est trouvé un nouvel ami. Attendez-vous à ce que ces deux-là fassent tout pour amener le hardcore à la UCW dans les prochaines semaines !

Et les deux hommes sont en train de saccager le ring, assommant plusieurs vigiles avant d'être enfin escortés vers la sortie, non sans difficultés.

Mark Fitzerald : Si Zack doit démolir l'arena chaque fois qu'il est frustré, j'espère qu'il gagnera ses prochains matchs.

Martin L. Jefferson : En effet ! D'ailleurs, Sparkos... Sparkos ?

Sparkos s'est levé de la table des commentateurs, et le voilà qui rejoint le ring, où Danny est en train de se relever après ce qui s'est passé. Sparkos ne lui en laissera pas le loisir. Il soulève le champion et réalise, comme la semaine dernière, son PsychoPiledriver !!!

Endzeit de Heaven Shall Burn résonne dans l'arena, et Sparkos lève la ceinture du champion pour célébrer avec pendant quelques instants, avant de la jeter sur la figure de son actuel détenteur et quitter la salle. Sean Boswell le suit sans rien dire, mais fait quelques signes à la foule en indiquant Sparkos, semblant les avertir que ce gars-là sera leur prochain champion.

Martin L. Jefferson : Quelle soirée ! Ca vire vraiment au n'importe quoi, vivement que Zack Lionhart devienne champion et que tout rentre dans l'ordre.

Mark Fitzerald : Il vous faudra attendre un petit moment pour cela. Eh bien, je crois que la soirée est...

Terminée ? Non, car à ce moment, Damsel of Death de It Dies Today résonne dans l'arena.

Mark Fitzerald & Martin L. Jefferson : C'est l'heure de l'annonce de Jesse Heath !


Le président de la UCW apparaît seul sur le stage. La salle est assez silencieuse, mais quelques huées à l'endroit de Heath se font entendre. Celui-ci évite le regard des fans et marche vers le ring, l'air un peu tendu mais décidé. Pendant ce temps, Danny est en train de quitter la salle.

Mark Fitzerald : Le public est mitigé ce soir !

Martin L. Jefferson : Jesse Heath a perdu en popularité depuis la controverse du Ladder Match, où il a "donné" le titre Tag Team à la New Generation.

Mark Fitzerald : Sujet qui explique certainement sa visite, si l'on en croit l'annonce faite sur le site officiel de la UCW.

Jesse Heath grimpe sur le ring, s'arrête au centre de celui-ci et attend quelques instants. Il regarde plusieures fois autour de lui, comme s'il s'attend à ce que quelqu'un débarque par surprise... pendant ce temps, sa musique continue de jouer, mais dès qu'elle s'arrête, il prend enfin la parole.

Jesse Heath : Si je suis venu ici ce soir, c'est parce que je pense que les fans de la UCW ont droit à des explications, des éclaircissements sur ce qui s'est passé à Supremacy.

Quelques réactions se font entendre de la foule, assez variées : on entend aussi bien des cris "Parle, sale emo de merde !" que des cris "viens pas nous baratiner, faux-cul !". Jesse Heath n'y prête pas attention et enchaîne.

Jesse Heath : "Une partie d'entre vous au moins doit savoir que je suis un homme qui aime diriger les choses. La UCW est ma fierté, et j'aime que la UCW ressemble à ce que j'ai envie d'en faire. C'est peut-être égoïste, et égocentrique de ma part de croire que la UCW serait meilleure si elle était comme je le voulais.

Mais deux hommes m'ont blessé dans mon ego, en obtenant de moi ce qu'ils voulaient en me tendant un piège. On m'a fait boire, moi, un homme qui déteste l'alcool. Et ainsi, deux hommes, deux ivrognes devrais-je dire, qui ne méritent pas de représenter la division Tag Team de la UCW, ont eu droit à tenter leur chance à Supremacy sans l'avoir gagnée de façon honnête.
Ces deux ivrognes ne sont pas la seule menace qui pèse contre la UCW. Pire que de vouloir ridiculiser la division Tag Team, un homme se sert d'eux pour me voler ce qui m'est cher. Je sais que le Sheik Al Idziri, ancien propriétaire de la AWF, veut s'emparer de la UCW. Il m'a proposé de la racheter, ce que j'ai évidemment refusé. Mais cela n'a pas suffi, et les prétentions de cet escroc sont toujours là.

Alors, à Supemacy, j'ai choisi de démontrer que l'homme qui détient la suprématie, la vraie, à la UCW, n'est pas un homme qui a gagné une ceinture, mais tout simplement moi. En faisant gagner Bazz et Flow, que je n'apprécie pas mais que je préfère à Samuel et Scott Ryan, j'ai démontré que je peux m'arranger la victoire de qui je veux. J'ai prouvé au Sheik que lorsqu'on me manipule, je peux encore tirer parti de la situation et arranger les choses à mon avantage."

Le petit discours de Jesse Heath ne semble pas lui avoir conféré le pardon des fans. Mais nous n'aurons pas le temps d'étudier la réaction de la foule car à ce moment, Line in the Sand de Motorhead se fait entendre dans l'arena !!!

Samuel et Scott Ryan viennent d'apparaître sur le stage, armés de chaises. Derrière eux, le Sheik Al Idziri a le sourire aux lèvres, et un micro à la main.

Sheik Al Idziri : Alors, Heath a décidé de se montrer, enfin. Ce qui est dommage, c'est que ce soir, lorsque tu quitteras cette arena, tu seras dans un tel état que tu seras obligé de confier à un autre la direction de ton show, pour longtemps. Et à ton avis, qui pourrait être cet autre ? Hmm, je pense être le meilleur candidat pour ça.

Et aussitôt, Samuel et Scott Ryan courent vers le ring, alors que le Sheik reste sur le stage à observer ce qui se passe. Jesse Heath est cerné, les deux hommes grimpent sur le ring... double coup de chaise dans la face du président de la UCW ! Et les Drinkers se mettent à le rouer de coup alors qu'il est au sol !

Martin L. Jefferson : On va changer de patron ! J'espère qu'avec le Sheik on aura une petite augmentation.

Mark Fitzerald : Taisez-vous, Jefferson ! Ce moment n'a rien d'amusant !

Martin L. Jefferson : Alors, pourquoi prenez-vous des photos ?

Mark Fitzerald : Ca n'arrive pas tous les jours de voir son patron se faire démolir par deux de ses employés. C'est assez rare pour être immortalisé par l'image. Je suis certain qu'une fois que je les aurais mises sur facebook, elles feront le tour de la toile.

Et alors que Samuel et Scott Ryan rouent de coup Heath, Bat Country de Avenged Sevenfold résonne dans l'arena ! Tout le monde a les yeux rivés sur le stage, Samuel et Scott Ryan également, arrêtant momentanément de frapper le président de la UCW. Jason Price et Nick Blade sortent de sous le ring !!! Les Drinkers découvrent juste à temps la supercherie, ce qui n'empêche pas Jason Price de porter un Enzuigiri à Samuel, mais Scott Ryan parvient à éviter un Shining Wizard de Nick Blade et lui porter un DDT !

La foule devient hystérique, alors que Scott Ryan se tourne vers Jason Price, les deux hommes s'échangent des droites, jusqu'à ce que Scott Ryan profite de sa supériorité physique pour soulever l'adversaire avec une Suplex. Renversée en Hurricanrana par The Priceless !!! Non, The Australian Drinker évite le piège, repousse simplement son adversaire et enchaîne avec un spear ! Scott Ryan est maître sur le ring, le Sheik jubile, il ne reste plus qu'à Ryan de terminer le boulot.
Mais le Drinker vient à peine de se retourner qu'une surprise l'attend... Jesse Heath s'est remit debout ! Il n'attend pas une seconde, STUNNER du président de la UCW !


Martin L. Jefferson : Nom d'un titantron !

Le président se tient le crâne après les coups qu'il a reçus, mais il a échappé au piège des Drinkers ce soir ! Et le Sheik, qui est toujours sur le stage, le défie du regard. Jesse Heath lui propose de venir maintenant, mais le Sheik se contente de se tourner et rentrer en backstage. C'est tout pour ce soir !

Mark Fitzerald : Ce qui a commencé ce soir est, à mon avis, loin d'être terminé !

Martin L. Jefferson : Et nous connaîtrons les détails la semaine prochaine ! Detonation est fini pour ce soir, chers téléspectateurs, bonsoir !

Et le show s'achève sur ces images, alors que Damsel of Death de It Dies Today résonne dans l'arena et que Jesse Heath quitte le ring en compagnie de Jason Price et Nick Blade. Lethal Starship s'est trouvé un manager ! Fera-t-il le poids pour contrecarrer les plans des Drinkers la semaine prochaine ? Seule manière de le savoir, soyez-là samedi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 7   Mer 18 Jan - 21:01

Ce show fut écrit par : Jesse Heath

Avec la participation de :

Lennox Parker pour William Banks vs Rick Gunther.
Bazz pour Okama vs Nemo Epps.
Sparkos pour Myster Ghost vs Sean Boswell.
Ricky Rakoto pour les segments Danny/Anita/Eva et Thomas Hardy/The XTrem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 7   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Night Detonation 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UCW : Ultimate Championship Wrestling :: In Gimmick :: Les Shows :: Archive Shows 2010-
Sauter vers: