AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sunday Night Detonation 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Sunday Night Detonation 3   Mer 11 Jan - 15:15




Nous sommes à Atlanta, en Géorgie, pour un troisième épisode de Saturday Night Detonation ! Animal I Have Become de Three Days Grace résonne dans l'arena, marquant le début du show, et le public est déjà excité à la perspective des nombreux matchs annoncés ce soir. Mais avant cela, une vidéo résume les événements de la semaine précédente :

Ricky Rakoto a battu Hyrnalo et The Fire Man dans le premier match de la soirée pour s'offrir sa place dans la course au titre. The Fire Man a fait une mauvaise chute lors de ce match, lorsqu'Hyrnalo l'a balancé par-dessus la troisième corde, mais il semble s'en être tiré sans conséquences graves. Myster Ghost a battu Hayden Flynn dans un match très rapide, avant de se faire attaquer par un jeune fan qui a réussi à échapper à la sécurité. Myster Ghost n'a rien, mais les raisons de cette aggression sont particulièrement louches. Bones a reçu le soutien de Danny Thompson pour affronter Sparkos et Flow dans un Tag Team Match, qu'ils ont remporté grâce à un small package de Bones sur Flow, mais les perdants se sont ensuite vengés en terrassant les vainqueurs. Bazz est d'ailleurs venu participer à cette brawl après le match, sans s'expliquer sur ses motivations. Joey Cameron, en se plaignant de l'intervention de Zack Lionhart la semaine précédente, a obtenu un deal avec Jesse Heath : il avait le droit à une deuxième chance s'il battait Lionhart le soir-même, et il y est parvenu. Enfin, The XTrem et Bazz nous ont offert le spectacle d'un Ultimate X, remporté par The XTrem après un combat de longue haleine. The XTrem a gagné un rendez-vous galant avec l'annonceuse Clarisse Ferguson, tandis que Bazz est maintenant forcé de participer au Bikini Contest qui se tiendra... ce soir !


Martin L. Jefferson : Bonsoir Atlanta, et bienvenue à Detonation pour un nouvel épisode ! Je sens que ce soir, la soirée va être énorme !

Mark Fitzerald : Vous avez dit la même chose la semaine dernière, Jefferson.

Martin L. Jefferson : Et la soirée était énorme ! Mais ce soir, ça va l'être encore plus, au vu de tous les matchs qu'on nous a annoncés ! Je suis impatient, mon cher Mark !

Mark Fitzerald : Ca aussi vous le dites à chaque fois.


Alone & Easy Target des Foo Fighters se fait alors entendre, et "Exy" Danny apparaît, vêtu d'un chic costume, tenant à son bras Anita, sa bombe blonde. Danny et Anita se dirigent vers le ring. On peut d'ailleurs remarquer qu'il y a une table dans le coin du ring, et deux chaises. Danny ne s'y installe pas et se présente debout au milieu du ring, avant de s'adresser à la foule.

"Exy" Danny : Ce soir, Jesse Heath m'a aimablement proposé de présenter le Bikini Contest. C'est avec plaisir que j'ai répondu oui à son aimable invitation. Et sans plus tarder, je vous demande d'accueillir notre jury !

You're Going Down des Sick Puppies retentit, et The XTrem apparaît sur le stage ! C'est ensuite Change Your Mind des Killers qui résonne dans l'arena, et Bones apparaît à ses côtés. Sous les applaudissements du public, les deux hommes marchent alors vers le ring, serrent la main de Danny puis s'installent à la table prévue pour eux. Apparemment impatient de voir ce qui va suivre, Danny poursuit :

"Exy" Danny : Et maintenant, sans plus tarder, je vous demande d'applaudir la première participante à ce Bikini Contest ! Maaaaargareeeeth... Kiiiiiings...

Danny s'interrompt alors que Bones vient de lui chuchoter quelque chose à l'oreille.

"Exy" Danny : Oh ! Euh, suite à un refus catégorique de Margareth Kingsley de participer à ce... euh, cette célébration... je vous prie d'accueillir une autre participante : Miss Felicity X !!!

Une vieille musique, si on peut appeler ça de la musique (ça ressemble à de l'électro, y'a aucune parole et aucune mélodie) retentit alors et une jeune blonde à forte poitrine et au visage surchargé de maquillage apparaît sur le stage. Elle porte un peignoir, on devine qu'elle est certainement en bikini en-dessous. Elle marche vers le ring alors que les spectateurs du premier rang bavent en la regardant.

Miss Felicity X rejoint le ring, embrasse The XTrem et Bones sur la joue et veut faire de même avec Danny, mais elle s'attire alors les foudres d'Anita qui l'en dissuade. Elle décide alors de commencer son show : sa "musique" reprend, et elle se livre à une danse exotique, laissant tomber son peignoir pour révéler un bikini, ou plutôt deux bouts de tissu qui ne couvrent pas grand-chose. The XTrem et Bones semblent apprécier le spectacle et prennent des notes pour faire semblant de prendre à coeur leur rôle de jury. Danny commence à baver, mais Anita s'en aperçoit et, furieuse, lui plaque la main sur les yeux pour l'empêcher de mater davantage.
Lorsque la petite danse est terminée, Danny parvient à se dégager d'Anita pour poursuivre :


"Exy" Danny : Excellent, excellent ! Et maintenant, je vous invite tous à accueillir ici-même, ce soir... notre dernière participante, notre invitée vedette, la sexy, la provocante, l'allumeuse, la bombe brune... Bazz !

Les rires s'élèvent dans la foule, alors qu'un rideau de fumée envahit le stage pour laisser planer la surprise. Dans quelques instants, Bazz va apparaître en bikini ! La fumée se dissipe peu à peu, et Bazz apparaît vêtu d'un peignoir.
Le Junior Air Master tient en mains un micro et marche vers le ring. Il grimpe, n'accorde pas un regard au jury et fixe Danny.


Bazz : On m'a forcé à enfiler un bikini, et on me demande de faire la pute pour vous ce soir. Mais le Junior Air Master ne participera pas à un Bikini Contest. Allons, sérieusement, vous pensiez vraiment que j'allais faire ça ? Tout le monde croyait ça, dans cette salle ?

"Exy" Danny : Tu sais que tu y es forcé, Bazz... pour avoir perdu lamentablement la semaine dernière contre The XTrem, ici présent dans ce jury...

The XTrem sourit alors ironiquement et fait un signe de la main à Bazz, ce qui lui attire un regard mauvais de la part du Junior Air Master.

Bazz : Ma parole, vous êtes vraiment tous gays ici ? Entre ceux qui veulent me voir en bikini, et cet emo à trois dollars qui me fait un signe de la main...

Remarque qui fait simplement rire le jury, mais Danny continue d'insister.

"Exy" Danny : Eh, ça m'enchante pas de te voir te dandiner en deux pièces en montrant tes bourlets mais c'est dans le contrat... tu as perdu, tu payes. Maintenant, tu n'as qu'à jouer le jeu, ce sera fini plus vite.

Bazz : Une seconde, une seconde. Avant tout, je tenais à vous montrer quelque chose.

The XTrem : Eh, on n'a pas toute la soirée, alors finissons-en.

Bazz : Une seconde, je vous dis, je vous promets que ça va être passionnant. D'ailleurs, ça te concerne, The XTrem... j'ignorais que tu raffolais tellement du vin français.

The XTrem devient soudain tout rouge, s'attirant les regards intrigués de Bones et Danny. Bazz se retient de rire alors qu'il indique de la main l'écran, qui commence à diffuser une vidéo...
Nous nous trouvons dans un restaurant très chic, la vidéo est datée du 23 janvier... juste après le Detonation de la semaine dernière ! The XTrem et Clarisse Ferguson s'installent à une table et sont accueillis par un très aimable maître d'hôtel aux allures efféminées. La vidéo s'accélère un peu pour passer les étapes sans intérêt, nous arrivons à présent au milieu du repas alors que The XTrem se serre généreusement un verre de vin rouge qu'il boit ensuite d'une traite.


The XTrem : Ce vin est vraiment délicieux !

Clarisse : Vous trouvez ? Personnellement, j'ai jamais été très douée pour reconnaître un bon vin.

The XTrem : Oh, il n'y a pas de honte à l'avouer. Je vais t'apprendre si tu veux... tu vois, ce vin, il a du corps. Le corps, c'est important. Comme quand on voit passer une fille dans la rue, on aime son corps ou on l'aime pas, parfois on se décide en un coup d'oeil, parfois il faut regarder plusieures fois avant d'apprécier. C'est simple, goûte, on ressent cette saveur fruitée. Et sa robe, regarde cette robe, elle est... rouge.

La vidéo avance encore un peu, on voit de temps en temps The XTrem terminer la bouteille et en demander une autre. Plus la vidéo avance, et plus le visage de The XTrem est rouge. L'image avance rapidement mais s'arrête de temps à autre lorsque The XTrem sort une phrase... particulière.

The XTrem : Et qu'est-ce que tu penses des Village People ? J'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre quand j'ai appris que l'indien n'en était pas vraiment un.
...

The XTrem : J'adore le fromage. Surtout le camembert. Plus il sent mauvais, et plus il est bon. Et celui-là, y'a pas à dire, il sent vraiment la mort ! Bon, bien sûr je te raconte pas l'haleine après...
...

The XTrem : Être lutteur, c'est un rêve que j'ai depuis ma tendre enfance. Enfin... j'avoue qu'au début, je voulais devenir une diva, mais quand j'ai su que c'était réservé aux femmes, j'ai mit beaucoup de temps à m'en remettre et à trouver ma voie.
...

The XTrem : Et sinon, il t'arrive des fois de fantasmer sur les high-flyers comme moi ?

Clarisse Ferguson : Euhm... pas vraiment... vous savez, vous n'êtes pas tellement mon genre.

L'image avance encore, et on finit par voir The XTrem et Clarisse sortir du restaurant, avec un The XTrem tellement alcoolisé que Clarisse doit l'aider à tenir debout.

The XTrem : Tu... tu sais... c'est p... pas grave que tu veuilles pas... faire crac-crac ce soir. Y'a des... tas de filles dans le public qui...

Mais The XTrem ne finira jamais sa phrase, puisqu'à cet instant il vomit tout son dîner, aspergeant la jolie robe de Clarisse. Et la vidéo s'arrête à ce moment.

Retour dans l'arena, alors que Bazz se tient les côtes tellement il ne peut plus s'arrêter de rire. The XTrem tire une tête d'enterrement alors qu'à côté de lui, Bones se retient difficilement de faire comme Bazz. Danny est dans le même cas, et Anita semble plutôt dégoûtée par ce qui se passe à la fin.
The XTrem se relève alors et décide de calmer les esprits.


The XTrem : Bon ! Cette vidéo n'a aucun intérêt et je devrais te poursuivre en justice, Bazz, pour avoir diffusé en direct ces images dégradantes. Maintenant, tu vas faire ce Bikini Contest. Tu cherches à m'humilier, mais l'humiliation, c'est toi qui la connaîtras ce soir.

Alors que Bazz semble contraint de réaliser sa petite danse en bikini, Endzeit de Heaven Shall Burn retentit dans l'arena, faisant sursauter tout le monde. Sparkos et Flow apparaissent tous les deux sur le stage ! Et... ils foncent vers le ring ! Anita se met à crier, Danny l'attrape et l'emmène hors du ring, protégeant sa dame tel un vrai gentleman. Miss Felicity X hurle comme une hystérique et s'enfuit.
Pendant ce temps, une brawl éclate avec d'un côté Sparkos et Flow secourant Bazz, de l'autre Bones et The XTrem. Sparkos assène une Clothesline à Bones, Flow bloque les bras de ce dernier derrière son dos et laisse Sparkos se charger de lui démolir la tronche. Pendant ce temps, The XTrem et Bazz sont aux prises, au cours de la bagarre le Junior Air Master perd son peignoir et se retrouve en bikini, faisant éclater de rire toute la salle. Bazz est furieux, et alors que The XTrem est plié de rire, Sparkos vient achever de le plier en l'envoyant au tapis avec une Suplex.

Bones et The XTrem sont maintenant au sol, et au milieu du ring, trois hommes célèbrent cet instant : Sparkos, Flow, et le Junior Air Master Bazz qui est toujours en bikini. Sparkos prend alors le micro et présente ses deux partenaires à la foule.


Sparkos : Mesdames et messieurs je vous demande d'acclamer la jeunesse talentueuse du monde de la lutte. The New Generation... Flow, et The Junior Air Master Bazz !

Endzeit de Heaven Shall Burn retentit de nouveau, mais ce ne sont que des insultes que la foule envoie à ce nouveau clan. Sparkos n'en tient pas compte et jette le micro au sol, apparemment décidé à finir le boulot avec ses deux adversaires toujours au tapis.

C'est alors Jesse Heath qui apparait sur le stage, décidé à calmer les esprits.


Jesse Heath : Je crois qu'on va en rester là. Sparkos, Flow, j'ignorais que voir Bazz en bikini échaufferait à ce point vos esprits, mais vos choix personnels ne me regardent pas après tout, chacun sa vie. En revanche, un match sans disqualification entre Sparkos et Bones était prévu ce soir. Et je n'ai pas l'intention de l'annuler. Vous allez donc tous quitter ce ring et vous préparer pour ce qui vous attend.

Là-dessus, le président de la UCW quitte. Sur le ring, les trois hommes se regardent puis ne tardent pas à s'en aller à leur tour. Plusieurs médecins et arbitres envahissent alors le ring pour aider Bones et The XTrem, mais ceux-ci se relèvent d'eux-mêmes et Bones s'efforce de paraître en forme pour le match qui l'attend encore ce soir.

Martin L. Jefferson : Eh bien, moi qui m'attendait à me fendre la poire, voilà qu'on assiste à l'avènement d'un clan à la UCW !

Mark Fitzerald : Je me demande où tout cela va nous mener. Sparkos compte-t-il devenir le mentor de ces deux jeunes athlètes ? En tout cas, Bazz et Flow participent tous deux au Fatal Four Way de qualification ce soir, et si j'étais à la place d'un des deux autres, je me méfierais.

Martin L. Jefferson : Les deux autres, c'est pas n'importe qui. Joey Cameron et Zack Lionhart sont tous deux des gars tenaces. Mais nous verrons tout cela en fin de soirée, car pour l'instant, on discute et on discute, et il me tarde de voir un vrai match !


You Can Hate Me Now de Nas ft Puff Daddy résonne alors dans l'arena, de la fumée apparaît sur le stage et Jason Price est le premier à faire son apparition. Le visage du lutteur est dissimulé par un masque, sur-lequel est rabattu un capuchon. Il met un doigt devant sa bouche pour demander le silence à la foule, puis marche vers le ring en tapant dans des mains.
Clouds Over California de Devildriver retentit alors, et Nick Blade apparaît à son tour. Le jeune lutteur tape dans les mains des fans, puis rejoint son partenaire de ce soir sur le ring. Les deux hommes attendent maintenant leurs adversaires de ce soir.

Skies on Fire de AC/DC résonne ensuite alors que The Fire Man fait son entrée. Le lutteur semble s'être bien remit de sa chute la semaine dernière. Ironie du sort, l'homme qui l'a balancé par-dessus la troisième corde n'est autre que son partenaire de ce soir.
I Came to Play de Downstait retentit d'ailleurs, et Hyrnalo apparaît sur le stage. Celui-ci marche vers le ring, le regard vide et les dents serrées, sans prêter la moindre attention à la foule. Fait surprenant, on remarque qu'il est accompagné d'une jeune femme ! Une jeune brune, qui a l'air un peu stressée de se retrouver parmi cette foule, et qui évite le regard des fans.


Martin L. Jefferson : Tiens, Hyrnalo a ramené une poulette. Je me demande où il a été dénicher celle-là.

Mark Fitzerald : En tout cas, Hyrnalo n'a pour l'instant encaissé que des défaites. Ce soir, il va sûrement se transformer en vrai bourreau pour ses adversaires...

Martin L. Jefferson : Oui, mais je ne crois pas qu'il va réussir à s'entendre avec son partenaire. Regardez, les deux s'évitent du regard, ne se parlent pas...

En effet, alors que Nick Blade et Jason Price discutent avant le début du match, Hyrnalo ne jette pas un regard. The Fire Man tente alors de lui demander quelque chose, sans doute pour savoir qui va débuter le match. Hyrnalo répond simplement en poussant The Fire Man vers le coin.

Mark Fitzerald : C'est visiblement Hyrnalo qui va débuter le match. De l'autre côté, je crois que Nick Blade et Jason Price se sont mit d'accord... oui, Nick Blade va démarrer.

Nick Blade et Hyrnalo se font face au milieu du ring, alors que leurs partenaires respectifs attendent dans leurs coins. L'arbitre fait signe que le match peut démarrer, la cloche sonne, c'est parti !


Nick Blade & Jason Price vs Hyrnalo & The Fire Man



La cloche a à peine sonné qu'Hyrnalo fonce tout de suite sur son adversaire, et le cloue au sol avec un terrible spear. Nick Blade est déjà au sol, et se roule par-terre en se tenant le ventre. Hyrnalo se met à lui balancer des coups de pied un peu partout, et semble si déchaîné que l'arbitre a du mal à le faire arrêter. Hyrnalo finit par reculer pour laisser son adversaire se relever, mais il semble si énervé qu'il doit respirer profondément pour se calmer.

Mark Fitzerald : Hyrnalo semble être devenu de plus en plus fou au fil des semaines.

Alors que Nick Blade se relève, Hyrnalo vient l'attraper et lui inflige une Tiger Suplex. Hyrnalo se met à gueuler comme un fou, puis le relève, l'installe sur la troisième corde et lui porte un headbutt. Il envoie ensuite Nick Blade dans le coin opposé avec un Irish Whip, puis charge sur lui comme une locomotive, prêt à écraser son adversaire. Nick Blade esquive juste à temps et Hyrnalo s'écrase tout seul contre le turnbuckle.
Pendant qu'Hyrnalo se tient le visage, Nick Blade court faire le tag à son partenaire et Jason Price ne perd pas une seconde : il court vers Hyrnalo, lui porte un Clothesline, puis l'empoigne... Hyrnalo le repousse, part pour un Clothesline mais Jason Price saute et lui porte un enzuigiri. Puis il enchaîne avec une suplex ! The Priceless se baisse vers son adversaire, mais Hyrnalo réagit en lui envoyant une droite, avant de se relever. Les deux hommes s'empoignent, une épreuve de force commence, et Hyrnalo bloque son adversaire... il se place derrière lui et lui applique un cobra clutch. Jason Price tente de se dégager, mais Hyrnalo maintient la prise avec force... avant de soulever The Priceless et... cobra clutch suplex !


Martin L. Jefferson : Hyrnalo et ses suplex...

Mark Fitzerald : C'est son arme la plus redoutable.

Hyrnalo va alors grimper sur la troisième corde, mais alors qu'il s'apprête à sauter, Jason Price s'est déjà relevé, court et... Tornado DDT depuis le coin ! La face d'Hyrnalo vient s'écraser sur le sol alors que Jason Price se met à gueuler un nom, le nom de la prise qu'il s'apprête à infliger à son adversaire... il grimpe alors sur la troisième corde, et s'élance pour porter son Price Splash Pin ! La prise est portée avec succès, et l'arbitre compte le tombé :

1...

2...

Dégament d'Hyrnalo ! Jason Price frappe le sol des deux poings, puis se relève et va faire le tag à son partenaire.


Mark Fitzerald : Bon esprit d'équipe entre ces deux-là qui changent régulièrement, alors qu'Hyrnalo est sur le ring depuis le début.

Martin L. Jefferson : Mais The Fire Man sera en pleine forme lorsqu'il entrera sur le ring. Ca va être une vraie tornade !

Mark Fitzerald : Pour l'instant j'ai l'impression qu'Hyrnalo veut faire le travail tout seul.

En effet, The Fire Man tend la main vers son partenaire et l'appelle pour faire le changement, mais Hyrnalo reste sourd à sa demande. Ce dernier se relève, alors que Nick Blade lui fait face. Les deux hommes se fixent quelques secondes, puis Hyrnalo charge, Nick Blade également... c'est Hyrnalo qui prend le dessus avec un Clothesline, Nick Blade se relève alors qu'Hyrnalo tente une seconde charge... Nick Blade le contre avec un Codebreaker !!! Et il tente le tombé.

1...

2...

Nouveau dégagement d'Hyrnalo !


Martin L. Jefferson : Hyrnalo ne tiendra pas le match tout seul, il doit faire le changement...

Hyrnalo se relève alors que de l'autre côté, The Fire Man lui demande de faire le tag mais Hyrnalo l'ignore toujours. Nick Blade en profite pour attaquer avec un Clothesline, faisant tomber Hyrnalo sur le dos. Nick Blade se saisit alors des jambes d'Hyrnalo, puis se laisse tomber en arrière, envoyant Hyrnalo s'écraser la face contre le turnbuckle à l'opposé : Springboard ! Hyrnalo se prend le turnbuckle de plein fouet, juste à côté de son partenaire qui fait alors le tag sans lui demander. The Fire Man tape rapidement dans la main de son partenaire avant de rentrer sur le ring.

Martin L. Jefferson : Oh oh...

Mark Fitzerald : Ca n'a pas plu à Hyrnalo !

Hyrnalo vient juste de saisir The Fire Man et... il lui applique son Tiger Powerbomb ! The Fire Man ne s'y attendait pas et Hyrnalo lui applique la prise avec une violence inouïe. Puis Hyrnalo quitte tout simplement le ring, laissant seul son partenaire inerte. La jeune brune qui l'accompagnait baisse le regard, poussant un soupir de déception, puis part à sa suite. Tandis qu'Hyrnalo et la jeune brune marchent vers les vestiaires, Nick Blade marche vers The Fire Man, puis le couvre pour le tombé.

1...

2...

3 !!!


Spoiler:
 



Martin L. Jefferson : Je suis déçu, terriblement déçu ! Voilà un match écourté tout simplement parce qu'Hyrnalo est incapable de faire équipe avec quelqu'un.

Mark Fitzerald : Et ça fait une défaite de plus pour Hyrnalo. Quoiqu'il en soit, je crains que cette rivalité entre Hyrnalo et The Fire Man ne fasse que commencer.

La foule semble déçue du match, et Nick Blade et Jason Price ne semblent pas plus satisfaits. Le theme song de Nick Blade résonne dans l'arena, mais aucun des deux n'a l'expression de quelqu'un qui vient de remporter la victoire. Ils regardent The Fire Man, puis l'aident simplement à se relever. The Fire Man serre les mains des deux lutteurs puis quitte le ring pour rentrer aux vestiaires.

Alors que les vainqueurs sont seuls sur le ring, Line in the Sand de Motorhead retentit soudainement et deux hommes apparaissent sur le stage. Deux hommes que l'on ne tarde guère à reconnaître : l'un est Scott Ryan, nouvelle recrue de la UCW que l'on a aperçu la semaine précédente. L'autre est Samuel, la fameuse Street Fight Legend dont Jesse Heath annonçait la venue ! Les deux hommes portent des t-shirts à l'honneur des "Drinkers". Les deux tiennent un micro dans la main droite, et une bouteille de whisky Jack Daniel's dans la main gauche.


Martin L. Jefferson : Mais nom d'une pipe en bois, c'est quoi les Drinkers ?

Mark Fitzerald : Connaissant la réputation d'ivrogne de Samuel, je pense que ce nom s'applique à eux deux. Assisterait-on à l'avènement d'une équipe à la UCW ?

Martin L. Jefferson : Dans tous les cas je vois pas ce qu'ils viennent faire là maintenant.

Les Drinkers s'avancent sur la rampe. Sur le ring, Nick Blade et Jason Price observent les nouveaux arrivants avec une certaine curiosité, sans trop savoir à quoi s'attendre. Samuel commence alors à parler, tout en approchant du ring.

Samuel : Eh bien, les Drinkers font désormais partie de la UCW ! Quoi, qu'est-ce que j'ai dis ? Oh, toutes mes excuses, j'aurais dû dire... les Drinkers vont régner sur la UCW !!!

Alors que Samuel parle, tout en marchant, Scott Ryan arrache une pancarte des mains d'un fan du premier rang et la déchire en deux. Les Drinkers s'arrêtent devant le ring, se regardent un instant puis, dans un même mouvement, grimpent sur le ring pour faire face aux vainqueurs du premier match de la soirée.

Scott Ryan : Bon ! Si on est là, c'est pour faire comprendre que la UCW ne sera pas la fédération des no-names.

Samuel : Exact ! Ceux qui ont pensé se faire une réputation en battant des loosers ici peuvent abandonner tout espoir. Nous sommes là maintenant, et aussi longtemps que les Drinkers règneront à la UCW, nous n'accepteront pas que la division Tag Team soit décrédibilisée par ce genre de victoire. Regardez-vous ! Vous n'avez rien gagné ce soir. C'est un vrai match qu'on veut voir... et on va vous le donner, maintenant !

Là-dessus, Samuel et Scott Ryan retirent leurs t-shirts et Scott fait signe à l'arbitre de revenir sur le ring. Nick Blade et Jason Price se regardent, puis échangent un signe de tête affirmatif. Là-dessus, Nick Blade demande le micro et répond :

Nick Blade : On a déjà disputé un match ce soir. On pourrait très bien décider de rentrer au vestiaire et arroser notre victoire. Mais on n'est pas ce genre de gars. Et nous ne sommes pas non plus comme toi, Samuel. Ce n'est pas parce que tu as rencontré un certain succès dans d'autres fédérations... et encore, ce n'est pas un succès si énorme... ce n'est pas pour ça qu'on va se considérer comme moins bons que toi. Alors, vous voulez un match ? Très bien, on va vous prouver qu'on est capables de gagner à la loyale.

Jason Price approuve les dires de son partenaire du soir d'un signe de tête. La foule semble d'ailleurs se placer de son côté, car de nombreux applaudissements suivent ce discours. Les Drinkers se contentent d'en sourire plein d'ironie, alors que les deux équipes se mettent en place pour le match.

Martin L. Jefferson : On vient d'assister à un match ! Malgré ce qui s'est passé, Nick Blade et Jason Price se sont dépensés en affrontant Hyrnalo et The Fire Man.

Mark Fitzerald : En affrontant juste Hyrnalo, vous voulez dire.

Martin L. Jefferson : Samuel et Scott Ryan sont tous frais, ils vont les envoyer au tapis...

Mark Fitzerald : C'est tout de même courageux de leur part d'accepter cela. Nick Blade et Jason Price ne veulent pas que leur première victoire à la UCW soit dûe à la trahison d'Hyrnalo envers son partenaire.

Martin L. Jefferson : Mais vous ne pouvez nier que ce match n'est pas égal. Nick Blade et Jason Price n'ont même pas choisi de faire équipe ce soir... Samuel et Scott Ryan se connaissent.

Alors que les commentateurs se disputent, les deux équipes sont prêtes pour l'affrontement, et c'est Nick Blade et Samuel qui vont ouvrir le bal. L'arbitre fait signe que le match peut démarrer, et la cloche sonne.


Nick Blade & Jason Price vs The Drinkers Samuel & Scott Ryan



Nick Blade et Samuel se font face pendant quelques secondes, puis Nick Blade empoigne son adversaire pour tenter un headlock. Samuel se dégage et envoie une volée de droites à Blade, suivies d'un Spinebuster. Ca commence mal pour Blade, qui est maintenant soulevé par The Street Fight Legend... Powerbomb ? Non, Blade se dégage. Qu'à cela ne tienne, The Street Fight Legend terrasse son adversaire d'un puissant Big Boot.

Samuel relève son adversaire, lui envoie une autre volée de droites puis le projette dans les cordes avec un Irish Whip et s'apprête à le réceptionner avec un coup puissant... mais Nick Blade se retient dans les cordes. Samuel fonce alors vers lui, mais avec bien trop d'assurance : Nick Blade parvient à l'éviter et Samuel passe par-dessus la troisième corde !


Martin L. Jefferson : Ce petit gars s'en tire bien sur le coup !

Mark Fitzerald : C'est justement parce que c'est un petit gars. Blade est le lutteur le plus petit du roster, en taille. Il esquive plus facilement ce genre de charges.

Martin L. Jefferson : Oui, c'est vrai que ça lui donne des avantages, mais je suis content pour une fois de voir un lutteur qui ne fait pas trois têtes de plus que moi.

Mark Fitzerald : C'est pas pour ça que Nick Blade ne pourrait pas vous démolir. Ca m'arrangerait qu'il le fasse, parfois.

A l'extérieur, Samuel semble furax et insulte le public. Il salue un fan du premier rang en levant un seul doigt. Puis il remonte sur le ring, Nick Blade s'est préparé à l'accueillir en grimpant sur la troisième corde. Frog Splash de Nick Blade ! Non, c'est esquivé par Samuel, et Blade s'écrase au sol tout seul. La Street Fight Legend vient alors relever son adversaire, et cogne avec force le visage de Blade contre le turnbuckle. Il fait cela plusieures fois, jusqu'à ce que Nick Blade se dégage à l'aide d'un coup de coude... Samuel recule d'un pas, Blade n'hésite pas et fait tomber son adversaire avec une Clothesline. Samuel est sur le dos, les jambes orientées vers le turnbuckle. Blade se saisit alors des jambes de la Street Fight Legend, et se laisse tomber en arrière... Springboard ! Le visage de Samuel va aussitôt embrasser le turnbuckle.

Samuel se dégage, l'air furieux, mais Blade s'apprête déjà à frapper de nouveau. Ce dernier va prendre son élan dans les cordes, prêt à charger son adversaire, mais... il n'a pas le temps de rebondir dans les cordes, car Scott Ryan l'attrape depuis son coin et le bloque au niveau des épaules ! Samuel en profite pour aller porter une série de droites à Nick Blade, l'arbitre compte mais Samuel laisse tomber son adversaire au sol.

The Street Fight Legend va se placer derrière son adversaire, et attend que celui-ci se relève pour l'avoir avec une German Suplex. Puis il lève le majeur en direction de Nick Blade, et également en direction de Jason Price ! Il soulève Nick Blade, le place sur ses épaules, et termine en Black Hole Slam : le SL-KO est porté !!! The Street Fight Legend couvre aussitôt son adversaire pour le tombé.

1...

2...

Intervention de Jason Price qui réalise son Price Splash Pin depuis la troisième corde ! Le tombé est interrompu mais Samuel et Nick Blade sont tous les deux KO alors que Jason Price retourne à sa place sous les injures de Scott Ryan qui doit boire une gorgée de Jack Daniel's pour se calmer.


Martin L. Jefferson : Intervention logique, et les Drinkers ne l'ont pas volé.

Mark Fitzerald : Ca reste une intervention, les Drinkers sont passés tout près de la victoire.

Les deux hommes légaux sont au tapis, l'arbitre commence donc à compter.
1...
2...
3...
4... Nick Blade commence à bouger.
5... Samuel également.
6... Nick Blade se relève doucement, Samuel en fait de même.

Nick Blade tente de courir vers son partenaire, mais Samuel n'utilise pas la même technique, et saisit plutôt Blade pour l'envoyer vers Scott Ryan avec un Irish Whip. The Street Fight Legend court alors faire le tag avec son partenaire, alors que Blade est à leur merci, groggy contre le turnbuckle. The Australian Drinker Scott Ryan rentre sur le ring, et les deux hommes soulèvent Nick Blade horizontalement... pour l'envoyer au sol, le dos de Blade claque violemment au tapis.


Mark Fitzerald : The Absolute Vodka !!!

Martin L. Jefferson : Ah, vous aussi ? Je ne suis donc pas le seul à avoir besoin d'un rafraîchissement.

Mark Fitzerald : Mais non Jefferson, il s'agit du nom de leur prise de finition par équipe ! Celle qu'ils viennent juste d'effectuer sous vos yeux.

The Street Fight Legend va se placer derrière les cordes, laissant Scott Ryan être l'homme légal. The Australian Drinker tire Blade vers le centre, hors des cordes, et le couvre alors pour le tombé !

1...

2...

Dégagement de Nick Blade ! Scott Ryan enrage et y va pour une descente de la cuisse en plein visage de son adversaire. Puis il monte sur la troisième corde, et s'élance pour un Big Splash ! Esquivé par Nick Blade, qui parvient à ramper vers son partenaire et faire le tag. Jason Price entre sur le ring !


Martin L. Jefferson : Ca va chauffer !

The Priceless, tout frais et impatient d'en découdre, s'élance aussitôt vers son adversaire et lui porte une Clothesline, puis le surprend avec un violent Enzuigiri. Price relève Scott Ryan, l'envoie vers le coin puis s'installe sur le turnbuckle. Il applique un facelock à l'Australian Drinker, et saute en avant... Tornado DDT ! Il relève ensuite Scott Ryan, met sa têrte sous le bras gauche de son adversaire et y va pour une Northern Lights suplex !

The Australian Drinker est à sa merci, Jason Price crie à la foule, et avec les applaudissements de celle-ci, bloque la tête de son adversaire entre ses jambes tout en lui bloquant les bras. Il prend son élan, et vient démolir le visage de son adversaire au sol avec son fameux Jason Krusher ! Price couvre alors Scott Ryan pour le tombé.

1...

2...

Dégagement de Scott Ryan ! Celui-ci roule sur le côté, mais Jason Price le relève, se prépare pour une Suplex... Ryan le repousse, une épreuve de force prend place... Scott Ryan envoie son adversaire à l'opposé avec un Irish Whip, Price rebondit dans les cordes mais il s'y retient... et Scott Ryan fonce avec un spear ! Price est au sol, Ryan le tire vers Samuel, fait le tag... Samuel soulève Price et lui porte son SL-KO !!! Ryan grimpe sur la troisième corde, Australian Frog Splash sur Price ! Samuel couvre aussitôt Jason Price pour le tombé.

1...

2...

Intervention de Nick Blade ! Blade brise le tombé, Scott Ryan intervient mais Blade l'a vu, le contre, et l'envoie par-dessus la troisième corde ! Samuel le charge, mais Nick Blade contre The Street Fight Legend et applique son C4 ! Samuel est au tapis, Scott Ryan à l'extérieur, Nick Blade retourne à sa place dans le coin. L'arbitre compte les deux hommes légaux au sol.

1...
2...
3... Jason Price commence à bouger.
4... Samuel remue la tête.
5... Jason rampe vers son partenaire.
6... Samuel se relève lentement.

Jason Price fait le changement, et Nick Blade charge aussitôt ! Clothesline sur The Street Fight Legend, puis il monte sur la troisième corde... Samuel se relève déjà, Nick Blade descend donc. On voit Samuel ramasser une bouteille de Jack Daniel's que Scott Ryan a laissé au coin du ring. Ce dernier est en train de se plaindre à l'arbitre, qui tourne momentanément le dos au combat. Samuel va-t-il en profiter pour frapper Blade avec ? Non, il en boit seulement une gorgée ! Nick Blade charge alors sur lui avec un spear... et se prend la bouteille en pleine poire et en plein vol, qui éclate en morceaux. L'arbitre se retourne alors mais ne voit pas les débris de verre puisque Blade est tombé dessus. Il ne voit pas non plus le visage humide de Blade, couvert de whisky, il voit seulement Samuel réaliser le tombé.

1...

2...

3 !


Spoiler:
 




Martin L. Jefferson : Mais c'est n'importe quoi, tout le monde a entendu cette bouteille éclater ! L'arbitre est donc aussi stupide que ça ?

Mark Fitzerald : Il me semble que c'est celui qui est un peu dur d'oreille.

Martin L. Jefferson : Ah, je vois... en tout cas, ce n'est vraiment pas de chance pour Nick Blade et Jason Price ! Je les trouvais pourtant très sympathiques. Mais pour l'instant, Samuel et Scott Ryan semblent prouver qu'ils ont raison. Connaîtra-t-on la suite de ce conflit ?

Mark Fitzerald : Pourquoi devrait-il y avoir une suite, Jefferson ? Jason Price et Nick Blade n'ont jamais décidé de faire équipe ce soir, ils devaient simplement affronter Hyrnalo et The Fire Man au départ... rien ne prouve qu'ils voudront continuer ensemble la semaine prochaine. C'est un peu comme nous, on n'a pas choisi de faire équipe sauf qu'on nous a laissé ensemble sans me demander mon avis.

Sur le ring, les vainqueurs célèbrent leur victoire comme il se doit, en vidant une autre bouteille de Jack Daniel's. Ils sont alors félicités par un type qui les rejoint sur le ring, un riche homme d'affaires arabe visiblement. Ce n'est autre que le Sheik Al Idziri, l'ancien président de la AWF ! Les trois hommes sont debout au centre du ring, et saluent la foule qui ne répond pas que par des applaudissements.


Et c'est le moment d'une première coupure publicitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 3   Mer 11 Jan - 15:16

Jordan de Buckethead résonne dans l'arena, et Lennox Parker se dirige vers le ring d'un air hautain et sûr de lui. Les fans n'hésitent pas à lui lancer des critiques, Lennox les ignore, ou plutôt il semble s'en amuser. Son premier match ce soir semble le rendre impatient. Il grimpe sur le ring, puis attend au milieu, avec cet air hautain agaçant.

Martin L. Jefferson : On vient d'annoncer, durant la pause publicitaire, un match dont la tenue n'a pas été révélée sur le site officiel ! Lennox Parker va donc disputer son premier match à la UCW ce soir, reste à voir qui sera son adversaire.

Lennox Parker semble d'ailleurs impatient de le savoir, il fixe le stage en attendant l'arrivée de l'homme qu'il doit terrasser ce soir. Le thème d'Halloween résonne alors dans l'arena, ce qui arrache une grimace à Lennox.

Mark Fitzerald : Pas de chance pour Parker, il tire un mauvais numéro. Myster Ghost n'a pas remporté le Fatal Four Way lors du premier épisode de Detonation, mais il n'a pas non plus perdu. Et on se souvient de la raclée qu'il a flanquée à Hayden Flynn la semaine dernière, dans un match vite expédié.

Martin L. Jefferson : Mais Lennox Parker pourrait être le premier à battre Myster Ghost !

Mark Fitzerald : C'est juste. Cela dit, je commence à me demander... pourquoi Ghost n'arrive-t-il pas ?

Le public semble se poser la même question : alors que le thème de Ghost continue, Myster Ghost n'apparaît pas sur le stage. Les fans discutent entre eux et les hypothèses vont bon train, mais l'hypothèse la plus probable semble alors se confirmer : une vidéo apparaît à l'écran.

Nous sommes en backstage, et Myster Ghost est étendu au sol, alors qu'une équipe de médecins s'affairent autour de lui. Myster Ghost finit par se relever, et repousser l'équipe. On voit nettement, malgré son masque, une coulée de sang qui témoigne d'une blessure ouverte. Voyant cela, les médecins tentent de convaincre le Ghost qu'il ne doit pas combattre ce soir.

Retour dans l'arena, où Lennox Parker éclate de rire, puis quitte le ring et va voir l'annonceuse. Il discute quelques instants avec elle, Clarisse ne semble pas vouloir faire ce qu'il dit. Lennox Parker se tourne alors vers l'arbitre qui hausse les épaules, mais finit par accepter devant l'insistance de Parker. L'arbitre fait alors sonner la cloche !



Lennox Parker vs Myster Ghost



Et Parker est seul au milieu du ring, conspué par la foule qui crie au scandale et à l'injustice. Celui-ci n'en a que faire, et engueule l'arbitre parce que ce dernier n'est pas assez réactif. L'arbitre commence alors à compter Myster Ghost à l'extérieur !

Martin L. Jefferson : Mais... mais c'est honteux, Myster Ghost n'est même pas arrivé !

Mark Fitzerald : On a entendu son thème, et il était censé être présent ce soir. Lennox Parker a simplement forcé un peu les choses...

Alors que l'arbitre compte, Lennox Parker s'asseoit sur la troisième corde, tranquille pépère, et attend. La foule attend elle aussi, dans l'espoir de voir Myster Ghost apparaître d'un instant à l'autre. Mais l'arbitre arrive jusqu'à dix, et le match est terminé !


Spoiler:
 




Alors que le theme song de Lennox Parker résonne dans l'arena, la foule crie à l'injustice et de nombreux fans se lèvent en levant le poing à l'égard de Parker. Celui-ci n'en a que faire et célèbre sa victoire comme s'il venait de remporter un glorieux match très disputé.

Martin L. Jefferson : Mais c'est n'importe quoi ! Myster Ghost n'est même pas apparu sur le stage !

Mark Fitzerald : Bon, eh bien statistiquement, il s'est passé ce que vous disiez tout à l'heure : Lennox Parker est le premier à battre Myster Ghost.

Martin L. Jefferson : Non, c'est impossible ! Impossible !

Alors que Jefferson s'égosille et que Fitzerald essaie de le calmer, Lennox Parker quitte l'arena, satisfait de cette première victoire.



Nous sommes maintenant dans le bureau de Jesse Heath, où ce dernier est en pleine discussion avec The Fire Man.


The Fire Man : Je n'ai pas eu l'occasion de démontrer ce dont je suis capable jusqu'à présent. Je n'ai pas eu la moindre chance dans ce match, à cause d'Hyrnalo. Il a décidé de s'en prendre à moi, alors j'ai besoin d'une occasion de régler mes comptes.

Jesse Heath : La réaction d'Hyrnalo tout à l'heure a failli gâcher le show, en effet. Heureusement, les Drinkers sont venus rattraper le coup. Je pense qu'Hyrnalo a besoin d'une bonne leçon, et toi, tu as besoin d'un bon match à un contre un. Alors, la semaine prochaine, Hyrnalo et toi vous allez vous affronter. Le vainqueur retrouvera un peu de crédibilité...

The Fire Man : Et le perdant ?

Jesse Heath : Un vrai lutteur ne doit pas poser ce genre de questions. Mais rassure-toi, aucun de vous deux ne finira dans un Bikini Contest.




Retour dans l'arena, alors que Alone & Easy Target des Foo Fighters retentit pour annoncer l'arrivée de "Exy" Danny. Le premier aspirant au titre mondial est semble-t-il le chouchou de la foule, et ce soir il est bien décidé à le rester. Ce match n'a aucun enjeu concernant le titre, mais c'est tout de même l'occasion de faire ses preuves et de prendre l'avantage sur un rival. Le premier arrivant est naturellement accompagné de sa blonde, la charmante Anita, qui sourit à la foule, excepté aux pétasses du premier rang qui matent son mec.

Heres To The Past de A Day To Remember résonne maintenant dans l'arena, et le rival en question fait son apparition. Ricky Rakoto, qualifié la semaine dernière, fait son entrée. Lui aussi sait que ce match est sans enjeu, mais l'honneur compte. Les deux hommes sont pour le moment les seuls qualifiés pour disputer le titre mondial, et il n'y a aucun doute qu'ils vont se donner à fond ce soir.
Les deux adversaires sont maintenant sur le ring, et commencent à se chambrer, alors que l'arbitre fait signe et que la cloche sonne. Le match démarre, ça ne rigole plus.




"Exy" Danny vs Ricky Rakoto



Les deux lutteurs se tournent autour durant quelques secondes avant de s'empoigner. Danny se met derrière Ricky et lui porte une German Suplex! Et il tente déjà le tombé:


1...


Ricky se relève! Et se met directement debout au bénéfice d'une roulade arrière. Danny se relève lui aussi immédiatement.


Martin L. Jefferson: Première prise, premier tombé! Ca commence fort !

Ricky semble ne pas bien comprendre ce qui s'est passé. Danny se projette dans les cordes, et applique une Clothesline à Ricky, qui là aussi se relève immédiatement. Danny se projette dans une corde perpidenculaire à la précédente, mais avant que celui-ci n'ait le temps de porter une autre Clothesline, Ricky l'accueil avec un Axe Kick!

Martin L.Jefferson: Bam!

Mark Fitzerald: Calmez-vous Jefferson...

Ricky tente le tombé!

1...

2...

Danny se relève! Ricky continue de le travailler au sol avec une série de punchs. Puis il se projette dans les cordes: Elbow Drop! Et il se projette à nouveau dans les cordes et tente un Knee Drop.... Esquivé par Danny! Ricky se tient le genou à terre, Danny bien qu'affaibli par l'Elbow Drop se relève et applique une Armbar à Ricky!


Mark Fitzerald : Ouch! C'est jamais bon quand Danny commence les soumissions!

Martin L. Jefferson : C'est un si mauvais coup que ça? Anita ne semble pourtant pas s'en plaindre...

Anita juste devant la table des commentateurs jette un regard mauvais à Jefferson avant de revenir encourager Danny, qui tente de faire abandonner Ricky. Ricky rampe tant bien que mal vers les cordes, il n'est plus très loin mais souffre terriblement si l'on en juge par les expressions de son visage. Il n'est plus très loin... il se saisit des cordes! L'arbitre commence à compter : 1, 2, 3, 4, 5... Danny lache la prise in-extremis! Pendant que l'arbitre engueule Danny parce que celui-ci aurait laché la prise presque trop tard, Ricky se relève doucement... Danny se projette dans les cordes et Ricky l'accueil avec un Dropkick!

Martin L.Jefferson: Bien joué Ricky!

Mark Fitzerald: Il faut qu'il continue comme ça... Danny ne se laissera pas battre si facilement...

Danny est au sol, Ricky le relève et lui porte une Belly to Belly Suplex! Puis tente le tombé:


1...


2...



Danny lève les épaules! Ricky ne s'en laisse pas décourager... Il relève à nouveau Danny et l'emmene dans un coin du ring et lui porte une série 3 Atemis! Auxquels le public et Martin L.Jefferson réagissent par des: "WHOOO!". Danny arrive à s'extraire du coin! Mais Ricky vient le chercher et lui porte un Russian Leg Sweep! Ricky se projette dans les cordes! Il veut à nouveau tenter un Elbow Drop... Esquivé par Danny! Danny arrive à se relever avant Ricky, et une fois que ce dernier est relevé, Danny lui porte un European Uppercut! Danny se projette dans les cordes et porte un Running Elbow à Ricky!!!

Mark Fitzerald: Qu'est-ce que je vous disais...


Danny tente le tombé!


1...


2...


Ricky relève les épaules!!! Pendant que Ricky est toujours à terre, Danny semble épuisé. Mais il profite que Ricky soit à terre pour lui porter un Figure 4 Leglock! Ricky, de nouveau dans une situation délicate, tente d'aller se saisir des cordes! Et c'est ce qu'il arrive à faire au bout d'un certain temps! L'arbitre commence à nouveau le décompte: 1, 2, 3, 4... Danny lache la prise! Double R commence à se relever dans les cordes, Danny lui se projette dans les cordes parallèles à celles où Ricky s'est relevé! Et il lui porte un Running Lariat! Ce qui fait passer Ricky par-dessus la troisième corde! Mais il arrive à entrainer "Exy" dans sa chute! Les deux sont donc en dehors du ring!



Martin L. Jefferson: "Bravo Ricky!"


Mark Fitzerald: "Doucement Jefferson... C'est pas encore fini!"


Les deux sont à terre à l'extérieur, l'arbitre commence le décompte!


1...

2...

3...

4...

5... Les deux réagissent et commencent à se relever

6...

7... Danny rentre dans le ring

8...

9... Ricky rentre dans le ring


Danny commence visiblement à en avoir de passer à coté de la victoire. Une fois Ricky rentré dans le ring, il le soulève le porte sur ses épaules et s'apprête à porter son Go Back Home! (Double Knee Gutbuster), mais Ricky arrive à se sortir des épaules de Danny, il est débout sur le ring... Et lui applique un DDT! Ricky attend que Danny se relève... Et lui porte un People's Elbow suivi par un Leg Drop! Et cette combinaison s'appel: "Your Finish Man!"


Ricky tente le tombé:



1...


2...


3 !!!



Spoiler:
 




Martin L.Jefferson: Wohoho! Quel match Mark! Danny rentre chez toi, t'es un homme fini! Ricky se positionne déjà comme un futur champion potentiel !


Mark Fitzerald : Attendons que ces deux là s'affrontent pour le titre, avant de tirer des conclusions... En attendant, Danny Thompson essuie sa première défaite à la UCW. Ceux qui misaient sur lui pour la course au titre feraient bien de se méfier, car Ricky Rakoto vient de montrer ce soir qu'il n'était pas n'importe qui.

Martin L. Jefferson : Il me tarde de connaître le prochain aspirant au titre ! Je suis vraiment excité à l'idée que nous allons le découvrir ce soir.

Mark Fitzerald : Oui bah calmez-vous Jefferson. Vous baviez déjà devant Bazz tout à l'heure quand vous l'avez vu en bikini.

Martin L. Jefferson : Mais c'est faux ! Je regardais Miss Felicity et...



Alors que Jefferson se défend, nous nous retrouvons en backstage où Sparkos parle à Bazz et à Flow. Ces deux derniers combattent ce soir dans le Main Event, un Fatal Four Way avec Joey Cameron et Zack Lionhart, c'est donc certainement de ce sujet-là que Sparkos tient à leur parler.


Sparkos : Écoutez, vous deux. La semaine dernière, moi et Flow, on s’est fait battre par deux gars qui ne méritaient même pas d’affronter nos deux talentueuses personnes combinées. Bones, le squelette et ‘’Exy’’, la tapette, doivent être en train de se moquer de nous, maintenant ! J’espère que vous êtes tous les deux fiers de vous !

Bazz : Hey, attend une minute… Je ne faisais même pas partie de ce match, c’était votre problème, je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais t’écouter !

Sparkos : Et bien, si tu l’as oublié, après notre match, tu es venu les frapper avec une chaise, alors je ne vois pas POURQUOI TU N’ES PAS INTERVENU PLUS TÔT, POUR NOUS ASSURER LA VICTOIRE !

En l’attendant crier, Bazz a un petit geste de recul, croyant qu’il va s’énerver. Mais, Sparkos se reprend aussitôt.

Sparkos : Excuse-moi, je ne voulais pas te faire peur… Je… J’ai du mal à contrôler mes émotions depuis un certain temps, mais ça va passer… Bon, maintenant, j’ai élaboré un petit plan pour le match à quatre... je n’ai pas envie de voir ces deux merdes gagner ce match, mais vu que je ne peux pas y participer, ils ont des chances de le gagner. Alors, pour que mon plan marche, il faudrait que vous combattiez tous les deux ensembles, pour s’assurer que la victoire soit dans notre camp. Vous vous arrangerez pour en blesser un, puis vous vous attarderez sur l’autre après. Comme ils ne se douteront de rien avec leur cerveau en forme de petit pois, je suis sûr qu’ils ne penseront pas à combattre ensemble pour vous vaincre. Ils ne peuvent pas se blairer de toute façon. Puis quand vous aurez fini votre besogne, vous déciderez entre vous deux qui sera le vainqueur.

Bazz : Et bien, c’est sûr que ce sera moi ! Après tout, je suis le seul lutteur de cette fédération qui mérite ce titre mondial ! Je suis l'emblème de tout ce qui représente la UCW !

Flow : Non mais est-ce que tu me niaises ? Tu penses vraiment que tu mérites ce titre plus que moi ? Entre nous deux, je suis sûrement le plus fort, c’est sûr ! Moi, au moins, je n'ai pas perdu dans un match dont ton adversaire était une tapette qui se pense extrême ! C'est grâce à lui qu'on a pu rire de ta gueule dans ton beau petit bikini ! T'es juste un looser, et les loosers ne gagnent jamais !

Bazz : Ah oui ? Tu veux voir ce qu'il te dit le looser ?

Les deux hommes sont prêts à se battre, mais Sparkos les arrête.

Sparkos : On se calme tout le monde. Dans quelques instants, j'ai mon match contre Bones, et je ne vais pas passer des heures à faire la discipline pour deux gosses qui ne sont pas foutus de se mettre d'accord. Vous méritez tous les deux de gagner, je le sais, mais un seul pourra gagner. J’ai ma petite idée là-dessus, mais on verra en temps et lieu. Il se peut que j’apparaisse dans ce match pour décider du vainqueur… Maintenant, allez vous préparer, et n’oubliez pas, la clé du succès sera de combattre ensemble !

Bazz : Si tu veux que je combatte aux côtés de cette ordure, il va falloir que tu t’arranges pour que je gagne, sinon, tu peux dire adieu à cette proposition d’alliance !

Puis il partit de son côté, frustré, laissant seuls Sparkos et Flow.

Flow : Maître ! Nous ne pouvons pas faire confiance à cet individu ! Il se liguera contre nous si vous le laissez gagner ! Laissez-moi gagner ce match, je vous en serai reconnaissant toute ma vie !

Flow fixe Sparkos, qui ne dit rien et prend un air songeur. Puis tous deux partent. Quelques instants après, quelqu’un sort de derrière une porte, et c’est nul autre que Zack Lionhart ! Ce dernier ne semble pas avoir perdu une miette de la discussion, et s'en va à son tour, l'air songeur.


Là-dessus, le show s'interrompt pour une nouvelle page de publicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 3   Mer 11 Jan - 15:17

Change Your Mind des Killers résonne dans l'arena de la UCW, et Bones apparaît sur le stage, visiblement en pleine forme. Aucune trace des coups reçus en début de soirée, le "sauveur d'âmes" semble simplement décidé à prendre sa revanche et en terminer pour de bon. Le match qui l'attend ce soir est une chance unique de mettre fin à une rivalité qui dure depuis le tout premier show.

Martin L. Jefferson : J'espère qu'il va démolir Sparkos ! Ce serait la fin de ce nouveau clan alors qu'il est à peine apparu.

Mark Fitzerald : Quel que soit le vainqueur, on va voir des mâchoires voler dans tous les sens. Ce match est sans disqualification, et si Sparkos est vraiment le plus psychopate comme il le dit, je ne donne pas cher de la peau de Bones. Psycho Driver ou Psycho Piledriver, on va avoir notre réponse ce soir.

Martin L. Jefferson : A moins que ça ne se finisse par un bon coup de sledgehammer en pleine gueule.

Mark Fitzerald : Votre langage, Jefferson...

Bones arrive sur le ring, et fait des taunts à la foule en attendant son adversaire. Endzeit de Heaven Shall Burn résonne alors, et Sparkos fait son entrée. The Psychopath n'est pas accompagné de ses sbires, et semble décidé à détruire pour de bon son souffre-douleur ce soir.

Mark Fitzerald : J'espère en tout cas que cet affrontement marquera la fin de cette rivalité puérile entre eux. Sparkos s'est mis en tête de détruire Bones, et celui-ci n'a jamais rien demandé.

Les deux hommes se font à présent face sur le ring. Sparkos fixe Bones tel Terminator demandant Sarah Connor. Le sauveur d'âmes soutient le regard du psychopate et lui montre qu'il n'est pas impressionné. L'arbitre décide de sonner la cloche au plus vite pour que ça ne dégénère pas avant le début du match. Il vaut mieux que ça dégénère après. La cloche sonne, le match démarre enfin...


No-Disqualification Match
Sparkos vs Bones



Les deux hommes s'empoignent immédiatement, Sparkos soulève son adversaire et se prépare pour un Powerslam... contré par Bones qui se dégage en portant des coups de coude, faisant reculer son adversaire. Bones tente une Clothesline, esquivée par Sparkos qui envoie le sauveur d'âmes dans le coin à l'aide d'un Irish Whip, et fonce vers lui... mais Bones s'est accroché au poteau du ring, et saute pour esquiver la charge du Psychopath qui se mange le turnbuckle de plein fouet. Bones atterrit derrière lui et lui porte un Reverse DDT ! Sparkos est au sol, Bones grimpe sur le turnbuckle, mais le Psychopath se relève aussitôt et jette le sauveur d'âmes au sol. Sparkos prend alors son élan dans les cordes, mais il est accueilli par un puissant Standing Dropkick de Bones !

Bones court alors vers le turnbuckle, alors que Sparkos se relève lentement... Psycho Dropkick du haut de la troisième corde ! Bones est chaud comme le braise, il fait des taunts à la foule avant de relever Sparkos, se mettre dos à lui et d'y aller pour son fameux Psycho Driver... non, Sparkos se dégage, se tourne, et, toujours derrière son adversaire, il lui porte une Back Suplex. Il va alors prendre son élan dans les cordes, Bones se relève et se prend un terrible Running Powerslam ! Sparkos traîne son adversaire, le relève, et l'envoie contre le turnbuckle. Il saisit la tête de Bones, l'écrase contre le poteau, puis le soulève... PsychoBomb contre le poteau ! Il envoie les épaules et le cou de son adversaire s'écraser contre le turnbuckle. Bones est inerte au sol, Sparkos le tire vers le centre du ring puis le couvre pour le tombé.

1...

2...

Dégagement de Bones !

Sparkos semble proférer des insultes à l'arbitre, qui s'énerve avant de se rappeler qu'il ne peut pas le disqualifier. Le Psychopath quitte alors le ring, et va chercher une chaise à la table des commentateurs.


Martin L. Jefferson : Aïe aïe aïe, j'ai peur... j'ai vraiment très peur pour Bones...

Mark Fitzerald : Vraiment ? Ce n'était pourtant pas lui qui était en bikini tout à l'heure.

Sparkos pose la chaise sur le tapis du ring, puis attend que Bones se relève... le Psychopath se couche au sol alors que le sauveur d'âmes se tourne vers lui, et... Drop Toe-Hold de Sparkos sur Bones, ce dernier chute et sa tête vient s'écraser comme par hasard sur la chaise ! Sparkos poursuit sur sa lancée, et saisit alors l'une des jambes de son adversaire qui est à terre... il lui applique son Single Leg Boston Crab ! La douleur semble terrible pour le sauveur d'âmes, mais Bones n'est pas décidé à abandonner. Il cherche à se débattre, puis attrape la corde... mais celle-ci n'est d'aucun secours, l'arbitre n'a aucun moyen d'obliger Sparkos à casser la prise.

Mark Fitzerald : Ca semble mal parti pour Bones.

Bones se tient à la corde de ses deux mains, et se tire vers elle alors que Sparkos tire de l'autre côté. Les deux donnent toute leur force, Bones essaie de se dégager mais amplifie en même temps la prise.

Martin L. Jefferson : Il va se faire couper en deux !

Mark Fitzerald : Il veut casser la prise en tombant de l'autre côté, et tant pis si ça fait mal, le résultat compte.

Martin L. Jefferson : C'est un peu comme quand on veut arracher un sparadrap.

Mark Fitzerald : Non, pas du tout.

Sparkos tire de son côté, mais Bones s'aide des cordes et parvient plus facilement à aller dans son sens. Le sauveur d'âmes a à présent le teint rouge, la douleur semble être à son paroxysme, et on se demande comment il parvient encore à tenir. L'arbitre les surveille de près, craignant pour la santé de Bones... puis celui-ci se laisse tomber hors du ring ! Sparkos le tient encore par une jambe, et Bones est suspendu, la tête à quelques centimètres du sol. De son autre jambe, il frappe Sparkos en plein visage qui le laisse enfin tomber.

Bones se tient la jambe à l'extérieur, et semble plutôt mal en point. Dans le ring, Sparkos enrage et rejoint déjà son adversaire à l'extérieur. Il saisit Bones par le crâne, mais celui-ci envoie une droite en plein dans l'estomac du Psychopath pour le faire reculer. Sparkos se tient le bide, penchant la tête, Bones fonce sur lui et exécute un Running DDT !

Le sauveur d'âmes monte alors sur l'un des poteaux du ring, alors que Sparkos se relève... et Bones s'élance dans le vide, portant un 450 splash à l'extérieur, en plein sur Sparkos. Pendant que The Psychopath est inerte, Bones en profite pour saisir une chaise sous le ring. Il fonce alors vers Sparkos, mais celui-ci se relève et esquive, faisant trébucher Bones avec un Drop Toe-Hold. Il saisit alors le sauveur d'âmes et l'envoie sur la table des commentateurs !


Mark Fitzerald : Mais...

Martin L. Jefferson : Qu'est-ce que...

Et Sparkos monte lui aussi sur la table des commentateurs, saisit Bones, le soulève... et lui porte son PsychoPiledriver depuis la table, tous deux atterrissent au sol ! Autant dire que le choc a dû être assez terrible. Mais Sparkos ne peut pas exécuter le tombé à l'extérieur, il traîne donc Bones et le renvoie sur le ring. Bones saisit la corde et essaie de se tenir à elle, Sparkos tente de l'en dégager mais il n'y a rien à faire.
Il regarde autour de lui et voit un fan au premier rang qui tient une pancarte "A poil Bazz". Il l'arrache des mains du fan qui se met à pleurer, puis remonte sur le ring et s'apprête à frapper son adversaire avec. Mais Bones réagit aussitôt, il esquive le coup et envoie Sparkos dans le coin. Bones grimpe sur le turnbuckle, et exécute un Tornado DDT ! Il relève Sparkos et y va pour le PsychoDriver, en espérant avoir plus de succès cette fois. PsychoDriver porté !!! Et Bones couvre Sparkos pour le tombé.

1...

2...

Dégagement de Sparkos !

Bones ne se laisse pas abattre, il grimpe sur la troisième corde et s'élance pour le moonsault !
Aïe, contré par Sparkos qui relève les jambes, le sauveur d'âmes s'écrase la tronche. Sparkos se relève, avec difficulté, mais se relève. Il aperçoit alors la chaise sur-laquelle Bones s'était écrasé un peu plus tôt, il s'en empare et attend que Bones se relève... il le frappe d'un violent coup de chaise en plein visage ! Puis il le frappe une seconde fois, sur les épaules, le dos... Bones roule sur le tapis en essayant de se protéger de la folie de son adversaire. Sparkos l'attrape alors par les cheveux, le relève et le place contre le turnbuckle, visage face au poteau... et lui assène un coup de chaise dans la nuque ! Bones s'écrase la face du même coup contre le turnbuckle, provoquant une blessure ouverte au visage. Le sang coule sur le visage du sauveur d'âmes, alors que Sparkos laisse tomber sa chaise, le soulève et lui porte un ChokeBreaker, brisant le dos de Bones sur son genou.


Martin L. Jefferson : Il est en train de briser Bones en morceaux !

Bones se relève encore, le visage ensanglanté, et Sparkos semble décidé à en finir. Il applique un violent Big Boot en plein dans le visage déjà blessé de Bones, puis l'empoigne et termine avec son Assault Driver. Bones est complètement inerte, Sparkos le couvre et l'arbitre compte alors le tombé.

1...

2...

3 !!!


Spoiler:
 




Nous revoici en backstage, et cette fois ci, nous pouvons voir Zack Lionhart, l'air soucieux, se promener dans le couloir. Il a l'air d'avoir une destination précise, mais nous ne savons pas encore laquelle. Après quelques minutes de marche, il s'arrête soudainement devant la porte de la loge de nul autre que Joey Cameron, son adversaire de ce soir ! Va-t-il l'attaquer juste avant le match, ou veut-il juste lui parler ? C'est ce que nous allons savoir à l'instant alors qu'il frappe à la porte d'un air calme et sympathique.

Quelques secondes se font attendre avant que la porte ne s'ouvre. Bien entendu, c'est Joey Cameron qui l'ouvre, avec un miroir dans les mains pour se contempler. Quand il voit Zack, il fait un bond vers l'arrière et pointe son miroir vers lui.


Joey Cameron : Oh ! Oh ! Je te connais, toi ! T'es juste un psychopathe qui veut tuer tout le monde, hein ? Et bien... je ne te laisserai pas toucher mon beau visage, je te l'assure! J'ai un miroir avec moi et je n'hésiterai pas à l'utiliser si tu ne t'en vas pas !

Zack, visiblement peu apeuré par cette soi-disant arme, donne un coup de pied au miroir qui tombe à terre et qui se brise en mille morceaux. Puis, il entre dans la loge, mais Joey commence à reculer, toujours un peu apeuré par cet homme aux deux personnalités. Bien que Lionhart semble parfaitement normal depuis qu'on le connaît à la UCW.

Joey Cameron : Ah ! Bravo ! Tu as détruit mon miroir ! Comment je vais faire, maintenant, pour contempler la plus belle face de la UCW, hein ? Et comment je vais faire aussi pour prendre soin de cette face, hein ? Je... je pense que je ne me présenterai pas à ce combat si le public me voit dans cette état ! Tu as vu ? Je ne me suis pas regardé dans le miroir pour cinq minutes ! C'est un crime envers ma personne !

Zack Lionhart : Bon, bon, bon... On se calme, ce n'est qu'un miroir, après tout. Des miroirs, il y en des milliers dans ce monde, alors tu te tais et tu me laisses parler. Tout à l'heure, je marchais dans le couloir, quand j'ai soudainement entendu Sparkos parler avec Flow et Bazz, nos deux adversaires ce soir. Comme je voulais savoir ce qu'ils tramaient, je me suis caché et j'ai entendu exactement ce qu'il fallait entendre: Bazz et Flow vont combattre ensemble, et il y a de grandes chances que Sparkos intervienne dans notre match aussi. Ce qui ne signifie qu'une seule chose, nous devrons nous aussi combattre ensemble.

Joey Cameron : Et pourquoi devrai-je combattre avec toi ? Après tout, sans toi, je suis cent fois meilleur ! Mon talent, sur une échelle de 100, est situé à 150, tandis que le tien, si on calcule bien, et bien... (il fait semblant de calculer) Il vaut à peu près -100. Alors, je ne vois vraiment pas pourquoi je devrai risquer de perdre ce match, ainsi que ma chance de gagner ce titre mondial, en combattant à tes côtés !

Zack Lionhart : Parce que si tu ne le fais pas, je prendrais ta photo de toi-même qui traîne dans ton tiroir et je la déchirerais, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que de la poussière ! Maintenant tu arrêtes de faire le con et tu réfléchis deux secondes. Si on ne s'entraide pas un minimum, aucun de nous... enfin, tu peux déjà dire adieu à tes chances de remporter le titre.

Joey Cameron : Non, non ! Pas la photo ! C'est bon, je vais combattre avec toi ! Après tout, si ils combattent ensemble, on n'a rien à perdre de faire de même ! On a juste à les finir avant que l'autre taré de Sparkos vienne, et après ça, tu n'auras qu'à te coucher devant moi, je ferai le pin, et tout le monde sera content ! Qu'est-ce que t'en dis ?

Zack Lionhart : Je ne suis pas sûr pour la partie où tu dis que je devrai me coucher devant toi. Ecoute, voilà ce que je propose : aucun coup bas entre nous avant que ces deux trous de balle n'aient été dégagés. Allez, on se voit sur le ring !

Puis, il part de son côté pour se préparer. Joey Cameron, après qu'il soit parti, continue encore de parler.

Joey Cameron : Tu verras, qu'on ne menace jamais Joey Cameron, sale psychopathe. Dès qu'on se sera débarrassés des deux autres idiots, je m'occuperai de toi personnellement. Et en ce qu'il s'agit de Sparkos, je n'aurai aucun problème à m'en débarrasser, puisque je suis Joey Cameron après tout ! Maintenant, allons nous préparer.

Puis, il revient dans sa loge et ferme la porte derrière lui, pour que le caméraman ne voit pas ce qu'il va faire.

Là-dessus, c'est le moment d'une dernière pause publicitaire avant le Main Event
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 3   Mer 11 Jan - 15:18

Nous sommes de retour dans l'arena de la UCW, alors que T.N.T de AC/DC résonne, et que Flow fait son entrée. Il apparaît seul, et marche vers le ring, l'air sûr de lui, pensant sans doute que c'est lui que Sparkos choisira pour l'emporter. Il rejoint le ring l'air confiant, et semble impatient de pouvoir célébrer sa victoire.
Remedy de Seether retentit à son tour, et c'est Bazz qui arrive. Il jette un coup d'oeil à son "partenaire", bien que ce partenaire soit censé être son adversaire dans ce match. Lui aussi s'attend à la victoire, et il marche vers le ring sans prêter attention aux spectateurs qui se moquent de lui et de son apparition en bikini au début de la soirée.


Martin L. Jefferson : Ah, je le préfère en tenue de lutteur qu'en bikini...

Mark Fitzerald : Menteur.

Dead Inside de Chimaira résonne dans l'arena, et c'est à présent Zack Lionhart qui arrive. "Quicksilver" ne semble nullement impressionné par ses adversaires et n'a pas peur de l'alliance à-laquelle il va devoir faire face pour l'emporter. Il marche vers le ring, et regarde de haut ses adversaires. Au vu des réactions de la foule, Zack Lionhart est de loin le plus applaudi, et le "chouchou du public".

Et ce n'est pas le dernier homme à arriver qui risque de lui prendre cette place : Joey Cameron apparaît alors qu'How You Remind Me de Nickelback résonne dans toute la salle. Cameron marche d'un pas rapide vers le ring, comme s'il n'allait accomplir qu'une simple formalité. N'oublions pas qu'il était passé très près de la qualification lors du premier show.


Martin L. Jefferson : Je ne saurais dire laquelle des alliances tiendra le plus longtemps, mon cher Mark. Bazz et Flow sont unis parce que leur mentor Sparkos l'a décidé, mais ils rêvent tous les deux de prendre les devants. Le titre mondial n'est pas fait pour les alliances, il créé la discorde, tout le monde le veut... quant à Cameron et Lionhart, je ne vous fais pas de dessin, une alliance entre eux c'est impossible... c'est comme si les soviétiques s'étaient alliés à nous pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Mark Fitzerald : C'est pourtant ce qui s'est passé, Jefferson. Maintenant, taisez-vous un peu, car ce match est très sérieux. Beaucoup plus que vous en tout cas.

Jefferson se tait et semble réfléchir à ses lointains cours d'histoire, alors que sur le ring, les quatre hommes se font face. Néanmoins, et quoiqu'en dise Jefferson, on a l'impression de voir deux équipes se faire face. Reste à voir combien de temps les alliances tiendront dans ce match. L'arbitre fait signe, la cloche sonne, le match commence.


UCW Championship Tournament
Fatal Four Way Match
Flow vs Bazz vs Zack Lionhart vs Joey Cameron




Et c'est parti ! Le combat commence très vite, Joey Cameron charge immédiatement Flow avec un spear alors que Zack Lionhart et Bazz s'empoignent. Lionhart coince Bazz dans les cordes, Bazz se dégage avec un coup de coude dans la face de son adversaire, tente une Clothesline, esquivée par Lionhart. Ce dernier grimpe aussitôt sur le turnbuckle, et s'élance pour un Diving Hurricanrana, enroulant ses jambes autour du cou de son adversaire. Et il remonte sur le turnbuckle, cette fois-ci dos au ring, que va-t-il faire ?
Au même moment, Flow et Joey Cameron s'échangent une volée de droites. Cameron tente d'envoyer son adversaire dans les cordes avec un Irish Whip, mais Flow le contre et porte une Clothesline à son adversaire. Il court alors vers l'autre coin, ou Lionhart s'apprêtait à réaliser son Split-Legged Moonsault sur Bazz... Flow saisit les jambes de Lionhart et le tire d'un coup sec, le faisant s'écraser sur le tapis, puis il aide Bazz à se relever.


Mark Fitzerald : L'esprit d'équipe est pour le moment bien présent chez Bazz et Flow.

Martin L. Jefferson : Alors que chez les deux autres, on voit pas beaucoup d'entraide...

Bazz et Flow s'occupent de Lionhart, lui servant un peu de tout, descentes du coude et de la cuisse. Puis Flow le relève, et lui maintient les bras dans le dos pour permettre au Junior Air Master de prendre son élan et y aller pour un puissant Axe Kick ! Flow lâche Lionhart et prend maintenant appui sur la deuxième corde, Lionsault sur Lionhart ! Puis Bazz relève leur adversaire, juste à temps pour permettre à Flow de porter un Enzuigiri.
Mais que fait Cameron pendant ce temps-là ? Ce dernier s'est relevé et plutôt que venir en aide à Lionhart, il regarde la scène, semblant beaucoup s'amuser. Il ne manquerait que les pop corn... Bazz et Flow, imperturbables, frappent Lionhart qui est toujours au sol.


Martin L. Jefferson : Quel traître ! Il avait pourtant dit qu'il aiderait Lionhart...

Mark Fitzerald : Ils ont seulement convenu de ne pas se faire de coups bas avant d'être débarrassés des autres. Pour le moment, Cameron ne trahit personne, après tout Lionhart est son adversaire.

Martin L. Jefferson : Bazz et Flow sont aussi des adversaires et pourtant, ils sont bien partis pour qu'un d'eux l'emporte. Quand Lionhart sera complètement K.O, Cameron se retrouvera seul contre deux.

Cameron ne semble pas être aussi intelligent que Jefferson car il n'a pas du tout l'air de s'inquiéter. Le voilà qui se tape la causette avec l'arbitre pendant que Bazz et Flow continuent de torturer Zack Lionhart. Bazz saisit maintenant les jambes de son adversaire et tente un Liontamer (connu sous le nom de Walls of Jericho). Lionhart est loin des cordes, et déjà mal en point en ce début de match. Il tente de joindre les cordes mais impossible, Bazz maintient la distance en l'éloignant un peu plus. Va-t-il taper ? Cameron semble plus réactif cette fois-ci, il a repéré le danger et ce n'est pas ce Junior Air Master à cinq centimes qui va lui voler cette victoire. Il fonce alors pour casser la prise, mais en pleine course il est intercepté par Flow avec un Codebreaker ! De quoi le calmer, Cameron roule sur le tapis en essayant de reprendre ses esprits. Pendant ce temps, Lionhart est toujours sous l'emprise du Liontamer, mais n'est pas décidé à abandonner... l'arbitre le surveille de près, car il commence à tourner de l'oeil. Bazz est tout près de l'emporter !

Et puis, que se passe-t-il ? C'est Flow qui casse la prise ! Furieux, Bazz pousse son "partenaire" et les deux commencent à se disputer. Flow semble reprocher à Bazz de vouloir le prendre de vitesse. C'est vrai que Sparkos n'a pas encore montré le bout de son nez, et il va être difficile de mettre ces deux-là d'accord. Alors que les deux hommes font causette, Lionhart roule à l'extérieur du ring pour récupérer. Bazz et Flow ne semblent même pas l'avoir remarqué, et continuent à "négocier", cherchant à savoir lequel des deux mérite de gagner. Joey Cameron vient de se relever, il court vers eux prêt à leur assener une Clothesline !!! Mais les deux hommes l'ont vu venir et le contrent, puis enroulent leurs bras autour du cou de Cameron et l'écrasent au sol. Ce nouvel adversaire semble tout à coup les remettre d'accord, enfin tant que le tombé n'est pas à faire, leur équipe fonctionne : Flow grimpe sur la troisième corde et y va pour un Spinning Wheel Kick, écrasant la face de Cameron. Bazz y va ensuite pour son Moonsault ! Il est sur le turnbuckle, s'apprête à prendre son envol, et... Lionhart intervient et tire Bazz en arrière, le faisant tomber à l'extérieur.


Martin L. Jefferson : Bien fait pour ce sale gamin !

Voyant que Bazz est à l'extérieur, Flow ne veut pas perdre une seconde et tente le tombé sur Cameron qui est toujours inerte sur le tapis ! L'arbitre compte :

1...

2...

Dégagement de Joey Cameron ! Flow a bien failli voler cette victoire, mais ce n'était apparemment pas le bon moment. Et voilà que Zack Lionhart remonte sur le ring, curieux de voir comment se débrouille Flow à un contre un. Flow court vers lui, mais Lionhart est le premier à réagir, et lui assène une Clothesline avant de le soulever pour un Backbreaker. Puis il monte sur la troisième corde et y va pour son Split-Legged Moonsault, porté avec succès ! Lionhart tente le tombé :

1...

2...

Dégagement de Flow ! Lionhart relève son adversaire, l'envoie dans le coin avec un Irish Whip... mais c'est Joey Cameron qui se relève et qui charge Flow dans le coin avec un terrible spear. Cameron se tourne, et fait face à Lionhart... Bazz remonte à ce moment sur le ring ! Et il aurait mieux fait de rester à l'extérieur : Joey Cameron lui assène un coup de pied dans l'estomac, Lionhart soulève alors le Junior Air Master en flapjack et Cameron y va pour son Cameron Cutter !!! L'impact est d'autant plus fort que Bazz était en position élevée, et le Junior Air Master peut maintenant dormir.

Bazz au sol, Flow groggy dans le coin... Joey Cameron et Zack Lionhart se font à présent face. Serait-ce le moment ? Mais avant que l'un d'eux ne prenne une décision, un bruit de foule attire leur attention : on vient de remarquer que Sparkos s'approche du ring, et qu'il tourne autour. The Psychopath ordonne à Bazz et Flow de se relever immédiatement. Ca ne plaît pas à Cameron et Lionhart, qui échangent des politesses avec lui. Pendant ce temps, Flow bouge de son coin et descend hors du ring.


Martin L. Jefferson : Sparkos veut intimider les adversaires de Bazz et Flow, je n'aime pas beaucoup ça.

Mark Fitzerald : Ce qui m'embête, c'est d'avoir un mauvais pressentiment.

Bazz se relève lentement, mais Lionhart l'a remarqué, et va aussitôt s'en prendre à lui. Pendant ce temps, Flow revient sur le ring... armé d'une chaise ? Et l'arbitre leur tourne le dos, car il est occupé à demander à Sparkos de ne pas déranger le match. Flow s'apprête à frapper Lionhart, mais Cameron arrive derrière lui et lui porte une German Suplex ! C'est alors lui qui saisit la chaise, et qui porte un violent coup à Ba... non, à Zack Lionhart !!!

Martin L. Jefferson : Là, c'est bel et bien un sale traître !

Zack Lionhart s'écroule à terre, Cameron balance la chaise à l'extérieur juste avant que l'arbitre se retourne. Et c'est Bazz qui réagit, European Uppercut sur Cameron, suivi d'une Clothesline qui l'envoie au tapis... il relève Cameron, et y va pour son Bazz Clash ! Bazz Clash porté ! Sous les encouragements de Sparkos et les huées de la foule, Bazz couvre Cameron pour le tombé !!!

1...

2...

Flow casse le tombé ! Bazz est furieux, et les deux hommes s'échangent des droites. Sparkos leur crie de se calmer, mais rien à faire. Bazz porte une Clothesline à Flow, le relève, Irish Whip... non, One Handed Bulldog ! Pendant ce temps, Lionhart vient de se relever, il charge Bazz, l'envoie vers les cordes avec un Irish Whip, et le pousse à l'extérieur ! Lionhart se tourne, et... spear de Joey Cameron sur Zack Lionhart !!!


Martin L. Jefferson : Merde alors, je l'avais pas vu se relever !

Mark Fitzerald : Qu'est-ce que c'est que ce langage ?

Et Joey Cameron tente le tombé !

1...

2...

Dégagement de Zack Lionhart ! Cameron est fou de rage, il soulève son adversaire, Irish Whip vers les cordes, il fonce pour un nouveau spear mais... Lionhart prend appui sur les cordes, saute et atterrit derrière Cameron... Reverse DDT !!! Et Zack Lionhart grimpe sur le turnbuckle... Angel Splash !!! Il y va pour le tombé :

1...

2...

3 !!!


Spoiler:
 



Dead Inside de Chimaira résonne dans l'arena, alors que le nouvel aspirant au titre célèbre sa victoire au milieu du ring. A l'extérieur, Sparkos semble furieux. Il relève Bazz et lui gueule dessus, pendant que Flow roule à l'extérieur et les rejoint. Les trois hommes quittent l'arena sous les moqueries de la foule, alors que sur le ring, Zack Lionhart fait des taunts et pose sur le corps inerte de Joey Cameron.

Mark Fitzerald : Serait-ce déjà la fin de ce nouveau clan ? Ca va être difficile pour eux de se remettre de cet échec.

Martin L. Jefferson : Quoiqu'il en soit, le meilleur l'a emporté ce soir ! Je suis impatient de connaître le dernier participant, mais pour cela il faudra attendre encore une petite semaine.

Il semble néanmoins que Jefferson aura droit à un avant-goût ce soir. Damsel of Death de It Dies Today résonne dans l'arena, et Jesse Heath apparaît sur le stage en compagnie de la ravissante Margareth Kingsley. Le président de la UCW a visiblement une annonce à faire.

Jesse Heath : La semaine prochaine, un Triple Threat désignera le dernier aspirant au titre de la UCW. Les trois hommes qui participeront à ce match seront Sparkos... The XTrem... et Bones !!!

Sur ce, Jesse Heath quitte l'arena, sous les applaudissements de la foule. Sparkos a voulu faire triompher son clan avec un esprit d'équipe ce soir, et bien la semaine prochaine il sera seul face à deux de ses rivaux.

Martin L. Jefferson : Je suis déjà impatient de voir ça ! Bones et The XTrem feront-ils équipe pour montrer à Sparkos de quel bois ils se chauffent ? En tout cas, c'est l'occasion pour Bones de prendre sa revanche !

Mark Fitzerald : Detonation, c'est fini pour ce soir. Rendez-vous la semaine prochaine pour un épisode des plus explosifs.

Martin L. Jefferson : On dirait que vous allez vous pendre quand vous le dites, Mark... un peu d'entrain, que diable ! RETROUVEZ-NOUS LA SEMAINE PROCHAINE POUR UN NOUVEL EPISODE, CA VA TOUT PETEEEEER !!!!!

Et sur ce, se termine ce troisième épisode de Saturday Night Detonation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 3   Mer 11 Jan - 15:19

Ce show fut écrit par : Jesse Heath

Avec la participation de :

Bazz pour "Exy" Danny vs Ricky Rakoto
Ricky Rakoto pour le segment backstage Sparkos/Bazz/Flow et le segment backstage Joey Cameron/Zack Lionhart.
Et au roster de la UCW, de la part de Jesse à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Night Detonation 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UCW : Ultimate Championship Wrestling :: In Gimmick :: Les Shows :: Archive Shows 2010-
Sauter vers: