AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sunday Night Detonation 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Sunday Night Detonation 6   Mer 18 Jan - 20:41


Animal I Have Become de Three Days Grace résonne dans l'arena, et alors que des feux d'artifice éclatent sur le stage, les cris de la foule donnent le ton de la soirée. Tout le monde est impatient de découvrir ce qui nous attend pour ce premier show d'après pay-per-view. Et déjà, une vidéo récapitule les résultats de Supremacy !Dans le premier match de la soirée, Vitro Hyte a accompli un exploit en battant Okama et Rick Gunther - qui pèse plusieures fois son poids - dans un Triple Threat Match. La New Generation représentée par Bazz et Flow a ensuite vaincu ses adversaires Bones et The XTrem dans un match par équipe, avec une victoire bien digne d'eux. Myster Ghost a démasqué son adversaire, qui s'est avéré être Okama, mais à peine a-t-il eu le dessus sur lui qu'un nouvel adversaire a fait surface en la personne de Chris Six. Hyrnalo a eu le meilleur sur The Fire Man dans un violent Table Match, faisant passer son adversaire à travers une table enflammée. Le Ladder Match pour le titre par équipe restera probablement dans les mémoires de tous comme le meilleur match de la UCW à ce jour, mais également le plus controversé, avec la victoire de Bazz et Flow qui se sont ajoutés à la carte en plein match. Enfin, le Main Event a vu triompher Danny Thompson qui est ainsi devenu le premier UCW Champion.


Martin L. Jefferson : Nous sommes à Detroit, dans le Michigan, et je vous souhaite la bienvenue à tous pour ce sixième Detonation ! La semaine dernière, nous étions réunis pour Supremacy qui fut un rendez-vous explosif. Quelles seront les retombées de cendres qui nous attendent ce soir ?

Mark Fitzerald : Vous faites des figures de style, Jefferson ? Jesse Heath vous a repassé le virus, elles sont minables comme les siennes.

Martin L. Jefferson : Moi aussi, je suis très content de commenter ce show avec vous, Mark.
Et alors que nos commentateurs s'échangent leurs amabilités, Clarisse Ferguson, annonceuse de la UCW, monte sur le ring et s'adresse à la foule qui attend ce qu'elle a à dire, bien qu'une partie (la partie masculine du public) ait plutôt les yeux rivés sur son décolleté plongeant.

Clarisse Ferguson : Mesdames et messieurs, j'ai l'honneur ce soir de vous présenter le champion de la UCW, "Exy" Danny Thompson !

Alone & Easy Target des Foo Fighters retentit dans la salle, et une énorme ovation attend notre champion qui fait son entrée avec le sourire jusqu'aux oreilles. La ceinture est accrochée à sa taille et semble briller de mille feux, alors que Danny se dirige vers le ring. Il grimpe, fait la bise à Clarisse non sans jeter un rapide coup d'oeil à ce qui l'intéresse, puis lui prend le micro et se tourne vers le public. Il attend quelques instants que le silence se fasse, mais semble aimer profiter des applaudissements à son égard.

"Exy" Danny : Supremacy a été le plus grand soir de ma carrière. Il y a sept jours, j'ai affronté dans un ring à Long Beach trois grands adversaires qui m'ont donné du fil à retordre. Trois hommes qui, comme moi, ont gagné leur droit à disputer le titre en remportant leurs matchs de qualification. J'ai gagné le mien lors du tout premier show, le 16 janvier, il y a près d'un mois et demi. Et à ce moment-là, la route me semblait encore longue et j'étais bien loin de déjà m'imaginer pouvoir brandir cette ceinture devant vous, ce soir.

Là-dessus, il décroche sa ceinture et la lève bien haut, la présentant au public.

"Exy" Danny: Comme je le disais, Supremacy fut le grand soir de ma carrière. Mais je suis encore jeune, et je connaîtrais certainement des moments encore plus grands. J'espère ne pas seulement rester dans l'Histoire comme le premier champion de la UCW, mais comme le meilleur champion que cette fédération ait connu.

Le champion du monde fixe le public qui répond à ses dernières paroles par des acclamations de plus en plus fortes. Danny continue son speech.

"Exy" Danny : Je sais que dans trois semaines, à Crash!, je vais devoir défendre mon titre contre un adversaire que je connaîtrais dès ce soir. Je ne saurais dire qui de Zack Lionhart, Ricky Rakoto ou Sparkos remportera ce Triple Threat. Mais j'ai battu ces trois hommes à Supremacy, et je serais capable d'en faire autant à Crash!. Je suis impatient de soumettre une nouvelle fois l'un d'entre eux au Cattle Mutilation, comme je l'ai fais à Ricky pour emporter le titre la semaine dernière. Et dans trois semaines, je quitterais de nouveau l'arena, victorieux, brandissant devant vous cette ceinture.

Et Danny laisse tomber son micro pour aller grimper sur le turnbuckle et lever la ceinture bien haut, se nourissant de l'ovation qui lui est faite. Il fait ce geste de chaque côté du ring, avant de remettre la ceinture autour de sa taille et de quitter le ring.

Martin L. Jefferson : Nous avons déjà un champion très populaire !

Mark Fitzerald : En effet, mais que Danny ne soit pas trop sûr de lui, il ne connaît pour l'instant que le bon côté de la médaille. Être champion, c'est bien, mais lorsqu'il s'attirera la convoitise de tout le roster, il sera vite débordé.


Semisweet Symphony résonne dans l'arena, William Banks arrive sous le Titantron avec son peignoir en velours brodé "L'Elu" dans le dos. Il descend la rampe et à la moitié de celle ci, il lève les bras au ciel, lève la tête et s'arrête de bouger quelques secondes. Des pyros de toutes les couleurs explosent. Pendant que la foule se rue sur les billets qui tombent du ciel, il est monté sur le ring. En souriant, il enlève doucement son peignoir, le plie soigneusement avant de le donner à l'annonceur près du ring. William Banks montre ses muscles, des étincelles tombent du dessus du ring quelques instants. Il descend enfin du coin et fait quelques étirements.
The Rock Show démarre et la foule se met à hurler. Les projecteurs balaient la salle et tout à coup Vitro apparaît sous le Titantron. Il descend la rampe en courant puis pénetre sur le ring en glissant. Il se relève juste sous le nez de Banks qui recule un peu mais Vitro ne fait pas attention à lui et monte sur la deuxième corde dans un coin. Il regarde le public et exécute un saut périlleux arrière.
L'arbitre se met entre les deux hommes et vérifie qu'ils ne cachent rien d'illégal.


Mark Fitzerald: "Il y a quand même une sacrée différence de gabarit entre les deux hommes."

Martin L. Jefferson: "Je suis sûr que ça ne fait pas peur à Vitro. Il en a vu d'autres, regardez Gunther ! "

L'arbitre fait sonner la cloche et le combat commence.




Vitro Hyte vs William Banks

Prise de contact entre les deux hommes et ça commence très rapidement avec Vitro qui porte un Arm Twist retourné par son adversaire puis à nouveau retourné par Vitro. William se dégage, passe derrière Vitro, le ceinture mais Vitro se dégage et c'est à son tour de passer dans le dos de son adversaire. Il tente une Belly-To-Back Suplex mais c'est bloqué par Banks qui repasse dans le dos de son adversaire, le ceinture et Takedown. Il passe immédiatement en Front Headlock au sol. Vitro lutte mais la prise est bien porté et Banks ne lâche pas. Ca dure de longues secondes mais au prix d'un terrible effort, Hyte parvient à se relever. Sentant qu'il est en train de perdre l'avantage, Banks change de tactique. Il lâche son Headlock et enchaîne avec un grand coup d'avant-bras dans le dos de son adversaire. Il l'attrape par le bras, Irish Whip et il chope Vitro en Fireman's Carry, certainement pour partir sur un Samoan Drop mais Vitro glisse dans son dos et porte un BackBreaker! Hyte porte aussitôt un Standing Moonsault et se précipite dans les cordes, Lionsault! Il tente le tombé.

...1

...2

...Ca ne suffira pas.

Hyte est déjà debout et sur les cordes. Il s'élance pour un Diving Leg Drop et malgré sa rapidité, Banks a réussi à esquiver et le Mexicain heurte le sol en position assise. L'Elu lui porte un coup de genou dans la tête. Vitro est sonné mais ne tombe pas au sol. Banks profite de la situation en se projetant dans les cordes derrière Hyte et Dropkick dans la nuque. Cette fois le mexicain tombe. Banks le relève aussitôt et German Suplex! Il ne lâche pas la prise, remet Vitro sur pied et deuxième German Suplex! Il veut en porter une troisième mais Hyte bloque avec sa jambe. Un peu désespéré, il envoie des coups de coude dans la tête de Banks qui finit par lâcher la prise. Vitro s'élance immédiatement dans les cordes, revient et se fait soulever en Military Press! Banks le tient quelques instants au-dessus de sa tête et le lâche. Military Press Drop! Vitro vient de s'éclater de tout son long dans le ring. Banks retourne aussitôt son adversaire et tente le tombé.

...1

...2

... Et non! Vitro soulève une épaule.

Martin L. Jefferson: "Popopop!"

Mark Fitzerald: "Popopop? Alors ça, c'est du commentaire éclairé, y a gros niveau là."

Banks relève Vitro et lui envoie quelques droites. Il le balance contre un coin, prend son élan et suit avec un Jumping High Knee mais le Luchador a glissé au sol au dernier moment. L'Elu s'explose le genou contre le coin du ring. Il retombe sur ses pieds recule un peu en boitillant et Roll-Up de Hyte. Il va voler le match. Non! L'arbitre n'a pas eu le temps de commencer à compter que Banks a déjà retourné le Roll-Up. Ce sont les épaules de Vitro qui se retrouvent collées au sol mais lui aussi parvient à se dégager avant que l'arbitre ne débute le compte. Les deux adversaires se relèvent en même temps mais Vitro est le plus rapide avec un Kick-To Gut qui fait plier Banks. Hyte passe la tête de Banks sous son bras et part pour un Tornado DDT mais Banks se relève d'un coup, place le Luchador sous son bras et Sidewalk Slam! Il le relève aussitôt, Irish Whip et il soulève à nouveau Vitro. C'est contré en Hurancanrranna par le Mexicain. Banks se retrouve au sol. Il se remet sur pied mais se prend un Dropkick qui le fait reculer. Vitro le charge mais Drop Toe Hold qui envoie Vitro s'affaler entre la deuxième et la troisième corde. Banks prend son élan et d'un terrible coup avec la cuisse écrase Vitro contre les cordes. Il le place aussitôt en position pour 99 Cruher, le soulève mais Hyte parvient à se dégager la jambe et contre avec un Tornado DDT! Cette fois c'est passé et la tête de l'Elu s'est plantée dans le ring.

Martin L. Jefferson : "Olalalalalalalala! Quel match!"

Mark Fitzerald: "7.8."

Martin L. Jefferson: "7.8?"

Mark Fitzerald: "Comme vous faites des commentaires de compétition ce soir, j'ai décidé de les noter. Celui-là, il vaut 7.8 sur l'échelle de l'inutilité."

Martin L. Jefferson: "Oh, c'est bon, hein! Fermez là qu'on puisse voir la suite du match!"

La suite a déjà commencé et alors qu'il tentait de se relever, Banks s'est pris un Shinning Wizard dans la face. Vitro est déjà en train de grimper sur la troisième corde quand des cris se font entendre dans le public. C'est Rick Gunther qui descend la rampe en courant!!!

Vitro descend des cordes et s'éloigne un peu. Gunther est déjà sur le tablier du ring et il balance l'arbitre qui tentait de l'empêcher de rentrer. Il entre dans le ring, charge Banks qui venait de se remettre debout, se retourne et attaque sauvagement Vitro Hyte. La cloche sonne.


Spoiler:
 




L'arbitre essaie maintenant de séparer Gunther de sa proie mais il se fait éjecter du ring par le géant. Vitro tente de se défendre mais c'est peine perdue contre la puissance de Gunther qui soulève maintenant Vitro, un sourire malsain sur le visage.

Mark Fitzerald : Aïe, Vitro va passer un sale quart d'heure...

Non, car intervention de Banks qui vient de porter au Big Man un Shoulder Tackle à pleine vitesse dans les lombaires. Gunther lâche le Luchador, se retourne et charge Banks pour une Clothesline mais l'Elu esquive. Emporté par son élan, le géant rebondit dans les cordes, revient mais se prend un Double Dropkick de la part de Vitro et William qui le sort du ring entre la deuxième et la troisième corde. Il chute durement au sol, se relève et l'air mauvais regarde les deux hommes dans le ring. Il semble hésiter mais finalement préfère reculer en les insultant. Banks et Hyte restent au centre du ring, lui faisant signe de revenir. Sous le Titantron, Gunther se retourne une dernière fois vers les deux hommes et les pointent du doigt. Il disparait, laissant l'Elu et le Luchador dans le ring.

Martin L. Jefferson : Eh bien, ces deux-là s'en tirent plutôt bien.

Mark Fitzerald : Je doute fort que Rick Gunther en reste là ! Affaire à suivre...



Nous voici à présent en backstage, et nous trouvons Samuel répondant à un interviewer qui est de dos.

??? : Merci de m'accorder cette petite interview...

Samuel : Magne-toi de poser tes questions.

Samuel ne semble pas être dans son meilleur jour. La colère est bien visible sur son visage, il ne semble pas avoir digéré ce qui est arrivé à Supremacy. La caméra s'approche un peu des deux hommes, et change d'angle de vue pour révéler leurs deux visages. L'interviewer n'est autre que... Hayden Flynn !

Hayden Flynn : Samuel, quelles sont vos réactions concernant ce qui s'est passé à Supremacy ?
Le seul nom de Supremacy semble amplifier la colère de la Street Fight Legend, qui répond aussitôt :

Samuel : Tu veux savoir ce qui s'est passé à Supremacy ? Je vais te le dire, Jesse Heath s'est pas seulement foutu de notre gueule à Scott Ryan et moi, il s'est aussi foutu des fans ! Il a trahi tout le monde en offrant le titre sur un plateau à deux mioches qui ne méritent même pas d'être à la UCW, et qui sont justes bons à lécher les bottes de Sparkos.

Hayden Flynn : En même temps, le sort des fans ne... semble pas beaucoup vous intéresser, Scott Ryan et vous.

Samuel : C'est clair, j'en ai rien à foutre ! Mais y'a un truc que je laisserais pas passer, c'est le fait qu'on puisse se foutre de Scott et moi. Je suis le seul mec à la UCW qu'on puisse considérer comme une légende, et Jesse Heath ridiculise l'élite de sa fédération. La UCW va couler avec un président comme lui.

Hayden Flynn : En fait, vous en voulez plus à Jesse Heath qu'à la New Generation...

Samuel : Bazz et Flow vont se faire botter le cul à Crash!, puisqu'on gagnera ce Beat The Clock Challenge ce soir. Mais Jesse Heath va manger aussi, crois-moi.

Le Sheik Al Idziri apparaît alors dans le champ de vision de la caméra, Samuel se tourne en l'entendant arriver.

Sheik Al Idziri : Alors, pourquoi ne pas aller régler des comptes ce soir ?


Nous n'en saurons pas plus, la scène finit sur un fade-up et c'est le moment d'une courte pause publicitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 6   Mer 18 Jan - 20:42

Hero de Skillet se lance, et des lasers rouges et jaunes flashent dans tous les sens pendant que des bruits de moto se font entendre. Puis Chris Six arrive sous le titantron sur son Harley, batte de base ball et biére dans la main droite ainsi que sa ceinture autour de la taille. Il insulte les fans, avant de rouler jusqu'a se qu'il soit prêt du ring, d'où sort une épaisse fumée grise. Il descend de sa bécane et Chris enjambe les cordes pour monter ensuite sur le ring. Une fois ceci fait, il enlève sa ceinture puis la lève en l'air, et des flammes explosent autour du ring alors que Chris boit sa biére d'une traite sous les huées de la foule.

Riot de Three Days Grace résonne à présent dans l'arena, et c'est Thomas Hardy qui va affronter Chris Six ce soir. Le nouveau lutteur de la UCW fait quelques taunts à la foule qui ne réagit pas trop à son arrivée, ne le connaissant pas encore. Qu'importe, celui-ci est bien décidé à tous les allumer ce soir ! Il marche vers le ring, confiant face à l'adversaire. Du moins jusqu'à ce qu'il soit près de lui. L'arbitre fait sonner la cloche.




Chris Six vs Thomas Hardy



Six et Hardy sont sur le ring, la première chose que l'on peut constater et la différence de taille entre les deux hommes. Hardy semble impressionné, Chris Six lui est impassible. Hardy semble hésiter, mais il se projette dans les cordes et Six n'a qu'à mettre une épaule en avant pour mettre Hardy à terre! Hardy se tient le nez, il semble souffrir à cet endroit du corps... Mais arrive à se relever, en attendant Chris Six se projette dans les cordes et porte un Big Foot en plein de la gueule du pauvre Thomas!!!

Martin L.Jefferson: « Mon dieu! Ca démarre très très mal pour Hardy! »

Mark Fitzerald: « Je commence à me demander si il mérite son nom de famille... »

Thomas Hardy est à terre, mais Chris Six le relève et lui porte un European Uppercut! Hardy se retrouve à nouveau à terre... Mais arrive cette fois-ci à se relever rapidement, puis Six reporte un European Uppercut sur Hardy. Hardy se retrouve à nouveau à terre. Chris Six pense qu'il est déjà temps d'en finir! Il se saisit du pauvre Thomas Hardy qui n'a pu réellement résister aux assauts du géant masqué depuis le début du match. Il semble vouloir porter son Crash Test mais au moment où Hardy est positioné, ce dernier lui porte un superbe Hurricanrana et se sauve la vie!!!

Martin L.Jefferson: « Waoh! Hardy s'est sauvé la mise là-dessus! »

Mark Fitzerald: « Heureusement pour lui... Mais combien de temps va-t'il encore tenir? »

Au moment où Hardy vient de porter son Hurricanrana, il se retrouve assis sur le ventre de Chris Six. Mais ce dernier, propulse imméditament son adversaire loin de lui. Puis se relève et s'acharne sur lui en donnant des kicks à terre, Hardy arrive à rouler en dehors du ring pour se donner un peu de répis. Mais Six descend du ring, se saisit de Hardy et le projette dans les escaliers en métal! On voit Hardy saigner et rester KO en dehors du ring, l'arbitre commence le décompte: 1... Chris Six remonte dans le ring. 2... 3... Hardy bouge. 4... 5... 6...Hardy se relève. 7... 8... 9... Hardy remonte in-extremis dans le ring!!! Mais Chris Six s'en saisit et au moment où il semble parti pour son Powerslam, on voit Myster Ghost apparaître sur le Titantron !

Mark Fitzerald : Tiens ? Doit-on s'attendre à une intervention ?

Martin L. Jefferson : D'autant plus que Thomas Hardy semble avoir bien besoin d'un peu d'aide !

Myster Ghost ne dit rien, il reste figé sur le titantron, silencieux. A cette vue, Chris Six réagit en lachant Thomas Hardy. Il regarde le Titantron où Ghost ne dit toujours rien...

Martin L.Jefferson: « Mais qu'est-ce que c'est que ça? »

Mark Fitzerald: « Faut que Chris Six fasse gaffe, il est de dos à Hardy et celui-ci est connu pour une prise spéciale... »

Chris Six arrête de fixer le titantron pour achever Thomas Hardy, mais celui-ci s'est relevé et s'est projetté dans les cordes et applique un Crossbody sur un Chris Six qui n'a rien vu venir! Hardy tente le tombé:

1...

2...

Non! Chris Six relève les épaules!!! Chris Six semble en avoir marre, Hardy commence lui a avoir peur, Chris Six se projette dans les cordes et lui applique une violente Clothesline! Hardy est à terre mais se relève et Six en profite pour lui appliquer une deuxième! Hardy et cette fois-ci à terre! Chris Six en profite donc pour appliquer son Knee of Violence. Hardy est complétement KO... Six s'en saisit et lui applique son Carbon Driver! Il tente le tombé:

1...

2...

3 !!!

Spoiler:
 



Hero de Skillet résonne dans l'arena, et la foule est bouche bée devant la démonstration que vient de livrer Chris Six ce soir. Force de la nature, ou coup de chance ? Myster Ghost s'est trouvé un rival des plus dangereux.

Martin L.Jefferson: « Quelle domination de Six! »

Mark Fitzerald: « En effet... Victoire pratiquement sans aucune difficulté... »

Après en avoir fini avec Hardy, Chris Six continue de fixer le titantron où Ghost est toujours à l'écran à le fixer sans rien dire. Etrange duel entre ces deux-là...


Nous revoilà en backstage, et nous retrouvons Hayden Flynn qui cette fois-ci est en compagnie de Jason Price.

Hayden Flynn : Jason Price, vous étiez à Supremacy la semaine dernière et avez, vous aussi, subi ce retournement de situation avec l'arrivée soudaine de Bazz et Flow dans le match.

Jason Price : Je ne vais pas revenir là-dessus et me plaindre de ce qui s'est passé. Ce qui est fait est fait. Malgré l'arrivée de Bazz et de Flow, j'étais sur le point de l'emporter mais l'intervention de Sparkos qui n'avait rien à faire là m'en a empêché. Si je ne me plains pas de cela, c'est uniquement parce que le Ladder Match autorise ce type d'interventions.

Hayden Flynn : Vous semblez prendre les choses très bien...

Jason Price : Pas tant que ça. J'ai aussi le sentiment d'avoir été "volé". Je ne comprends pas ce qui a motivé Jesse Heath à faire cela, et je pense qu'il nous doit des explications. Et des excuses. Et ces excuses, je vais aller les chercher maintenant.

Et Jason Price se dirige aussitôt vers le bureau de Heath, traversant quelques couloirs, Hayden Flynn lui emboîtant le pas. Les deux hommes finissent par arriver devant le bureau du président de la UCW, et ô surprise, la porte a été défoncée ! Jason et Hayden jettent un oeil à l'intérieur...
Samuel et Scott Ryan viennent d'arriver, c'est eux qui ont défoncé la porte et les voilà en train de tout saccager. En voyant débarquer les caméras, ils semblent un peu embêtés.


Samuel : Euh, nous aussi on cherchait Jesse Heath... mais apparemment, il est pas là !

Et alors que les Drinkers quittent la pièce complètement dévastée, c'est le moment d'une nouvelle pause publicitaire. Mais où est donc Heath, s'il n'est pas dans son bureau ? Question sans réponse pour le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 6   Mer 18 Jan - 20:42

FMLYHM de Seether se fait entendre dans l’aréna, des projecteurs éclairent la scène avec une lumière dorée. Joey Cameron et Lennox Parker font leur entrée en marchant, la tête haute, lentement sur un tapis rouge qui a été installer pour leur entrée et qui mène jusqu’au ring. Ils fixent les fans d'un air supérieur en se dirigeant vers le ring. Lorsque la musique devient plus agressive, des feux d'artifice éclatent et les deux hommes montent sur les turnbuckle en faisant des signes au public.

I Will Not Bow de Breaking Benjamin résonne ensuite, et The XTrem Psychos font leur apparition. The XTrem cherche à capter l'attention du public, tandis que Bones semble avoir la tête des mauvais jours. La défaite de Supremacy n'a pas assuré un bon départ à cette équipe, malgré cela, les deux hommes relèveront-ils la tête pour l'opportunité qui leur est faite ce soir ?

Martin L. Jefferson : Malgré la défaite à Supremacy, ces deux-là s'en tirent bien puisqu'on leur offre l'occasion d'aller jusqu'au titre. Encore faut-il qu'ils le gagnent.

Mark Fitzerald : N'oubliez pas qu'à Supremacy, Bazz et Flow ont triché pour l'emporter.

Martin L. Jefferson : Alors ils sont mal barrés parce qu'on ne peut pas dire que Cameron et Parker soient les plus respectueux des règles.

Mark Fitzerald : Bref... n'oublions pas que ce match est un Beat The Clock Challenge ! Si l'équipe qui l'emporte maintenant fait un meilleur temps que le match Lethal Starship vs Drinkers de tout à l'heure, cette équipe défiera les champions par équipe à Crash!.

Les quatre hommes se mettent en place. C'est Bones pour The XTrem Psychos, contre Joey Cameron pour Perfect Coalition qui vont débuter le match.



Perfect Coalition vs The XTrem Psychos


Et c'est parti ! Les deux hommes se foncent dessus, Cameron attrape le bras de son adversaire et y va pour une clé de bras. Bones se dégage en envoyant un kick dans le genou de The Element of One, et en profite pour lui porter une Clothesline. Il court alors vers le turnbuckle, tente une Diving Leg Drop. Un peu tôt, car Cameron est encore bien assez vif pour l'esquiver. Bones est au sol, Cameron vient lui porter un headlock. Parker crie à Bones d'arrêter parce qu'il n'est qu'une merde, mais Bones tient, il est en bonne forme. Cameron resserre la prise, mais rien à faire, le sauveur d'âmes parvient à retourner la prise et porter à son tour un headlock à Cameron ! Les deux hommes ne sont pas loin des cordes, Lennox Parker se décale un peu et aide Cameron à les saisir. Bones doit lâcher la prise.

Cameron se relève, et voilà que Bones court vers lui, Clothesline ? Cameron le contre en lui attrapant le bras, qu'il tort avant d'enchaîner avec un DDT ! Bones est à terre, et déjà Cameron fait le tag à son partenaire. C'est au tour de Lennox Parker de s'amuser !

Martin L. Jefferson : Et nous sommes à moins d'une minute ! Le temps passe tout de même assez vite, il ne faut pas que l'une ou l'autre équipe perde de temps... sinon, la victoire ne leur permettra même pas d'aller à Crash!.

Cela, Lennox le sait bien, et le voilà qui assaille Bones de coups portés sur la nuque. Il court ensuite vers les cordes, y prend son élan alors que Bones se relève et... drop kick de Lennox sur Bones ! Il relève maintenant l'adversaire et lui porte une T-Bone Suplex ! Dans son coin, The XTrem assiste impuissant à la raclée que prend son partenaire, il tend la main pour réclamer le tag mais Bones n'est pas en position de pouvoir y répondre. Au contraire, c'est Lennox qui voit cela et qui se dirige, amusé, vers l'adversaire pour le narguer. Mais Cameron le rappelle aussitôt à l'ordre, rappelant à son partenaire qu'ils n'ont pas tout leur temps.

Martin L. Jefferson : Tiens, pour une fois que Joey Cameron fait preuve de tactique et d'intelligence...

Mark Fitzerald : Oui, moi qui pensait qu'il n'en avait pas un pour attraper l'autre...

Lennox Parker retourne donc vers Bones, alors que celui-ci se relève... Parker soulève son adversaire, neckbreaker ? Non, Bones se dégage et le voilà qui court vers son partenaire ! Parker le retient en lui attrapant le bras, le tire vers lui mais Bones lui envoie un coup de coude en pleine face, avant de faire le tag.

Et The XTrem rentre à présent sur le ring ! Impatient d'en découdre, il vient porter une Clothesline à Parker, avant de foncer vers Cameron pour faire tomber celui-ci à terre. Lennox se relève, alors que The XTrem fonce vers les cordes pour réaliser un Whisper In The Wind !

Martin L. Jefferson : The XTrem perd son temps avec Bones, il ferait mieux de faire équipe avec Hayden Flynn, tiens...

Mark Fitzerald : Ca ne le changerait pas beaucoup, je crois. Bones a plus de victoire à son actif que Flynn qui n'en a aucune.

Martin L. Jefferson : Peut-être, mais en tant qu'interviewer, il a la patate et ne passe pas son temps à raconter des blagues débiles comme Max Hitkins ! D'ailleurs, connaissez-vous la dernière qu'il...

Mark Fitzerald : Ca suffit Jefferson, on a un match important à commenter !

Bref, The XTrem vient de réaliser un Whisper In The Wind à son adversaire, et le voilà qui attend que ce dernier se relève... XKO !!! (Single Knee Facebreaker) Et The XTrem tente le tombé !

1...

2...

Intervention de Joey Cameron ! Les deux hommes s'échangent des droites, l'arbitre menace Cameron de le disqualifier s'il ne retourne pas tout de suite dans son coin. Celui-ci s'exécute, mais est fier d'avoir réussi son coup. The XTrem tente à nouveau le tombé sur Lennox :

1...

2...

Dégagement de Lennox Parker ! Joey Cameron sourit, l'air satisfait. The XTrem relève Parker, coince sa tête sous son épaule, DDT ? Non, Lennox envoie plusieurs punchs dans le bide de son adversaire, malgré le coup qu'il a prit, il résiste encore ! Cela ne suffit pas néanmoins à faire reculer The XTrem, qui pousse Parker vers le coin, lui envoie quelques droites... puis The XTrem court vers le coin opposé pour prendre son élan dans les cordes, que va-t-il tenter ?

Rien du tout, car lorsqu'il atteint les cordes à l'opposé, Joey Cameron se trouve en ringside et attrape le pied de The XTrem pour le faire trébucher. Lennox en profite aussitôt pour courir vers lui, descente du coude dans la face, et il tente le Narcissism Lock (Anaconda Vice) ! The XTrem parvient de justesse à l'empêcher de réaliser cette prise, les deux hommes se relèvent, Lennox l'envoie dans le coin avec un Irish Whip et fonce, mais The XTrem se dégage à temps. Lennox titube, The XTrem tente immédiatement un Twist of Fate ! Contré par Lennox, qui profite que l'arbitre soit en train de réprimander Joey pour son comportement obscène (il vient de montrer son anus à Bones) pour donner un bon coup de genoux dans les burnes de l'adversaire ! Et Lennox porte aussitôt un Alamaba Slam à The XTrem !

Mark Fitzerald : Quel coup !

Lennox recule un peu, pour reprendre son souffle. Il s'est reculé vers son partenaire qui ne lui demande pas son avis : Joey Cameron fait aussitôt le tag, rentre sur le ring et court vers Bones, spear à travers les cordes ! Bones tombe à l'extérieur, Cameron se tourne ensuite vers The XTrem qui se relève... Cameron Cutter !!! Vous savez ce que ça signifie, le voilà qui couvre aussitôt l'adversaire pour le tombé.

1...

2...

3 !!!

Spoiler:
 



FMLYHM de Seether résonne dans l'arena, et les deux hommes célèbrent cette victoire avec joie. L'arbitre leur indique le temps qu'ils ont fait, celui-ci s'affiche sur le titantron : six minutes cinquante-cinq, temps plutôt bon pour un match par équipe.

Martin L. Jefferson : A moins d'une disqualification ou d'un Count-Out, un match entre les Drinkers et Lethal Starship aura bien du mal à être plus court !

Mark Fitzerald : Je pense que les concernés le savent bien, et les deux équipes vont tout faire pour vaincre le plus rapidement possible. Ce sera court et explosif ! Mais pour l'instant, Cameron et Parker peuvent célébrer leur victoire. Ils sont challengers jusqu'à ce qu'on fasse mieux qu'eux.

Et les vainqueurs du match quittent l'arena, indiquant leurs tailles en mimant la présence d'une ceinture.



Nous voilà en backstage, où Dynamite Joe est en pleine discussion avec Hayden Flynn.

Dynamite Joe : Alors comme ça, t'étais lutteur avant ?

Hayden Flynn : Ouais... je l'étais.

Dynamite Joe : Et tu n'aimes plus ça ?

Hayden Flynn : Je crois plutôt que c'est la lutte qui ne m'aimait pas. Bref. T'es nouveau ici, toi ?

Dynamite Joe : En fait, j'étais là avant Supremacy, mais je n'ai toujours pas eu droit à monter sur un ring. T'y crois, à ça ?

Hayden Flynn : Pas de chance. Moi c'était l'inverse, on m'a trop donné l'occasion d'être ridicule. J'espère que tu les impressionneras quand t'auras enfin ta chance. C'est quoi ton style de lutte ?

Dynamite Joe : En fait, je préfère les combats hardcore, tout ce qui est dans ce style. Les Barbed Wire Matchs, ou les First Blood Matchs... j'espère avoir bientôt l'occasion d'en disputer ici.

Hayden Flynn : Pour ça, t'es mal tombé, le hardcore se pratique pas beaucoup à la UCW.

Dynamite Joe : Tu crois ça ? A mon avis, ça va vite changer... et si les officiels n'en veulent pas, il faudra bien qu'il changent d'avis. S'il n'y a pas de hardcore à la UCW, faudra bien que quelqu'un en apporte.

Hayden ne répond rien mais semble un peu étonné des propos de son interlocuteur. Le silence s'installe, puis tout à coup, Zack Lionhart passe devant eux, l'air assez bizarre et parlant tout seul.

Zack Lionhart : Gagner ce match... ce soir, oui, ce soir... le titre sera le mien...

Dynamite Joe et Hayden Flynn échangent un regard un peu étonné. Lionhart a réussi à surprendre Flynn plus que Joe.

Dynamite Joe : Il est un peu spécial, non ?

Hayden Flynn : Il a dû perdre des neuronnes à Supremacy...

Là-dessus, nouvelle coupure publicitaire.


Dernière édition par Lord Zodiac le Mer 18 Jan - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 6   Mer 18 Jan - 20:43

Jade Empire Main Theme résonne dans la salle, et Nemo Epps fait son entrée dans la UCW Arena pour disputer ce soir son premier match. Le lutteur tape dans quelques mains de fans au passage, et se dirige tranquillement vers le ring, insouciant.

Jungle Bookie : Kool and the Gang commence et la salle est baignée de lumières vertes et rouges. Quand le hurlement se fait entendre, Delrey Jackson apparaît sous le Titantron et effectue une petite danse de boxeur puis descend la rampe en tapant dans les mains des fans. Il monte sur le ring et grimpe directement sur la deuxième corde en frappant dans ses mains au dessus de sa tête au rythme du morceau. Il redescend et refait quelques pas de boxe.

Les deux hommes sont maintenant sur le ring, et, preuve d'un esprit sportif des plus respectables, se tapent dans la main avant le début du match. L'arbitre fait alors sonner la cloche.


Nemo Epps vs DelRey Jackson


Nemo Epps fonce sur Delrey Jackson pour une Clotheslines mais son adversaire l'arrête avec un Dropkick. Il perd l'équilibre et s'en va dans les cordes..... SPINEBUSTER parfaitement éxécuté par Delrey. Nemo, par terre, toussotte un peu parce que le choc du SpineBuster lui a coupé le souffle. Jackson relève Epps qui essaie de le frappé a plusieurs reprise avec le poing fermé. DelRey evite et va se placer derrière lui.... GERMAN SUPLEX ! Nemo donne un coup de poing par terre....frustré de s'être encore une fois fait surprendre par « A Tough Brother » qui taunt la foule qui l’applaudisse. Il se dirige ensuite vers le troisième cable.... monte.... Nemo se relève et s'envoie lui-même dans les cordes.... Jackson bascule et tombe les bijoux sur le 3ième cable !!!! .....OUCHHHH !!! Nemo s'envoie dans les cordes et... Clotheline sur DelRey qui tombe du troisième cable et s'écrase sur le ring !!!
Nemo Epps s’approche lentement.... Il relève son adversaire... FULL NELSON SUR JACKSON ! Il tente le tombé !

1....

2...NON !

DelRey se dégage, mais Nemo a anticipé et le prend à la gorge... CHOKESLAM ! « A Tough Brother » est complètement sonné..... Nemo le relève mais Jackson le frappe au visage.... Il s'envoie dans les cordes.... RUNNING ELBOW STRIKE.... Nemo bascule mais ne tombe pas..... DelRey remet cela.... BIG BOOT !!! Nemo Epps tombe !!! DELREY JACKSON SE DÉPÊCHE D'ALLER SUR LE TURNBUCKLE.... DIIIIIVING LEG DROP !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il tente immediatement le tombé.

1........

2........NOOOOOOONN ! Degagement de Nemo !

DelRey attend quelques secondes que son adversaire se relève... Il lui envoie un coup de pied dans l’abdomen... POWERBOMB... NON !!! Nemo lui a envoyé un gros coup de poing !!! Ce dernier retombe sur ses pieds... Il en profite pour courir dans les cordes... SPINNING WHEEL KICK !!! Magnifique !!! Il enchaîne avec un SUPERKICK !!! DelRey tombe mais se relève une nouvelle fois... Nemo s’avance vers lui pour un autre coup de pied... NON DELREY LE REPREND EN SPINEBUSTER..... CONTRER PAR NEMO EN TORNADO DDT !!! Le public a adoré l’enchainement !!!
Il tente le tombé.

1.......

2.......

3... NON !!! Degagement de DelRey !!!

Martin L. Jefferson : C'est pas passé loin.

Mark Fitzerald : Beau match entre ces deux athlètes.

Jackson se relève une fois de plus, mais Nemo l’a attendu... Cette fois-ci, il compte en finir une bonne fois pour toute... COUP DE PIED DANS L’ABDOMEN... NEMO DRIVER I (Double Underhook Piledriver) !!!! REUSSI !!!
Il tente immediatement le tombé !!!

1.........

2.........

3 !!!! VICTOIRE DE NEMO EPPS !!!!

Spoiler
Victoire de Nem..... NON !!!! DelRey a mis son pied dans les cordes !



Nemo est completement dégouté ! Mais DelRey est toujours au sol.... Il décide de monter sur le turnbuckle.... NEMO SPLASH.... NON !!! DelRey s’es retiré au dernier moment !!! DelRey crie « Respect the Brotha » au public.... RED NIGHT OF HARLEM (Jawbreaker Lariat) !!! C’est réussi !!!
DelRey tente le tombé !

1.......

2.......

3.... NON !!! DEGAGEMENT DE NEMO !!!! ENORME !!!

DelRey n’en revient pas, il s’enerve contre l’arbitre, car il trouve que celui-ci a compté trop lentement... Nemo va se relevé... DelRey l’a vu et le renvoie au sol avec une très grosse Clothesline... Il se dirige ensuite vers le coin et la deuxième corde.... HARLEM HAMMER (Diving Forearm Smash).... NON !!! Nemo a anticipé et envoie un Dropkick qui fauche Jackson en plein vol !!! Nemo remnte sur le poteau pour retenter une nouvelle fois son NEMO SPLASH.... ENCORE CONTRER PAR DELREY JACKSON QUI ENCHAINE TRES VITE AVEC RED OF HARLEM !!! Cette fois-ci c’est fini !!!

1.......

2.......

3 !!!!!!

Spoiler:
 



DelRey célèbre sa victoire alors que sa musique résonne dans la salle, mais le vainqueur est respectueux envers son adversaire et il tend la main vers Nemo pour l'aider à se relever. Les deux hommes se serrent la main, et Nemo quitte le ring.

La caméra se déplace vers le public, et dans le premier rang, un visage ne nous est pas inconnu. Alexandra, la copine d'Hyrnalo, du moins elle l'était avant ce qui s'est passé à Supremacy. Elle porte une minerve et n'a pas la tête des beaux jours, mais que fait-elle ici ?


Nous voilà maintenant en backstage, on aperçoit dans un coin Joey Cameron qui fait de la corde à sauter pour maintenir sa forme physique époustouflante. Il porte un de ses t-shirts "The Element of One" qu'il n'arrive pas à vendre. Un peu plus loin, Nemo Epps est en train de papoter au téléphone. Et, adossé à la porte du bureau de Heath, nous trouvons Ricky Rakoto en pleine causette avec Miss Felicity X, Lennox Parker, Joshua Dust et Vitro Hyte.

Ricky : Bon alors, les filles, si vous avez envie de vous faire un peu de blé c'est votre jour de chance ! Ce soir, Ricky Rakoto fait le Main Event et y'en a qui sont assez cons pour croire qu'il ne gagnera pas. Misez sur Ricky, les poulettes !

Miss Felicity X : Ah ouais, et faut s'adresser à qui ?

Ricky : Bah, à moi ! Allez, ce soir je prends les paris de tout le monde, faites-moi confiance !

Joshua Dust étouffe un rire avant de répliquer :

Joshua : Tu crois vraiment que t'as une chance, Ricky ? Tu disais les mêmes conneries avant Supremacy, et au final t'as abandonné devant Danny.

Ricky se tourne vers lui, fronçant les sourcils, apparemment frustré de se faire mettre en boîte de cette manière.

Ricky : Mais t'es qui, toi ? On voit bien que t'as jamais défié Ricky Rakoto dans un ring, normal je ne t'ai jamais vu avant... tu n'as sûrement pas le niveau de Ricky, c'est compréhensible. Le mieux, c'est juste que tu la fermes. Si t'as pas de match ce soir, c'est bien parce que t'es un mec inutile, pigé ? Bon, les filles, c'est pas le tout mais Ricky va aller se préparer, il a un Main Event à gagner ce soir !


Sur ce, Ricky s'en va, laissant tout ce monde le regarder s'éloigner avant d'aller vaquer à leurs propres occupations. Là-dessus, on se quitte pour une courte page de publicité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 6   Mer 18 Jan - 20:44

Bat Country de Avenged Sevenfold résonne maintenant dans l'arena, les lumières sont maintenant rouges et jaunes, des feux d'artifice éclatent dans toutes les directions et Nick Blade et Jason Price entrent sur le stage en regardant la foule. Ils lèvent les bras, descendent la rampe en tappant dans les mains de leurs fan et ils se dirigent vers le ring, où ils montent en sautant sur le rebord et passant par dessous la deuxième corde. Nick Blade et Jason Price se dirigent maintenant chacun dans leur coin et tout en regardant la foule ils lèvent encore une fois les bras en signe de victoire.

Line in the Sand de Motörhead se fait entendre dans la salle, et « The Street Fight Legend » Samuel et « The Australian Drinkers » Scott Ryan rentrent dans la salle avec des bouteilles de Whisky et de Vodka dans les mains. Des feux d’artifice explosent tout autour d’eux. Le Sheik Al Idziri les suit derrière eux en marchant doucement. Des étincelles tombent du ciel au fur et à mesure qu’ils avancent vers le ring. Ils montent chacun sur l’un des poteaux et boivent une gorgée de leurs bouteilles avant de les lancer au public. Le Sheik salue la foule avant d'aller chercher une chaise et s'asseoir en ringside pour suivre ce qui va se passer.

Martin L. Jefferson : Je sens que ce match va être explosif ! Mais c'est normal, nous sommes à Detonation après tout.




Lethal Starship vs The Drinkers



La cloche vient de sonner, et c'est Nick Blade pour Lethal Starship face à Samuel pour les Drinkers qui vont ouvrir le bal. Le match vient à peine de démarrer que The Street Fight Legend fonce immédiatement sur Blade pour le plaquer au sol avec une Clothesline, et le bombarder de coups de poing. Samuel est visiblement pressé, et c'est compréhensible : ce match est un Beat The Clock Challenge ! Cela, Blade le sait bien aussi, c'est pourquoi il ne peut se permettre de se laisser faire ainsi. Alors que Samuel lève le poing pour un nouveau coup, Nick Blade lui met les doigts dans les yeux, forçant son adversaire à se reculer pour se couvrir le visage. Et Blade se relève immédiatement, court vers Samuel pour une prise de tête, mais ce dernier est déjà prêt, il se dégage facilement pour porter une clé de bras à son adversaire. Blade recule jusque dans les cordes, Samuel stoppe sa prise pour se contenter de lui envoyer des droites dans la face. The Street Fight Legend tente alors d'envoyer son adversaire dans le coin avec un Irish Whip, mais Nick Blade le contre et lui porte un cutter ! Et il court vers le turnbuckle, grimpe sur celui-ci et y va pour une Diving Leg Drop ! Malheureusement Samuel s'écarte pour l'esquiver juste à temps, et Blade s'écrase sur le sol. The Street Fight Legend se relève immédiatement, et attrape Blade par les cheveux pour l'obliger à se relever. Blade fait de la résistance, alors Samuel le calme avec quelques droites... puis il le soulève et lui porte un Spinebuster ! Il tente aussitôt le tombé :

1...

2...

Dégagement de Nick Blade ! Samuel enrage, le match ne va pas assez vite. Il demande à Scott combien de temps il reste, pour toute réponse Scott tend la main pour réclamer le tag. Scott entre sur le ring mais Samuel ne sort pas tout de suite, Nick Blade est en train de se relever... Samuel le soulève aussitôt, Scott Ryan vient l'assister, ils sont en position pour leur fameuse prise en équipe... The Absolute Vodka est portée ! Samuel quitte le ring alors que Scott Ryan y va pour le tombé !

Martin L. Jefferson : Quoi, déjà !

Mark Fitzerald : C'est un Beat The Clock, Jefferson, il n'y a pas de temps à perdre !

1...

2...

Intervention de Jason Price !

Martin L. Jefferson : Devoir intervenir dans un match contre des tricheurs de la trempe des Drinkers, c'est quand même bas.

Mark Fitzerald : On ne se relève pas en trois secondes d'une telle prise, Jefferson ! Et Lethal Starship ne peut se permettre de perdre, n'oubliez pas l'enjeu de ce match !

Aucune des deux équipes ne semble l'avoir oublié, l'enjeu. Jason Price porte un Backhand Chop à Scott Ryan, Samuel se prépare à intervenir pour sortir du ring cet intru mais Price retourne tout seul à sa place.

Martin L. Jefferson : Combien de temps reste-t-il si l'une de nos deux équipes souhaite aller à Crash! ?

Mark Fitzerald : A peu près deux minutes ! Il va leur falloir se hâter.

Nick Blade en profite pour rouler à l'extérieur du ring et se remettre du coup qu'il a reçu. Scott Ryan descend aussitôt pour aller s'occuper de ce petit emmerdeur, mais Jason descend prêter main forte à son partenaire. Samuel et Scott Ryan courent vers eux, Running Clothesline de Scott Ryan sur Jason Price ! Et Samuel s'en prend à Blade qui est encore groggy de la prise qu'il a subie un peu plus tôt, The Street Fight Legend attrape la tête de son adversaire et le pauvre Nick Blade va s'écraser la tronche sur le tapis du ring. Pendant ce temps, l'arbitre réalise le décompte à l'extérieur !

1... Scott Ryan envoie une volée de droites à Price qui est au sol, puis le voilà qui grimpe sur la table des commentateurs.
2... Et Scott saute, descente du coude aérienne sur Price ! Celui-ci souffre, The Australian Drinker le relève...
3...
4... The Australian Drinker soulève son adversaire pour un Spinebuster... renversé en Hurricanrana !
5... Jason Price prend les devants, mais de l'autre côté Samuel cesse de s'intéresser à Blade pour s'attaquer à lui.
6... Samuel arrive derrière Jason Price, alors que celui-ci relevait Scott Ryan... German Suplex de Samuel sur The Priceless !
7... Nick Blade remonte sur le ring alors que les Drinkers sont en train de rouer de coups Jason Price.
8... Scott Ryan décide de remonter, il s'accroche à la corde et grimpe...
9... Nick Blade court vers Scott, et lui porte un terrible spear à travers les cordes alors que celui-ci n'était pas remonté sur le ring !!!

Martin L. Jefferson : Lethal Starship va à Crash!

Mais Martin L. Jefferson est comme toujours un bel abruti puisque ce n'est pas à neuf mais à dix que le décompte est terminé. Hors, alors que l'arbitre s'apprêtait à prononcer le nombre fatidique, de l'extérieur Samuel attrape les jambes de Nick Blade et le tire d'un coup sec hors du ring ! Le décompte est à recommencer à zéro !

Mark Fitzerald : Lethal Starship ont manqué Crash! d'une seconde ! Vont-ils pouvoir s'en remettre ? Il reste à peine une minute et trente secondes !

Et nouveau passage à tabac des Drinkers sur Lethal Starship, mais cette fois ils savent qu'il n'y a plus de temps à perdre ! En effet, Scott Ryan fait signe à son partenaire, et les voilà qui ramènent Nick Blade sur le ring, Scott Ryan y va aussitôt et tente un tombé.

1...

2...

Dégagement de Nick Blade ! Scott Ryan serre les dents, et fixe la foule autour de lui qui se moque de lui en encourageant ses adversaires. Entre-temps, Samuel et Jason Price retournent à leurs places respectives.

Nous apercevons brièvement Bazz et Flow dans leur loge, qui sont en train d'observer le match sur un petit écran télévisé, assis tranquillement avec leurs ceintures. Qui les affrontera à Crash! ? Perfect Coalition, ou l'une des deux équipes de ce match ?

Scott Ryan relève maintenant Nick Blade, et le balance dans le coin avec un Irish Whip, avant de lui porter un Turnbuckle Clothesline ! Nick Blade est maintenant groggy, Scott Ryan grimpe sur la corde et y va pour un West Coast Pop !!! Esquivé de justesse par Nick Blade, qui part faire le changement avec Jason !

Mark Fitzerald : Il était grand temps que Jason entre sur le ring, Blade est là depuis le début. Il reste moins d'une minute !

Jason Price fonce sur Scott Ryan qui commence à se relever, Clothesline ? Mais ce dernier le contre et lui porte une Belly to Belly Suplex, avant d'aller faire le changement avec Samuel ! Sur le titantron, on voit le peu de temps qu'il reste : trente secondes ! On voit maintenant Joey Cameron et Lennox Parker dans leur loge, qui suivent eux aussi le match avec intérêt...

Samuel et Jason Price tournent en rond au centre du ring, cherchant un angle d'attaque... ils s'empoignent, la puissance physique donne l'avantage à la Street Fight Legend, qui déstabilise son adversaire d'un bon coup de genou dans le bide avant de le soulever, Powerslam ! Non, Jason Price parvient à se dégager, le voilà qui recule, Samuel l'attrape et l'envoie dans les cordes, Jason Price rebondit et Samuel s'apprête à... à rien du tout, car c'est Jason Price qui envoie un puissant Enzuigiri dans la face de son adversaire ! Et Price se met à crier très fort, le public y va avec lui : Price Splash Pin !

Martin L. Jefferson : Il reste dix secondes, il doit se dépêcher !

Jason Price court vers le turnbuckle, il grimpe... Price Splash Pin porté avec succès !!! Et il couvre son adversaire pour le tombé !

1...

2...

Ding! Ding! Ding!

Spoiler:
 



Mark Fitzerald : Le temps est écoulé ! Perfect Coalition affrontera New Generation pour le championnat Tag Team à Crash! Quant aux Drinkers et à Lethal Starship, ils devront attendre leur tour...

Martin L. Jefferson : J'ai l'impression qu'ils ont trouvé de quoi s'occuper !

En effet, avant que Jason Price ait eu le temps de comprendre pourquoi son tombé a été interrompu, Scott Ryan accourt sur le ring et le voilà qui assomme Price avec une bouteille de vodka ! La bouteille se brise en morceaux, comme le crâne de Price qui n'a pas l'air d'avoir apprécié le choc. Et Samuel et Scott Ryan s'en prennent à Price, jusqu'à ce que Nick Blade vienne prêter main forte à son partenaire en attaquant les Drinkers à l'aide d'une chaise ! La situation dégénère sur le ring, et une dizaine d'arbitres, de vigiles et de médecins interviennent pour calmer la situation.

Mark Fitzerald : Aucune de ces deux équipes n'aura sa chance à Crash!, mais j'ai l'impression que ce qui se passe entre ces quatre-là n'est pas terminé.

Martin L. Jefferson : Jesse Heath et Lethal Starship se sont trouvés de sacrées menaces. Les Drinkers mettront la UCW à feu et à sang pour réparer l'"injustice" dont ils ont été victimes à Supremacy.

Mark Fitzerald : Histoire à suivre !


Nous voilà maintenant en backstage, et nous trouvons Sparkos en compagnie de Bazz et de Flow, qui arborent fièrement leurs titres Tag Team. Manie qui semble agacer leur mentor. Dans l'ombre, avec eux, un autre homme se tient dans la pièce, silencieux. La caméra se tourne brièvement vers lui, il s'agit de Sean Boswell, nouveau lutteur de la UCW. Nous ne saurons pas ce qu'il fait ici car l'image revient à Sparkos.

Sparkos : Ca ne sert à rien de fixer le plafond en bombant le torse avec vos ceintures, y'a personne d'autre que nous dans cette pièce. Bon, les gars, je vais avoir besoin de vous ce soir.

Flow : Tiens donc... le Psychopath Sparkos aurait besoin de ses élèves ? C'est drôle, ça me rappelle quelque chose... oui, juste avant notre match contre Bones et The XTrem à Supremacy, il me semblait... oui, je croyais que pour toi nous n'étions que des jobbers ?

Sparkos : Je ne vois pas le...

Flow : Tu vois très bien ce que je veux dire, Sparkos. Le truc, c'est que tu n'as jamais vraiment cru en notre talent, il a fallu qu'on te le prouve. Et maintenant que Bazz et moi nous sommes champions, voilà subitement que tu as besoin de notre aide !

Sparkos fronce les sourcils et fixe Flow d'un regard dur, qui se tait alors que Bazz lance un regard réprobateur à son partenaire. Flow aurait-il trop parlé ?

Sparkos : Je vais te demander de ne pas oublier qui je suis, Flow. Toute gloire est éphémère, méfie-toi. Si tu prends la grosse tête, je ne donne pas cher de ton règne, qui pourrait s'arrêter à Crash!. Mais je ne le souhaite pas. Je ne pense qu'au bien du clan depuis le début, et sache que si Bazz et toi vous êtes champions, c'est grâce à moi.

Bazz : A toi ? Nous avons gagné ce titre par nous-même, et si Jesse Heath nous a ajoutés au match c'est parce que nous avons battu brillamment nos adversaires auparavant.

Sparkos : Et qui est intervenu dans le match au moment où Jason Price allait décrocher la ceinture ? Moi. En revanche, je ne vous ai pas vu faire grand-chose lorsqu'on m'a éliminé un peu plus tard dans la soirée.

Bazz et Flow ne disent rien, et échangent un regard un peu gêné dans un silence pesant.

Sparkos : J'espère que je pourrais un peu compter sur vous ce soir...

A ce moment, la porte de la loge s'ouvre brusquement et... c'est Margareth Kingsley qui fait son apparition.

Margareth : Encore en train de comploter, vous trois... ça tombe bien, tant que vous êtes là, j'ai une "bonne nouvelle" pour vous. Vous savez à présent que dans trois semaines à Crash!, Joey Cameron et Lennox Parker auront leur chance au titre Tag Team. Alors, dans son infinie bonté, Jesse Heath va vous donner l'occasion de vous y préparer. La semaine prochaine, Bazz affrontera Joey Cameron dans un match simple.

Et la consultante quitte la loge, laissant les trois hommes échanger des regards suite à ce qu'ils viennent d'apprendre.
On se quitte pour la dernière coupure publicitaire avant le Main Event !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 6   Mer 18 Jan - 20:45

Heres To The Past de A Day to Remember résonne dans l'arena, et c'est Ricky Rakoto qui fait son entrée. Le finaliste de Supremacy reçoit un bel accueil du public, malgré quelques huées les femmes sont toujours folles de son physique. On remarque quand même un grand nombre de pancartes "Shut Up and Give Up" dans le public.

Dead Inside de Chimaira résonne ensuite, et Zack Lionhart arrive enfin. Il rejoint ses partenaires de ce soir, et fixe Ricky Rakoto d'un regard assassin.

Martin L. Jefferson : Lionhart m'inquiète un peu ce soir...

Endzeit de Heaven Shall Burn résonne à présent dans l'arena, et Sparkos apparaît seul. Bazz et Flow n'ont apparemment pas voulu accompagner leur mentor jusqu'au ring... celui-ci marche vers le ring d'un air impassible, insensible aux insultes que lui lancent les fans.

Martin L. Jefferson : Eh bien, j'ai grand hâte de voir qui sera l'adversaire de Danny Thompson à Crash! D'autant plus que ces trois-là méritent tous leur chance au titre. Quoique, Ricky est une grande gueule, et Sparkos m'inquiète concernant les réunions secrètes de la New Generation. Je vais mettre une pièce sur Zacky !

Mark Fitzerald : En même temps vous avez toujours considéré Lionhart comme votre héros, depuis le premier show. Pour le moment ça ne lui a pas porté chance.

Mais alors que sur le ring les trois concurrents s'échangent des regards de défi, Alone & Easy Target des Foo Fighters résonne dans la UCW Arena. Le champion a décidé de venir voir le combat d'un peu plus près ! Danny Thompson reçoit des acclamations nourries alors qu'il se dirige vers la table des commentateurs, arborant fièrement sa ceinture.

Martin L. Jefferson : Ah, on voit bien que Danny n'est pas un planqué comme Bazz et Flow, il n'a pas peur de venir voir le match d'un peu plus près.

Alors que Danny s'installe auprès des commentateurs, l'arbitre fait sonner la cloche, et le match peut enfin démarrer !



UCW Number One Contender Match
Ricky Rakoto vs Zack Lionhart vs Sparkos



Et ca commence fort ! Ricky Rakoto et Zack Lionhart s'empoignent, Zack porte une prise de tête à son adversaire mais est aussitôt prit d'assaut par Sparkos qui lui porte des coups dans la nuque. Ricky en profite pour se libérer, soulève Zack pour une Suplex... non, Zack ne le laisse pas faire, il se dégage, mais Sparkos en profite pour lui porter une German Suplex ! Ricky n'attend pas, et envoie plusieures droites à Sparkos avant d'y aller pour une Clothesline, mais Sparkos le contre, lui attrape le bras et l'envoie dans le coin opposé avec un Irish Whip. Il n'aura pas le temps de faire plus, Zack Lionhart se relève derrière lui, le soulève... Backbreaker de Zack Lionhart sur The Psychopath ! Il court maintenant vers le turnbuckle, et réalise un Split-Leged Moonsault !!! Il tente rapidement un tombé :

1...

2...

Dégagement de Sparkos ! Qu'importe, Zack Lionhart court vers le turnbuckle... et il réalise un Missile Dropkick ! Il ne s'arrête pas là, il grimpe sur le coin opposé et semble bien parti pour un Shooting Star Legdrop ! Il en est malheureusement empêché par Ricky Rakoto qui le rejoint sur le turnbuckle, lui envoie plusieures droites... et Ricky se prépare pour une Suplex du haut du turnbuckle ! Zack ne le laisse pas faire, il se dégage et repousse Ricky qui tombe lourdement sur le tapis du ring. Puis Zack y va enfin pour le Shooting Star Legdrop ! Pas de chance, Sparkos a eu le temps de prévoir le coup et attendait cela, il se dégage juste à temps et Zack s'écrase lourdement sur le tapis.

Mark Fitzerald : Zack vient de se faire avoir, que va tenter Sparkos à présent ?

"Exy" Danny : Si Sparkos pense l'emporter en esquivant ce genre d'attaque, il vaudrait mieux pour lui qu'il sache que ça marchera pas avec moi.

Et Sparkos relève maintenant Zack, et le soulève... il se met à courir, et réalise un Running Powerslam ! Son adversaire est groggy, Sparkos n'attend pas et le met en position pour sa PsychoBomb ! Non, Zack se dégage, ce n'est pas le moment pour Sparkos... qui réussit néanmoins à placer un DDT ! Zack est de nouveau au sol, Sparkos se prépare à... rien du tout, il détourne le regard et voit Ricky qui s'est relevé et qui s'apprêtait à le surprendre en courant vers lui. Sparkos se prépare à l'accueillir avec un Big Boot, mais Ricky arrête sa course juste à temps, et profite du déséquilibre de son adversaire pour placer un Russian Leg Sweep ! Il attend ensuite que Sparkos se relève, et y va pour un Inverted DDT. La prise est portée, Sparkos est au sol, Ricky n'attend plus et lui porte son Crossface !!!

Martin L. Jefferson : Aïe aïe aïe, Ricky réussira-t-il à faire taper Sparkos ?

"Exy" Danny : J'en doute. Et n'oubliez pas que Ricky a abandonné contre moi à Supremacy... qu'il n'essaye pas de se faire passer pour l'as de la soumission.

Mark Fitzerald : S'il parvenait à faire taper Sparkos, il retrouverait de la crédibilité.

Malheureusement, Ricky n'aura pas l'occasion de tester plus longtemps la force de volonté de son adversaire, car Zack s'est relevé et court vers eux pour casser la prise ! Il prend son élan dans les cordes alors que ses adversaires se relèvent, European Uppercut sur Ricky, il rebondit de l'autre côté et Running Clothesline sur Sparkos !

Zack est disposé à dominer le ring ce soir. Le voilà qui relève Sparkos et lui envoie une série de droites, le faisant reculer jusqu'au turnbuckle. Il lui porte un headbutt, puis grimpe sur le turnbuckle et réalise un Tornado DDT ! Il tente alors un tombé :

1...

2...

Intervention de Ricky qui vient frapper Zack Lionhart d'un coup de pied en plein visage ! Et Ricky relève Zack, et lui envoie une gifle. Zack répond de même, Ricky répond à nouveau, et ainsi de suite... jusqu'à ce que Sparkos arrive, PsychoPlex (Dragon Suplex) contre Zack, puis il se tourne vers Ricky, mais celui-ci a tôt fait de devancer The Psychopath et lui porter un DDT ! Il n'a plus qu'à mettre en position son adversaire et porte avec succès son Rickochet !!! Il tente le tombé :

1...

2...

Intervention de Zack Lionhart ! Sparkos est complètement groggy, mais il trouve la force de rouler à l'extérieur du ring après ce qu'il vient de subir. Restés seuls sur le ring, Zack Lionhart et Ricky se livrent un combat sans merci, échangeant des coups d'une violence à laquelle ils ne nous avaient pas habitué.

Mark Fitzerald : Le désir de remporter le match se lit sur leur visage !

"Exy" Danny : Comment ne pas désirer la victoire ? On est tous à la UCW pour ça. Mais quel que soit le vainqueur, il n'aura pas tout gagné ce soir. La ceinture est toujours à moi, et ce au moins jusqu'à Crash!.

Martin L. Jefferson : Vous ne vous inquiétez pas pour votre match à Crash!, Danny ?

"Exy" Danny : Si je ne m'en souciais pas je serais resté dans ma loge à discuter avec les plus belles femmes de... euh, avec Anita. J'avais envie d'observer ce match, savoir à quoi m'attendre pour Crash! même si j'ai déjà battu ces trois-là à Supremacy.

Pendant que Danny se tape la causette avec les commentateurs, le match continue. Et voilà Zack qui porte un uppercut à son adversaire avant de le mettre en position pour... un Backbreaker ? Non, Ricky se dégage, le voilà qui prend de l'élan et envoie un Atomic Drop à son adversaire ! Et il relève Zack...

A l'extérieur, Sparkos est toujours au sol, et voilà que Bazz et Flow se soucient un peu du sort de leur mentor ! Les champions par équipe aident Sparkos à se remettre sur pied mais celui-ci a un peu de mal à tenir debout. Bazz et Flow crient des encouragements à leur maître pour le remettre d'aplomb, mais ça ne semble pas porter ses fruits.

Et Ricky et Zack se livrent toujours un duel sans merci, alors que Ricky a relevé Zack et lui porte une prise de tête, ce dernier réussit à se dégager en donnant quelques coups dans le bide de son adversaire. Et Zack tente un DDT... contré par Ricky, qui le soulève pour un Neckbreaker ! Zack est au sol, Ricky est en feu ! Au sens figuré bien sûr. Il commence par porter un people's elbow à son adversaire, et tout le monde sait à quoi s'attendre : le Y.F.M ! Ricky n'a plus qu'à y aller avec un leg drop, mais un détail retient son attention.

Martin L. Jefferson : Eh bah, qu'est-ce qui se passe ?

En ringside, un autre type vient de sortir des rangs du public. Sean Boswell, que l'on a vu un peu plus tôt dans la loge de New Generation ! Celui-ci fait des signes à Ricky, se fout de sa gueule...
Et Zack Lionhart s'est relevé !!! Ricky a été distrait quelques secondes, cela va lui coûter cher ! Ravenflow DDT de Zack sur Ricky ! Et Zack court aussitôt vers la troisième corde... ANGEL SPLASH !!!

Zack contemple son adversaire K.O, il n'a plus qu'à le couvrir pour la victoire ! L'arbitre compte immédiatement le tombé :

1...

2...

Spoiler
A l'extérieur, Bazz et Flow attrapent les jambes de Zack et le tirent pour le dégager de là !



Mark Fitzerald : Les immondes tricheurs... l'arbitre va faire quelque chose !

Mais l'arbitre n'a rien vu, car Sparkos s'est remit debout à l'extérieur ! Il croit que c'est lui qui a dégagé Zack, alors que Bazz et Flow prennent un air innocent en sifflotant. Sparkos remonte aussitôt sur le ring, DDT sur Zack Lionhart, et il s'empresse de couvrir Ricky !

1...

2...

3 !!!

Spoiler:
 




Endzeit de Heaven Shall Burn résonne dans l'arena, mais les huées de la foule sont si fortes qu'elles semblent couvrir la musique. Avec le soutien de Bazz et Flow, mais aussi Sean Boswell qui leur a fait gagner du temps, Sparkos a tout simplement volé le tombé et ainsi la victoire ! Et il va à Crash! avec un title shot en prime !

Martin L. Jefferson : Ouuuuh ! Ouuuuh ! C'est honteux, nul, bouuuh !

Mark Fitzerald : Du calme Jefferson, il vous entend peut-être.

Danny s'est levé de la table des commentateurs, et il fixe maintenant Sparkos qui lui rend son regard. Le champion et le challenger se défient du regard...
Mais Zack Lionhart se relève subitement, et la colère qui déforme ses traits rappelle curieusement ce qui s'est passé à Supremacy. Et le voilà, fou de rage, qui se jette sur Sparkos et une pluie de coups s'abbat sur The Psychopath, alors que la musique s'arrête et que dans le public, les fans hurlent comme des guedins. L'arbitre tente de séparer les deux hommes, avec un certain courage il faut le dire, mais il le regrette rapidement : Zack se tourne vers lui et lui porte son Ravenflow DDT !

Martin L. Jefferson : Mais... on ne s'en prend pas à un arbitre comme ça !

Et voilà maintenant Danny qui quitte la table des commentateurs et qui court vers le ring, pour continuer ce qu'a tenté l'arbitre. Pourquoi venir au secours de son challenger ? Il tente de ceinturer Zack, mais ce dernier se débat et lui envoie également une série de droites ! Alors que Zack martèle de coups le champion du monde, il crie d'une voix déformée par la rage "Il est là, il est là !" et continue son passage à tabac jusqu'à ce que le ring soit complètement envahi par des vigiles, des arbitres et des médecins qui séparent tout ce petit monde. Dynamite Joe, lutteur de la UCW, est également avec eux, il est le premier à séparer Zack du champion, et la petite dizaine d'hommes escorte Zack hors de l'arena.

Mark Fitzerald : Eh bien, quelle histoire...

Danny Thompson est resté sur le ring, et regarde tout ce petit monde partir. A ce moment, derrière lui Sparkos se relève... Danny se tourne au dernier moment, trop tard pour éviter ce que le challenger numéro un a l'intention de lui faire : Sparkos soulève Danny et réalise son PsychoPiledriver sur le champion !

Et c'est sous les huées de la foule, avec cette image de Sparkos célébrant sa victoire avec Bazz, Flow mais aussi Sean Boswell devant le corps inerte de Danny Thompson que se termine ce sixième Detonation.

Martin L. Jefferson : Retrouvez-nous dans une semaine, même heure, même chaîne, et d'ici-là portez vous bien ! La suite AU PROCHAIN NUMERO !!!

Mark Fitzerald : D'où sortez-vous ça, Jefferson ?

Martin L. Jefferson : De nulle part, c'est ce que je dis toujours mon cher Mark ! A la semaine prochaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 6   Mer 18 Jan - 20:47

Ce show fut écrit par : Jesse Heath

Avec la participation de :

DelRey Jackson pour l'opener Vitro Hyte vs William Banks
Bazz pour Thomas Hardy vs Chris Six
Samuel alias Windhoek pour DelRey Jackson vs Nemo Epps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 6   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Night Detonation 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UCW : Ultimate Championship Wrestling :: In Gimmick :: Les Shows :: Archive Shows 2010-
Sauter vers: