AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sunday Night Detonation 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antonio
Staff UCW
avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Sunday Night Detonation 1   Mer 11 Jan - 12:21


Animal I Have Become de Three Days Grace démarre dans l'arena de Philadelphie. Le public sait déjà ce que cela signifie : le coup d'envoi pour le tout premier show télévisé de l'Ultimate Championship Wrestling, Saturday Night Detonation ! Des projecteurs éclairent le stage, et tout le monde est déjà impatient de découvrir ce que nous réserve cette première édition, qui sera un moment historique quoiqu'il arrive.

A la table des commentateurs, Mark Fitzerald et Martin L. Jefferson sont les premiers à accueillir de leur voix les spectateurs et les téléspectateurs.

Martin L. Jefferson : "Bonsoir Philadelphie, et c'est parti pour la première édition de Saturday Night Detonation ! On sent que la foule est impatiente, et d'ailleurs moi aussi... vous êtes impatient, n'est-ce pas, Mark ?"

Mark Fitzerald : "Curieux de voir ce qu'on nous réserve pour ce soir."

Martin L. Jefferson : "Et bien vous n'allez pas tarder à le savoir ! Regardez, Jesse Heath et la très sexy Margareth Kingsley arrivent."

Damsel of Death de It Dies Today résonne alors et le président de la UCW, accompagné de sa consultante, fait son entrée le sourire aux lèvres. Il se dirige vers le ring, en n'hésitant pas à serrer des mains sur son chemin. En atteignant le ring, il se balance un instant avec les cordes puis saute par-dessus pour se retrouver au centre. Derrière lui, Margareth ne se prête pas aux mêmes pitreries et regarde d'un oeil noir la horde de fans surexcités du premier rang qui complimentent sa jolie robe.

Jesse Heath : "Mes amis, bienvenue pour la première édition de Saturday Night Detonation. Ce soir est un grand soir, et je veux que ce moment historique reste dans les mémoires. Bien sûr, ce n'est que le premier show... ce ne sera donc pas le meilleur de l'Histoire, car ma devise à la UCW sera la suivante : chaque samedi soir sera meilleur que le précédent !"

Applaudissements dans la foule, bien que certains plus impatients que les autres réclament moins de blabla et plus de combat. Heath semble les avoir remarqués, alors qu'il poursuit :

Jesse Heath : "Je n'ai pas l'intention d'endormir tout le monde et plomber l'ambiance, mais je me dois de faire quelques annonces avant de vous offrir le premier combat. Tout d'abord, notre roster regorge de nouvelles superstars bien décidées à faire leurs preuves, ce soir et dans les semaines à venir. Tous commencent au même niveau, tous ont donc l'opportunité de briller, mais seule une petite partie atteindra le sommet. Cette élite, c'est grâce à vous qu'elle brillera, fans de la UCW.

Puisque j'ai dis UCW, il y a une chose que vous savez pour la plupart d'entre vous. Le C de UCW signifie "Championship". Il semble évident que notre fédération doit compter un titre, et donc un champion.

Alors, je vous annonce ce soir quelque chose que vous ne saviez pas encore, c'est un tournoi qui va déterminer qui aura le mérite d'être le premier champion de l'histoire de la UCW. Ce tournoi durera plusieures semaines et fera participer tout le roster. Tout le monde a l'opportunité de devenir champion ! Mais un seul arrivera au bout de la route. Il reviendra aux superstars de tout donner pour atteindre le sommet.

Et savez-vous quel est le meilleur dans tout ça ? C'est que ce tournoi commence ce soir, et c'est notre Main Event ! Myster Ghost, "Exy" Danny, Joey Cameron, Hayden Flynn... l'un de ces quatre hommes ce soir aura le privilège de se qualifier, ce soir, sous vos yeux, Philadelphie ! "
 
D'énormes acclamations s'ensuivent dans l'assistance. Il y a de quoi : ce match, qui avait pourtant déjà été annoncé, vient de devenir un match capital pour le championnat de la UCW ! Premier match de qualification d'une série qui s'étendra sur plusieures semaines.
 
Martin L. Jefferson : "C'est génial, c'est génial ! Vous vous rendez compte, Mark ? Ce soir, on connaîtra l'un de ceux qui deviendra peut-être le premier champion de la UCW ! "
 
Mark Fitzerald : "Oui, mais taisez-vous, Jefferson. Jesse Heath n'a pas terminé. "
 
Jesse Heath : " Et maintenant que j'ai assez abusé de votre patience, j'annonce le premier combat : Ricky Rakoto et Hyrnalo vont affronter pour vous, ce soir, Flow et Sparkos. Que la lutte commence ! "
 
Martin L. Jefferson : " Ouais, bah c'est comme s'il avait terminé. "
 
Les acclamations suivent, alors que Jesse Heath salue la foule et quitte le ring, suivi de Margareth.

A ce moment, Heres To The Past de A Day To Remember résonne dans l'arena, et Ricky Rakoto est le premier lutteur à apparaître. Il semble impatient d'en découdre, fait quelques signes à la foule et rejoint le ring rapidement. Une fois qu'il y est, il grimpe sur le turnbuckle et s'y assoit, attendant tranquillement. La foule semble l'acclamer, mais si on y regarde de plus près on voit surtout que ce sont les femmes qui l'acclament, apparemment folles de son physique.

I Came to Play de Downstait se fait entendre à son tour, et c'est Hyrnalo, partenaire de Ricky pour ce soir , qui arrive à son tour. Celui-ci semble plus décidé que jamais, et ça se voit à son regard.

Martin L. Jefferson : "J'aimerais pas le croiser dans la rue s'il visait mon portefeuille, celui-là."
 
T.N.T du légendaire groupe AC/DC se fait entendre à son tour, et le premier adversaire des deux lutteurs précédents fait son entrée. Flow apparaît sur le stage, lui aussi l'air décidé, avec un sourire en coin un peu pervers. Il marche en direction du ring, mais avant même qu'il ne l'atteigne, on entend déjà arriver son partenaire de ce soir : Endzeit de Heaven Shall Burn résonne dans l'arena et Sparkos court vers le ring.

Martin L. Jefferson : "En voilà un de bien pressé !"

Mark Fitzerald : "En tout cas, cette musique est assourdissante."

Martin L. Jefferson : " Moi j'aime bien. "

Les deux équipes se font face sur le ring, et l'arbitre se pointe à ce moment pour demander quels sont ceux qui démarreront le match. Ricky et Hyrnalo se mettent rapidement d'accord et Hyrnalo décide de démarrer le match, alors que Ricky va se placer dans le coin. Flow et Sparkos débattent un peu plus difficilement, et c'est sous la pression de l'arbitre que Flow cède finalement pour laisser Sparkos démarrer. L'arbitre fait alors sonner la cloche.


 
Tag Team Match
Ricky Rakoto & Hyrnalo vs Flow & Sparkos
 

Mark Fitzerald : "En voilà qui n'iront nulle part s'ils ne parviennent même pas à se mettre d'accord pour des broutilles."

Martin L. Jefferson : "Ce n'est pas évident de faire équipe avec quelqu'un qu'on ne connaît pas. Je ne crois pas que Jesse Heath leur ait proposé de faire équipe. A moins que ce ne soit miss Kingsley qui ait arrangé ça. Ah, elle est si... "

Mark Fitzerald : "Taisez-vous, Jefferson, regardez le match a déjà commencé."

En effet, les deux hommes se sont déjà empoignés. Sparkos prend l'avantage sur l'adversaire... Suplex ! Hyrnalo est renversé en arrière, sur le dos. Sparkos fait déjà le signe de la victoire à la foule, alors qu'Hyrnalo en profite pour se relever tranquillement. Sparkos ne l'a pas perdu des yeux, Hyrnalo revient alors à la charge, mais... Big Boot en plein visage porté par Sparkos, et Hyrnalo est de nouveau projeté au sol. Sparkos continue de narguer l'adversaire, un sourire sadique aux lèvres.

Mark Fitzerald : "A force de faire le malin, ça va se retourner contre lui. "

Hyrnalo se relève à nouveau, cette fois c'est Sparkos qui attaque avec un clothesline, avant de soulever son adversaire et prendre son élan...

Martin L. Jefferson : "Running Powerslam !!! "

Mark Fitzerald : "Non, regardez, Hyrnalo s'est dégagé."

En effet, Hyrnalo parvient à se dégager à temps et atterrit debout sur le ring. Sparkos ne perd pas son élan, rebondit dans les cordes et revient à la charge comme un boulet de canon... mais il est accueilli par un violent coup de pied chassé en plein visage. Superkick porté par Hyrnalo ! Sparkos recule, chancelant sur le ring, Hyrnalo court vers lui, attrape sa tête et... RKO ! Sparkos est au sol.

Hyrnalo fait des taunts à la foule, qui réagit plutôt bien à ce retournement de situation. Mais déjà, Sparkos commence à se relever... Hyrnalo va se placer derrière lui, et alors que Sparkos est debout, son adversaire lui bloque les bras, et le soulève pour le faire tomber en arrière : Tiger Suplex !

Mark Fitzerald : "Hyrnalo semble avoir reprit l'avantage."

Martin L. Jefferson : "Je l'adore déjà, ce petit gars ! "

Mark Fitzerald : "Dommage pour vous, car c'est son partenaire qui rentre sur le ring maintenant. "

En effet, les deux hommes viennent de faire le changement et c'est Ricky Rakoto qui vient finir le boulot commencé par Hyrnalo. Il attrape Sparkos par les cheveux, et lui martèle la nuque de coups de poings. L'arbitre commence à protester, Ricky arrête donc et écrase d'un coup sec le visage de son adversaire au sol. Il le relève ensuite et lui porte une Suplex. Ricky fait quelques taunts à la foule, avant de relever une nouvelle fois Sparkos, le projeter dans les cordes, et le réceptionner en l'attrapant par les jambes. Il le soulève et...

Martin L. Jefferson : " Rickochet !!! Rickochet !!! Et Ricky qui fait le tombé..."

L'arbitre compte le tombé...

1...

2...

NON !!! Intervention de Flow qui effectue un Missile Dropkick du haut de la troisième corde.

Martin L. Jefferson : "Quelle honte ! Ricky et Hyrnalo devaient remporter ce match ! "
 
Mark Fitzerald : "Le match commençait à peine, Jefferson. "
 
 
Ricky roule sur le côté et est alors sonné au milieu du ring, à côté de Sparkos dans le même état. L'arbitre engueule Flow qui retourne dans le coin. Les deux hommes légaux sont inertes, et leurs partenaires respectifs leur tendent la main, les appelant à faire le changement.
L'arbitre commence à compter les deux hommes.

1...

2...

3... Ricky commence à bouger.

4...

5... Ricky se relève doucement.

6... Sparkos bouge et commence à ramper vers son partenaire.

Ricky est le premier à faire le changement avec Hyrnalo, celui-ci s'élance déjà pour stopper Sparkos, mais... trop tard, Flow tape dans la main de son partenaire et réceptionne Hyrnalo dans son élan... Codebreaker !!!
 
Mark Fitzerald : " Hyrnalo s'est fait surprendre d'une bien drôle de manière. "

Flow tente le tombé, l'arbitre commence alors à compter.

1...

2...

Hyrnalo se relève. On voit Flow serrer les dents, et marteler Hyrnalo de coups dans sa colère. Il le relève, le projette dans les cordes et le réceptionne pour lui porter une German Suplex. Hyrnalo ne perd pas de temps, se relève encore mais Flow le projette à nouveau dans les cordes. Flow tourne sur lui-même sur un pied, Spinning High-Kick ? Non, Hyrnalo l'évite en se retenant aux cordes. Profitant que Flow n'est pas encore stable, Hyrnalo s'élance et... spear !!!

Hyrnalo relève alors Flow, place sa tête entre ses jambes, le soulève... Tiger Powerbomb ???

Non, Flow se dégage, va se projeter dans les cordes et... One-handed Bulldog sur Hyrnalo !!! Et Flow ne s'arrête pas là, il saute à pieds joints sur la deuxième corde, s'élance en arrière...

Martin L. Jefferson : "Lionsault !!! "

Mark Fitzerald : "Non, c'est contré. "

En effet, Hyrnalo a eu le réflexe de relever les jambes, offrant une réception douloureuse à Flow. Hyrnalo se relève difficilement, et rampe vers Ricky pour le changement, mais Flow se relève et l'attrape par les jambes pour le tirer vers l'autre côté. Le changement est fait, les deux hommes écrasent Hyrnalo de tous les coups de pied qu'ils peuvent, avant que l'arbitre n'oblige Flow à se mettre en retrait, en les menaçant. Les deux hommes se plaignent, Ricky y voit là une diversion parfaite et rejoint le ring pour secourir son partenaire.

Non ! Flow l'a vu s'élancer et l'accueille avec un CodeBreaker ! Ricky tombe au sol et roule à l'extérieur du ring. Flow fait des taunts à la foule puis se met dans le coin, laissant le champ libre à son partenaire Sparkos qui est à présent l'homme légal.

Parlant d'homme légal, Hyrnalo est toujours au sol et à la merci de son adversaire. Sparkos fait pleuvoir les coups de pied sur le malheureux, puis le relève, le soulève du sol et lui porte un violent DDT. Il tente alors le tombé.
 
1...
 
Martin L. Jefferson : "Oh ! Voilà décidément un match qui manque de fair-play ! "
 
Mark Fitzerald : "Sparkos et Flow n'ont là que la monnaie de leur pièce."
 
En effet, Ricky qui est toujours à l'extérieur vient de tirer les jambes de son partenaire pour empêcher Sparkos de faire le tombé. Ce dernier est en train de se plaindre à l'arbitre, alors que Ricky se renseigne sur la forme d'Hyrnalo. Celui-ci a l'air assez sonné, mais alors que les deux hommes discutent, Sparkos et Flow descendent déjà à l'extérieur. Et l'arbitre commence le décompte !
 
1... Sparkos et Flow marchent vers leurs adversaires.

2... Sparkos court vers Hyrnalo...

3... Ricky s'interpose et porte un violent coup de pied dans l'estomac de Sparkos, avant d'aider son partenaire à remonter sur le ring.

4... Ricky retourne à sa place dans le coin, et fait le tag à Hyrnalo pour devenir l'homme légal.

5... Sparkos se relève, alors que Flow le regarde bêtement pour savoir s'il a besoin d'aide.
 
Sparkos remonte dans le ring, et se retrouve face à Ricky. Les deux hommes tournent en rond, cherchant le bon moment pour attaquer.
 
Martin L. Jefferson : "On ne va pas en finir..."
 
Ricky semble bien décidé à en finir, puisqu'il vient de porter une clé de bras à son adversaire. Celui-ci se dégage, mais Ricky lui porte un Clothesline pour le calmer. Descente du coude contre le bide de Sparkos, Ricky réitère son geste une seconde fois, une troisième fois... Sparkos rampe vers les cordes, l'arbitre demande à Ricky de s'arrêter, tandis que Sparkos se relève... pour se faire aussitôt soulever du sol et recevoir un magnifique Rickochet, pour la deuxième fois dans ce match.
 
Mark Fitzerald : "Sparkos va finir par être habitué à cette prise..."
 
Ricky tente le tombé, l'arbitre compte...

1...

2...
 
Et Flow vient de nouveau casser la prise ! Ricky réplique avec un Clothesline contre ce gêneur. Hyrnalo court sur le ring, s'élance pour porter un RKO à Flow... qui se dégage au dernier moment et c'est la tête de Ricky qu'Hyrnalo écrase involontairement sur le sol.
 
Mark Fitzerald : "Hyrnalo n'aurait vraiment, vraiment pas dû intervenir."
 
Flow n'en peut plus de rire alors qu'il retourne à sa place, tandis que Sparkos a eu le temps de récupérer et se relever. Hyrnalo, qui est en train de se rendre compte de son erreur, n'a pas vu Sparkos qui le vire du ring aussi sec.

Sparkos contemple alors un Ricky groggy par le choc, à sa merci, puis l'air décidé, il le soulève d'un seul coup.
 
Martin L. Jefferson : "Powerbomb ?"
 
Mark Fitzerald : "Non, je crois que c'est pire que ça."
 
PsychoPiledriver !!! Ricky est complètement inerte et Sparkos s'abaisse pour faire le tombé.

1...

2...
 
3 !!!
Spoiler:
 


 
Martin L. Jefferson : "Quel match, Mark, quel match ! Ces quatre-là ont vraiment annoncé la couleur. Nous avons deux vainqueurs ce soir, ils peuvent célébrer leur victoire mais l'emporteront-ils au paradis ?"
 
Mark Fitzerald : "Nous le saurons dans les semaines à venir, Jefferson."


Et c'est le moment de la première pause publicitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucw-lutte.forumgratuit.org
Antonio
Staff UCW
avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 1   Mer 11 Jan - 12:24

Nous nous trouvons maintenant dans le bureau de Jesse Heath, en pleine discussion avec sa consultante Margareth Kingsley. A ce moment-là, on frappe à la porte, et c'est "Exy" Danny qui entre en compagnie d'une charmante jeune femme blonde.
 
Danny : Bonsoir Jesse. J'ai appris que le match ce soir comptait pour une opportunité au titre. Je voulais te demander...
 
Jesse Heath : Danny, tu tombes à merveille. Tu vois, Margareth, c'est un des participants du Fatal Four Way de ce soir. Danny, connais-tu Margareth Kingsley ?
 
Danny : Non, mais je suis enchanté de...
 
On voit alors que Danny se retient d'en ajouter davantage, puisqu'il vient de croiser le regard noir de sa compagne.
 
Danny : Je vous présente Anita, ma... compagne, qui... m'accompagne.
 
A ces mots, Anita semble s'énerver quelque peu, puisqu'elle prend une forte inspiration avant de répliquer sèchement :
 
Anita : Oui, je suis ta compagne, Danny ! On dirait toujours que ça te gêne de dire ça, surtout quand y'a une pétasse dans les parages ! Tu sais, je ne suis pas juste un objet que tu aimes regarder ou toucher, je...
 
Et Anita se lance dans un discours féminin des plus lassants, seulement écouté avec attention par Margareth alors que Jesse lance un regard compréhensif à Danny.

Puis la porte s'ouvre d'un coup, et un lutteur ayant l'air très jeune entre dans la pièce.
 
Lutteur : Je m'appelle Bazz, et je viens réclamer un Full Metal Mayhem contre ce type qui se croit le génie de la haute voltige, The XTrem.
 
Jesse Heath : Quand on veut quelque chose, on le demande poliment gamin. Et puis, est-ce que tu t'es regardé ? Tu trouves que t'as l'air de quelqu'un qui peut disputer des matches à stipulations extrêmes ? Je sais même pas si t'arriverais à tenir cinq minutes sur un ring. Allez, laisse-nous gamin. On a à faire.
 
Une réponse qui en aurait maté plus d'un, mais Bazz ne se laisse pas démonter.
 
Bazz : Vous ne me prenez pas au sérieux ? Vous apprendrez à reconnaître votre erreur. Je suis l'avenir de la UCW, et d'ici quelques années, je suis persuadé que les gens regarderont Detonation simplement pour me voir. Car je suis un gagneur... et vous, tout le monde s'en fout. Vous avez sûrement créé cette fédération parce que vous ne valez rien en tant que lutteur.
 
Sans en ajouter davantage, Bazz se dirige alors vers la porte, mais Margareth lui donne soudain l'ordre d'attendre. Ce qui surprend ceux qui sont présents dans la pièce, même Bazz. Margareth souffle alors quelques mots à l'oreille de Jesse Heath, et celui-ci, qui est encore rouge de colère à l'idée de se faire humilier verbalement par un môme de dix-neuf ans, prend une décision :
 
Jesse Heath : Ce soir, petit morveux, tu vas affronter The XTrem dans un match aux règles basiques. On verra si tu tiens le choc. T'attends pas à faire de miracles, dans quelques semaines je parie que la lutte sera terminée pour toi.
 
Retour dans l'arena, où la foule attend impatiemment un nouveau match. Ses espoirs vont bientôt devenir réalité, alors que les commentateurs discutent de ce qui vient de se passer en backstage.
 
Mark Fitzerald : Bazz est comme beaucoup de lutteurs, il veut faire ses preuves à la UCW. Mais il part d'un handicap, il est très jeune...
 
Martin L. Jefferson : Jeune ? Allons, ce n'est pas du tout un handicap. Au contraire, il a tout le temps de s'améliorer. Et puis, il me semble que Flow a à peu près le même âge, et ça ne l'a pas empêché de sortir vainqueur du match que nous venons de voir. Je suis persuadé que Bazz a une belle carrière devant lui.
 
Mark Fitzerald : Si vous voulez. Quoiqu'il en soit, en attendant l'affrontement de Bazz et The XTrem, un autre match vous est proposé !
 
Martin L. Jefferson : Eh oui, et nous sommes très chanceux ce soir, car nous allons voir s'affronter dans quelques instants deux potentielles futures stars de la compagnie.
 
Mark Fitzerald : Tout le monde dans le roster est susceptible de devenir une star, Jefferson. Rappelez-vous, nous sommes au tout premier show, tout le monde est au même niveau.
 
Dead Inside de Chimaira résonne dans l'arena, alors que Zack Lionhart apparaît sur le stage. Celui-ci marche tranquillement vers le ring, l'air calme et serein. Son physique de high-flyer extrême semble plaire à la foule.
 
Mark Fitzerald : Zack Lionhart a été entraîné par de grands noms, et s'est taillé un nom dans le domaine hardcore. J'imagine qu'il va faire un impact ce soir. Cela dit, je suis surprit, on m'a parlé de lui comme d'un taré, et pourtant je le trouve assez calme.
 
Martin L. Jefferson : Il a peut-être trop fumé de cannabis dans les vestiaires !
 
Mark Fitzerald : Vous n'êtes pas drôle, Jefferson.
 
Change your mind de The Killers se fait entendre et c'est le "sauveur d'âmes" Bones qui fait son entrée. Comme Zack, il bénéficie d'un accueil plutôt bon pour une première apparition. Il marche vers le ring d'un pas lent, sans regarder la foule, la tête baissée.

Un arbitre rejoint le ring alors que les deux lutteurs se mettent en place. Il fait un signe, et la cloche sonne.
 
 

Zack Lionhart vs Bones  
Les deux hommes font les cent pas au milieu du ring, cherchant le bon moment pour attaquer, avant de foncer tous les deux au même moment. Il s'empoignent quelques instants, puis Bones prend l'avantage en renversant Lionhart sur les épaules avec une Suplex. Lionhart se relève, puis est projeté dans les cordes, Bones se baisse pour le réceptionner mais se prend un coup de pied dans l'abdomen, suivi d'un DDT. Lionhart court vers le coin pour grimper sur le turnbuckle... Hurricanrana ! Il tente le tombé.

1...

2...
 
Mark Fitzerald : Il a l'air pressé d'en finir, déjà un tombé pour à peine une minute de match...
 
Bones se dégage d'un coup sec, et alors que Lionhart se rue vers lui pour un Clothesline, Bones esquive en faisant trébucher son adversaire, lequel va s'échouer dans les cordes. Il vient ensuite empoigner Lionhart, mais celui-ci réplique d'un violent coup de coude qui le fait reculer. Bones revient de nouveau à la charge, mais est accueilli par un Frankensteiner.
 
Martin L. Jefferson : Et Zack Lionhart court vers le turnbuckle ! Attention, que va-t-il faire ?
 
Mark Fitzerald : Ce qu'il va faire, tout le monde le sait déjà, il va sauter sur son adversaire et le démolir.
 
Martin L. Jefferson : Vous êtes vraiment un rabat-joie, Mark.
 
Zack Lionhart grimpe sur le turnbuckle, avant de s'élancer dans les airs... Shooting Star Press !
 
Martin L. Jefferson : Attention les yeux ! Cette prise est magnifique, et Lionhart l'effectue à merveille.
 
Mark Fitzerald : Oui, bah calmez-vous Martin.
 
Lionhart tente à nouveau le tombé.

1...

2...
 
Dégagement de Bones !
 
Martin L. Jefferson : Lionhart est passé tout près de l'emporter.
 
Mark Fitzerald : Bones a du répondant, on voit qu'il en veut, il ne se laissera pas faire.
 
Bones roule sous les cordes et se retrouve à l'extérieur du ring pour récupérer un peu. Lionhart ne l'entend pas de cette oreille, et...
 
Martin L. Jefferson : Suicide Dive ???
 
Non, Lionhart a été trop imprudent cette fois, et s'écrase au sol avec l'esquive de Bones. Celui-ci reprend aussitôt l'avantage, l'aggrippe à la nuque et envoie son visage droit sur le turnbuckle. Puis il le balance avec force contre les escaliers du ring. Lionhart s'écrase de façon sinistre alors que Bones remonte sur le ring.
 
Mark Fitzerald : Et c'est Bones qui reprend l'avantage.
 
Martin L. Jefferson : Lionhart a commit une erreur qui risque de lui coûter cher !
 
L'arbitre commence le décompte à l'extérieur, mais déjà Lionhart revient en force et grimpe sur le ring... mais Bones le surveille, et s'élance au côté opposé, saute sur la deuxième corde et... Springboard Dropkick ! Et Bones ne perd pas une minute, alors que Lionhart se relève, il saute sur le turnbuckle... Psycho Dropkick !
 
Martin L. Jefferson : Lionhart faiblit, Bones se prépare à utiliser le fameux Psycho Driver !
 
En effet, Bones contourne son adversaire, se met dos à dos et appuie sur ses épaules... Psycho Driver ! Il tente alors le tombé.

1...

2...
 
Dégagement ! Lionhart reste dans le match malgré toute la puissance mise par Bones dans cette prise destructrice.
 
Martin L. Jefferson : Ce type est incroyable ! En tout cas, le match continue, et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre !
 
Bones, en revanche, n'a pas l'air satisfait de la situation, mais le décompte est le décompte et il ne cherche pas à critiquer l'arbitre. Il ne laisse pas le temps à Lionhart de reprendre ses esprits, et dès que son adversaire est debout, il le surprend avec un Tornado DDT !
 
Mark Fitzerald : Lionhart tient bon, mais il va céder à un moment ou un autre...
 
Bones tente de nouveau le tombé, un... non, Lionhart s'est déjà dégagé. Bones se relève et va se reposer dans le coin du ring, respirant profondément, alors que Lionhart est toujours au sol, sur le dos.
 
Martin L. Jefferson : Ces deux-là sont en train de tout donner pour notre plus grand bonheur.
 
Mark Fitzerald : Bones a l'air HS, il a beau tout tenter, Lionhart tient quand même le coup.
 
Bones grimpe de nouveau sur le turnbuckle... Moonsault ! Encore une tentative de tombé... un, deux... dégagement de Lionhart ! Avec une soudaine rapidité, Bones attrape les jambes de son adversaire et les croise sur une de ses jambes, puis... il fait tourner son adversaire à plat-ventre : Sharpshooter !!!
 
Mark Fitzerald : Lionhart ne résistera pas à cette terrible prise de soumission.
 
Martin L. Jefferson : Si, il le peut ! Lionhart résiste à tout !
 
Mark Fitzerald : Votre Lionhart, vous ne le connaissiez même pas avant ce soir.
 
Lionhart semble souffrir le martyr, mais tient le coup momentanément. Il tente de s'emparer des cordes, mais il en est éloigné et Bones s'efforce de le maintenir à l'écart.
 
Martin L. Jefferson : Lionhart résiste, mais les cordes sont trop loin ! Et Bones maintient la prise, impossible de se dégager...
 
Mark Fitzerald : Mais... qu'est-ce que fait Bones ?
 
En effet, Bones vient de lâcher sa prise et se dirige vers le bord du ring, alors que Lionhart reste au sol, épuisé, l'air de ne pas comprendre ce qui se passe autour de lui. D'ailleurs, il n'est pas le seul.
 
Martin L. Jefferson : Qu'est-ce qui lui prend ?
 
Mark Fitzerald : Ouvrez les yeux, Jefferson.
 
Un autre lutteur vient d'arriver devant le ring, et regarde la scène, un sourire sadique aux lèvres.
 
Martin L. Jefferson : Mais c'est Sparkos !
 
Mark Fitzerald : Qu'est-ce qu'il vient faire là, lui ?
 
Sparkos échange visiblement quelques mots avec Bones et lui montre le poing d'un air menaçant. Bones lui répond sèchement, bien qu'on ne puisse distinguer ce qu'ils se disent, et lui fait signe de se barrer. Et alors qu'il s'apprête à retourner s'occuper de Lionhart...
 
Martin L. Jefferson : Regardez Lionhart !!! Bones ne l'a pas vu !
 
En effet, pendant que Sparkos distrayait Bones, Lionhart a eu le temps de se relever et de grimper sur la troisième corde, et alors que Bones est en train de le remarquer, il est trop tard : Lionhart s'élance... Angel Splash !!!
 
Martin L. Jefferson : Et Lionhart tente le tombé !
 
1...

2...
 
3 !
 
Spoiler:
 

 
Martin L. Jefferson : C'est honteux ! Nous avions un excellent match entre deux athlètes de haut niveau, et ce Sparkos est venu gâcher la fête.
 
Mark Fitzerald : En effet, il a écourté un match qui s'annonçait intéressant. D'ailleurs, Lionhart n'a pas l'air très satisfait de gagner de cette façon. Regardez-le...
 
En effet, alors que l'arbitre lève le bras de Lionhart, celui-ci semble faire la gueule, puisqu'il vient de remarquer la présence de Sparkos et de comprendre à quoi est dûe sa victoire.

Bones se relève lentement, la main sur sa tête douloureuse, et regarde Sparkos d'un regard noir.
 
Martin L. Jefferson : Mais bon sang de bonsoir, pourquoi Sparkos est-il venu chercher les problèmes ?
 
Alors que Bones se plaint à l'arbitre, Sparkos se marre à l'extérieur, en narguant le malchanceux perdant. Dans son coin, Zack Lionhart reste sans réaction, n'ayant toujours pas l'intention de célébrer une victoire controversée. Il quitte même le ring en premier, alors que Bones cherche toujours à s'expliquer avec l'arbitre.
 
De son côté, Sparkos vient de s'emparer d'un micro, et est apparemment décidé à lancer un message des plus clairs à Bones.
 
Sparkos : Bones, ton PsychoDriver n'a aucune signification. Tu prétends être cinglé... mais tu n'es pas un vrai psychopate, tu n'es qu'un lutteur de faible catégorie qui veut s'inventer une identité. Si quelqu'un à la UCW peut s'affirmer comme le plus cinglé de tous les gars de ce roster, c'est bien moi. Aussi, tant que tu t'obstineras à marcher sur mon terrain... je serais ton pire cauchemard. Tu veux savoir ce que c'est que d'être torturé psychologiquement ? Bientôt, je serais ton bourreau. Car je suis The PSYCHOPAAAAATH... SPARKOS !!!
 
Sparkos jette alors le micro à terre, et s'en va, laissant Bones et l'arbitre seuls au milieu du ring.
 
Mark Fitzerald : On dirait que Bones vient déjà de se trouver un rival. Voilà qui ne va pas l'aider s'il vise le titre.
 
Martin L. Jefferson : Tout le monde à la UCW vise le titre, mon cher Mark.
 
Mark Fitzerald : Se battre pour être le plus cinglé, le plus psychopate... il y en a vraiment qui n'ont plus le sens des priorités.
 
Alors que Bones quitte l'arena, on se retrouve de nouveau en backstage alors que dans les couloirs, Jesse Heath croise un chevelu qui vient aussitôt l'aborder.
 
The Fire Man : Vous êtes Jesse Heath ! Ecoutez, je veux un Fire Match contre n'importe quel lutteur du roster. Je peux battre n'importe qui...
 
Jesse Heath : Bon sang, mais c'est pas croyable. Entre un qui me réclame un Full Metal Mayhem, un autre un Inferno Match, on a pas fini, ça va être quoi pour le prochain ? Un combat dans la boue ? Arrêtez de me gonfler, ça vous sera plus utile.
 
Voix : On a du mal à gérer son personnel, Heath ?
 
Joey Cameron sort de l'ombre et fait face à Jesse Heath, croisant les bras avec un sourire moqueur aux lèvres.
 
Joey Cameron : Tu ne mises pas assez sur les bons éléments. Regarde-moi, je suis le type idéal sur-lequel il faut miser. Le champion parfait. Je gagnerais mon match, ce soir, et je battrais ceux qui se qualifieront les semaines suivantes. Crois-moi, Heath, que tu le veuilles ou non, je serais champion. Toi, tu ne le seras jamais, que ce soit dans ta propre promotion ou dans une autre... tu seras toujours un pauvre type planqué derrière un bureau, ou par sa sécurité. Je suis un lutteur, et dans ce bizness tu n'es qu'un loser.
 
Jesse Heath : Commence par gagner ton match ce soir, Cameron. On en rediscutera après...
 
Joey Cameron : C'est ça. Je vais te dire exactement comment seront les choses ce soir. T'auras le cul posé sur une chaise, planqué dans ton bureau, pendant que je célébrerais ma victoire sur le ring en me foutant de ta gueule, et de celle de tous ceux qui croient qu'ils ont une chance de remporter le titre. A bientôt... mister président.
 
Et Joey Cameron quitte, un sourire mauvais aux lèvres, l'air déterminé et sûr de lui.


C'est le moment d'une seconde pause publicitaire.


Dernière édition par Antonio le Mer 11 Jan - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucw-lutte.forumgratuit.org
Antonio
Staff UCW
avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 1   Mer 11 Jan - 12:26

On se retrouve dans l'arena, alors que You're Going Down de Sick Puppies fait vibrer les foules. The XTrem apparaît, prêt à mettre une raclée ce soir au jeune lutteur qui a osé le défier.
 
Martin L. Jefferson : The XTrem ne fera qu'une bouchée de ce gamin de Bazz. Ca lui apprendra à se remettre en question, à cette tête brûlée...
 
Mark Fitzerald : Nous verrons cela, Jefferson. Rappelons tout de même que ce match ne sera pas un Full Metal Mayhem, mais un match aux règles basiques.
 
Martin L. Jefferson : C'est dommage, on aurait eu du spectacle.
 
Mark Fitzerald : Oui, mais Jesse Heath n'a pas tort. Réservons le spectacle pour les grandes occasions.
 
Martin L. Jefferson : C'est le tout premier show de l'histoire de la UCW ! Si ce n'est pas une grande occasion, alors la UCW ne présentera jamais ce genre de match.
 
TheXTrem rejoint le ring et fait des taunts à la foule. Le public de Philadelphie semble être très réceptif aux high-flyers ce soir, et The XTrem est servi. Il se balance quelques instants dans les cordes, attendant de voir arriver son adversaire.
 
Remedy de Seether annonce alors l'arrivée du Junior Air Master. Bien qu'étant lui aussi High-Flyer, Bazz bénéficie dès son arrivée d'un accueil bien différent et c'est sous les sifflets et les moqueries de la foule qu'il fait son entrée.
 
Mark Fitzerald : Tout le monde semble s'acharner sur Bazz. Il devra garder la tête froide s'il veut se faire sa place ici.
 
Martin L. Jefferson : Il faudra surtout qu'il arrête d'être une tête brûlée ! Je doute que son comportement lui fasse de nombreux amis dans le roster...
 
Mark Fitzerald : Sait-on jamais...
 
Les deux hommes se font face, The XTrem reste impassible alors que Bazz le nargue en le saluant d'un seul doigt. L'arbitre demande à Bazz de se calmer un peu, puis fait signe que le match peut commencer, et la cloche sonne.
 


The XTrem vs Bazz
  
Les deux lutteurs tournent en rond pendant quelques instants, puis The XTrem attaque le premier avec un headlock. Bazz se dégage et repousse The XTrem, qui rebondit dans les cordes et le surprend avec un coup de bélier. Bazz est au sol, The XTrem s'élance... Crossbody ! Il tente déjà le tombé, mais Bazz se dégage immédiatement.
 
Mark Fitzerald : L'arbitre n'a même pas eu le temps de compter...
 
Martin L. Jefferson : Bazz veut tellement prouver qu'il est meilleur, qu'il ne supporte pas d'être à terre. S'il joue sur ce terrain-là, il risque de s'épuiser rapidement.
 
Mark Fitzerald : Mais il est jeune, et sans doute agile. Ne l'enterrons pas trop vite, et voyons combien de temps il va tenir.
 
The XTrem attrape son adversaire, l'envoie dans les cordes, puis lui porte un Clothesline. Bazz est de nouveau au sol, mais se relève aussitôt alors que The XTrem court vers le turnbuckle... Whisper In The Wind ! Et The XTrem tente encore un tombé !
 
1...

2...
 
Non, Bazz se dégage encore une fois, mais plus difficilement. The XTrem le relève, le soulève... DDT !
 
Mark Fitzerald : J'ai entendu le crâne de Bazz se briser au sol.
 
Martin L. Jefferson : Ca commence assez mal pour Bazz ! Il faiblit déjà...
 
Et ce n'est pas fini, The XTrem monte à nouveau sur le turnbuckle... mais Bazz se relève, et The XTrem l'a vu. Il descend donc, se précipite sur son adversaire... mais Bazz va se réfugier à l'extérieur du ring ! L'arbitre commence le décompte, alors que la foule hue Bazz, le traitant de planqué. The XTrem ne le laisse pas tranquille bien longtemps, il le rejoint déjà à l'extérieur et commence à lui envoyer une volée de coups de poings, le soulève... Shining Wizard !
L'arbitre continue le décompte alors que Bazz reçoit une leçon de lutte à l'extérieur. The XTrem relève une nouvelle fois Bazz, sans doute pour le renvoyer sur le ring, mais n'en a pas l'occasion : Bazz pousse violemment The XTrem, qui ne s'attendait pas à ça et va se cogner contre les escaliers en fer.
 
Martin L. Jefferson : D'abord Lionhart, puis The XTrem... c'est le premier soir et ces pauvres escaliers vont déjà être abimés !
 
Mark Fitzerald : The XTrem s'est laissé surprendre, il menait trop facilement le match et Bazz a profité de cet instant où son attention diminuait.
 
Et Bazz ne s'arrête pas là. Il empoigne la tête de son adversaire, et la fracasse deux, trois fois contre ces fameux escaliers, avant de lui hurler dans les oreilles. Puis il ramène son adversaire sur le ring, mais la jambe de The XTrem dépasse toujours à l'extérieur... Bazz tire dessus et la plie d'un coup sec, arrachant un cri de douleur à son adversaire.

Bazz remonte ensuite sur le ring, alors que l'arbitre était sur le point de terminer le décompte. Il regarde son adversaire, étendu à ses pieds, puis s'amuse quelques instants à marteler sa jambe de coups de genoux. Il relève ensuite The XTrem, se place dans son dos et... German Suplex ! Sans plus attendre, Bazz attrape les deux jambes de son adversaire et se met en place pour sa prise de soumission, un Boston crab (connu comme étant le Walls of Jericho) qu'il a lui-même baptisé Liontamer.
 
Mark Fitzerald : Intelligent de la part de Bazz, qui soumet son adversaire avec cette prise après avoir forcé sur une de ses jambes. Cela dit, c'est peut-être un peu tôt...
 
The XTrem souffre, tend la main vers les cordes mais Bazz s'efforce de s'en éloigner. Les deux hommes luttent un moment ainsi, The XTrem s'efforce de gagner du chemin, alors que chaque effort pour avancer vers les cordes rend la prise plus douloureuse. Mais il n'abandonne pas, et les cris de la foule l'aident à rester présent dans le match, ce qui semble énerver Bazz plus que jamais.
 
Martin L. Jefferson : Je me demande si Bazz se rend compte qu'il s'est attaqué à un trop gros morceau.
 
Mark Fitzerald : Pour l'instant, c'est quand même lui qui soumet son adversaire. Je pense que ce gamin est persuadé de gagner. En tout cas, s'il gagne, son arrogance n'est pas prête de guérir.
 
Mais la victoire ne semble pas être pour tout de suite pour Bazz, puisque The XTrem saisit les cordes. L'arbitre rappelle à Bazz qu'il est obligé de lâcher la prise, celui-ci obéit à contrecoeur et cogne la tête de son adversaire au sol. Il le relève ensuite, lui balance quelques droites, mais The XTrem reprend ses esprits et répond. Les deux lutteurs procèdent à un échange de coups de poing qui dure quelques instants, puis Bazz balance son adversaire vers les cordes, prend son élan et... il s'élance à sa suite, l'attrape par la tête et one-handed bulldog ! Il écrase le visage de son adversaire au sol.

The XTrem se relève, Bazz le balance de nouveau dans les cordes, veut de nouveau tenter le coup mais The XTrem réplique en sautant depuis la deuxième corde pour lui porter un violent coup de pied dans la tempe : Enzuigiri. Il court ensuite vers le coin, et tente son Whisper in The Wind ! Mais Bazz parvient à l'éviter de justesse et The XTrem s'écrase tout seul.

Pendant qu'il se remet de cette mauvaise chute, Bazz court au coin opposé et commence à retirer la protection. Il se fait réprimander par l'arbitre, qui commence alors à remettre la protection.
A ce moment, The XTrem court vers son adversaire pour porter un puissant Clothesline. Bazz esquive ! C'est l'arbitre qui se prend l'attaque, alors qu'il était dos tourné occupé à remettre la protection.
 
Martin L. Jefferson : Oh mon dieu ! Disqualification ?
 
Mark Fitzerald : Seul l'arbitre peut demander la disqualification, Jefferson. Et je ne crois pas qu'il soit en état de la faire là... en plus, il n'a pas vu qui lui a fait ce coup.
 
Plus d'arbitre dans le match, c'est l'anarchie sur le ring. Alors que The XTrem constate ce qu'il vient de faire, Bazz le surprend par derrière avec un German Suplex ! Il court vers le turnbuckle, et s'élance sur son adversaire avec un Moonsault. Contré par The XTrem qui réceptionne son adversaire pieds en l'air.

Bazz se tord de douleur sur le sol, The XTrem le relève, Twist of Fate ? Non, Bazz le repousse et... lui met une violente droite qui fait s'écrouler d'un seul coup The XTrem au sol.
 
Mark Fitzerald : Il est K.O ?
 
Bazz tente le tombé, alors que l'arbitre vient de reprendre ses esprits...
 
1...

2...
 
3 !!!
 
Spoiler:
 

 
Bazz se relève, apparemment fou de joie il court comme un gamin dans le ring en se frappant la poitrine comme Tarzan. Il grimpe sur la troisième corde et pose pour sa victoire, alors que les fans continuent de le huer.
 
Martin L. Jefferson : Je n'ai pas tellement comprit ce qui s'est passé, Mark... The XTrem est tombé d'un seul coup, c'est bizarre.
 
Mark Fitzerald : Nous allons revoir les images.
 
On revoit donc ce qui s'est passé quelques instants plus tôt, The XTrem tente un Twist of Fate mais est repoussé par Bazz, et celui-ci lui met la fameuse droite qui le fait s'écrouler au sol.
 
Martin L. Jefferson : Bizarre, je ne vois rien de plus.
 
Mark Fitzerald : Regardez mieux ce que Bazz a dans les mains.
 
Les images repassent de nouveau, et cette fois-ci on voit nettement que Bazz avait un poing américain. Au vu de ces images, les huées de la foule ne font que s'intensifier, alors que le Junior Air Master, debout sur la troisième corde, sourit. Il descend alors et réclame le micro à l'annonceuse Clarisse Ferguson. Il revient ensuite sur le ring, et pose à côté de son adversaire toujours sonné au milieu du ring.
 
Bazz : Tout le monde ici me prend pour un môme, mais ce soir, sous vos yeux, j'ai battu un type qui se disait extrême. Vous pouvez dire que j'ai triché. Vous pouvez. Mais si ce match était extrême, j'aurais gagné de façon légale.
 
Il éclate de rire avant de donner un coup de pied en plein visage de son adversaire vaincu. Puis il ajoute :
 
Bazz : Retenez la leçon, et n'oubliez jamais qui je suis... je suis le JUNIOR AIR MASTER... Baaaazz ! HAAAAATE MEEEEE !!!
 
Sur ces mots, Bazz lâche son micro et quitte le ring, alors que son theme song résonne dans l'arena.
 
Martin L. Jefferson : Eh bien, on ne manque pas de fortes têtes à la UCW. Je me demande comment Jesse Heath a réagi en voyant ça.
 
Mark Fitzerald : Je crois que Jesse Heath a plus important en tête. N'oubliez pas que, c'est maintenant dans quelques instants, nous allons assister à un Fatal Four Way qui déterminera le premier concurrent au titre de la UCW.
 
En parlant de ce fameux match, on se retrouve en backstage où Myster Ghost vient de croiser Hayden Flynn. Myster Ghost reste parfaitement silencieux, alors qu'Hayden se contente de dire qu'ils se retrouvent dans quelques minutes. A ce moment passe Joey Cameron.
 
Joey Cameron : Vous allez rien comprendre ce soir, les gars. Ne cherchez pas plus loin, je serais le champion de la UCW, que ça vous plaise ou non. Je vais le gagner, ce Pu***n de match, et tous les autres avec.
 
Myster Ghost ne répond rien et s'en va, Hayden hausse les épaules et en fait autant. Joey reste seul, jusqu'à ce que ce soit "Exy" Danny qui débarque, épaulé par sa chère coach Anita.
 
"Exy" Danny : Toujours aussi sûr de soi, Cameron. Tout ça te paraîtra moins évident tout à l'heure.
 
Joey Cameron : Laisse-moi rire, j'ai pas de conseils à recevoir d'un type qui a besoin de sa gonzesse pour se défendre. En parlant de ta gonzesse d'ailleurs, autant qu'elle le sache tout de suite, ça lui servira après le match : le numéro de ma chambre d'hôtel est le vingt-huit.
 
Joey Cameron éclate de rire et s'en va, laissant seuls Danny et Anita se regarder, avant d'hausser les épaules comme l'a fait Hayden.


Et c'est le moment d'une nouvelle pause publicitaire, avant le fameux match que tout le monde attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucw-lutte.forumgratuit.org
Antonio
Staff UCW
avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 1   Mer 11 Jan - 12:28

On se retrouve dans l'arena, où Clarisse Ferguson, annonceuse de la UCW, annonce le match qui arrive et rappelle son enjeu.
 
Clarisse Ferguson : Mesdames et messieurs, ce soir, quatre lutteurs de la UCW vont tenter de se qualifier pour une opportunité au titre de la UCW. Le vainqueur sera celui qui fera le premier tombé sur l'un de ses adversaires.
 
Martin L. Jefferson : Elle est bien gentille, mais je pense que tout le monde connaît les règles d'un Fatal Four Way. Bon, ça vient ? Je suis impatient.
 
Mark Fitzerald : Calmez-vous, Jefferson. Je crois que le premier lutteur arrive.
 
Le thème d'Halloween se fait entendre dans l'arena alors que Myster Ghost est le premier à entrer dans la salle. Le lutteur marche lentement vers le ring, jetant des regards froids aux fans qui l'observent d'un air intrigué. Lorsqu'il grimpe sur le ring, l'annonceuse Clarisse Ferguson évite de rester trop à ses côtés et se décale légèrement.
 
Martin L. Jefferson : Hahaha, en voilà un qui aurait dû amener une citrouille !
 
Mark Fitzerald : Vous vous trouvez vraiment drôle, Jefferson ?
 
C'est ensuite Alone & Easy Target des Foo Fighters qui fait vibrer la salle, alors que Danny Thompson apparaît accompagné de sa charmante compagne Anita. Celle-ci le colle de très près alors qu'Exy Danny marche insouciant vers le ring, tapant dans les mains des fans au passage. Il grimpe sur le ring, soutient le regard de Myster Ghost puis se balance quelques instants dans les cordes pendant qu'Anita, elle, reste à l'extérieur. Celle-ci lui murmure quelques mots à l'oreille, alors que le prochain concurrent fait son entrée.
 
Not Alone de All That Remains résonne dans la salle, et c'est Hayden Flynn qui débarque en courant, rapide comme une flèche, vers le ring. Il saute sur le turnbuckle, et réalise un saut périlleux pour se retrouver debout au centre du ring. Il fait quelques taunts à la foule, qui semble apprécier, puis va dans un coin pour attendre l'arrivée du dernier lutteur de ce match.
 
How You Remind Me de Nickelback se fait enfin entendre, et Joey Cameron apparaît, son éternel sourire pervers aux lèvres. Bien qu'il porte des lunettes de soleil, on voit nettement que son visage est tourné vers Anita lorsqu'il se dirige vers le ring. Avant d'y monter, il s'arrête quelques instants pour la regarder, bougeant même la tête pour insister sur sa robe. Celle-ci réplique en levant un seul doigt, ce qui fait rire Cameron, qui monte ensuite sur le ring.
 
Les quatre hommes attendent dans chacun des coins du ring, alors que Clarisse Ferguson rappelle une énième fois l'enjeu de ce match : une place pour le championnat de la UCW. Puis l'arbitre fait signe que le match peut commencer, et la cloche sonne.


 
Fatal Four Way Match Myster Ghost vs "Exy" Danny vs Hayden Flynn vs Joey Cameron
 
Et ça commence très fort ! Alors qu'Hayden Flynn se rue sur Myster Ghost, qui le surprend avec une Suplex, "Exy" Danny et Joey Cameron se foncent littéralement dedans et une brawl éclate entre les deux, qui échangent une volée de coups de poing. Ces deux-là se foutent une belle raclée, et les hurlements d'Anita se font entendre distinctement au-dessus des cris de la foule.

Pendant ce temps, alors que Cameron et Danny se battent de la plus déloyale des façons, Hayden Flynn et Myster Ghost luttent de façon plus "professionnelle". Myster Ghost soulève Hayden Flynn pour un DDT, mais celui-ci se dégage, et tire son adversaire vers le bas. Les épaules de Myster Ghost viennent claquer le sol, l'arbitre compte mais n'a même pas le temps de faire "un". Myster Ghost se relève, alors qu'Hayden Flynn se projette dans les cordes pour revenir à la charge, mais il est facilement contré par l'homme-mystère qui lui coince la tête entre ses jambes, et... Pedigree ! Il tente le tombé, un, deux... Hayden se dégage. Myster Ghost ne se dégonfle pas pour si peu et commence à lui porter des coups au ventre.
 
De l'autre côté du ring, Danny a prit le dessus sur son adversaire et le balance dans le coin, avant de l'attraper par la nuque et de lui écraser le visage. Il fait cela plusieures fois, puis le projette dans la direction opposée, s'élance à sa suite, et vient le heurter de plein fouet alors que Cameron se mange un autre coin du ring. Danny lui porte alors une German Suplex.
 
Mark Fitzerald : Cameron est déjà à la merci de son adversaire. Pour quelqu'un qui se disait le meilleur...
 
Danny tente le tombé, mais nouveau dégagement. Descente du genou sur le visage de Cameron, celui-ci répond par une bonne droite qui fait reculer le Ladies Man. Cameron se relève, porte un Clothesline à Danny. Danny se relève, avant de s'en prendre une deuxième, se relever de nouveau, et voir Joey foncer sur lui comme un fou.
 
Martin L. Jefferson : Spear !
 
Non, car Danny esquive le spear en surprenant son adversaire qu'il projette en arrière. Cameron atterrit sur les épaules Danny tente le petit paquet :
 
1...

2...
 
Non, Cameron se dégage juste à temps.
 
Mark Fitzerald : Il a bien failli se laisser surprendre.
 
Cameron se relève, déjà trempé de sueur, la respiration profonde alors qu'il fixe son adversaire. Si Danny a le sourire aux lèvres, Cameron semble avoir perdu son air sûr de lui. Les deux hommes commencent à tourner en rond, cherchant un angle d'attaque...

Et c'est à ce moment que Myster Ghost soulève un Hayden affaibli, qu'il balance comme un boulet de canon sur ses adversaires. C'est Danny qui se prend en pleine poire le boulet de canon humain, et qui s'écroule au sol avec lui. Les deux hommes sont inertes, Cameron a tôt fait d'en profiter, et... Cameron Cutter sur Myster Ghost !!!
 
Mark Fitzerald : Danny ne sera pas le premier à recevoir le Cameron Cutter...
 
Cameron tente le tombé :

1...

2...
 
Dégagement de Myster Ghost ! Cameron serre les dents, et martèle de coups de poing son adversaire qui ne bronche pas non plus et qui répond d'un solide coup de tête qui fait reculer le chauve.
 
Martin L. Jefferson : Myster Ghost n'était pas le bon client, il n'a pas beaucoup souffert depuis le début du match.
 
Myster Ghost marche lentement vers Cameron, qui recule jusqu'aux cordes, puis il s'élance soudain... Spear ! La puissance de l'attaque fait passer Cameron à l'extérieur.
 
Mark Fitzerald : Bye bye Joey.
 
Pendant ce temps, Hayden se relève difficilement, de même pour Danny. Myster Ghost est le seul à être déjà debout, et semble dominer le ring. Il monte sur le turnbuckle le plus proche et s'élance comme une masse pour écraser ses deux adversaires. Hayden se le prend de plein fouet, mais Danny a juste le temps de rouler à l'extérieur du ring.
 
Mark Fitzerald : Pauvre Hayden, il n'a pas eu l'occasion de beaucoup s'exprimer dans ce match.
 
Myster Ghost relève Hayden, et le met en position pour un Tombstone Piledriver. Tombstone Piledriver porté ! Et il fait aussitôt le tombé.
 
1...

2...
 
L'arbitre cesse le décompte, à l'extérieur Danny vient de tirer Hayden par les jambes pour le dégager. Danny remonte alors sur le ring, pour se retrouver face à un Myster Ghost énervé. La foule semble capter la tension qui règne sur ce match, et la caméra se braque un instant sur le visage d'Anita, qui semble terrifiée.
 
Mark Fitzerald : Danny a énervé Myster Ghost, et vu qui tient les rênes depuis le début du match, il risque de passer un mauvais moment.
 
Myster Ghost soulève son adversaire, DDT... non, Danny se dégage, il va se projeter dans les cordes et... running lariat !
 
Mark Fitzerald : Je n'ai rien dit.
 
Danny poursuit sur sa lancée, clothesline, une deuxième, il soulève alors Myster Ghost et le fait claquer sur son genou : Backbreaker ! Descende du genou sur la face de Myster Ghost, rolling elbow. Et alors que Myster Ghost se relève, Danny prend son élan... Enziguiri ! Et c'est pas fini, alors que Danny empoigne son adversaire, pour lui porter... un Shining Wizard !
 
Martin L. Jefferson : "Exy" Danny est prêt pour le Go Back Home !
 
En effet, Myster Ghost semble à sa merci, et le Ladies Man fait signe à la foule de l'encourager avant de soulever Myster Ghost et lui appliquer son G.B.H, faisant tomber le Ghost directement l'estomac contre son genou. La victoire est à portée de mains !
 
Mark Fitzerald : Aïe ! Il fallait bien que ça arrive maintenant...
 
Joey Cameron vient de remonter sur le ring, et Danny n'a rien vu ! Alors que le Ladies Man s'apprête à faire le tombé, Cameron attrape Danny, et... Cameron Cutter !!!
 
Martin L. Jefferson : Danny aura au moins goûté à ça ce soir.
 
Et Cameron fait le tombé...
 
1...

2...
 
Non ! Hayden Flynn, Hayden Flynn intervient ! L'arbitre arrête le décompte, alors que Cameron, fou de rage, empoigne Flynn et lui démolit la face avec une violente volée de droites. Puis il coince sa tête entre ses jambes, et est en place pour le Powerbomb ! Mais Hayden, au prix d'un effort physique assez énorme au vu de tout ce qu'il a subi depuis le début du match, parvient à se décoincer et soulever Cameron au-dessus du sol, pour l'envoyer s'écraser tête la première.

Hayden ne perd pas une seconde et court jusqu'au turnbuckle. Il semble tout à coup prêt à tout donner ! La foule scande son nom alors qu'Hayden Flynn s'élève dans les airs... Shooting Star Press !
 
Et l'arbitre fait aussitôt le décompte !

1...

2...
 
Et c'est maintenant Myster Ghost qui vient casser la prise ! Hayden Flynn répond par un European Uppercut qui fait reculer le Ghost, pendant que Cameron roule à l'extérieur.
 
Pendant ce temps, Damsel of Death de It Dies Today résonne dans l'arena et c'est Jesse Heath qui fait son entrée ! Les lutteurs s'arrêtent un instant pour le voir arriver, surpris. Jesse Heath se dirige tout simplement vers la table des commentateurs.
 
Mark Fitzerald : Bizarre, pourquoi ne vient-il que maintenant ?
 
Martin L. Jefferson : Vous pourrez lui poser la question vous-même.
 
Mais alors que Jesse Heath s'installe à la table des commentateurs, Mark semble moins bavard et ne pose pas la fameuse question.

Pendant ce temps, sur le ring, Hayden Flynn et Myster Ghost jouent à un duel de force, jusqu'à ce qu'ils soient interrompus par Danny, qui fait son retour dans le match. Hayden Flynn porte d'abord un puissant Running European Uppercut à Myster Ghost, qui subit ensuite le Backbreaker de Danny. Myster Ghost est au sol, mais lequel des deux hommes fera le tombé ? Pour en décider, ces deux-là se lancent dans un nouveau duel de force, qui aboutit à une Suplex portée par Danny.
 
Martin L Jefferson : Et Danny reprend l'avantage. Ce match est époustouflant de retournements de situation !
 
Jesse Heath : Ces quatre-là doivent tout donner. Un seul d'entre eux pourra être le premier UCW Champion. Les trois autres devront attendre s'ils veulent prétendre un jour au titre.
 
Mark Fitzerald : Qui voyez-vous l'emporter, monsieur Heath ?
 
Jesse Heath : Je n'en ai pas la moindre idée, et c'est pour ça que les fans regardent ce match.
 
Danny prend l'avantage, et se rue sur la troisième corde, mais... à l'extérieur, Cameron exerce une pression sur celle-ci au moment où Danny est le moins stable, et le Ladies Man tombe hors du ring. Cameron se met à marteler de coups de pieds le visage de Danny, tandis que sur le ring, Hayden Flynn se relève lentement à côté de Myster Ghost, toujours inanimé.
 
Mark Fitzerald : Et c'est maintenant Hayden Flynn qui a l'avantage.
 
Hayden court sur la troisième corde et exécute un Diving Leg Drop avec succès ! Il remonte sur le turnbuckle, et tente de nouveau le Shooting Star Press !
Mais de l'extérieur, Cameron grimpe sur le coin et fait tomber Hayden, lui aussi à l'extérieur. Cameron remonte sur le ring, où Myster Ghost est seul et à sa merci, alors que les deux autres sont K.O à l'extérieur. Plus rien ne peut l'arrêter !
 
Martin L. Jefferson : Là, je crois que Cameron est en excellente condition...
 
Cela se lit sur son visage, Cameron s'en rend bien compte. Il a retrouvé son sourire et son air hautain, alors qu'il monte sur la troisième corde, s'élance... Top-rope Spinning wheel kick en pleine poitrine de Myster Ghost ! Et l'arbitre fait le tombé !!!
 
1...

2...
 
{{{Vous devez répondre à ce sujet pour voir la partie cachée}}}
 
Martin L. Jefferson : Mais qu'est-ce que...
 
L'arbitre s'apprête à demander la disqualification, mais Jesse Heath vient de se lever, et fait un signe négatif. L'arbitre semble insister, puis finit par hausser les épaules. Jesse Heath revient s'asseoir à la table des commentateurs.
 
Jesse Heath : Le match continue.
 
Zack Lionhart a réussi son coup, et quitte le ring en laissant Joey Cameron et Myster Ghost complètement K.O. Hayden Flynn est le premier à revenir sur le ring ! Il regarde ses adversaires, cherche le plus H.S pour faire le tombé.

Et Danny arrive à son tour ! Il surprend Hayden Flynn, le soulève et GO BACK HOME !!! Danny fait le tombé sur Hayden.
 
1...

2...
 
3 !!!
 
Spoiler:
 

 
Martin L. Jefferson : Incroyable ! J'ai rarement commenté un match à l'issue si incertaine.
 
Mark Fitzerald : Mais, monsieur Heath, avouez-le, vous étiez au courant que Lionhart allait intervenir ?
 
Pour toute réponse, Jesse Heath quitte son micro, quitte la table des commentateurs et rejoint le ring alors que Clarisse Ferguson se prépare à annoncer le vainqueur. Il demande son micro à Clarisse, et décide de faire l'annonce du vainqueur lui-même.
 
Jesse Heath : Mesdames et messieurs, vous avez devant vous le premier participant au match de championnat de la UCW. J'ai nommé : "Exy" Danny Thompson !!
 
La foule répond par une immense ovation pour le vainqueur, alors que Alone & Easy Target des Foo Fighters, theme song de Danny, résonne dans l'arena et que celui-ci peut célébrer sa victoire. Anita semble complètement hystérique alors qu'elle rejoint son mec sur le ring, et le serrer avec force dans ses bras, à tel point qu'on se demande s'ils ne vont pas faire du X sur le ring.
 
Mark Fitzerald : Et c'est ainsi que la soirée se termine !
 
Martin L. Jefferson : J'ai l'impression que pour Danny, elle ne fait que commencer !
 
Mark Fitzerald : Mais on se retrouve la semaine prochaine, ou bien d'autres surprises nous sont réservées.
 
Martin L. Jefferson : Et je suis impatient de connaître les réactions des autres lutteurs ! De nombreux lutteurs se sont déjà trouvés de solides adversaires ce soir, et la suite des événements risque d'être intéressante. Et surtout, qui sera le prochain concurrent au titre de la UCW ? Un seul rendez-vous pour tout savoir : ne manquez pas "Detonation" la semaine prochaine, même heure !

Le show se termine sur ces images, alors que le vainqueur du Fatal Four Way célèbre sa victoire sur le ring.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucw-lutte.forumgratuit.org
Antonio
Staff UCW
avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 1   Mer 11 Jan - 12:29

Ce tout premier show de la UCW fut entièrement écrit par son fondateur : Jesse Heath.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ucw-lutte.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Night Detonation 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UCW : Ultimate Championship Wrestling :: In Gimmick :: Les Shows :: Archive Shows 2010-
Sauter vers: