AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sunday Night Detonation 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Sunday Night Detonation 4   Mer 11 Jan - 16:38





Animal I Have Become de Three Days Grace résonne dans l'arena, annonçant un nouvel épisode de Saturday Night Detonation ! La foule est impatiente et chaque fan scande ses noms favoris en attendant de voir ses héros en chair et en os. Pour ces héros, la soirée ne sera pas de tout repos : le programme de ce show est en effet fameux et chargé.

Martin L. Jefferson : Bonsoir à tous, et bienvenue à la UCW ! Nous sommes à Jacksonville, en Floride, et cette soirée promet d'être inoubliable, mon cher Mark, je sens qu'on a prévu du lourd cette semaine !

Mark Fitzerald : Avant de vous exciter davantage sur votre siège Jefferson, je vous propose de revoir les événements principaux de la semaine dernière.

Une vidéo récapitule les événements de la semaine précédente, lors d'un show tenu à Atlanta en Géorgie. Nick Blade et Jason Price ont eu le meilleur sur Hyrnalo et The Fire Man lors du premier match de la soirée, mais dans un match écourté par la trahison d'Hyrnalo envers son partenaire. Alors que les vainqueurs pensaient pouvoir célébrer leur victoire, The Street Fight Legend Samuel a fait son entrée avec son acolyte The Australien Drinker Scott Ryan, et ont annoncé que leur équipe allait régner sur la UCW. Ils ont alors eu à leur tour le meilleur sur Nick Blade et Jason Price, mais leur victoire est controversée. Lennox Parker a fait lui aussi ses débuts sur le ring de la UCW, et remporté le match le plus court de l'histoire de la fédération en battant Myster Ghost par décompte à l'extérieur. Et pour cause, Myster Ghost n'était pas sur le ring, il aurait été aggressé en backstage peu avant le match. Les deux qualifiés du tournoi pour le titre de la UCW Danny Thompson et Ricky Rakoto se sont affrontés dans un match sans réel enjeu, et c'est Ricky Rakoto qui a eu le meilleur. Sparkos et Bones ont réglé leurs comptes dans un match sans disqualification, remporté par Sparkos, mais leur histoire ne semble pas être terminée. Sparkos a d'ailleurs monté un clan en prenant sous son aile Bazz et Flow, qu'il voit comme la nouvelle génération du monde de la lutte, mais des différents entre Bazz et Flow handicapent ce clan qui n'est pas parvenu à remporter la troisième place pour le match de championnat. Cette place a été remportée par Zack Lionhart qui a disposé de Bazz, de Flow et de Joey Cameron dont c'était la deuxième chance. Zack Lionhart rejoint Danny Thompson et Ricky Rakoto, et la dernière place pour ce match de championnat sera en jeu dans le Main Event de ce soir !

Damsel of Death de It Dies Today résonne dans l'arena, et le président de la UCW Jesse Heath fait son entrée accompagné de sa consultante Margareth Kingsley. Il salue la foule et a le sourire aux lèvres alors qu'il marche vers le ring. Il soulève la corde pour jouer au gentleman et laisser passer Margareth, qui semble lui dire qu'elle est capable de se débrouiller sans lui. Les deux se disputent quelques instants, puis Jesse Heath porte son attention sur la foule.

Jesse Heath : Mesdames et messieurs, bienvenue à la UCW. Ce soir sera un grand soir, car il vous sera enfin révélé le nom du dernier participant au match de championnat du monde qui se tiendra à Supremacy. Comme vous le savez certainement - et si vous l'ignoriez encore, c'est l'occasion de vous renseigner - Supremacy sera le tout premier pay-per-view de l'histoire de cette fédération. La fierté de la UCW qui connaît, grâce à vous, un envol des plus réussis. Supremacy sera un soir inoubliable, mais pour que ce show historique soit une véritable bombe, ce sont des shows de la trempe de Detonation qui doivent l'amorcer !!!

Le président de la UCW s'interrompt un moment, apparemment tout fier de cette figure de style de toute beauté, mais personne ne semble l'avoir remarquée dans le public. Un peu déçu, il décide donc de passer ce moment et poursuit.

Jesse Heath : Hum, donc, oui, Supremacy. A Supremacy, la machine sera définitivement lancée. La UCW aura son champion. Mais surtout, Supremacy sera un moment inoubliable car la carte de ce show sera inoubliable. Vous la découvrirez petit à petit, bien que ça va venir assez vite car le temps passe vite et nous y sommes bientôt. Fans de la UCW, je vous annonce officiellement ce soir la date et le lieu de cet événement. Supremacy se tiendra à Long Beach, en Californie, le samedi 20 février !

D'énormes applaudissements suivent cette annonce, la foule semble impatiente de connaître ce moment historique. Mais elle semble également impatiente que Jesse Heath se taise et que le premier match de ce soir ait lieu. Voyant que le président de la fédération met du temps à finir et se perd en bavardages, Margareth Kingsley décide de finir pour lui :

Margareth Kingsley : Et maintenant, assez parlé, il est le temps de vous donner ce que vous attendez tous : de la lutte ! Bonne soirée à tous.

Jesse Heath et Margareth Kingsley quittent le ring sous les applaudissements du public, qui applaudit surtout Margareth. Enfin, les fans masculins principalement.

Martin L. Jefferson : Mais alors, ça veut dire qu'après ce soir, il n'y a qu'un seul Detonation avant le pay-per-view ! C'est grandiose, Mark ! Nous allons certainement connaître très rapidement le contenu de la carte de ce show historique.

Mark Fitzerald : Tout à fait. En tout cas, nous connaîtrons déjà la carte définitive du Main Event de Supremacy ce soir. Qui de The XTrem, Sparkos ou Bones rejoindra le Fatal Four Way où sont déjà qualifiés "Exy" Danny, Ricky Rakoto et Zack Lionhart ? C'est ce soir que nous le saurons !

Martin L. Jefferson : Mais il n'y a pas que le titre qui importe, mon cher Mark ! Le clan New Generation va-t-il se solidifier un peu, ou les Drinkers les ajouteront-ils aisément à leur tableau de chasse ? Et je suis impatient de voir The Fire Man prendre sa revanche sur Hyrnalo, il en a enfin l'opportunité ce soir.


Not Alone de All That Remains résonne dans l'arena et interrompt les propos de Jefferson. Hayden Flynn apparaît sur le stage, il salue la foule puis court vers le ring en serrant quelques mains au passage.

Mark Fitzerald : On dirait qu'Hayden Flynn a l'honneur d'ouvrir le premier match de la soirée. En espérant qu'il puisse rectifier le tir des nombreuses défaites qu'il a à son actif.

On attend l'adversaire de Hayden Flynn pour savoir s'il a une chance. Et les Quatre Saisons de Vivaldi résonnent dans l'arena, un nouveau lutteur ? Tout le monde observe le stage pour le découvrir. Et tout le monde ouvre de grands yeux en voyant une espèce de travelo déguisé en personnage de manga faire son entrée en faisant des pas de danse classique.

Mark Fitzerald : Qu'est-ce que c'est que cet énergumène...

Alors qu'Okama vient à peine d'arriver, Hayden Flynn à l'air étonné, plus Okama s'approche et plus Hayden s'étonne de l'aspect de son adversaire. Okama monte sur le ring et envoie un bisou à Hayden ce qui provoque une réaction de rejet chez ce dernier. L'arbitre fait sonner la cloche et... c'est parti!

DING! DING!



Okama vs Hayden Flynn


Les deux lutteurs se tournent autour un moment puis se saisissent, puis Okama casse la prise en poussant un grand cri aigüe et en se tenant un doigt...

Martin L.Jefferson: Il... Il s'est cassé un ongle?!

Mark Fitzerald: Le pauvre... Il ne fera pas long feu dans cette fédération...

Hayden Flynn semble très surpris, Okama lui montre son ongle... Hayden Flynn semble exaspéré, il se tourne et est désormais dos à Okama. Ce dernier... s'attaque à lui en lui portant un violent coup d'avant-bras sur le dos!!! Flynn tombe, et Okama continue de le travailler au sol en lui donner une série de coup de pieds à terre! Okama se projette dans les cordes, et lui porte un Elbow Drop à terre! Okama se met alors à éclater de rire...

Martin L.Jefferson: Waow!!! Ce nouveau gars est vraiment surprenant...

Mark Fitzerald: C'est le cas de le dire... Flynn l'a pris beaucoup trop à la légère! Et il s'est fait avoir comme un bleu...

Okama relève Flynn, il le met dans le coin et lui porte un Atemi! Puis un deuxième!!! Flynn réussit à se dégager du coin et à sortir du ring. L'arbitre commence le décompte pendant que Okama se met à faire de la danse classique dans le ring, 1... 2... 3... 4... 5... 6... Hayden remonte sur le ring. A peine ce dernier remonté, Okama tente de lui porter une Clothesline... Esquivée! Hayden se projette dans les cordes et execute un Crossbody sur Okama, il tente le tombé!

1...

2...

Okama se relève! Hayden Flynn se relève et lui porte un coup de pied à terre avant de porter à un Elbow Drop! Puis il court vers le coin, monte sur le turnbuckle et exécute un Diving Leg Drop!!!

Martin L. Jefferson: Hayden s'est bien ressaisi!!

Mark Fitzerald: Attention Jefferson... Le travelo n'a pas l'air si mauvais que ça!

Hayden Flynn recourt vers les cordes et tentent un Lionsault... Esquivé par Okama! Les deux lutteurs sont à terre l'arbitre fait le décompte:

1...
2... Okama réagit.
3... Hayden réagit.
4...
5...
6...
7... Les deux se relèvent!

Une fois les deux relevés, Okama est le plus rapide à réagir, il se projette dans les cordes et porte une Clothesline sur Flynn qui se relève immédiatement! Puis il se reprojette dans les cordes pour une deuxième que Flynn esquive, mais Okama arrive vers lui et lui fait un calin... Flynn semble surpris, mais c'est sans compter que Okama lui porte par la suite une Belly-to-belly Suplex!!!

Martin L. Jefferson: Oh le fourbe!!!

Hayden Flynn se relève tant bien que mal, Okama l'attendait et l'enchaine à nouveau avec un Russian Leg Sweep!!! Okama monte dés lors sur le Turnbuckle, et saute pour un Elbow Drop!!! Esquivé par Flynn!

Mark Fitzerald: Waow... Flynn n'a pas l'air d'avoir dit son dernier mot...

Les deux se relèvent au bout de quelques secondes, ils semblent usés. Mais Okama ne va pas s'attaquer à Flynn, il va... tenter de faire un bisou à l'arbitre!!! L'arbitre sort du ring en courant! Et une fois celui-ci sorti, Okama en profite pour faire un Low Blow à Flynn... En lui tattant les parties juste aprés!!! Flynn est à terre, mais Okama le relève pour lui porter un DDT!!! Il tente le tombé, l'arbitre remonte tout juste sur le ring pour faire le décompte...

1...

2...

Non!!! Flynn se dégage!!!

Martin L. Jefferson: Il s'en est fallu de peu!

Mark Fitzerald: En effet si l'arbitre n'était pas sorti du ring c'était tout bon pour Monsieur Carnaval!!!

Okama commence à s'impatienter, il relève Hayden Flynn lui met le crane entre les jambes, il le soulève et lui applique un Drag Queen Piledriver achevé par in grand écart de Okama!!! Il tente le tombé!

1...

2...

3...

Spoiler:
 




Une fois la cloche sonnée, Okama fait un gros bisou sur la bouche de Hayden Flynn encore inerte!!!

Martin L. Jefferson: Waow... Si j'avais parié là-dessus au début du match...

Mark Fitzerald: Pauvre Flynn...

Alors que les Quatre Saisons de Vivaldi résonnent dans l'arena, Okama fait quelques pas de danse avant de prendre un micro, et semble prêt à faire une déclaration.

Okama: Ceci n'est que le début!!! Vous verrez mes canards, les travestis régneront en maitre sur la lutte! Et bien que mon petit Hayden soit mignon comme tout, je devais montrer l'exemple et vous prouver que je peux battre quelqu'un sans exploiter tout mes talents...

Okama se met à éclater de rire de façon très « machiavélique-cartonesque »:

Okama: HAHAHAHAHAHAHAHA

Mark Fitzerald: Et bien le ton est donné...


Nous faisons un petit détour par le backstage. On voit Myster Ghost dans un couloir, Max Hitkins lui court aprés pour lui poser quelques questions.

Max Hitkins: Myster Ghost! Myster Ghost!

Myster Ghost: Quoi?

Max Hitkins: Je voulais vous poser quelques questions, suite aux agressions dont vous avez été victimes par un mystérieux homme masqué...

Myster Ghost prend de la façon la plus posée possible le micro à Max Hitkins qui n'emet aucune résistance, celui-ci semble très impressionné par la taille de son interlocuteur.

Myster Ghost: Homme masqué! Si tu m'entends, je te lance un défi pour Supremacy! Je te propose un match mais... Si je gagne, tu dévoiles ton identité! Et si tu gagnes...

Myster Ghost semble hésiter un peu.

Myster Ghost: Je quitte la UCW pour toujours!!!

Ghost rend le micro à un Max Hitkins étonné et s'en va... et c'est maintenant le moment d'une première coupure publicitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 4   Mer 11 Jan - 16:38

Retour dans l'arena, où la folie est au rendez-vous ce soir.

Martin L. Jefferson : Chers amis si vous avez raté le début, ce soir nous sommes à Jacksonville en Floride pour un Detonation des plus explosifs !

Mark Fitzerald : Et on vient juste d'apprendre qu'à Supremacy, Myster Ghost affrontera son mystérieux aggresseur ? Mais qui est-il donc ? Nous le saurons peut-être dans deux semaines !

Martin L. Jefferson : C'est sûrement Lennox Parker, après tout, ça l'a bien arrangé qu'on s'en prenne à Myster Ghost la semaine dernière.

Mark Fitzerald : Trop tôt pour les soupçons ! D'ailleurs, parlant de Lennox Parker, nous allons le voir à l'oeuvre dans le prochain match !


Jordan de Buckethead résonne dans l'arena et Lennox Parker fait effectivement son entrée. Un éclairage doré éclaire la scène, alors que Parker marche vers le ring avec sa canne en or dans la main, fixant les fans d'un air hautain. Il monte dans le ring en narguant les spectateurs. Ensuite, il sort un miroir de sa poche et commence à se regarder dans le miroir en attendant son adversaire.


Clouds Over California résonne maintenant dans l'arena et c'est Nick Blade qui fait son entrée ! Le jeune homme est beaucoup plus apprécié du public que son adversaire, et c'est sous des encouragements nourris qu'il marche vers le ring. De son côté, Lennox se marre en toisant Blade.


Martin L. Jefferson : Je suis curieux de voir ce que vaut Nick Blade en solo, et ce que vaut Lennox Parker quand il a un adversaire dans le ring !

La curiosité de Jefferson sera bientôt satisfaite. Alors que les deux hommes se mettent en place, l'arbitre fait signe que le match peut débuter. La cloche sonne.


Nick Blade vs Lennox Parker



Les deux hommes s'empoignent et le match débute par une épreuve de force. Nick Blade applique un headlock à son adversaire, qui se dégage et réplique en projetant Blade vers le coin. Alors que Lennox fonce vers lui, Blade se tient au turnbuckle et saute pour se retrouver derrière l'adversaire. Reverse DDT de Nick Blade sur Lennox Parker ! Parker se relève alors que Nick Blade court vers lui pour porter une Clothesline, esquivée... Blade court vers le turnbuckle, Corkscrew senton ! Non, il n'en aura pas le temps, Lennox Parker est déjà sur lui et l'attire hors du turnbuckle en le soulevant pour un backbreaker. Il procède alors à une descente du coude, suivie d'une deuxième... Nick Blade s'accroche aux cordes et se relève, alors que Lennox Parker va prendre son élan de l'autre côté... running lariat de Lennox Parker ! Celui-ci envoie Blade dans le coin avec un Irish Whip, et lui envoie une série de droites avant de s'installer sur le turnbuckle et lui appliquer un facelock. Tornado DDT ! Lennox remonte sur le turnbuckle, debout cette fois-ci, et y va pour son Moonsault, porté avec succès !
Et c'est le moment de tenter le premier tombé de ce match, Lennox Parker couvre immédiatement son adversaire.

1...

2...

Dégagement de Nick Blade ! Lennox ne s'attendait évidemment pas à un miracle et l'emporter si vite, mais ça ne l'empêche pas de reprocher à l'arbitre de compter trop lentement. Occupation qui laisse le temps à Blade de se relever, Lennox marche vers lui mais reçoit un coup de bélier. Blade s'élance alors dans les cordes et porte un Shining Wizard ! Il attrape le bras de Parker et exécute quelques descentes du genou, avant de le relever, le tourner avec une clé de bras et porter un Swinging Reverse DDT. Et Nick Blade y va à son tour pour un tombé ! L'arbitre compte :

1...

2...

Dégagement de Lennox Parker ! Nick Blade ne se laisse pas décourager, relève son adversaire et le projette vers le coin. Knee & Bulldog ! Blade fait à présent des taunts à la foule, puis enroule son bras autour du cou de Lennox Parker et place la main derrière sa tête, il fait une rotation et... il porte son X-Drop avec succès !!! Il n'a plus qu'à tenter le tombé une nouvelle fois :

1...

2...

L'arbitre arrête le tombé, Parker touche la corde avec son pied. Nick Blade semble furieux cette fois, et martèle de coups le visage de son adversaire au sol. Il relève finalement son adversaire, Irish Whip... contré par Lennox Parker qui lui applique alors un facebuster ! Nick Blade est au sol, sur le dos, Lennox fait passer un des bras de Blade sur son cou et utilise ses propres bras pour serrer le bras et le cou de son adversaire. Le fameux Narcissism Lock est porté ! Comment Blade va-t-il pouvoir se tirer de là ?

Martin L. Jefferson : Mais comment va-t-il pouvoir se tirer de là ?

En effet, les cordes sont loin, et la prise est très bien portée, la situation paraît vraiment difficile pour Blade.

Martin L. Jefferson : En plus les cordes sont loin, et la prise est bien portée ! Pauvre Blade, la situation semble très difficile !

Mark Fitzerald : Vous avez fini, oui ?

Nick Blade est tout rouge, l'effort semble le détruire petit à petit, mais il refuse d'abandonner. Lennox Parker gueule comme un fou, insulte son adversaire et lui ordonne d'abandonner, mais rien n'y fait, Blade tient toujours. Ce dernier tente de prendre appui sur ses jambes pour se dégager, ce qui a pour effet d'amplifier l'étranglement, mais il ne semble rien pouvoir faire d'autre... Blade semble vraiment manquer d'air !

Martin L. Jefferson : Mais il ne va plus avoir d'air !!!

Rien à faire, Blade tente le tout pour le tout ! Il suffoque un peu plus à chaque seconde, mais il refuse d'abandonner, et s'aide de ses jambes pour rejoindre les cordes. Il n'y parviendra pas, mais ses tentatives ont pour effet d'énerver Lennox qui s'efforce de rendre la prise plus douloureuse sans la renforcer. Profitant d'un instant d'instabilité, Blade parvient enfin à repousser son adversaire, il dégage son bras... il roule sur le côté, il a réussi à se dégager !!! Et Blade est maintenant déchaîné, il va faire payer cette souffrance à son adversaire ! Le voilà qui fonce sur Lennox Parker, une Clothesline, une deuxième, il relève Lennox Parker, ce dernier tente de l'envoyer dans le coin avec un Irish Whip... Blade le contre, coup de pied dans l'abdomen, et il porte un CODEBREAKER à Parker !!! Et Nick Blade fait le tombé, l'arbitre compte :

1...

2...

Dégagement de Lennox Parker !!!

Martin L. Jefferson : On va pas en finir...

Et voilà Nick Blade qui relève son adversaire, qui le projette dans le coin... Lennox Parker est adossé contre le turnbuckle, Blade lui assène plusieures droites ! Parker tente de se protéger, mais Blade est complètement déchaîné, jusqu'à ce que... aveuglement ! Lennox Parker vient de donner un coup dans les yeux de Blade, l'arbitre ne l'a pas remarqué, et alors que Blade se couvre le visage, Lennox Parker lui applique aussitôt son Tower of Parker !!! Puis il monte immédiatement sur le turnbuckle. Stock Market Crash !!! Il n'a plus qu'à couvrir son adversaire et tenter le tombé :

1...

2...

3 !!!

Spoiler:
 




Lennox Parker se déchaîne sur le ring en grimpant sur le turnbuckle pour saluer la foule d'un air hautain, foule qui l'insulte abondamment. Il n'en a que faire, et alors que son theme song résonne dans l'arena, Parker jette un regard mesquin à son adversaire inerte avant de quitter le ring, pour rentrer aux vestiaires.

Nick Blade commence à se relever doucement, alors que l'arbitre lui demande si ça va. Blade écarte l'arbitre, alors qu'au même moment Un homme approche du ring, et grimpe... un homme qui porte un masque, non ce n'est pas Myster Ghost... c'est Jason Price ! The Priceless aide alors Blade à se relever et lui donne une tape amicale.



Passage en backstage maintenant, on voit TheXtrem dans un couloir de l'arena, quand soudain une jolie silhouette apparait...


Miss Felicity X (avec une voix de chaudasse): Salut... C'est bien toi l'homme le plus extrême de cette fédération?

The Xtrem semble méfiant.

The Xtrem: Qu'est-ce que tu veux?

Miss Felicity X: Hum... J'aime les hommes extrêmes, mais j'aime aussi ceux qui me font rire!

The Xtrem: Quand est-ce que les gens vont arrêter de m'emmerder avec ça?! Bazz va me le payer...

Miss Felicity X: Hé calmes-toi! Je suis trés sérieuse! J'aimerais bien voir si tu mérites le X de ton nom...

Felicity tend un petit bout de papier à Xtrem...

Miss Felicity X: Tiens... Et bonne chance pour ce soir (cette parole est accompagnée d'un clin d'oeil)...

Xtrem commence à rougir.

The Xtrem: Heu merci...

Felicity s'en va, The Xtrem n'arrive pas à décoler les yeux du bas du dos de cette dernière... La camera zoom sur son visage, il a un sourire en coin...

The Xtrem: I am Who I am... The Xtrem...

Xtrem s'en va l'air satisfait.


Et c'est le moment d'une coupure publicitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 4   Mer 11 Jan - 16:39

Blow Me Away de Breaking Benjamin résonne dans l'arena. C'est l'arrivée de la nouvelle génération, Bazz et Flow ! Les deux lutteurs se dirigent vers le ring alors que tous deux essayent d'avoir l'air plus charismatique et plus fort que l'autre : en effet, chaque fois que l'un fait un taunt à la foule, l'autre en fait un un peu plus fort. La scène en est presque comique.

Mark Fitzerald : On dirait que Sparkos n'a pas encore réglé les problèmes d'ego de ses deux jeunes poulains. Ils feraient mieux de se ressaisir, car ils n'affrontent pas n'importe qui ce soir.

Martin L. Jefferson : Des alcooliques ? La belle affaire !

Mark Fitzerald : Alcooliques ou non, les Drinkers ne sont pas un challenge facile.

Line in the Sand de Motorhead retentit ensuite, et les fameux Drinkers entrent dans la salle avec des bouteilles de whisky et de vodka. Des feux d'artifice explosent tout autour d'eux. Le Sheik Al Idziri, leur fidèle manager, les suit en marchant doucement. Des étincelles retombent au fur et à mesure qu'ils avancent vers le ring, chacun monte sur l'un des poteaux et les deux hommes boivent une gorgée de leurs bouteilles avant de les lancer au public.

Martin L. Jefferson : Quel gaspillage !

Le Sheik attend en ringside, alors que les Drinkers font face à la New Generation qui leur donne une forte envie de rire. Bazz et Flow n'ont pourtant pas l'air intimidés, ce qui est tout à leur honneur. La cloche retentit,le combat commence avec Flow pour les New Generation et Scott Ryan pour les Drinkers.



New Generation vs The Drinkers




Scott a largement l'avantage sur son adversaire,et l'envoie,par un Irish Whip,dans le coin... mais l'attention ne se porte pas sur eux mais sur Bazz qui essaie de faire une incursion dans le match, l'arbitre le remettant à sa place. Pendant ce temps-là,"The Australian Drinker" passe à tabac Flow! Chose que l'arbitre n'a pas vu! Scott Ryan laisse son adversaire ramper vers Bazz pour aller faire le tag, tandis que lui préfère laisser sa place à Samuel. Bazz ne perd pas une seule seconde et s'élance dans les cordes, mais est très bien acceuilli par un Big Boot de la "Street Fight Legend"! Les Drinkers ont le contrôle du match, cette fois-ci, Samuel place Bazz en position de sa powerbomb...

Il la place,non! "The Junior Air Master" vient de contrer sa prise par une superbe Hurricanrana! Bazz attend que Samuel se relève et lui met ses doigts dans ses yeux! Il relève Samuel et lui met un bon European Uppercut dans la face! "The Junior Air Master" semble s'acharner sur Samuel, qui est pourtant décrit comme la "Street Fight Legend"... et le voilà qui porte son Bazz Kick !

Il tente le tombé:

1...

Et arrête lui même la tentative de tombé!


Martin L. Jefferson : Pourquoi tenter un tombé si c'est pour l'arrêter au bout d'une seconde ?

Mark Fitzerald : Il sait bien qu'il ne battra pas The Street Fight Legend aussi rapidement.

Bazz lance des "Hate MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE!" à la foule et se prépare à déjà en terminer avec son Bazz Clash.

Martin L. Jefferson : Il a quand même l'air pressé d'en finir...

Il le met en postion et... Samuel renverse la prise en faisant passer Bazz par dessus ses épaules! Bazz semble être au plus mal, il vient de contrarier très fortement son adversaire!

"The Street Fight Legend" ne laisse pas le temps à Bazz de se relever et lui assène quelques droites! Puis s'en va faire le tag avec son partenaire. Scott Ryan entre dans le ring et court directement sur "The Junior Air Master" et lui applique un Cobra Clutch, une des prises favorites de l'" Australian Drinker"! De son côté, Flow en a marre de voir son pote se faire laminer comme ça, il rentre sur le ring et saute sur Scott Ryan et lui mets deux, trois bonnes droites.

Samuel ne peut pas se contenter de regarder la scène et agit également en rentrant sur le ring. Une Brawl eclate entre les deux équipes! Samuel prend l'avantage face à Flow en lui faisant une Clothesline par dessus la troisième corde! Bazz quant à lui, se met à genoux devant Scott Ryan et maintenant Samuel !

Mark Fitzerald : Mais qu'est-ce que fait Bazz ?

Il les supplie de ne pas le taper car il n'a que dix-neuf ans et toute sa vie devant lui, toute la salle est en délire et rigole de Bazz! Les Drinkers eux-mêmes sont morts de rire. Et contre toute attente,"The Junior Air Master" place deux énormes Low Blow aux Drinkers! Le geste semble avoir échappé à l'attention de l'arbitre. Le coup est si inattendu et si vicieux que les deux en tombent à genoux. Bazz tente aussitôt le tombé sur Scott Ryan:

1...

2...

ET une nouvelle fois,"The Junior Air Master" arrête le compte de 3...

Martin L. Jefferson : Bon sang, il n'a pas comprit les règles ou quoi ?

Il s'en va faire le tag à Flow qui venait juste de revenir sur le ring, et lui dit de faire quelque chose de très sympa à Scott Ryan... les deux hommes courent aussitôt sur Ryan, et The Submission Generation est porté par la New Generation sur l'"Australian Drinker"! Cette prise,double single leg boston crab,est dévastatrice et pousse obligatoirement celui qui la subit à abandonner!

Mais "The Street Fight Legend" vient aussitôt casser la prise, avant d'être renvoyé dans son coin par l'arbitre. Flow est l'homme légal du côté des New Generation et discute avec Bazz... il lui fait le tag,on ne sait pourquoi... Bazz applique à Scott son Bazz Kick tandis que Flow s'élance et place son Lionsault!

The New Generation Mark!The New Generation Mark a été porté! Et Bazz tente le tombé !

1...

2...

Scott Ryan se dégage!

Bazz ne le laisse pas souffler une seule seconde,et fait untag rapide avec Flow.Bazz grimpe sur le turnbuckle et Flow applique son CodeBreaker! "The Junior Air Master" honore son surnom en faisant un magnique MoonSault!
The New Generation Highlight a été porté ! Flow,l'homme légal,tente le tombé:

1...

2...

"The Street Fight Legend" casse le pin! et mets un DDT dévastateur sur Flow.

L'arbitre voit que les 2hommes sont au sol et commence à faire le compte de 10:


1...

2...

3...

4...

5...

6...Scott Ryan se relève

7...Flow se relève et trébuche!

8...Scott Ryan fait le tag à Samuel!


"The Street Fight Legend" porte sa FN' Armlock sur Flow! Que Bazz vient casser directement! Scott Ryan vient à la rescousse de son ami et essaie de porter une souplesse à Bazz... Non,ce n'est pas une souplesse, c'est le Australian Stunner! Australian Stunner admirablement porté par Scott Ryan! Bazz tombe à l'extérieur et laisse seul Flow à la merci de ses adversaires ! Samuel projette Flow dans les cordes et l'attend impatiemment... FN'Spear porté par "The Street Fight Legend"!!!! Il ne tente même pas le tombé et fait directement son SL-TO sur ce pauvre Flow!

Il lance des F*** à Flow mais "The Australian Drinker" lui crie dessus en disant:"Gueue de Bois!" "The Street Fight Legend" Samuel a compris et dit à Scott Ryan d'entrer sur le ring pour porter leur célèbre Gueule de Bois! Samuel projette, encore une fois, Flow dans les cordes et...Gueule de Bois! Gueule de Bois magnifiquement portée par les Drinkers!

Martin L. Jefferson : Le match est terminé !

Mark Fitzerald : Pas encore... j'ai l'impression que les Drinkers n'ont pas montré tout ce qu'ils voulaient montrer.

En effet, "The Street Fight Legend" n'en a pas fini avec Flow et dit à "The Australian Drinker" de se préparer à faire quelque chose de grandiose ! Scott Ryan grimpe sur la troisième corde, Samuel lance des F*** une nouvelle fois à son adversaire et applique sa SL-KO!

A ce moment là,"The Street Fight Legend" fait le tag à son partenaire des Drinkers qui porte son Australian Frog Splash ! Scott Ryan fait le pin sur Flow qui est inerte sur le sol:

1...Bazz se relève à l'extérieur et regarde la scène

2...Bazz entre sur le ring

3!

Spoiler:
 



Bazz est arrivé trop tard ! Les Drinkers ont gagné et célèbrent cette victoire en buvant les bouteilles de Jack Daniel's que leur tend leur manager ! Bazz jette un coup d'oeil dégoûté à son partenaire et choisit de rentrer seul au vestiaire, ne voulant pas monter sur le ring occupé par l'équipe victorieuse.

De toute façon, les Drinkers ne prêtent aucune attention à Flow, et alors qu'ils vident des litres de whisky, le Sheik demande le micro.


Sheik Al Idziri : Mesdames et messieurs, vous avez sous les yeux ce soir les Tag Team Champions de la UCW.

Des murmures s'élèvent dans l'assistance alors qu'on se demande si le Sheik plaisante ou est sérieux. Certains plissent même les yeux pour chercher la ceinture, mais ne la voient pas.

Sheik Al Idziri : The Street Fight Legeeeend Samuel, et The Australiaaaaan Driiinkeeeer Scott Ryan !!! Les UCW Tag Team Champions sont là, ce soir, pour vous, sur ce ring ! Applaudissez-les, aimez-les, écrivez-leur des cartes postales et envoyez-moi des chèques !!!

Quelques huées se font maintenant entendre, jusqu'à ce que Jesse Heath apparaisse sur le titantron ! Tout le monde lève la tête vers lui alors que le président de la UCW décide de faire le point sur cette situation. On remarque néanmoins qu'il a l'air plutôt embarrassé.

Jesse Heath : Bon! Que ce soit clair, le président de la UCW c'est moi. Je me fous de savoir que tu as dirigé l'AWF, le Sheik, ici c'est moi qui suis aux commandes. Et personne ne peut nommer un champion à ma place.

Le Sheik se contente de sourire, alors que les Drinkers éclatent de rire dans leur coin.

Sheik Al Idziri : Mais je ne décide de rien, Jesse. C'est toi qui a décidé cela.

Jesse Heath : Pardon ?

Sheik Al Idziri : Il faudra que tu retrouves la mémoire, c'est assez inquiétant pour le président de la UCW d'oublier les contrats qu'il signe. Quoiqu'il en soit, j'ai sur moi un document comportant ta signature, qui certifie que les Drinkers seront les bénéficiaires du premier title shot pour le Tag Team Championship de la UCW. Si tu en doutes, tu n'as qu'à regarder ces images.

L'image de Jesse Heath s'efface du titantron, et on voit alors une vidéo d'une récente soirée passée par Jesse Heath avec les Drinkers, à faire la tournée des bars. Jesse Heath semble complètement fait, son beau costume est même aspergé de vomi - même si rien ne dit que c'est le sien. Il bave comme un gamin en se tordant de rire à chaque fois que Scott Ryan prononce le mot "cabinet". On le voit finalement signer un contrat sous l'invitation de Samuel. La vidéo se termine alors que les Drinkers laissent Jesse Heath seul à une table, et on aperçoit un peu plus loin Clarisse Ferguson, l'annonceuse de la UCW qui soupire en murmurant un "tous les mêmes".

Retour dans l'arena, alors que Jesse Heath réapparaît sur le titantron, serrant les dents.


Jesse Heath : Vous m'avez fait boire pour signer ce contrat, il n'a aucune valeur.

Sheik Al Idziri : Il aura de la valeur si tu choisis de lui en donner. Tu as tout à fait le droit de refuser... néanmoins, je dois te dire que j'ai une autre vidéo qui prouve que c'est bien toi qui a déraciné les arbres dans le parc Jacksonville Arboretum and Gardens, et qui a uriné sur toutes les cultures. Tu veux qu'on la diffuse ?

Jesse Heath : Hein, quoi ? Ah non, et d'abord je ne vois pas de quoi tu veux parler ! Bon, c'est pas le tout mais vous avez vu, il est tard, et euh... bon, à plus !

Et Jesse Heath disparaît aussitôt de l'image. Les Drinkers viennent de s'offrir un title shot ! Reste à savoir qui seront leurs adversaires, mais ils n'en ont pas grand-chose à faire : ils n'ont pour l'instant subi aucune défaite. Les trois hommes célèbrent l'instant sur le ring.


Nouvelle coupure publicitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 4   Mer 11 Jan - 16:40

Nous voilà en backstages, où Joey Cameron, toujours l'air sûr, mauvais et égocentrique, se dirige dans les couloirs, vers le vestiaire de Jason Price. Arrivé à sa porte, il y toque, puis attend patiemment, tout en chantant son propre remix de la chanson "Unbelievable" de EMF, avec des "I'm unbelievable" à la place des "You're unbelievable". Après quelques secondes d'attente, la porte s'ouvre et Joey Cameron a face à lui Jason Price, son masque sur la face. Joey a un sourire et commence à parler à Jason, d'un air moqueur et arrogant, comme d'habitude:

Joey Cameron : Tiens, tiens... Ne serais-ce pas le Priceless Jason Price devant moi ? Et avec son masque sur la face en plus ? Et bien, j'ai de la chance... Pas parce que je te rencontre, mais plutôt parce que tu prends la peine de ne pas me montrer ta face, qui est, entre nous, vraiment laide !

Jason Price : Allez Joey... Crache le morceau et dis moi ce que tu viens faire ici, sinon je te fais dégager à ma façon, la Priceless Way.

Joey Cameron : Oh, oh, oh... On se calme, s'il vous plaît ! Je ne suis là qu'en ami, ne prend ma précédente blague à la lettre ! Tu sais, je t'ai vu la dernière fois, à Detonation, et... Je dois dire que j'ai été pas mal impressionné par le certain talent que tu as... Bien sûr, tu n'arrives pas encore au niveau du Elements of One, mais je suis sûr que si je t'aidais un peu tu pourrais peut-être un jour...

Jason Price : DÉPÊCHE SINON JE M'ÉNERVE !

Joey Cameron : Bon, bon, d'accord... Allons droit au but alors... Comme tu as pu le voir la semaine passée, j'ai perdu le match de qualification pour le titre mondial. Donc, pour le moment, je vais mettre mes projets de champion du monde de côté. Par contre, il y encore la ceinture Tag Team qui m'intéresse en tant que titre "secondaire", en attendant que je réussisse à avoir une autre chance pour le titre mondial. Et, ça tombe bien parce que toi, tu veux te venger des Drinkers, n'est-ce pas ? Alors, voilà mon plan: nous teamons ensemble tous les deux, nous nous débarrassons des alcooliques (ça devrait être facile si on leur met de l'eau à la place de leurs bières...) et nous demandons à cette enfoir... je veux dire Jesse Heath les titres par équipe après ce match, puisqu'il n'y aura aucune raison pour laquelle il pourrait refuser de nous les donner puisqu'on lui aura prouver que nous sommes la meilleure équipe sur le circuit ! Qu'est-ce que tu en dis ?

Jason regarde pendant un moment Joey dans les yeux, puis commence à rire fortement, si fort que Joey ne comprend pas tout de suite le pourquoi de ce rire. Puis, après quelques minutes de rires, Jason se calme et s'adresse tranquillement à Joey:

Jason Price : Joey... Mon petit Joey... Comment te dire ça sans que tu te vexes... Ah oui: désolé mais je refuse ton offre; premièrement, ton trop gros égo ralentira mo talent incroyable, et tous mes fans seront déçus de me voir avec toi. Deuxièmement, mon talent comparé au tiens est... comment dire... incomparable ! Tu vois, je suis beaucoup trop haut pour toi pour que tu puisses suivre mon rythme. Tu devras travailler dure pour le faire. Et troisièmement, je me suis déjà trouver un partenaire qui sera assez talentueux pour nous mener vers les titres par équipe. Nick Blade fait parfaitement l'affaire, alors si tu veux teamer avec "The Price is F'n Right", il va falloir que tu attendes en file, comme tous les autres. Alors, bonsoir et à bientôt!

Puis, sans que Joey puisse lui répondre, il referme la porte derrière lui, laissant un Joey la bouche ouverte ne sachant pas quoi dire. Puis, il repart, furieux, vers son vestiaire, tout en disant:

Joey Cameron : On n'insulte jamais Joey Cameron ! Jason Price, tu viens de perdre la chance de ta vie de teamer avec le meilleur lutteur au monde ! Tu verras, tu regretteras ce choix Jason, quand tu verras l'étendue de mon talent ! Oh oui, tu le regretteras...

Puis, arrivé dans son vestiaire, il referme la porte derrière lui, ne laissant à personne le droit de rentrer, le caméraman y compris...



Skies in Fire de AC/DC résonne dans l'arena. The Fire Man fait son entrée, bien décidé à prendre sa revanche de la semaine précédente face à un homme qui a décidé de lui pourrir la vie. En fait, il paraît impatient d'en découdre et rejoint très rapidement le ring, sans même prendre le temps de saluer ses fans. Une fois sur le ring, il fixe le stage en attendant de voir apparaître son adversaire.

I Came to Play de Downstait résonne maintenant, et Hyrnalo fait son apparition. Il est accompagné de sa demoiselle, la jeune Alexandra qui semble le supplier d'être calme ce soir. Hyrnalo a un sourire mesquin aux lèvres alors qu'il fixe The Fire Man tout en marchant vers le ring. De toute évidence, rien ne lui ferait plus plaisir que de le réduire en bouillie.

Lorsque les deux hommes sont sur le ring, l'arbitre a bien du mal à retenir les tensions. Il ne parvient pas à s'immiscer entre eux, et alors qu'Hyrnalo provoque The Fire Man, celui-ci répond quelque chose qui n'a pas l'air de plaire. Hyrnalo rétorque par une violente droite, ce qui pousse l'arbitre à lancer le match au plus vite. La cloche sonne, et le match commence bien que l'action ait déjà démarré.



The Fire Man vs Hyrnalo


Et ça commence fort, Hyrnalo y va déjà avec une de ses fameuses Suplex contre-laquelle The Fire Man ne peut rien faire. Celui-ci se relève rapidement, alors qu'Hyrnalo est déjà sur lui à lui envoyer une volée de coups de poings et de pieds. The Fire Man est dans les cordes, l'arbitre ordonne à Hyrnalo d'arrêter, celui-ci ne réagit pas. L'arbitre compte : 1, 2, 3, 4... Hyrnalo arrête enfin et envoie The Fire Man dans le coin opposé avec un Irish Whip, The Fire Man rebondit dans les cordes, Hyrnalo se prépare à l'accueillir d'un Big Boot. Esquivé par The Fire Man qui réplique avec un atémi, puis un deuxième, faisant reculer son adversaire. Hyrnalo se débat et empoigne son adversaire, lui porte un headlock... The Fire Man se dégage rapidement et tente d'envoyer Hyrnalo dans le coin avec un Irish Whip. C'est contré par Hyrnalo, qui envoie lui-même The Fire Man dans le coin. Hyrnalo charge alors... The Fire Man esquive juste à temps, Hyrnalo s'écrase sur le turnbuckle.
The Fire Man en profite aussitôt pour grimper sur ce même turnbuckle, et exécute un hurricanrana depuis cette position. Dragonrana ! Il tente le tombé.

1...

2...

Dégagement de Hyrnalo !

Martin L. Jefferson : The Fire Man est disposé à montrer de quoi il est capable. Hyrnalo va être surprit ce soir !

Mais la victoire est encore loin et The Fire Man relève Hyrnalo pour lui porter plusieures droites. Il tente alors un Chokeslam, bien qu'Hyrnalo soit plus lourd que lui... il ne parviendra pas à porter la prise, Hyrnalo lui porte un violent coup de boule et s'impose avec une superplex. Il relève The Fire Man et lui inflige un superkick ! Il attend que son adversaire se relève, et y va pour un spear ! Esquivé de justesse par The Fire Man, qui se hâte d'aller derrière lui pour lui porter une German Suplex. Et le voilà maintenant qui monte sur le turnbuckle, prêt à s'élancer... Starship Pain ! Non, c'est contré par Hyrnalo qui lève les jambes pour accueillir son adversaire. Hyrnalo se relève aussitôt, relève The Fire Man et lui porte un Bulldog. The Fire Man se relève, Hyrnalo le pulvérise avec un Lionsault !

Mark Fitzerald : Vous disiez qu'Hyrnalo serait surprit ?

Et voilà Hyrnalo parti pour porter son terrible Tiger Powerbomb ! C'est porté ! Il n'a plus qu'à réaliser le tombé !

1...

2...

Dégagement de The Fire Man !

Martin L. Jefferson : Avouez qu'il en a dans le ventre.

Hyrnalo semble fou de rage, ce qui inquiète Alexandra qui observe le match en ringside. The Fire Man se relève doucement, mais est aussitôt assailli avec un Russian Legsweep. Hyrnalo s'empare à présent de la jambe de son adversaire... Ankle lock ! The Fire Man essaie de se dégager par tous les moyens, voulant frapper Hyrnalo de son autre jambe, mais Hyrnalo semble terriblement déterminé, et prêt à casser cette jambe en deux s'il le faut. The Fire Man se rue vers la corde, mais Hyrnalo recule... The Fire Man fait tout ce qu'il peut, il est tout près... il attrape la corde ! Hyrnalo doit lâcher la prise ! Mais il ne le fait pas, il tire toujours plus fort, faisant même hurler son adversaire qui pourtant tient la corde. L'arbitre compte : 1, 2, 3, 4, 5 !!! Il fait sonner la cloche !


Spoiler:
 



Hyrnalo lâche la prise et se met à engueuler l'arbitre, qui tente de lui expliquer tant bien que mal que les règles sont les règles. Pour toute réponse, Hyrnalo inflige un Piledriver à l'arbitre !!!!

Mark Fitzerald : Il est fou ?

Alexandra remonte aussitôt sur le ring et tente de calmer Hyrnalo qui est en train de piétiner son adversaire. Elle finit par le convaincre d'arrêter, et tous deux finissent par quitter le ring, laissant le corps inerte de The Fire Man sur le ring.

Martin L. Jefferson : Mon cher Mark, j'ai comme l'impression que cette histoire est loin d'avoir trouvé l'épilogue...



Nous revoilà en backstage, et plus précisément, dans la loge de Sparkos qui est en train de faire le point avec Bazz et Flow. Ces deux-là baissent la tête et n'ont pas l'air très fiers, Sparkos lui semble étonnemment calme, mais le ton avec lequel il s'adresse à eux a quelque chose de flippant.

Sparkos : Ce soir, je lutte dans le Main Event. J'ai l'opportunité de devenir champion du monde, et cette opportunité ne m'échappera pas comme elle vous a échappé la semaine dernière. Vous aviez une dizaine d'occasions de l'emporter mais vous n'avez pas gagné ce match parce que vous n'étiez pas capable de vous mettre d'accord. Voilà votre problème : vous pensez à votre intérêt avant celui du clan. Peu importe qui gagne le match, tant que la victoire revient à l'un de nous !

Bazz : Oui, c'est vrai, mais c'est Flow qui...

Sparkos : Ca suffit ces gamineries. Où étais-tu ce soir, Bazz, pendant que les Drinkers faisaient le tombé sur ton partenaire ? Tu étais à l'extérieur du ring et tu les a laissés nous ridiculiser un peu plus. Le clan est la risée de la UCW, alors qu'il devrait la dominer. Je me demande vraiment si je ne suis pas en train de faire une erreur...

Flow : Une erreur ? Pourquoi, une erreur ?

Sparkos : Je pensais voir du potentiel en vous. Et vous l'avez, ce potentiel, vous avez ce qu'il faut pour devenirs les superstars ici. Mais vous ne réfléchissez pas, vous n'utilisez pas vos possibilités au maximum. Vous n'avez pas envie de briller, c'est l'impression que j'ai.

Bazz : C'est faux ! Je suis le Junior Air Master, et...

Sparkos : Et tu n'as pas remporté une seule foutue victoire depuis que The XTrem t'a fourni un aller simple vers le Bikini Contest. Vous n'êtes pas foutus de gagner un match à deux, alors que ce soir, je vais affronter deux hommes qui font équipe. Les deux hommes qui nous haïssent le plus : Bones et The XTrem. Ils ne me feront aucun cadeau, mais si vous voulez donner une seconde chance à ce foutu clan, vous n'avez plus qu'à prier pour que cette victoire nous revienne. Si je remporte le Triple Threat ce soir, la New Generation sera représentée à Supremacy, et comptera dans ses rangs le premier champion du monde de l'histoire de cette fédération. Si ce n'est pas le cas, il ne servira plus à rien de continuer.

Bazz et Flow se regardent quelques instants, puis acquiesçent et se tournent de nouveau vers Sparkos.

Flow : La victoire reviendra à la New Generation dans le Triple Threat Match. J'en fais le serment.

Bazz : J'en fais aussi le serment.

Sparkos : Evidemment qu'elle nous reviendra, bande d'idiots. Oubliez quand même pas que c'est moi qui combat.


Et c'est sur ces paroles que nous quittons de nouveau le show pour une énième coupure publicitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 4   Mer 11 Jan - 16:41

Le theme d'Halloween résonne dans l'arena, et Myster Ghost apparaît. Le mystérieux lutteur est impassible, et aucun sentiment ne semble traverser son masque. S'est-il remit de la semaine dernière ? Il devra le démontrer ce soir. En tout cas, contrairement à la semaine dernière il est dans l'arena et marche vers le ring, on peut donc s'attendre à le voir disputer son match ce soir.

How You Remind Me de Nickelback résonne à présent, et Joey Cameron apparaît sous les huées de la foule. The Element of One les ignore, et on sent chez une réelle frustration d'être relégué au second plan. Il grimpe sur le ring et commence à se moquer de Myster Ghost en critiquant son mauvais goût sur sa manière de s'habiller, et montre son masque.


Martin L. Jefferson : Maintenant que Joey Cameron sait qu'il ne sera pas le premier champion de la UCW, il ne trouve rien de mieux à faire que se livrer à pareilles gamineries... pitoyable.

Mark Fitzerald : Ce soir, il affronte l'un des hommes contre qu'il a disputé le premier Fatal Four Way de qualification. Reste à savoir lequel prendra le dessus.

Le Ghost ne répond pas aux provocations et attend, impassible. La cloche sonne, le match peut désormais commencer.



Myster Ghost vs Joey Cameron



Joey Cameron se rue immédiatement sur Myster Ghost. Trop rapide et trop sûr de lui, car Myster Ghost n'a aucune peine à lui bloquer la tête et à lui infliger un DDT. Cameron n'en revient pas, et alors qu'il se relève, Ghost lui coince déjà la tête entre les jambes et se prépare à un Pedigree... non, Cameron se dégage et recule, l'air intimidé tout en traitant son adversaire de malade mental. Myster Ghost ne relève pas, et se contente de le fixer, marchant lentement vers lui alors que Cameron recule toujours. Jusqu'à se retrouver lui-même dans le coin. Constatant qu'il ne peut plus reculer, Cameron prend son courage à deux mains et charge le Ghost avec une Clothesline ! Contré par Myster Ghost qui lui envoie un énorme Big Foot en pleine figure. Le Ghost poursuit avec une clé de bras, tout en grimpant sur le turnbuckle... le voilà qui marche sur la troisième corde, tenant toujours le bras de Cameron qui n'a pas l'air de passer un bon moment. Ghost saute, atemi dans la poitrine ! On vient d'assister à un Arm twist ropewalk chop, et le match commence assez mal pour The Element of One Joey Cameron. Ghost vient relever son adversaire, Cameron lui assène un coup de coude et tente un Irish Whip... retourné par Ghost qui envoie Cameron dans les cordes, Cameron rebondit et se retrouve dans la situation idéale pour recevoir un puissant Chokeslam de Myster Ghost... non, dégagement de Cameron qui porte un coup de pied dans l'abdomen à Ghost avant de lui placer un Spinebuster !

Joey Cameron profite de cet instant de répit pour reprendre un peu de souffle, Myster Ghost se relève. Les deux hommes se font de nouveau face à face... et Cameron attaque un peu plus intelligemment que tout à l'heure en portant un headlock à son adversaire, bien que rapidement contré. The Element of One s'énerve et envoie plusieures droites au Ghost, qui rétorque avec un puissant atemi.

Mark Fitzerald : Myster Ghost est en forme ce soir, si Cameron comptait sur lui pour retrouver un peu de crédibilité il a tout faux.

Et voilà Myster Ghost qui soulève Cameron pour tenter une nouvelle fois de porter son Chokeslam ! Il le porte avec succès cette fois-ci, et Joey Cameron s'écrase sur le tapis comme un vulgaire moustique sur le pare-brise d'une voiture. Il ne reste plus qu'à Ghost d'aller couvrir sa victime pour le tombé ! L'arbitre commence à compter.

1...

2...

Dégagement de Joey Cameron !

Myster Ghost ne bronche pas et laisse son adversaire se relever. Ghost a l'air plus calme que jamais, et semble avoir tout son temps aujourd'hui, alors que The Element of One a l'air d'être en panique. Ce dernier fait les cent pas dans le ring en maintenant un écart avec son adversaire, semblant chercher un angle d'attaque qu'il ne trouve pas. Puisque Cameron ne fait pas avancer leur petite affaire, Myster Ghost décide de prendre les devants et fonce... une clothesline, une deuxième... le voilà maintenant qui coince son adversaire contre le poteau du ring. Cameron se dégage à l'aide de coups de coude répétés, mais c'est seulement pour recevoir ensuite un puissant Spinebuster porté par Ghost !

Joey Cameron est au sol, et voilà que Ghost grimpe sur le turnbuckle...

Martin L. Jefferson : Mais que fait-il ? Ce n'est pourtant pas sa spécialité.

Mark Fitzerald : Je pense qu'il gère assez bien le match pour savoir ce qu'il fait, Jefferson. Il est meilleur lutteur que vous êtes commentateur, bien que ce ne soit pas un énorme compliment.

Myster Ghost fixe sa proie au sol, puis s'élance pour le démolir comme une masse... Cameron esquive au dernier moment en roulant sur le côté !!! Myster Ghost ne s'écrase finalement pas comme une masse, mais comme une... un autre mot qui commence par la même lettre.

Martin L. Jefferson : Il s'est vraiment écrasé comme une merde !!!

Mark Fitzerald : Votre langage, Jefferson.

Et dans le coin opposé, Cameron attend impatiemment l'occasion de profiter de cette erreur. Le voilà qui fixe son adversaire d'un regard dément, et alors que Ghost se relève... spear ! spear de Joey Cameron !!! Et voilà Cameron qui tente déjà le tombé !

1...

Myster Ghost se dégage immédiatement !

Mark Fitzerald : Il est trop pressé, ce n'est pas bon. Depuis le début de Saturday Night Detonation, Joey Cameron rate tout parce qu'il veut tout, trop vite.

Martin L. Jefferson : Oui, c'est un homme pressé... hé hé ! Je suiiis un hooomme pressé ! un hoomme pressé, yihiii...

Pendant que Mark Fitzerald s'inquiète pour la santé mentale de son collègue, Myster Ghost se relève et est assailli par The Element of One qui ne veut lui donner aucun répit. Cameron passe un bras devant le vendre de Ghost, l'autre sous la jambe, et porte un Sidewalk Slam avec succès ! Il relève ensuite son adversaire et enchaîne avec une Suplex. Le voilà maintenant qui coince son adversaire dans les cordes et à le frapper sans retenue. L'arbitre vient gueuler, Cameron arrête... et Myster Ghost a à peine le temps de faire un pas que Cameron fonce sur lui avec une Clothesline. Il n'a plus qu'à sauter sur le turnbuckle, et s'élancer... Top Rope Spinning Wheel Kick ! Joey Cameron tente immédiatement le tombé.

1...

2...

Dégagement de Myster Ghost !

Martin L. Jefferson : J'avoue que j'ai failli douter pendant une demi-milliseconde. Cameron montre qu'il est acharné et qu'il ne laisse pas tomber facilement... maintenant, de là à gagner son match, il y a un monde.

Ce monde, Joey Cameron semble pourtant bien décidé à l'atteindre... il attend, tout près de son adversaire, que celui-ci se relève. Tout le monde sait déjà ce qu'il s'apprête à faire, et dans le public, certains scandent déjà "Cameron Cutter" même si les "Fuck Cameron" sont prédominants. Myster Ghost les entend-il, ces voix ?

Le Ghost se relève, Cameron y va... non !!! Myster Ghost le repousse, et lui assène une Clothesline. Les espoirs de The Element of One semblent réduits à néant, cela se lit sur son visage, alors que la foule est à fond derrière le Ghost. Joey Cameron tente désespérément un spear, mais Myster Ghost le terrasse d'un simple Big foot avant de le soulever pour un Chokeslam ! Et le voilà qui envoie une série de coups de pied à son adversaire au sol !

Mark Fitzerald : Ca sent la fin !

Joey Cameron est en train de se relever péniblement, et Myster Ghost charge déjà, tel une locomotive lancée à toute allure. SPEAR !!! SPEAR !!! Cameron est totalement K.O, Myster Ghost n'a plus qu'à s'abaisser pour le tombé.

1...

2...

Spoiler
Lennox Parker vient de sortir du premier rang et alors que l'arbitre comptait le tombé, le voilà qui aide Cameron à saisir la corde ! Il interpelle alors l'arbitre et lui fait remarquer que Joey touche la corde, le tombé est arrêté !



Martin L. Jefferson : Quel... mais nom d'un calumet, que vient-il faire là lui ?

Mark Fitzerald : J'ai comme l'impression que Lennox Parker veut causer des problèmes à Myster Ghost. La semaine dernière, cette semaine... est-il vraiment étranger aux incidents qui bouleversent Ghost ces temps-ci ?

Martin L. Jefferson : Allons, ça ne pouvait pas être lui la semaine dernière, il se la pétait en entrant dans l'arena au moment où Ghost a été attaqué en backstage.

Quoiqu'il en soit, Myster Ghost a l'air vraiment furieux. Cameron l'a remarqué, et The Element of One vient de rouler hors du ring pour échapper à la colère destructrice du Ghost. Il... il se dirige vers la rampe, il va vers les vestiaires ??? Joey est en train de partir !

Martin L. Jefferson : Ouuuuh ! Ouuuuh ! Lâche, idiot, peureux !

La foule semble tenir le même genre de discours que Jefferson, mais Joey Cameron ne semble avoir aucune envie de retourner sur le ring. C'est Lennox Parker qui le rattrape, et le voilà qui tente de raisonner Cameron. Les deux hommes échangent quelques paroles alors que l'arbitre fait le décompte à l'extérieur.

Et voilà que Joey Cameron court vers le ring ! On distingue nettement le sourire satisfait de Lennox Parker alors que celui-ci s'approche du ring pour ne pas perdre une miette des événements. Ghost court vers lui, Irish Whip... contré par Joey qui envoie Ghost vers les cordes et en profite pour aller retirer la protection du coin. L'arbitre proteste aussitôt et commence à la remettre, pendant ce temps Myster Ghost fonce sur Cameron... qui l'accueille d'un Spinning Spinebuster !

Mark Fitzerald : Ghost est déconcentré à son tour à présent... la colère n'est l'amie d'aucun lutteur sur le ring.

Martin L. Jefferson : J'appellerais plutôt ça de la frustration. Pour Cameron, la frustration d'être un faible incapable, et pour Ghost, la frustration d'être talentueux mais d'être victime des coups bas de mauvais perdants.

Malgré la frustration, Myster Ghost se remet immédiatement et fait reculer son adversaire avec quelques atémis, et l'envoie à l'opposé avec un Irish Whip. Et alors que l'arbitre est encore occupé à réinstaller la protection du coin, voilà que... Lennox Parker envoie une chaise à Cameron ! Cameron la saisit au vol, alors que Ghost fonce vers lui pour un spear... coup de chaise de Cameron en pleine tête du Ghost ! Le coup a été porté à pleine puissance, force combinée à l'élan que mettait Ghost dans sa propre prise. The Element of One balance aussitôt la chaise à l'extérieur, et alors que son adversaire vacille sous le choc, Joey Cameron porte son fameux Cameron Cutter !!! Il n'a plus qu'à couvrir Myster Ghost pour faire le tombé, au moment où l'arbitre se retourne...

1...

2...

3 !!!

Spoiler:
 




How You Remind Me de Nickelback résonne dans l'arena, et alors que Joey Cameron célèbre sa victoire, Lennox Parker ne tarde pas à le rejoindre sur le ring. Les deux hommes célèbrent ensemble, puis Cameron demande à ce qu'on stoppe la musique pour s'adresser à la foule. Il s'empare d'un micro et dit ce qu'il a à dire...

Joey Cameron : Ce soir, je vous ai prouvés à tous que j'étais digne d'être un grand champion !

Cette phrase est suivie d'énormes huées dans l'arena. Parmi les compliments adressés à l'Element of One, le mot "cocksucker" revient assez souvent. Cameron n'en a que faire et poursuit.

Joey Cameron : La semaine dernière, suite aux ruses opportunistes d'adversaires lâches et laids, j'ai été exclu malgré moi de la course au titre mondial. Qu'importe ! Car cela ne signifie pas que je ne deviendrais pas champion à Supremacy ! Je vous présente Lennox Parker, le seul lutteur de cette fédération qui soit digne de mériter un peu de mon respect. Et puisque je ne peux être champion seul, c'est ensemble que nous allons dominer cette fédération. A Supremacy, nous deviendrons champions par équipe !

How You Remind Me retentit de nouveaux, alors que les deux hommes se serrent la main puis s'applaudissent mutuellement, toujours sous les huées de la foule. Ce soir, une nouvelle équipe est née. Laquelle dominera la partie à Supremacy ?



Nous arrivons maintenant en backstage, plus précisément la salle des interviews : on voit Max Hitkins dans un petit salon noir à la lumière tamisée. Il est assis en face de Danny Thompson, Ricky Rakoto et Zack Lionhart qui sont, eux, assis les uns à coté des autres en face d'une table basse où se trouvent 4 verres d'eau. On voit également plusieurs membres du staff sécurité au cas-où cela dégénererait...


Max Hitkins: Salut c'est Max Hitkins, je suis ce soir avec les 3 qualifiés pour le match comptant pour le UCW World Championship à Supremacy. Un nouveau qualifié sera désigné ce soir dans le match opposant Sparkos, Bones et The Xtrem. Demandons justement à nos trois premiers finalistes ce qu'ils pensent de ce dernier match de qualifications... Commençons par Danny, un pronostic?

"Exy" Danny: Et bien... La fédération vient de démarrer donc je ne connais que trés peu ces trois hommes. Mais je serais tenté de dire que The Xtrem va remporter le match ce soir; il est jeune, talentueux, extrême... Je pense qu'il gagnera ce soir!

Max Hitkins: Trés bien, et vous Ricky?

Ricky Rakoto: Peu importe, qui gagnera ce soir, vu que tout le monde sait qui remportera le match à Supremacy et ce sera "Double R" Ricky Rakoto!

Max Hitkins: Ok... Et vous Zach, un pronostic?

Zack Lionhart: Comme tu le sais Max, et comme nous le savons tous dans cette pièce! Les lutteurs Hardcore sont les meilleurs lutteurs au monde! C'est pour cela que d'une part, Sparkos remportera le match ce soir! Ensuite, que Zack Lionhart sera le premier champion, car justement c'est le meilleur lutteur Hardcore au monde! Enfin, que Ricky Rakoto se ramassera lamentablement car c'est une tapette qui n'aime pas le Hardcore!

Ricky Rakoto: Wow! Wow! Wow! Que viens-tu de dire "Zackounet"...? Je pense que tu ferais mieux regarder tes connaissances, nottament tes amis du club des non-retenus de la CHIKARA... (Avec un ton satisfait:) Si tu vois à quoi je fais allusion...

A peine Ricky à t'il parlé, que Zack se lève pour tenter de confronter Ricky, ce dernier se lève également! Mais ils sont interrompus et séparés par la sécurité...

Max Hitkins: Du calme les gars! Du calme... Vous aurez tout le temps de régler vos comptes à Supremacy! Vous êtes ici pour vous exprimer face à vos fans avant ce grand rendez-vous...

"Exy" Danny: Max à raison les gars... Comportez-vous comme des adultes responsables!

Ricky Rakoto: La ferme Danny...

"Exy" Danny: Ne m'enerve pas Ricky, tu pourrais le regretter...

Ricky Rakoto: Comme à notre dernier combat l'un contre l'autre par exemple?

"Exy" Danny: Tu vas voir!!!

Danny se lève visiblement enervé... A peine Danny levé que Ricky se lève, ils sont prêts à se battre mais sont là-aussi séparés par la sécurité.

Max Hitkins: Bon... Continuons messieurs! Parlons de vos matchs de qualification...

Max est aussitôt coupé par Ricky.

Ricky Rakoto: Ce match n'était qu'une formalité pour moi! Comme le match pour le titre le sera d'ailleurs, il n'y que des branlicos dans cette fédération! Ca en est presque trop facile!

Zack Lionhart: Je dois avouer que j'ai pris un certain plaisir à battre Joey Cameron, dire qu'il a eu deux chances pour accéder à Supremacy ce con...

"Exy" Danny: Tout à fait d'accord avec toi sur ce point Zack! Joey ne vaut vraiment rien...

Zack Lionhart: Oui mais toi tu as fait le tomber sur Flynn je te rappelle... Tu n'as donc pas battu Cameron! (Murmure:) ridicule...

"Exy" Danny: Hé mec! T'as dis quoi?!

Zack Lionhart: Que tu es ridicule, car tu as eu le dessus sur un mec qui n'a jamais rien remporté.

Les deux se lèvent simultanément et sont séparés, là-aussi par la sécurité... Ricky Rakoto, entre les deux a un sourire en coin.

Ricky Rakoto: Tsss... Pas un pour racheter l'autre!

Zack et Danny simultanément: Ta gueule Ricky!!!

Soudain une jolie blonde passe pour remplir le verre d'eau vide de Danny. Ce dernier ne peut s'empêcher d'admirer son postérieur jusqu'à ce qu'elle quitte le cadre de l'écran...

Ricky Rakoto: Alors Danny on arrive pas à controler sa libido?

"Exy" Danny (le poing levé): Toi!!!

Alors que la sécurité s'apprête à intervenir à nouveau, on entend une voix féminine...

Voix féminine: DANNY!!!

On reconnait dès lors Anita, la compagne de Danny.

Anita: Pourquoi tu la regardais hun?!

"Exy" Danny: Ecoute chérie je...

Zack Lionhart: Alors Danny, on a des problèmes de couple, on ne sait pas tenir sa poulette...

"Exy" Danny: Toi je te jure que!!!

Une bagarre s'apprête à nouveau à éclater! La sécurité est en alerte.

Ricky Rakoto: Combat de couilles molles!!!

Danny et Zack se regardent et se jettent sur Ricky tout en se frappant dessus!!! La sécurité est débordée, l'interview se transforme en Brawl entre les 3 lutteurs et la sécurité qui tente de les séparer. Max Hitkins et Anita s'enfuient, effrayés. Mais Max à tout de même le temps d'ajouter avant de laisser place au Main-Event :

Max Hitkins: N'oubliez surtout pas!!! Supremacy: 4-Way pour déterminer le premier champion de l'UCW! Et vu ce qui est en train de se passer, ca va donner!

La dernière image du segment est le Brawl général dans "l'espace interviews". Et nous partons à présent pour la dernière pause publicitaire du show !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 4   Mer 11 Jan - 16:41

Change your mind des Killers résonne dans l'arena et le "sauveur d'âmes" Bones apparaît sur le stage, bien décidé à en découdre et à l'emporter ce soir. Il se dirige vers le ring et attend,l'air impassible. N'importe qui serait stressé vu l'enjeu du match qui l'attend, mais Bones paraît inébranlable, et l'arrivée d'un premier concurrent ne le déstabilise pas plus.Endzeit de Heaven Shall Burn résonne à présent, et Sparkos apparaît. The Psychopath fixe Bones d'un regard menaçant alors qu'il marche rapidement vers le ring. Il semble impatient de se battre, et lance des insultes à son adversaire pour le provoquer. Bones reste neutre et se contente de soutenir son regard.

You're Going Down de Sick Puppies retentit alors, et Sparkos cesse de fixer Bones pour fixer maintenant le nouvel arrivant. The XTrem semble être plus déterminé que jamais et on voit nettement que la foule est derrière lui, alors que le lutteur grimpe sur le ring et tape dans la main de Bones en signe de respect.


Mark Fitzerald : Beau geste sportif entre ces deux lutteurs qui se respectent.

Martin L. Jefferson : Et qui vont évidemment s'allier pour démolir Sparkos...

Mark Fitzerald : Bones et The XTrem ne sont pas Bazz et Flow.

Sparkos reste en retrait alors que Bones et The XTrem le fixent. La tension se fait ressentir, la haine qui lie le Psychopath et les deux hommes est évidente. Qui aurait pu prévoir qu'ils se retrouveraient tous les trois dans ce match, avec un tel enjeu ? Car ces trois-là le savent, ce match est le dernier d'un tournoi auquel auront participé treize lutteurs. "Exy" Danny Thompson, Myster Ghost, Hayden Flynn, Ricky Rakoto, The Fire Man, Hyrnalo, Zack Lionhart, Joey Cameron, Bazz, Flow... et ce soir, Bones, Sparkos et The XTrem. Un seul d'entre eux pourra devenir le premier champion du monde de la UCW.
L'arbitre n'attend pas plus longtemps et décide de commencer le match. La cloche sonne, et c'est parti !



UCW Championship Tournament
Triple Threat Match
Bones vs Sparkos vs The XTrem


La cloche vient à peine de sonner, et Sparkos et Bones foncent tous les deux sur Sparkos avec une double clothesline. Sparkos est au sol, et les deux hommes poursuivent avec une double descente du coude. Ils relèvent ensuite leur adversaire, le balancent dans le coin, et The XTrem donne de l'élan à Bones pour que celui-ci aille écraser The Psychopath. Après quoi, ils balancent tous les deux ce gêneur par-dessus la troisième corde.

Martin L. Jefferson : Vous disiez que Bones et The XTrem ne sont pas Bazz et Flow, hein ?

Mark Fitzerald : Disons que Sparkos ne l'a pas volé.

The XTrem et Bones sont à présent seuls sur le ring, et se font face... ils se tapent dans la main, puis se projettent tous les deux dans les cordes dans des coins opposés. L'esprit d'équipe, c'est fini, l'enjeu est la dernière place pour le titre et si c'est la dernière, c'est qu'il n'y en a qu'une seule ! Bones parvient à esquiver The XTrem qui tentait une Clothesline, et l'envoie contre le poteau avec un Irish Whip. Il saute sur la troisième corde... Springboard Dropkick sur The XTrem ! Il relève son partenaire-adversaire, s'installe sur le turnbuckle et Tornado DDT ! Bones relève de nouveau The XTrem, tente un cutter... The XTrem se dégage, Twist of Fate... non, c'est aussi contré !
Finalement c'est Sparkos qui vient mettre son grain de sel en attrapant les jambes de Bones et en le tirant d'un coup sec à l'extérieur, la tête de Bones frappe violemment le tapis au passage. Sparkos est fier de lui, mais au moment où il relève la tête The XTrem plonge hors du ring avec un terrible Suicide Dive ! Il vient écraser The Psychopath au sol, alors qu'à côté d'eux Bones se relève en se tenant le crâne. The XTrem vient s'assurer auprès de lui qu'il se porte bien, Bones fait signe que ça va, puis les deux se regardent en se demandant quoi faire. Là encore, c'est Sparkos qui décide de les mettre d'accord en fonçant sur eux, Clothesline sur The XTrem, coup de pied dans l'abdomen sur Bones, puis il soulève ce dernier et court pour porter un puissant Running Powerslam au sauveur d'âmes !

Martin L. Jefferson : Quand on voit ça, on a l'impression qu'avoir un allié dans ce genre de match est plus un fardeau qu'autre chose...

Mark Fitzerald : C'est un peu comme commenter un match avec un collègue comme vous.

Martin L. Jefferson : Je ne vois vraiment pas le rapport !

Sparkos laisse Bones par terre et se dirige vers The XTrem, il commence à le relever mais The XTrem se dégage avec plusieurs coups de coude. The XTrem se relève, envoie une droite au Psychopath puis poursuit sur sa lancée avec un coup de bélier, et enfin un DDT !
Les trois hommes sont toujours hors du ring, mais pas de décompte extérieur dans ce match. The XTrem est le seul à être debout, non Bones est en train de se relever. The XTrem relève Sparkos et l'envoie avec un Irish Whip s'écraser contre les escaliers du ring.

Martin L. Jefferson : C'est vrai que vous n'aimez pas commenter avec moi ?

The XTrem s'approche de Sparkos, veut le saisir à la tête mais The Psychopath se dégage et porte un Drop Toe-Hold qui envoie The XTrem s'écraser à son tour contre les escaliers en fer. Bones s'élance vers eux, sûrement pour surprendre Sparkos avec un running DDT mais Sparkos l'a vu et le piège à son tour avec un Drop Toe-Hold, qui fait tomber Bones sur The XTrem, lui-même toujours avachi sur les escaliers du ring.

Sparkos semble en grande forme, il fait des taunts à la foule qui répond seulement avec des huées. The Psychopath s'approche alors des deux gugus, au moment où Bones se tire de là, Sparkos arrive derrière lui et lui inflige une German Suplex. The XTrem profite de ce laps de temps pour se séparer des escaliers du ring, et foncer sur The Psychopath avec une Clothesline.

The XTrem relève maintenant Sparkos, lui écrase la face contre le tapis du ring puis le renvoie sur celui-ci avant de monter à son tour. Sparkos se relève, The XTrem arrive sur lui, les deux hommes s'empoignent, Sparkos prend l'avantage avec un headlock. Les deux hommes arrivent contre les cordes, The XTrem se dégage, pousse Sparkos puis court vers le turnbuckle... Whisper in the Wind ! La prise est portée avec succès, The XTrem remonte sur le turnbuckle, fin prêt pour un Shooting Star Press !!!

Au même moment, Bones revient sur le ring, il ne voit pas The XTrem qui est derrière lui, il voit seulement Sparkos au sol, seul... The XTrem s'est déjà élancé et vient frapper involontairement Bones de plein fouet, et retombe lui-même assez mal puisque la cible n'était pas celle qu'il visait. Sparkos arrive devant ses deux adversaires au sol, descente du coude sur chacun d'eux et il relève The XTrem. Chokebreaker !!! Il relève The XTrem une nouvelle fois et lui porte avec succès son PsychoBomb !!! Il n'a plus qu'à faire le tombé !
Mais il ne tentera pas le tombé puisque Bones est en train de se relever, Sparkos vient aussitôt lui assener une Clothesline, et maintenant que Bones est au sol il y va pour une Single Leg Boston Crab !!! La prise est douloureuse et Sparkos prend soin d'éloigner le sauveur d'âmes des cordes.

Martin L. Jefferson : Une prise redoutable, Bones va abandonner ce soir !

De son côté, The XTrem se relève lentement, Sparkos l'a vu et laisse donc tomber la prise. Bones reste dans son coin pour récupérer un peu, alors que The XTrem tente un nouveau Whisper in the Wind... esquivé par Sparkos qui lui porte un puissant BigBoot. The Psychopath relève son adversaire et y va pour son Chokebreaker !!! Non, The XTrem se dégage en portant un coup de pied dans l'abdomen, suivi d'un Twist of Fate !!! Et il relève Sparkos, lui tient la tête et saute... XTrem Fate !!! Sparkos est au sol, The XTrem tente à présent le tombé.

1...

2...

Intervention de Bones ! Le compte est cassé, The XTrem se relève, Bones l'envoie dans le coin avec un Irish Whip, fonce... Running DDT ! Bones attend que The XTrem se relève, prend son élan et porte son PsychoDropkick !!! Il relève maintenant The XTrem et porte son Killswitch !!! Le sauveur d'âmes n'a plus qu'à tenter le tombé.

1...

2...

Dégagement réflexe de The XTrem ! La partie est très serrée. Bones a l'air déçu, mais n'a pas plus le temps de manifester sa déception : Sparkos vient de le piéger avec une Back Suplex. Et The Psychopath est à son tour victime d'un Twist of Fate porté par The XTrem ! Ce dernier relève The Psychopath, l'envoie dans le coin avec un Irish Whip... puis se tourne vers Bones et lui porte un Shining Wizard. Il tente le tombé sur Bones !

1...

2...

Et Sparkos vient briser la prise ! Le voilà qui inflige une Back Suplex à The XTrem, puis relève Bones et l'envoie tout simplement par-dessus la troisième corde ! Sparkos poursuit avec des descentes du genou sur The XTrem.

Le public s'intéresse alors à ce qui se passe à l'extérieur : Bazz vient d'arriver et se met à railler Bones ! L'arbitre est en train de le rappeler à l'ordre, le menaçant de disqualifier Sparkos s'il intervient... et pendant ce temps, personne ne surveille Sparkos et The XTrem. De l'autre côté du ring, Flow vient de sortir du public en escaladant la barrière, il place une chaise sur le tapis... Sparkos envoie plusieures droites à The XTrem, le soulève et porte sa prise fatale : PsychoPiledriver sur la chaise !!!! Flow retire la chaise juste à temps, alors que Sparkos commence le tombé. L'arbitre compte, tandis que de l'autre côté Bazz ceinture Bones pour l'empêcher de venir interrompre le compte !

1...

2...

3 !!!

Spoiler:
 



Endzeit de Heaven Shall Burn résonne dans l'arena, et Bazz et Flow rejoignent Sparkos sur le ring pour célébrer ensemble cette victoire. Bazz en profite pour donner quelques coups de pied à The XTrem au passage. Sparkos semble comblé, il fixe la foule l'air hautain comme si tous ces spectateurs n'étaient que de la merde à côté de lui.

Damsel of Death résonne à présent, et Jesse Heath apparaît sous le titantron. Il est accompagné des trois autres participants au match de championnat, Danny Thompson, Ricky Rakoto et Zack Lionhart !

Jesse Heath : En tant que président de la UCW, je viens valider cette dernière qualification. J'annonce donc qu'à Supremacy, le 20 février à Long Beach California s'affronteront dans un Fatal Four Way Elimination Match "Exy" Danny Thompson, Ricky Rakoto, Zack Lionhart et Sparkos pour le titre de la UCW !

Les applaudissements sont partagés entre la foule. Alors que Danny Thompson et Zack Lionhart sont les chouchous du public, Ricky Rakoto a quelques fans et pas mal de détracteurs, mais Sparkos est le plus détesté des quatre, surtout avec la manière dont il vient de se qualifier.

Jesse Heath : J'annonce également un autre match pour ce même pay-per-view. Un Tag Team Match opposant les lutteurs de New Generation Bazz et Flow, à The XTrem Psychos, The XTrem et Bones !

De grandes acclamations suivent cette annonce. Bones et The XTrem auront l'opportunité de prendre leur revanche de ce soir ! Ceux qui n'ont pas l'air heureux de la nouvelle sont Bazz et Flow, qui espéraient apparemment en avoir fini avec eux. Un affrontement mémorable est donc planifié pour Supremacy !

Jesse Heath : Et maintenant, Detonation est terminé pour ce soir. Rendez-vous la semaine prochaine pour un dernier numéro avant Supremacy, que je vous annonce explosif ! Merci de suivre nos shows, et à la semaine prochaine !

Là-dessus, Jesse Heath quitte, alors que Danny Thompson, Ricky Rakoto et Zack Lionhart restent là à fixer Sparkos qui est sur le ring, toujours entouré de ses sbires. L'un de ces quatre hommes deviendra champion dans deux semaines, mais lequel ? C'est sur ces images et cette interrogation que se termine ce show !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 4   Mer 11 Jan - 16:42

Ce show fut écrit par : Jesse Heath

Avec la participation de :

Bazz : match Okama vs Hayden Flynn, le segment de Myster Ghost, le segment The XTrem et Miss Felicity X, les interviews de Danny, Ricky et Zack.
Sparkos : Le match Tag Team The Drinkers vs New Generation.
Ricky Rakoto : le segment backstage Jason Price & Joey Cameron

Et au roster de la UCW, de la part de Jesse à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 4   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Night Detonation 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UCW : Ultimate Championship Wrestling :: In Gimmick :: Les Shows :: Archive Shows 2010-
Sauter vers: