AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sunday Night Detonation 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Sunday Night Detonation 18   Sam 14 Avr - 16:22


Animal I Have Become de Three Days Grace retentit dans l'arena. Des feux d'artifice éclatent dans la salle alors que la foule est impatiente de retrouver ses lutteurs favoris ce soir, pour un dernier Detonation avant le pay-per-view Behind The Mask. Et déjà, une vidéo récapitule les événements de la semaine dernière !


Dans l'opener, The Strangers ont battu New Generation, prenant un avantage psychologique dans le tournoi de Behind The Mask, mais ce n'est que partie remise pour le pay-per-view. Elena Irons a battu Greg Vengeance, avant de lancer un défi au champion All Star The Rickmeister. Malheureusement pour elle, elle n'est pas la seule à viser la ceinture : John Richmond a également demandé ce droit. Un match ce soir devra les départager. X-Generation a battu Aristo Ozzy et Kent4Ro. Tyson Cash a battu Samuel. Dans le challenge ouvert du champion Underground Zack Lionhart, DelRey Jackson a répondu présent alors qu'il n'a toujours pas de contrat avec la UCW. A la surprise générale, il a gagné le match et le titre ! Mais Margareth Kingsley s'est empressée d'annuler ce qui s'est passé, avant que Dynamite Joe ne vienne démolir Jackson. Enfin, en Main Event, Antonio De La Luz a prit la place de Joey Cameron pour participer au match et gagner le droit d'affronter le champion du monde Danny Thompson à Behind The Mask.


Martin L. Jefferson : Que d'événements la semaine passée mon cher Mark ! Mais ce soir, bien des choses nous attendent encore ! Le pay-per-view qui arrive promet d'être un incontournable !

Mark Fitzerald : En effet, nous connaîtrons l'adversaire du Rickmeister, et j'imagine que d'autres matchs devraient s'ajouter à la carte, une carte déjà importante en vue du tournoi qui s'annonce.


Blow Me Away de Breaking Benjamin retentit dans la salle. Bazz et Flow apparaissent sous le titantron, aussitôt hués par la foule. Les premiers et anciens champions par équipe se dirigent vers le ring, mais ils ne sont pas en tenue de combat. Ils viennent simplement pour faire un speech, d'ailleurs des sièges sont disposés sur le ring. Bazz et Flow s'installent tranquillement.

Bazz : Ca fait plaisir de profiter d'un peu de confort cette semaine avant le tournoi que nous allons gagner la semaine prochaine !

Flow : En effet, ce n'est qu'une formalité. Dans une semaine, on gagne le tournoi, et cet été on redevient champions par équipe. Facile !

Bazz : Et il est évident que notre collègue John Richmond n'aura pas de mal à gagner le titre All Star du Debilmeister. Mais en attendant ces grands moments qui font que la New Generation est le clan le plus fort de la UCW, nous avons quelque chose à vous offrir ce soir !

Flow : Tous les dossiers des superstars de la UCW, des archives vidéo fort intéressantes que nous avons retrouvées.


Une vidéo se lance sur le titantron. La foule se met à rire en découvrant de vieilles images du Rickmeister en adolescent boutonneux. La vidéo qui est diffusée semble dater de ses quinze ans, alors qu'il fête son anniversaire. Et le voilà qui s'approche d'une fille, l'air un peu timide, il lui sourit en découvrant son appareil dentaire, avant de se prendre une belle gifle. Bazz et Flow semblent morts de rire devant la vidéo.

Flow : Vous avez découvert le premier râteau de votre champion All Star !

On voit ensuite un extrait du mariage d'Antonio De La Luz. Les mariés font la pose devant le gâteau, une magnifique pièce montée. Carmen affiche un sourire carton, quand soudain, un gosse qui ne marchait pas droit après avoir abusé du champagne fonce droit dessus, et finit la tronche dans le gâteau.

Bazz : Et pour finir, une série de photos !

Ce sont maintenant des photos de Jérôme "Bettersweet" Richard qui défilent, on le voit tirer toutes sortes de grimaces. Les photos le représentent à tous âges, mais la foule explose de rire en découvrant son visage à l'époque où il portait la coupe des Beatles et une grosse moustache.

Flow : S'il avait gardé ce look, il serait pote avec Antonio !

Bazz : En tout cas, c'est évident qu'on n'aurait jamais prit un tel minable dans notre clan !

Flow : Et maintenant, nous allons vous diffuser en exclusivité des vieilles photos de Margareth Kingsley, à l'époque où elle n'avait pas encore les moyens de se payer de la chirurgie esthétique. Je peux vous dire que le résultat n'était pas le même !

Bazz et Flow sont interrompus par l'arrivée de la General Manager, qui semble furieuse.

Margareth : Je vous demande d'arrêter immédiatement, votre talk show n'a que trop duré et il est temps de passer aux matchs. Et je vous prierais de grandir un peu, ça ne vous ferait pas de mal !!!


Pendant que Bazz et Flow quittent le ring et qu'on débarrasse les lieux des différents sièges, le premier match approche...

Queen Princess Of The Universe est joué dans la UCW Arena et un des nouveaux lutteurs Aristo Ozzy fait son apparition sur le stage, il avance vers le ring très concentré.

Son adversaire du soir, Greg "The Boss" Vengeance arrive avec son chapeau et insulte les fans au premier rang qui le siffle. Il monte sur le ring, déterminé à battre Aristo Ozzy.




Aristo Ozzy vs Greg Vengeance


L'arbitre fait sonner la cloche et le match commence avec Ozzy qui prend l'avantage sur Vengeance avec des coups de poings et met au sol Greg avec un clothesline. Ozzy sait qu'il doit garder Vengeance au sol et il lui porte un Headlock.


Mark Fitzerald: C'est une bonne tactique de la part d'Aristo Ozzy.

Vengeance se relève petit à petit et il se libère de cette prise avec une Back Suplex. Il enchaîne avec des clotheslines et il envoie son adversaire dans les cordes, Big Boot!

Martin L.Jefferson: Quel Big Boot de Greg Vengeance!

Greg relève son adversaire et Argentine BackBreaker. Le tombé:

1...

2...

Dégagement d'Aristo Ozzy ! Vengeance part pour un DDT mais Aristo contre avec un Atomic Leg Drop et Bulldog. Aristo récupère un peu et attend que son adversaire se relève et tente un cutter mais Greg contre et tente un clothesline qui est contré par Aristo en Inverted Headlock Backbreaker.
Ozzy relève Vengeance et part une Powerbomb qu'il réussit. Il monte sur le turnbuckle et s'élance pour un Leg Drop esquivé par Vengeance. Les deux hommes sont au sol mais c'est Vengeance qui se relève en premier et porte un Fallaway Slam sur Ozzy.

Martin L.Jefferson: Le match est vraiment serré et Greg Vengeance vient de prendre un avantage.

Mark Fitzerald: Ca va être dur de résister encore longtemps pour Ozzy.

Vengeance prend le bras de son adversaire et part pour son Old School mais Ozzy le fait chuter de la corde et tente tout de suite le tombé:

1..

2..

Aurélien Keverland arrive avec une chaise et frappe Aristo Ozzy ! Vengeance commence à se relever, Keverland se tourne vers lui, Chair Shot dans la face du Boss ! L'arbitre fait sonner la cloche.



Spoiler:
 



Le straight edge fixe ses deux adversaires au sol, puis commence à aller récupérer un micro sous les huées de la foule. Il revient sur le ring et commence à prendre la parole.

Aurélien Keverland : Un nouveau mouvement se met en place dans le monde de la lutte, et il touche aujourd'hui la UCW ! Ceci est mon avertissement, devenez straight edge ou votre carrière est finie. Je ne le répéterais pas deux fois !

Pendant ce temps, Greg Vengeance et Aristo Ozzy semblent se relever lentement... Aurélien les fixe, attendant leur réaction, vont-ils rejoindre son mouvement ?

Mark Fitzerald : Je doute qu'on n'embrigade des lutteurs par des coups de chaise sur la tête !

Martin L. Jefferson : On ne sait jamais, ça marche quand ils ne sont pas très fûtés...

Greg et Ozzy échangent un signe de conivence, puis soudain, Ozzy attrape Keverland, celui-ci se débat ! Mais Greg arrive à la rescousse, les deux hommes soulèvent le straight edge... et le balancent par-dessus la troisième corde !

Martin L. Jefferson : Ca, c'est fait ! Bon voyage le straight edge !

Greg et Ozzy quittent maintenant l'arena, laissant Aurélien Keverland se relever lentement à l'extérieur du ring, déçu de cet échec. Il lui faudra faire plus que ça pour se faire entendre !



On se retrouve maintenant à la sortie de l'arena, et on dirait que plusieurs vigiles maintiennent un agitateur. Le Reverend passe par là et la scène semble l'intéresser...

Reverend : De qui s'agit-il ?

Les vigiles s'écartent et la caméra montre qu'il s'agit de DelRey Jackson, maintenu par quatre vigiles.

Vigile : Il a encore essayé de s'introduire frauduleusement dans l'arena pour mettre le désordre dans le show.

Reverend : Vraiment ? Surveillez-le de près, cette attitude commence à m'agacer, il va falloir prendre des mesures...

DelRey : C'est faux ! Je ne voulais pas mettre le désordre, je suis venu... euh... entendre le Reverend me lire quelques passages de la Bible.

Les vigiles éclatent de rire, mais ce n'est pas le cas du Reverend, qui semble soudain ravi.

Vigile : Vous voyez bien qu'il bluffe, il se moque de vous !

Reverend : Je ne crois pas. Je pense que cet homme est sincère...

Le Reverend affiche un sourire jusqu'aux oreilles, le regard pétillant comme s'il voyait Dieu.

Reverend : Il faut laisser une chance aux brebis égarées. Laissez entrer ce DelRey, il va me suivre.

A contrecoeur, les vigiles lâchent DelRey et celui-ci entre à l'intérieur en suivant le Reverend Horton Heat, qui commence déjà à lire quelques passages de son livre.

(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 18   Sam 14 Avr - 16:23

On se retrouve à présent dans le bureau de Margareth Kingsley. Joey Cameron et Lennox Parker débarquent, l'air furieux.

Joey Cameron : Ce qui s'est passé la semaine dernière est honteux !

Lennox Parker : Antonio n'avait pas le droit de participer ! On vient demander réparation.

Margareth Kingsley : Je vais vous dire une bonne chose, les gars. Oui, Antonio ne devait pas participer, en ce sens c'est honteux. Mais il y a autre chose... ce qu'il a fait, c'est excellent pour les ratings. Le public adore ce type de comportement. C'est la raison pour-laquelle sa victoire a été validée, et c'est pour ça que vous ne pouvez rien faire.

Joey Cameron : Tu n'as pas validé la victoire de DelRey Jackson, pourtant...

Margareth Kingsley : C'est différent. Jackson n'est pas sous contrat avec la fédération. Antonio l'est. Et je préfère voir un mexicain champion du monde plutôt que deux apprentis stars hollywoodiennes narcissiques.

Lennox Parker : C'en est trop ! Je refuse d'entendre ça, tu fais honte à notre pays !!!

Margareth Kingsley : Mais je vais me montrer généreuse... puisque la chance au titre mondial vous a échappé, je vais vous ajouter au tournoi de Behind The Mask.

Joey Cameron : Pff... alors ce soir, je vais battre un bouffeur de tacos dans un match sans enjeu, et dans une semaine Lennox et moi on doit se travestir avec des masques. Génial !

Lennox Parker : Heureusement que tout ça nous mènera aux titres Tag Team.



My curse de Killswitch Engage retentit dans l’aréna, et Kent4ro fit son entrée. Les lumières bleues s'illuminent, de la fumée blanche s'échappe alors lentement de l'entrée, on voit les faisceaux qui se reflètent dans la fumée, et la apparait Kent4ro. Il s'avance lentement, surement, puis regarde le public d'un regard livide, il baisse légèrement la tête, les guitares de "Killswitch Engage" commencèrent leurs riffs, des feux d'artifice blanc explosèrent en rythme avec la musique de et ce de chaque cotés de l'entrée. Le "Cuty Boy relève alors sa tête, puis s'avance en remontant ses manches une fois proche du ring il s'y glisse a l'intérieur, toujours a plat ventre il regarde de part et d'autre la foule en délire avant de se relever, un rideau d'étincelle blanche s'illumine alors tout autour du ring, puis s'arrêtent lentement...

Martin Jefferson : Le ‘’garçon cute’’ KentQUATREro ! Deux noms aussi modestes que bizarres, je me demande bien ce que ça donne chez ses parents…

Mark Fitzerald : Traduction : « Voici Kent4ro, tout nouveau lutteur à la UCW, qui fait son entrée pour le deuxième match de la soirée. »

Dominion/Mother Russia de Sisters Of Mercy commença à son tour à jouer, et Jeffrey Zedd fit à son tour son entrée dans l’aréna. Les lumières s'éteignent complètement, et un rayon de lumière blanche illumine Zedd, qui descend la rampe avec ses lunettes. Il ne regarde pas le public, mais dessine une étoile avec son doit en bas de la rampe avant de monter simplement dans le ring.


Mark Fitzerald : Et voici le partisan de Satan, le diable en personne, Jeffrey Zedd !


Martin Jefferson : Traduction : « Je suis gay. »



Jeffrey Zedd vs Kent4ro




Les deux hommes se regardèrent un moment, s’analysant chacun. Puis, Jeffrey fait le premier geste en frappant Kent4ro, geste bloqué par Kent4ro qui réplique avec une autre droite sur Zedd, réussie celle-là. Et une autre droite, puis une troisième, qui oblige Jeffrey à reculer vers les cordes ! Puis, Kent4ro projette Jeffrey vers les cordes opposés, et l’accueille avec… Non, c’est contré grâce à un dropkick sur les jambes du Cuty boy ! Kent4ro se penche pour se soigner les genoux, et Jeffrey en profite pour courir vers les cordes derrière Kent4ro et revient derrière lui pour un Bulldog ! Le tombé :

1…

Dégagement rapide de Kent4ro.

Mark Fitzerald : Le rythme commence à grandir graduellement, ça commence à devenir intense !

Martin Jefferson : C’est ce que ta mère m’a dit hier soir !

Mark Fitzerald :

Jeffrey Zedd relève Kent4ro, et lui donne un atemis ! Et un deuxième ! Et un troisième ! Jusqu’à ce que Kent4ro réplique avec un violent coup de poing sur la face Zedd, qui recule suite à ça. Kent4ro fonça vers lui pour se préparer à faire… Non, c’est contré par un powerslam ! Kent4ro est par terre, se tenant le dos, et Jeffrey a une idée : il monte sur la troisième corde, dos à Kent4ro, et se prépare pour un moonsault… Il saute… Moons… Non ! Kent4ro s’est poussé pour laisser Jeffrey Zedd atterrir sur le ring, ventre premier ! Kent4ro essaye à son tour un tombé :

1…

2…

Dégagement presque facile.

Martin Jefferson : Je…


Mark Fitzerald : NON ! Taisez-vous et regarde !

Martin Jefferson : Mais…


Mark Fitzerald : CHUT !


Martin Jefferson : Grincheux…


Kent4ro relève Jeffrey, et lui applique un suplex ! Il n’en a toujours pas fini, car il le relève une deuxième fois, pour lui faire… Une autre suplex ! Il se lève, et leva Jeffrey Zedd à son tour, pour faire… Un troisième suplex ! Kent4ro fait ensuite un taunt au publique, qui réplique avec quelques huées. Il monte à son tour sur la troisième corde, prêt à sauter sur Jeffrey… Attention… Il saute… Elbow Drop ! Il a l’air de vouloir faire le tombé… Mais se ravise, voulant causer plus de mal à son adversaire. Il laisse son adversaire par terre, et va vers le coin opposé, se préparant à courir vers Jeffrey… Ce dernier se lève, lentement… Il ne voit vraiment pas le coup venir… Il se retourne, en même temps que Kent4ro commence à courir vers lui… Running Face Wash ! Le trademark de Kent4ro ! C’est le tombé :

1…

2…

NON ! Dégagement in extremis !

Martin Jefferson : C’était serré, mais il a quand même réussi !

Mark Fitzerald : C’est ce que ta mère m’a dit hier soir !


Martin Jefferson : …


Kent4ro a l’air un peu déçu, et même, je dois dire, en colère, et se plaint à l’arbitre de ça, mais il lui répond en disant que ce qui est deux n’est pas trois. Kent4ro relève donc une nouvelle fois Jeffrey, puis se mit en position du Diamond Cutter ! Va-t-il le faire ? Il attend quelques secondes pour reprendre un peu son souffle, et… DIAMOND CUT… NON ! Jeffrey Zedd a laissé Kent4ro tomber tout seul, se faisant mal au c** ! Jeffrey Zedd releva Kent4ro, et lui porta une tonne d’atémis, jusqu’à ce qu’ils se rendent dans le coin ! Puis, il met Kent4ro sur la troisième corde, y monte à son tour, et y va pour… Superplex ! Il est en feu ! Il relève rapidement Kent4ro une nouvelle fois, et se pour un… CRADDLE DDT ! Kent4ro est K.O sur le sol ! Jeffrey Zedd veut en finir, et donc s’éloigne de Kent4ro pour préparer son Black Beauty (modified Superkick) ! Kent4ro est dans la mer** ! Ce dernier se lève lentement, est Jeffrey Zedd est prêt pour son kick… Attention… Il se retourne… Et c’est parti pour le BLACK BEAUTY ! NON ! Kent4ro s’est baissé juste à temps, et riposte avec un LOW BLOW ! L’arbitre n’a pas manqué ça et sonne la cloche pour la disqualification !



Spoiler:
 


Kent4ro s’enfuit du ring, tandis que Dominion/Mother Russia de Sisters Of Mercy retentit de nouveau pour finir ce match. Jeffrey Zedd, même s’il a reçu un dur coup dans ses parties, se relève rapidement pour confronter Kent4ro et lui demande « de revenir sur le ring s’il est un homme », mais Kent4ro n’a pas vraiment l’air de vouloir être un homme… Et c'est sur cette image que nous nous quittons.

Mark Fitzerald : Un autre match qui se termine par un coup sur les parties…


Martin Jefferson : C’est ce que ta mère m’a dit hier soir !


Mark Fitzerald : Heu… Non.

Martin Jefferson : Ouais, tu as raison.


Mark Fitzerald :



(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 18   Sam 14 Avr - 16:25

On se retrouve à présent dans la loge de X-Generation. Thomas Hardy et The XTrem fixent la caméra d'un air grave.

The XTrem : Dans une semaine, c'est Behind The Mask. Avec un tournoi très attendu par les fans.

Thomas Hardy : Les fans... on ne serait rien sans eux. C'est eux qui nous font vivre, tous. Certaines stars oublient ça, mais pas nous.

The XTrem : Oui, n'en fais pas trop partenaire.


Thomas Hardy : Je vais dire une bonne chose. Quand j'ai débarqué à la UCW, tout le monde se foutait de moi et de ma prise spéciale.

The XTrem : Et moi, on me prenait pour un jobber. Depuis que j'ai battu Bazz dans un Ultimate X, je n'ai pas eu beaucoup d'occasions de briller...

Thomas Hardy : Mais ce temps est révolu. Depuis que la X-Generation existe, nous sommes sur le devant de la scène.

The XTrem : On a eu un title shot pour le titre Tag Team, et on a participé le même soir au Doomsday Chamber of Pain ! On est les premiers lutteurs de la fédération à concourir pour deux titres le même soir.

Thomas Hardy : Et on va devenir les premiers vainqueurs du tournoi de Behind The Mask ! Avant de gagner les titres Tag Team.

The XTrem : La patience, c'est ce qui nous a caractérisé. Et notre heure est venue à présent !


On se retrouve à présent dans l'arena. La musique de Forsaken de Disturbed fait place aux bruits des applaudissements des fans, et Cassandra Santa-Maria arriva avec de la fumée noire sortant du titantron et ensuite regarda tout le monde assez froidement. Elle part à rire comme une folle. On voit Tyson Cash qui l'accompagne, restant tout de même en retrait, car la jeune femme combat seule ce soir. Cassandra marche lentement vers le ring, monte dans le ring, enlève son long manteau de cuir noir, monte sur le turnbuckle pour s'y asseoir et fait un signe d'un gun qu'elle shoote dans le crâne de quelqu'un en riant comme une folle.Line in the Sand de Motorhead retentit à présent. Les champions par équipe apparaissent côte à côte sous le titantron, faisant leur entrée commune même si Scott Ryan se bat seul ce soir. Tous deux brandissent fièrement leurs ceintures et leur alcool et se dirigent vers le ring. Scott Ryan entre et vient faire face à la jeune femme qui le défie du regard, nullement impressionnée. Après avoir assuré que tout était en règle, l'arbitre fait sonner la cloche.







Cassandra Santa Maria vs Scott Ryan

Les deux adversaires commencent à tourner en rond au centre du ring, Scott Ryan semble chercher un bon angle d'attaque... Cassandra Santa Maria le fixe d'un regard assassin, l'air décidée à frapper un gros coup ce soir. Autant dire que devant ce regard de psychopate, bien des hommes faibliraient, mais Scott Ryan ne se montre guère impressionné par la femme qui lui fait face, et fonce pour une Clothesline ! Esquivée par la demoiselle, qui le prend à revers, et lui envoie un terrible coup de pied entre les jambes, s'écrasant sur les bijoux de famille de The Australian Drinker !!!




Spoiler:
 


Martin L. Jefferson : Enfin, c'est incroyable ! On n'arrivera pas à avoir un match normal ce soir ! Un no contest, une disqualification, et encore une...

Mark Fitzerald : Les tensions semblent fortes à l'approche de Behind The Mask !

Et on voit Scott Ryan se rouler sur le tapis, se tenant les testicules, l'air de souffrir le martyr. Samuel semble vouloir se renseigner de l'état de son partenaire, il se dirige vers le ring... mais Tyson Cash lui fonce dessus, prêt à porter un Chair Shot ! Samuel ne compte pas se laisser avoir comme la semaine précédente, il évite le coup de chaise... mais ne peut éviter un Lady's Suicide (Suicide Dive) de Cassandra Santa Maria ! Les deux champions Tag Team finissent au sol, et les challengers se tapent dans la main.

Mark Fitzerald : Peu importe le résultat du match ce soir, ils ont terrassé les Drinkers, et ça, ce n'est pas donné à tout le monde !

Martin L. Jefferson : Mais les Drinkers ont toujours les titres, et ce n'est pas en se battant de façon si déloyale que Money & Passion Frenzy peut espérer gagner un match de championnat !

Il semble en tout cas que Tyson et Cassandra n'en aient pas terminé... Tyson soulève Samuel et le ramène sur le ring. Cassandra va chercher une chaise, elle commence à coincer les jambes de la Street Fight Legend... et elle s'asseoit dessus, maintenant Samuel dans une position très inconfortable ! Pendant ce temps, Tyson porte son Game Over (Sharpshooter) à un Scott Ryan qui souffrait encore des bijoux de famille ! Et tous deux terminent leur sale besogne en appliquant un coup de chaise dans la nuque de leur adversaire respectif !

Martin L. Jefferson : On dirait que le ton est donné pour Behind The Mask !

Les challengers quittent l'arena sous les huées de la foule, laissant sur le tapis les champions groggys. On a rarement vu les Drinkers dans une telle situation, sauf quand c'est l'alcool qui en est responsable...



On se retrouve à présent dans la loge de Danny Thompson. Le champion de la UCW est accompagné d'Anita, comme d'habitude. Il fait les cent pas dans la pièce, sa ceinture sur l'épaule, l'air préoccupé mais pas non plus inquiet.

Anita : Tu te sens comment pour ton match ce soir ?

Danny : J'ai eu le dessus sur Zack dans les moments importants. C'est sûrement l'adversaire que je connais le mieux, mais l'inverse marche aussi... il peut me causer beaucoup de problèmes. Mais je sais à quoi m'en tenir avec lui.

Anita : L'essentiel, c'est que tu ne sois pas blessé ce soir. Une semaine avant de défendre ton titre, ce serait vraiment mal choisi.


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 18   Sam 14 Avr - 16:27

On se retrouve à présent dans la loge d'Antonio De La Luz. Celui-ci est installé dans un fauteuil confortable, à côté de Carmen. Face à lui se tient l'interviewer Max Hitkins.

Max Hitkins : Bonsoir à toutes et à tous, c'est Max Hitkins en direct de la loge de l'étoile montante mexicaine, la Latino Star, pour donner une interview que moi seul peut donner ! Et pas un déchet de la lutte comme... enfin je ne citerais personne. Monsieur De La Luz, ou plutôt, mon cher Antonio, car ça fait bien plus djeun's de parler ainsi et...

Antonio : C'est bon, enchaîne.

Max Hitkins : Euh, oui. Bien, alors ma première question, une question que bien des fans se posent... pensez-vous réellement que la trahison envers votre ancien partenaire William Banks était indispensable pour prouver quelque chose ?

Antonio : J'ai rarement vu une question aussi minable. La Lucha Libre a gâché ma carrière, je l'ai dit et redit sans arrêt. J'ai à peine retiré mon masque et trahi ce nul de Banks que je suis déjà en route vers le titre mondial ! Je ne vois pas ce qu'il vous faut de plus...

Max Hitkins : Affronter Danny Thompson était-il un rêve pour vous, même lorsque vous luttiez sous le nom de Vitro Hyte ?

Antonio : Vous savez, Hitkins, quand on est une superstar latino comme moi, il est évident que l'on est fait pour être au sommet.

Max Hitkins : Euh, oui mais vous ne répondez pas à...

Antonio : Ainsi, un titre mondial, c'est parfait pour une Latino Star comme moi. A Behind The Mask, je vais gagner le titre mondial pour mon premier title shot à la UCW. Et la Latino Star sera la grande vedette qu'elle mérite d'être !

Max Hitkins : Oui, et... euh...

Antonio : Je pense qu'il n'y a rien à rajouter, mon cher Hitkins. A vous les studios !

Max Hitkins : Euh, oui, et... mais pour Danny Thompson ?

Antonio : Danny Thompson ? Il n'est champion ici que parce qu'il n'affronte que les mêmes gars sans arrêt ! Des hommes qu'il avait déjà affrontés. Il aurait pu battre ceux qui devaient participer au Fatal Four Way la semaine dernière... c'est la raison pour-laquelle j'ai dû prendre sur moi et m'y inviter. Pour offrir une vraie opposition ! Il n'a encore jamais fait face à la Latino Star, et croyez-moi, son trop long règne va enfin toucher à sa fin !





Alors que l'intro du célèbre Money des Pink Floyd retentit dans l'arène, John Richmond apparait juste en dessous du titantron. Les bras levés, il frotte ses pouces contre ses index et majeurs, montrant à l'assistance qu'il ne manque pas d'argent. Puis, il écarte brusquement les bras pendant que What do you do for money honey d'AC/DC résonne. Il semble attendre une pluie d'applaudissements mais reçoit un déluge de huées à la place. Comme vexé, John tourne la tête brusquement et avance vers le ring avec un air dédaigneux. Une fois sur le terrain de combat, il se contenta d'attendre son adversaire du jour.

Martin L. Jefferson : Voici le premier des prétendants au titre de #1 contender pour le championnat All-Star !

Mark Fitzerald : Pff...comme si un gosse de riche pouvait piquer la ceinture du grand Rickmeister.

Après la petite intro à la guitare de Traitor de Tarot, Elena sort des coulisses de manière dynamique, sautillant sur place afin de se dégourdir les jambes, avant de s'arrêter jambes écartées. Elle se penche en avant et se met à faire tournoyer rapidement sa longue chevelure rousse par cinq fois avant de se relever de tout son long et brandir bien haut un signe du diable. Dans le même temps, cinq pyros explosent en gerbes orangées de manière successives derrière elle. Puis elle joue avec le public, et notamment les fans du premier rang, montrant à quel point elle est déterminée à se battre, puis elle reprend sa marche sur la rampe en brandissant tout le long le même signe du diable. Arrivée sur le ring apron, elle se dirige vers un coin et monte dessus pour haranguer la foule et lever les bras en effectuant son signe préféré. Elle prend appui sur le ring apron pour bondir par-dessus la troisième corde et se retrouver sur le ring, prête à se battre sous les applaudissements de la foule.

Martin L. Jefferson : Et voici son adversaire, bien plus populaire que Richmond !

Mark Fitzerald : Pff...comme si une rouquine tatouée pouvait piquer la ceinture du grand Rickmeister.

Martin L. Jefferson : Vous vous répétez Mark.

Après vérification de la conformité des lutteurs, bizarrement plus appuyé pour Elena que pour John, l'arbitre fait sonné la cloche.




John Richmond vs Elena Irons



Elena semble prête à découdre et n'attend pas pour foncer sur son adversaire. Ce dernier, nettement moins pressé, recule vers les cordes, passe son corps entre la seconde et la troisième, insulte copieusement la lutteuse, puis hurle à l'arbitre de faire reculer Irons. Ne voulant pas être disqualifiée, la jeune femme recule. Richmond se remet alors en place en prenant son temps. Impatiente, Elena tourne autour du membre de la New Generation avant de lui foncer dessus pour un grapple mais, encore une fois, John va se planquer entre les cordes en la traitant de tous les noms. Il attend ensuite que Irons recule pour revenir en prenant son temps. Cependant, il recommence son manège encore une fois dès que Elena s'approche. Poussé par un publique aussi excédé qu'elle, la jeune lutteuse recule une nouvelle fois, mais en prenant le pied de Richmond et en le tirant dans le ring de manière violente ! John se cogne alors l'arrière du crâne sur le ring avant de se relever d'un air mauvais. Toutefois, il est tout de suite attrapé en Headlock par Elena ! Rapidement suivit par un Takedown et maintenu en prise de soumission ! Coincé au centre du ring, Richmond se bat comme il peut et arrive finalement à passer l'une de ses jambes sur le visage de Irons. Il utilise la seconde pour faire un Headscissor à son adversaire, qui du même coup lâche sa prise ! Maintenant, c'est la rouquine qui est prise dans une soumission ! La tête coincée entre les cuisses du fils de riche, Elena se libère en faisant un violent kick-up ! Rapidement, les deux adversaires se retrouvent debout l'un en face de l'autre.

Martin L. Jefferson : Et bien, belle petite séance de Mat Wrestling.

Mark Fitzerald : Pff...comme si des mouvements aussi faibles pouvaient leur permettre de piquer la ceinture du grand Rickmeister.

Martin L. Jefferson : Le disque est raillé Mark ! Le disque est raillé !

Pendant ce temps, sur le ring, Elena lève la main et incite John à faire une épreuve de force. Le fils à papa semble accepté, avant de mettre un coup pied dans le bras droit de la rouquine ! C'est immédiatement suivi par un DDT sur ce même bras puis par un Fujiwara Armbar ! Apparemment, Richmond à décidé de cibler une seule partie du corps de son adversaire. De son côté, Irons serre les dents, les trois attaques répétées sur son bras ont fait quelques dégâts, surtout que le membre de la New Generation appuie sa prise de soumission de toutes ses forces. Etant trop loin des cordes, la lutteuse décide de se libéré par un autre moyen. Pour cela, elle glisse sa main libre sous son corps, puis sous les jambes de Richmond. Ensuite, elle fait passé le fils à papa au dessus d'elle et lui plaque les épaules contre le sol. C'est un tombé !

Un !

Deux !



Non ! Richmond se dégage et lâche sa prise en même temps !


Les deux lutteurs se relève en même temps et le membre de la New Generation charge son adversaire pour une Clothesline ! Non ! Elena passe en dessous et contre avec un STO ! Enchaîné directement par une série d'Elbow Drop avec le coude gauche ! Ensuite, malgré la douleur à son bras droit, la rouquine soulève John, le place en position de Backbreaker et lui porte un Fallaway Slam ! Richmond vole à travers le ring. Pendant que Irons se masse le bras ciblé par les attaques de son adversaire, ce dernier roule rapidement à l'extérieur du ring. L'arbitre commence alors à compter :

Un ! Richmond reprend son souffle en ringside.

Deux ! Elena le rejoint. Mais elle est accueillie par une rafale de coup de poings !

Trois ! La rouquine stoppe l'assaut adverse avec un Frankensteiner directement sur le sol !

Quatre ! Le membre de la New Generation se tord de douleur par terre.

Cinq ! Irons le relève.

Six ! Irish Whip de la lutteuse vers les escaliers en métal ! C'est contré par Richmond qui envoie son adversaire dans les escaliers ! Bras droit en tête !

Sept ! Pendant que Elena souffre, le fils à papa remonte et redescend aussitôt du ring, forçant l'arbitre à recommencer depuis le début.

Un ! John s'acharne de nouveau sur le bras blessé en lui faisant un stomp alors qu'il était posé sur les marches ! le bruits du choc glace le sang de la foule.

Deux ! Richmond remonte sur le ring et sourit en regardant la douleur sur le visage d'Irons !

Trois ! Cette dernière ne bouge pas.

Quatre !

Cinq ! Elle se met à genou en se tenant le bras.

Six ! Elle arrive à monter sur le tablier du ring !

Sept ! Le membre de la New Generation lui fonce dessus ! Mais elle le renvoie dans ses foyers avec un Jumping High Knee à travers les cordes !

Huit ! Elle monte sur le troisième turnbuckle ! Elle rentre ensuite à l'intérieur du ring avec un Missile Dropkick en plein dans le visage de John !

Martin L. Jefferson : Elena a vraiment évité le Count-Out de justesse.

Mark Fitzerald : Pff...comme si c'était avec un Count-Out qu'il pourrait piquer la ceinture du grand Rickmeister.

Martin L. Jefferson : En même temps, comme un titre ne peut pas changer de main par Count-Out, vous ne prenez pas trop de risques.

Sur le ring, John et Elena ont réussit à se relever non sans difficultés. Ils s'échangent maintenant des coups de pieds très violents. Prenant bien soins de viser le bras droit de son adversaire, le fils à papa a le dessus ! Il envoie ensuite un High Kick qui fait reculé la rouquine et il part dans les corde pour se donner de la vitesse ! Seulement, à son retour, Elena décide de l'accueillir avec un Big Boot ! Esquivé par Richmond qui passe en dessous, rebondit à nouveau dans les cordes, attrape à la tête de la lutteuse et Bulldog ! Sans attendre, il la relève, plie le bras droit de la rouquine dans le dos et lui porte un Armlock Scoop Slam ! Il la laisse se tordre de douleur sur le ring quelques instant, en profite pour l'insulter et lui crier que le titre All-star est à lui, puis, il tente de partir pour son Scissored Armbar ! Or, il a laissé Elena trop près des cordes et cette dernière ne perd pas de temps à les attraper !

Martin L. Jefferson : Je n'ose imaginé les problèmes d'Elena si Richmond avait réussit à lui faire sa prise au milieu du ring !

Mark Fitzerald : Pff...comme si une simple soumission pouvait permettre de piquer la ceinture...

Martin L. Jefferson : ...du grand Rickmeister ? On sait !

Mark Fitzerald : Ah, je savais que vous étiez, vous aussi, un fan du Rickmeister.

Martin L. Jefferson : Mais...mais pas du tout !

Alors qu'une engueulade commence chez les annonceurs, John vient de relever Elena et s'apprête à lui porter un Suplex ! Contré par la rouquine qui passe derrière le fils à papa et lui porte un Russian Leg Sweep ! Pendant que Richmond se relève doucement, Irons saute sur la seconde corde et Springboard Kick ! Sous le choc, John recule jusqu'aux cordes, revient et se fait cueillir par un Spinebuster dévastateur ! Elena lui attrape ensuite les jambes et commence à les pilés pour son O.R.S. (Cloverleaf) ! Cependant, le membre de la New Generation arrive à se libérer en donnant un gros coup de pied dans le bras droit d'Elena ! Il se remet sur ses pieds et balance un gros Dropkick dans ce même bras, faisant tombé la rouquine par terre, au centre du ring ! Sautant sur l'occasion, John porte son Scissored Armbar ! Elena souffre le martyr hors de portée des cordes !

Mark Fitzerald : Comme quoi Richmond a écouté vos conseilles, Martin. Martin ? Quoi ? Vous boudez parce que je vous ai fait dire Grand Rickmeister ?

Irons est vraiment dans une mauvaise posture. Elle ne peut retenir ses cris de douleur plus longtemps, mais refuse d'abandonné. Elle est soutenue dans son entreprise par un publique à fond derrière elle. Tout semble se passer pour le mieux pour Richmond, quand tout à coup, Getback de Ludacriss feat Sum 41 résonne dans l'arène. C'est Jérôme Bettersweet Richard ! Il se tient debout sous le titantron et se moque ouvertement de Richmond. Ce dernier n'aime visiblement pas et lâche sa prise pour aller insulter Bettersweet. Seulement, l'échange de noms d'oiseaux ne dure pas très longtemps, car Richmond comprend que Richard est juste venu pour le distraire. John se tourne donc vers Elena, qui tente de se relever très lentement, et cri à Bettersweet de regarder ce qui l'attend s'il reste là à insulter les meilleurs que lui. Puis, le fils à papa se penche, fixe Irons et attends qu'elle soit complètement debout pour la chargée ! SPEAR ! NON ! Elena se retourne au dernier moment et O.R.B (Bicycle Kick) !! ONE RED BOOT !! Droit dans le visage de Richmond qui s'écrase, inconscient, sur le sol !! Elena fait le tombé !

Un !

Deux !



Spoiler:
 


Tandis que Bettersweet quitte le stage en se marrant, Elena fête sa place de Challenger en grimpant sur les turnbuckles. mais elle cesse vite les festivités quand soudain, le Rickmeister apparait sous le titantron et fixe la lutteuse. Après un long face à face et un cri hystérique de Mark Fitzerald, le Champion All-Star lève sa ceinture et se retourne. De son côté, Elena se contente de faire le signe de la ceinture sur ses hanches avant de reprendre sa célébration.


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 18   Sam 14 Avr - 16:27

On se retrouve dans le bureau de Margareth Kingsley, General Manager de Detonation. Quelqu'un frappe à la porte, la jeune femme lui indique d'entrer. John Richmond arrive, l'air furieux. Margareth soupire en le voyant.

Margareth Kingsley : J'ai pas le temps de causer là.

John Richmond : C'est important, il s'agit du titre All Star !

Margareth Kingsley : Je sais déjà ce que tu vas demander, et c'est non. Je ne vais pas changer le résultat de ce match. Tu as été distrait, mais ce n'est pas pour autant qu'Elena ne mérite pas sa chance contre le Rickmeister...

John Richmond : Solidarité féminine, bien sûr ! Les luttes féministes, c'est la plus grande arnaque du vingtième siècle. Alors, tu vas laisser l'injustice régner dans ton show ? Des lutteurs s'incrustent dans des matchs, d'autres sont gâchés par des bouseux comme Jobbersweet, et tu te permets d'annuler ceux qui restent. Voilà à quoi ressemble Detonation depuis quelques semaines. Du grand n'importe quoi !

Margareth Kingsley : Je vais faire comme si je n'avais rien entendu. En revanche, tu ne vas pas te tourner les pouces à Behind The Mask. Tu te plains de ce qui s'est passé ce soir ? Tu affronteras Jérôme "Bettersweet" Richard !

John Richmond : J'espère que quelqu'un de haut placé dénoncera vite ton incompétente à diriger ce show... en attendant, Jobbersweet va se faire drôlement botter le cul dans une semaine !

Et Richmond quitte le bureau, l'air peu enthousiaste à l'idée du match qui lui a été annoncé.





On se retrouve dans la UCW Arena, et How You Remind Me de Nickelback retentit dans la salle. The Element of One fait son apparition sous les huées de la foule, mais se moque bien de l'avis des fans. Il marche tranquillement vers le ring, Lennox arrive un peu plus loin et commence à suivre son partenaire. The Element of One se place au centre du ring, et cause avec Lennox qui reste à l'extérieur, en attendant l'arrivée de l'adversaire.

Bailamos de Enrique Iglesias retentit maintenant. C'est Antonio De La Luz, qui sort en compagnie de sa femme Carmen ! Avec calme, il se dirige vers le ring, en ignorant la foule qui commence à le huer. Une fois sur le ring, il embrassa sa femme une dernière fois avant que celle-ci ne descende du ring, en faisant son rôle de manager. Joey fixe la Latino Star d'un air assassin, mais Antonio ne semble guère impressionné par le grand chauve.




Joey Cameron vs Antonio De La Luz

La cloche vient à peine de sonner que déjà, Joey fonce tout droit sur Antonio, Clothesline ! Il le relève en l'attrapant par les cheveux et lui envoie de bonnes grosses droites dans la face, serrant les dents sous l'effet de la rage.

Martin L. Jefferson : On dirait que Cameron en veut vraiment au mexicain !

Mark Fitzerald : Comment ne pas le comprendre ? Antonio De La Luz lui a volé sa place dans le Fatal Four Way la semaine dernière, et le pire, c'est qu'il a gagné !

Martin L. Jefferson : Justement, Cameron devrait être ravi d'avoir évité une nouvelle occasion de se ridiculiser.

Et Cameron pousse la Latino Star avec des Backhand Chop, le faisant reculer vers les cordes, il continue de le frapper, l'arbitre lui demande d'arrêter et compte, Joey s'arrête au dernier moment. Il porte un Irish Whip à Antonio pour l'envoyer vers le turnbuckle, puis lui fonce dessus, Antonio a juste le temps de l'esquiver et Joey fonce tout droit sur le poteau ! Se tenant le visage qu'il vient de s'écraser contre le turnbuckle, Joey ne prend pas garde à Antonio qui revient derrière lui et lui porte un Backstabber ! Antonio tente aussitôt le tombé :

1...

2...

Dégagement de Joey Cameron ! Qu'importe, Antonio a au moins réussi à se défaire des griffes de son adversaire, et va commencer à prendre le dessus dans ce match. Il recule un peu alors que Cameron est encore au sol, Leg drop ! Il court maintenant se placer sur la troisième corde, il va y aller pour un Frog Splash... non, The Element of One s'est relevé, Antonio évite de sauter mais il n'a pas le temps d'aller bien loin : il est encore sur la troisième corde, et Joey vient tenter de lui appliquer une Superplex ! La Latino Star ne se laisse pas faire, et envoie des droites à Cameron qui recule, Antonio en profite, Moonsault ! Et il tente de nouveau le tombé :

1...

2...

Non, Joey Cameron relève les épaules ! Antonio pousse un juron et commence à critiquer l'arbitre qui compte trop lentement, on voit aussi Carmen qui commence à se plaindre. L'arbitre hausse les épaules et demande à Antonio de retourner à son match, pendant ce temps Cameron s'est relevé, Antonio se tourne vers lui et... Cameron l'enroule de ses bras et le soulève pour un Sidewalk Slam ! Antonio s'est laissé surprendre ! Joey tente le tombé :

1...

2...

3.. NON, dégagement d'Antonio ! Joey s'énerve et lui envoie une série de droites dans la face, alors que le mexicain est encore au sol.

Mark Fitzerald : Joey Cameron me surprend ce soir, il est plutôt performant face au nouveau challenger au titre mondial. A croire qu'il s'est entraîné avec le Rickmeister !

Martin L. Jefferson : N'exagérons rien, c'est juste Antonio qui est nul.

Pendant ce temps, le nul se fait traîner vers le coin du ring. Joey lui porte une descente du coude droit dans la face, puis il le relève, l'empoigne et va tenter un Spinebuster... contré par Antonio, la Latino Star se dégage ! Antonio porte un Irish Whip pour envoyer Cameron à l'opposé du ring, celui-ci s'arrête devant les cordes, Antonio lui fonce dessus pour une Clothesline ! Cameron a juste le temps de se retourner pour le voir venir, et... Big Boot ! Antonio se mange le pied de The Element of One droit dans la face et s'écrase au sol. Le mexicain ne tarde pas à se relever, mais Cameron s'est placé dans son dos, et il réalise une German Suplex ! Il recule maintenant de quelques pas... Antonio se relève doucement, ne se méfiant pas du danger. Joey Cameron s'élance à toute allure pour un spear ! OH ! Antonio réussit à le contrer et renverse Cameron pour un Small Package !

1...

2...

3.. NON ! Dégagement in extremis de Joey Cameron !

Martin L. Jefferson : L'ancien challenger au titre mondial a failli se faire avoir par le nouveau !

Mark Fitzerald : En attendant, je lui souhaite bonne chance s'il veut gagner un titre mondial avec un small package...

Martin L. Jefferson : Ca ne devrait pas être dur, vu que Danny Thompson va se faire réduire en bouillie par Zack Lionhart dans le prochain match !

En attendant, on est toujours dans le même match, et ça continue de plus belle ! Joey Cameron s'est relevé, Antonio De La Luz lui fait face... les deux hommes s'empoignent ! L'épreuve de force est remportée par Cameron, plus grand que son adversaire. Il tente une Suplex ! Antonio le repousse, coup de pied dans l'abdomen, Codebreaker ! Joey n'a pas vu venir cette prise, et Antonio commence à lui tourner autour dans l'attente qu'il se relève. Cameron se relève lentement, il baisse la tête en imaginant que la Latino Star va lui porter un Spinning Wheel Kick ou une prise dans le genre, mais il n'en est rien : Antonio l'empoigne et réalise un DDT ! Joey s'écrase le crâne sur le tapis, la Latino Star n'a plus qu'à le relever et lui appliquer son Buenas Noches (GTS) avec succès !!! Et Antonio réalise le tombé :

1...

2...

3 !!!



Spoiler:
 


Bailamos de Enrique Iglesias retentit dans la salle, et Antonio De La Luz lève les bras au ciel, enchanté de cette victoire. Sa femme ne tarde pas à le rejoindre pour célébrer l'instant avec lui, alors que Cameron est inconscient sur le ring, avec un Lennox qui tente de le réveiller.

Martin L. Jefferson : On peut dire ce qu'on veut sur Antonio, mais en ce moment, il prouve qu'il a fait le bon choix pour sa carrière...

Mark Fitzerald : En effet ! Bien que tout ça soit une mauvaise leçon, il faut bien reconnaître que depuis qu'il a retiré son masque, sa carrière semble décoller... une série de victoires, et un title shot dans une semaine !


Pendant ce temps, Antonio s'est emparé d'un micro, on dirait qu'il va livrer un speech pour sa victoire... eh bien non, il n'en aura pas le temps ! Redemption de Shadowsfall retentit dans la salle, les lumières s'assombrissent et le Reverend Horton Heat débarque ! Celui-ci se dirige vers le ring d'un air impatient et fait signe à tout le monde de dégager. Il s'adresse alors à la foule.

Reverend Horton Heat : A Behind The Mask, un courageux homme de Dieu va se lancer dans une périlleuse mais ô combien glorieuse croisade. Combattre les impies est le devoir de tout homme fidèle à la mission qu'il s'est vue confier par le Tout-Puissant. Almarik, ce démon, sera terrassé par la Main du Seigneur et expédié en enfer une bonne fois pour toutes ! A Behind The Mask, je battrais de nouveau ce démon, pour la seconde et ultime fois. Dans un Iron Man Match ! Ce sera la fin pour Almarik, et jamais plus on ne reverra The Maestro of Evil à la UCW. Vous avez ma parole !

Là-dessus, le Reverend quitte la salle, laissant le public digérer l'annonce.

Martin L. Jefferson : Un Iron Man Match à Behind The Mask ! La carte est de plus en plus alléchante.

Mark Fitzerald : Espérons pour le Reverend que cette fois, ses propres plans ne se retournent pas contre lui, comme c'est le cas en général...



On se retrouve en backstage. Black Lotus et Tiger Ted's discutent auprès de la machine à café.

Black Lotus : Tu le sens comment, le tournoi de la semaine prochaine ?

Tiger Ted's : Bah, ça devrait le faire non ? Y'a pas tellement de grosses équipes. New Generation et Perfect Coalition, ils se la pètent parce qu'ils sont là depuis longtemps, mais ils sont pas foutus de gagner un match sans tricher.

Black Lotus : Il y a aussi X-Generation... et quatre équipes qu'on ne connaît pas encore. Je me demande ce que ça va donner tout ça. Qu'est-ce que tu en penses, Willy ?

Un vieux concierge roux et barbu tourne la tête vers eux.

Willy : Sacrébonsang d'bonsouère, ça va roxxer dans tous les sens c'est moi qui vous l'dit !

Black Lotus : Ca c'est sûr, quel que soit l'issue de ce tournoi, ça va être un grand moment. Combattre de parfaits inconnus, et découvrir seulement à la fin de qu'il s'agissait... on ne pourra pas se préparer à affronter nos adversaires, puisqu'on ignorera tout d'eux.

Tiger Ted's : Heureusement, il n'y a pas d'équipe plus performante que la nôtre à la UCW ! Notre victoire sur la New Generation l'a prouvé. Si on bat d'anciens champions, on est capables d'aller jusqu'au titre ensemble.


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 18   Sam 14 Avr - 16:28

Alors que "On Broken Glass" de Chimaira se fait entendre dans l'arena, Zack Lionhart arrive sur le ring déjà torse nu tenant son Kendo Stick d'une main, l'autre tenant une sorte de laisse reliée au collier de pointes de sa manageuse. Sa ceinture Underground est accrochée à sa taille. Ils se dirigent alors tout deux vers le ring, Zack ne se préoccupant pas du public alors que sa manageuse fait du charme au public en adoptants des poses lascives. Une fois a hauteur du ring, il y monte dessus avant de lâcher sa manageuse et de lui confier son Kendo Stick puis il s'assoit dans un coin en attendant son adversaire.Alone & Easy Target des Foo Fighters retentit maintenant, et le champion du monde fait son entrée, suivi d'Anita. Tous deux se dirigent vers le ring, Danny ne perd pas Zack des yeux et ne se montre guère impressionné, semblant rappeler à son adversaire de ce soir qu'il a eu le dessus face à lui lorsqu'il devait défendre son titre.


Martin L. Jefferson : Les deux commencent à avoir l'habitude de se croiser ! Mais si j'étais Danny, je ne serais pas rassuré...

Mark Fitzerald : Peut-être, mais le règne de champion Underground de Zack Lionhart ne commence pas aussi bien que le règne de champion du monde de Danny Thompson. Danny bénéficie de l'avantage psychologique !

Martin L. Jefferson : Mais le vainqueur de ce soir bénéficiera d'une certaine assurance en vue de Behind The Mask. En tout cas, ça va être un grand match ! Les deux s'affrontent pour la première fois depuis que Zack est champion. On ne pouvait rêver meilleur Main Event !

Mark Fitzerald : Là, je ne suis pas d'accord. Si on avait mit notre champion All Star le Rickmeister dans ce Main Event, ça aurait été parfait.

L'arbitre récupère les deux ceintures et les place dans un coin, pendant que les deux rivaux se défient du regard. Il revient rapidement pour lancer le match, alors que tout le monde semble impatient de voir les hostilités démarrer.






UCW Champion "Exy" Danny vs Underground Champion Zack Lionhart




La cloche vient de sonner, et les deux hommes se fixent quelques instants. Zack fait signe à Danny d'approcher, en lui jetant un regard de psychopate. Danny se contente de faire les cent pas en fixant Lionhart, la tension est à son comble sur le ring... les deux échangent des paroles, on ne sait pas de quoi il est question. Finalement, Zack court vers son adversaire, prêt à le réduire en bouillie ! Il attrape le bras de Danny, le tire vers le coin et commence à lui porter des coups, Danny a tôt fait de se dégager et va tenter une clé de bras... Zack n'a aucun mal à se défaire, il connaît trop bien son adversaire à présent. Lionhart repousse le champion du monde, tente un throat slash (atémi à la gorge) que Danny évite, Zack tente un Spinebuster ! Le champion du monde le contre, et lui empoigne la tête, facelock, il va tenter un DDT ? Non, Zack le repousse, mais ne peut éviter le superkick que lui porte Danny après avoir rebondi dans les cordes ! Et Danny tente le premier tombé du match : 1, 2... dégagement de Zack Lionhart !
Zack se relève lentement, furieux de s'être laissé avoir. Danny a reculé, il semblait prêt à tenter une attaque en courant mais se ravise, sachant que Zack n'aurait aucun mal à le voir venir. C'est Lionhart qui fonce à présent sur le champion du monde, il tente une Clothesline, Danny l'esquive, Zack rebondit dans les cordes... il attrape le champion du monde et porte un Russian Leg Sweep ! Danny est au sol, Zack porte maintenant un Standing Moonsault ! Il ne tente aucun tombé, il préfère détruire son adversaire à petit feu.

Martin L. Jefferson : S'il y en a un qui doit être ravi de voir ce match, c'est Antonio De La Luz !

Mark Fitzerald : Il n'est sûrement pas le seul ! Même si c'est Antonio le challenger, tout le monde rêve de gagner la ceinture de Danny Thompson...

Martin L. Jefferson : Non, pas moi.

Zack Lionhart est maintenant en train de relever Danny, il l'attrape par la nuque, et court vers le coin, il écrase violemment la face de Danny contre le poteau ! Il refait ça une fois, deux fois... Danny se dégage avec des coups de coude, le champion se retourne, mais Zack lui envoie une droite et le soulève pour le placer en hauteur... il réalise un Elevated DDT !!! Ca se passe assez mal pour Danny, et Zack le traîne maintenant vers le centre du ring, il ne tente toujours aucun tombé, mais attrape le bras de Danny et y va pour son Apocalypse Special (Inverted CHIKARA Special) !!! Il veut faire taper le champion du monde, comme ce dernier l'a fait abandonner à Bad Destiny. L'humiliation suprême pour Danny, une semaine avant de défendre son titre ! Placé loin des cordes, Danny doit essayer de s'en tirer par lui-même, alors que Zack est en train de lui charcuter le bras. Que faire ? Danny tente de résister tant bien que mal, la situation est critique pour lui, et le match n'est pas commencé depuis longtemps. On voit Tyra, la manageuse de Zack, qui semble crier au champion d'abandonner, pendant qu'Anita encourage Danny à être plus fort que son adversaire et se défaite de cette étreinte. On voit Zack tirer un peu plus sur le bras du champion du monde, la caméra zoome sur le visage de Danny qui semble souffrir le martyr ! De son autre bras, il tend la main vers les cordes mais il n'y a rien à faire !

Martin L. Jefferson : Si, il y a toujours quelque chose à faire !

Danny est heureusement un grand connaisseur des prises de soumission, et il semble chercher le moyen de se défaire. Laissant Zack tirer sur son bras, il tente de défaire le pied du champion Underground à l'aide son autre bras, pour le déséquilibrer. Il porte des coups répétés, et finit par arriver à soulever légèrement Zack, celui-ci lâche la prise mais retombe lourdement de tout son poids sur la nuque du champion ! Sale coup pour Danny qui risque de traîner une douleur à ce niveau-là la semaine prochaine, mais il a réussi à se défaire de la prise de soumission ! Cela en valait-il la peine ? Nous verrons bien, en attendant il s'est remit debout, face à Lionhart qui semble furieux. Le champion Underground tente de porter un headbutt à Danny, celui-ci l'évite et attrape son adversaire pour lui porter une Suplex ! Il recule de quelques pas alors que Zack se relève, et fonce... Enzuigiri ! Le champion du monde revient dans le match, mais il s'interrompt quelques instants, sa nuque semble le faire souffrir, et son bras n'est pas au mieux. Zack se relève lentement, Danny court vers lui, Spinning Wheel Kick ! Il relève Zack, se place dans son dos, et porte un Backbreaker ! Pendant que Zack est au sol, Danny fait des taunts à la foule, qui applaudit le champion du monde et salue son courage ce soir. Danny se tourne de nouveau vers Zack Lionhart, s'élance, Shining Wizard ! Il indique à présent les vestiaires d'un geste de la main, et crie à son adversaire qu'on l'attend à la maison !

Martin L. Jefferson : J'en suis pas si sûr, à moins que Zack ait prévu de dîner avec Satan ce soir.

Mark Fitzerald : Jefferson ! Un peu de sérieux s'il vous plaît, c'est un Main Event.

Danny y va maintenant pour son Go Back Home (Double Knee Gutbuster) ! Il soulève son adversaire, la foule se met à crier G.B.H, G.B.H ! Le champion du monde y va pour la prise... mais Zack ne le laissera pas la porter ! Il parvient à se défaire de l'étreinte de l'adversaire, et tente de porter son RavenFlow DDT ! Danny parvient à éviter cela de justesse, grâce à sa connaissance de l'adversaire, et repousse Lionhart, avant de lui porter un Dropkick ! Zack se retrouve au sol, et Danny ne perd pas une seconde : il s'empresse d'aller porter son Cattle Mutilation !!! Il va faire abandonner Zack comme à Bad Destiny !

Martin L. Jefferson : C'est du réchauffé, mais Danny va prouver qu'il n'a pas la ceinture de la UCW par hasard !

Le champion du monde réussit à appliquer sa prise, cette terrible prise qui a fait abandonner des gros noms de la UCW ! Le Rickmeister, Zack Lionhart lui-même... Lionhart abandonnera-t-il une fois de plus ? Ca ne semble pas être dans ses intentions ! Et Zack connaît lui aussi Danny par coeur, il ne se fera pas avoir deux fois ! Il réussit à dégager ses bras en renversant l'adversaire, il se relève maintenant, face à un Danny qui ne s'attendait pas à être contré si vite. Zack profite de l'effet de surprise, Kick To Gut ! Et il soulève maintenant le champion du monde, il va réussir... il applique son Black Wings (Angel's wings) avec succès !!! Anita n'ose pas regarder ce qui se passe, elle ferme les yeux, alors que Tyra devient hystérique ! Zack couvre le champion du monde, l'arbitre se met à compter !

1...

2...

3 !!!



Spoiler:
 


On Broken Glass de Chimaira retentit dans la salle, et Zack Lionhart fixe d'un air impassible son adversaire vaincu. La foule hue Lionhart, mais il n'en a que faire. Ce soir, le champion Underground a battu le champion du monde ! L'arbitre vient rendre la ceinture Underground à Zack, mais celui-ci ne fait aucun taunt et ne la lève pas, n'accordant aucune importance à ce bout de métal. Il se contente de fixer l'homme qu'il a battu ce soir. Dans son coin, Anita se fait toute petite, l'air morte d'inquiétude.

Alors que Zack fixe Danny, il ne voit pas arriver derrière lui Dynamite Joe, qui rentre sur le ring à toute allure, déclenchant des cris dans la foule. Le légionnaire tient en mains le Kendo Stick de Zack Lionhart ! Zack se retourne au dernier moment, pour se prendre un coup de son propre Kendo Stick, et Joe continue de frapper le champion Underground ! Laissant Zack au sol à côté de Danny, le légionnaire descend en ringside, il repousse Tyra qui est venue le menacer, et s'empare d'une table. Il revient sur le ring, installe la table... il relève Zack, le soulève pour réaliser son Canadian Destroyer sur la table, sous les applaudissements de la foule en délire ! Zack est détruit au centre du ring, au milieu des débris de la table, alors que Joe ramasse la ceinture Underground et la lève bien haut en fixant la foule. Le message est envoyé pour la semaine prochaine, Joe compte bien le gagner, ce bout de métal !

Martin L. Jefferson : Eh bien, est-ce une mauvaise soirée pour les champions ce soir ? Seul le Rickmeister n'a pas eu droit à se prendre une belle branlée.

Il semblerait que les choses ne s'arrêtent pas là... la foule se met soudain à crier de joie, alors qu'on voit DelRey Jackson escalader la barrière de sécurité ! Aucun vigile ne vient l'arrêter, il fonce immédiatement sur le ring pour s'en prendre à Dynamite Joe ! Celui-ci se défend, tente de frapper DelRey avec la ceinture Underground mais l'afro-américain se baisse pour l'esquiver, avant de porter un superkick ! DelRey semble avoir amené quelque chose avec lui... le voilà qui ramasse le Kendo Stick de Zack, et qui commence à l'enrouler de fil barbelé ! Et il se met à charcuter Dynamite Joe au sol ! Le légionnaire se met à saigner, victime de sa spécialité !
Alors que DelRey est seul maître à bord auprès de tous ces lutteurs inertes sur le ring, Margareth Kingsley apparaît enfin sous le titantron.

Margareth Kingsley : Je devrais t'envoyer en prison, DelRey Jackson. C'est sûrement la meilleure place pour toi. Mais tu avais vu juste, les fans aiment les cinglés comme toi. Et à la UCW, nous écoutons ce que demandent les fans... alors, j'ai eu une brillante idée. A Behind The Mask, ce sera un Triple Threat Match pour le titre Underground. Si tu gagnes le titre, DelRey, tu gagnes aussi un contrat à la UCW, ce qui implique que je ne pourrais pas te retirer librement la ceinture... en revanche, si tu perds, tu resteras un intrus dans la fédération. Ah oui, dernière chose... ce match sera un Ultimate X !!!

La foule réserve une énorme ovation à cette annonce. L'Ultimate X est de retour à la UCW ! Mais surtout, on va avoir droit à un second match entre ces trois-là, qui s'étaient déjà rencontrés à Crash! dans un affrontement qui a remporté un grand succès. Et c'est sur ces images que se termine ce dernier Detonation avant Behind The Mask, cinquième pay-per-view de la UCW !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 18   Sam 14 Avr - 16:29

Ce show fut écrit par : Jesse Heath

Avec la participation de :

The XTrem pour Greg Vengeance vs Aristo Ozzy
Rickmeister pour Jeffrey Zedd vs Kent4Ro
Dynamite Joe pour Elena Irons vs John Richmond
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 18   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Night Detonation 18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UCW : Ultimate Championship Wrestling :: In Gimmick :: Les Shows :: Archive Shows 2010-
Sauter vers: