AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sunday Night Detonation 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Sunday Night Detonation 14   Sam 14 Avr - 13:18





Animal I Have Become de Three Days Grace retentit dans la UCW Arena, et c'est sous les cris de la foule et les explosions des feux d'artifice que démarre ce nouvel épisode de Saturday Night Detonation ! Sur le titantron, on peut voir l'affiche du pay-per-view One Way To Hell, avec une inscription précisant que l'événement se tiendra dans exactement deux semaines.

Martin L. Jefferson : Bonsoir à tous, et bienvenue à la UCW Arena pour cette grande soirée !

Mark Fitzerald : Grande soirée, grande soirée, c'est un show comme les autres après tout !

Martin L. Jefferson : Ne faites pas votre rabat-joie Mark, tous les shows de la UCW sont de grands moments ! Surtout que la carte de ce soir nous réserve des matchs d'exception.

Mark Fitzerald : Avant d'aller plus loin, je propose de revoir rapidement ce qui s'est passé la semaine dernière.


Une vidéo récapitule les moments du dernier show. Dans l'opener, Hyrnalo a battu Jeffrey Zedd grâce à une distraction de ce dernier par Tyson Cash. Elena Irons a ensuite battu sa rivale Cassandra Santa Maria dans un match à un contre un, mais celle-ci n'a certainement pas dit son dernier mot. En backstage John Richmond s'est attiré les foudres de son ancien garde du corps Rick Gunther, et une bagarre a éclaté. John Richmond a été secouru contre toute attente par la New Generation, alors que Rick Gunther s'est vu proposer une place pour le Doomsday Chamber of Pain. La nouvelle équipe The Strangers ont battu Tyson Cash et Jérôme "Bettersweet" Richard. Almarik a disposé de Zack Lionhart dans un match hardcore, permettant au Maestro of Evil de démarrer avec un avantage à One Way To Hell. Hyrnalo a été annoncé comme participant au Doomsday Chamber of Pain. Lennox Parker a remporté une bataille royale pour devenir challenger au titre All Star ! Les champions Tag Team The Drinkers ont disposé de X-Generation. Enfin, en Main Event, le challenger au titre mondial Joey Cameron a battu le champion All Star Ricky Rakoto avec l'aide de Lennox Parker. Les deux hommes s'en sont prit ensuite au champion du monde Danny Thompson, avant de célébrer la fin du show avec les deux ceintures qu'ils convoitent.

Martin L. Jefferson : On a eu droit à du grand spectacle la semaine dernière ! Et cette fin de show époustouflante où la Perfect Coalition a envoyé un message à tout le roster...

Mark Fitzerald : Ce qui ne signifie pas qu'ils possèdent déjà les ceintures qu'ils vont tenter de remporter à One Way To Hell !



Les commentateurs sont à présent interrompus. Blow Me Away de Breaking Benjamin résonne dans l'arena, Bazz et Flow font leur entrée sous les huées de la foule. Leur mentor Sparkos n'est pas avec eux, ce qui n'est plus tellement surprenant puisque les relations au sein du clan semblent s'être dégradées au fil des dernières semaines. Les anciens champions Tag Team se dirigent vers le ring, d'une démarche plutôt assurée. Ils sont en tenue de combat, mais ont des micros en main, on peut donc s'attendre à un speech avant leur match.

Martin L. Jefferson : Je me demande ce qu'ils préparent... ces deux-là ont tout perdu et pourtant, ils ont toujours la tête aussi gonflée qu'au début.

Mark Fitzerald : Ils sont malins... ne les enterrons pas trop vite ! Mais je vois qu'ils ont des micros, je me demande ce qu'ils ont à annoncer.

Bazz et Flow grimpent sur le ring et attendent que le silence se fasse dans la salle. Puis Flow prend la parole.

Flow : Vous avez là, ce soir, devant vous, l'équipe de l'avenir. Une équipe qui a marqué la UCW en remportant le titre par équipe sans y être invitée au début. Nous sommes là où personne ne nous attend, et c'est ce qui fait de nous des athlètes imprévisibles. Nous sommes partout !

Bazz : On peut tout faire... on peut se pointer au Doomsday Chamber of Pain et piquer le titre Underground.

Flow : Et si l'un de nous était le partenaire mystère du Reverend, pour reprendre le titre Tag Team aux Drinkers ?

Bazz : Vous l'avez saisi, nous sommes l'avenir. La New Generation a marqué les débuts de la UCW et continuera ainsi. Cependant, malgré l'étendue de notre talent, nous pouvons parfois commettre des erreurs...

Flow : Nous sommes jeunes ! Nous avons encore à apprendre, et nous tirons des exemples des mauvaises situations dans-lesquelles nous nous sommes trouvés.

Bazz : Et s'il y a bien une erreur que nous avons faite, c'est de ne pas écouter les sages conseils de notre mentor Sparkos. Nous étions sûrs de nous car nous étions des champions, et nous avons négligé l'avis d'un lutteur expérimenté comme lui. C'est pourquoi nous tenions à nous excuser auprès de lui... ce soir !

Endzeit de Heaven Shall Burn retentit dans la salle, et Sparkos apparaît sous le titantron. The Psychopath est aussitôt accueilli par les huées de la foule, mais il n'en a rien à faire. Il marche rapidement vers le ring, l'air impassible, attendant de voir ce que ses deux apprentis ont à lui dire.

Flow : Ravi de te voir, Sparkos. Comme nous le disions, nous avons compris que nous faisions fausse route... nous ne t'avons pas traité avec le respect que tu mérites.

Bazz : Et désormais, nous allons nous comporter comme il se doit, et être dignes de ce que nous sommes : des lutteurs pleins d'avenir ! Mais avant cela, nous voulions te présenter nos excuses.

Sparkos semble hésiter quelques instants, alors que Bazz et Flow lui tendent la main. Finalement, The Psychopath finit par serrer les mains de ses deux élèves. Lorsque cela est fait, Bazz reprend la parole.

Bazz : A présent, il y a quelqu'un que nous voulions te présenter... un lutteur plein d'avenir qui peut apporter beaucoup à notre clan.

On entend des chutes de pièce de monnaie, et What Do You Do For Money Honey de AC/DC retentit dans la salle. John Richmond apparaît sous le titantron, et le voilà qui court vers le ring ! Un sourire apparaît sur les visages de Bazz et Flow. En revanche, Sparkos prend un air renfrogné... lorsque Richmond les rejoint sur le ring, Sparkos prend le micro de Flow et exprime son ressentiment.

Sparkos : Voilà la preuve que vous n'avez pas tout comprit. Je suis votre mentor, et c'est à moi de décider qui doit rejoindre le clan. Comment pouvez-vous juger que ce type est digne de représenter l'avenir, alors que vous-même avez encore bien des choses à apprendre ? C'est à moi de dire qui a le talent nécessaire pour faire partie de la New Generation.

Sparkos se tait et fixe John Richmond. Ce dernier prend le micro de Bazz, puis s'avance vers The Psychopath.

John Richmond : Ecoute Sparkos, je comprends ce que tu peux penser... mais, j'ai un argument on ne peut plus convaincant pour te faire comprendre que je mérite d'être des vôtres. En fait...

Et, brusquement, Richmond s'interrompt pour planter son micro dans la face de Sparkos ! The Psychopath tombe au sol, le front ouvert, alors que Bazz, Flow et John Richmond se jettent sur lui pour lui porter une volée de coups !

Martin L. Jefferson : Mais c'est honteux !

Mark Fitzerald : Manifestement, Bazz et Flow n'ont pas apprit ce qu'était le respect...

Martin L. Jefferson : Ils n'ont rien apprit du tout ! Ils n'en font qu'à leur tête, comme d'habitude !

Sparkos ne peut rien faire, assailli par les trois hommes. Bazz et Richmond relèvent alors The Psychopath, l'empoignant fermement pour l'empêcher de bouger. C'est Flow qui fait face à son ancien mentor, et qui lui crie des insultes... avant que Bazz et Richmond ne lâchent leur prise pour permettre à Flow de porter son Codebreaker au Psychopath !

Sparkos est maintenant au sol, inanimé. Les trois hommes célèbrent cet instant sur le ring, ce soir, c'est l'avènement d'une nouvelle New Generation !
Alors que Sparkos est évacué du ring et que John Richmond descend en ringside, Bazz et Flow se préparent pour leur match. Semisweet Symphony retentit dans la salle et The Chosen Ones font leur entrée.


Mark Fitzerald : Il y a deux semaines, la New Generation avait démolit The Chosen Ones suite au match qui opposait Bazz à Vitro Hyte alors voilà où nous en sommes : Ces deux équipes s’affrontent ce soir !

Martin L. Jefferson : Si je serai William Banks ou Vitro Hyte, je me méfierai de John Richmond qui est présent en ringside du côté de la New Generation.

Mark Fitzerald : Oui mais bon… Que le match commence !

L’arbitre s’assure que les deux équipes sont prêtes puis fait sonner la cloche pour annoncer le début de ce premier match de la soirée.




The Chosen Ones vs New Generation (/w John Richmond)



Du côté de la New Generation, c’est Flow qui débutera le match alors que de l’autre côté, c’est William Banks. Les deux adversaires entament ce combat avec une épreuve de force. Cette épreuve est nettement dominée par William Banks qui fait reculé Flow jusqu’à son coin. Flow passe sa tête sous la corde du haut et fait signe à l’arbitre de faire reculer Banks. Ce dernier fait donc ce que l’arbitre lui demande alors que Flow fait déjà le changement avec son partenaire Bazz qui entre sur le ring sous les nombreuses huées de la foule. Banks se moque de Flow mais Bazz se porte à la défense de son partenaire en fonçant sur William avec une clothesline. Banks retourne cette attaque en Armdrag ! Bazz veut immédiatement se relever sauf que William Banks tient toujours son bras et le voilà maintenant qui effectue une torsion de bras à son adversaire. Bazz en souffre mais réussis tout de même à stopper la prise avec une roulade vers l’avant et un saut carpé. Banks revient vers Bazz mais cette fois-ci, ce dernier était prêt et envoie un coup de pieds dans le ventre de l’Élu qui se plis en deux sous l’impact. Bazz enchaîne donc avec un Axe Kick ! Cette fois-ci, William est par terre alors que Bazz le relève directement et lui porte un solide DDT ! John Richmond, en ringside, applaudit cette manœuvre alors que Flow demande à son partenaire un changement. Et voilà, c’est fait.

Mark Fitzerald : Flow est de retour sur le ring !

Martin L. Jefferson : En espérant qu’il y reste plus longtemps qu’en début de match…

Bazz et Flow prennent tout les deux William Banks et lui appliquent un Double Vertical Suplex ! Ensuite, Bazz retourne dans son coin tout en narguant Vitro qui semble très impatient dans son coin. Pendant que William Banks se relève doucement, Flow lui fout quelques baffes sur la tête pour l’énerver. Et c’est réussit car William réplique avec un coup d’avant-bras dans l’abdomen de Flow qui recule. Et alors que Banks est debout, Flow se rapproche mais se prend un Uppercut qui le fait encore une fois reculé ! Flow se retrouve un peu déstabilisé alors Banks en profite pour courir dans les cordes…Et il tente une attaque mais c’est contré par un Scoop Slam de la part de Flow ! Ce dernier prend un élan dans les cordes et attérit sur l’Élu avec un Lionsault ! Et il reste sur William pour tenter le tombé.

One……

Two………



Thr… Non ! Intervention de Vitro qui donne un coup de pied dans le dos de Flow !

Mark Fitzerald : Il s’en ait fallu peu !

Martin L. Jefferson : Je dirai même très peu !

Bazz sort de son coin et fonce sur Vitro pour une clothesline mais ce dernier fait passer le Junior Air Master à l’extérieur du ring avec un surpassement ! John Richmond s’empresse d’aller voir comment va Bazz. Flow, quant à lui, se relève furieux et veut s’en prendre au luchador par surprise mais William Banks est derrière lui et l’intercepte par la tête pour lui mettre un Headbutt ! Et il enchaîne avec un Hangman’s Neckbreaker ! Willy’ relève Flow qui a du mal à tenir debout. Et voilà que Vitro Hyte fonce sur lui avec un Running Dropkick. Cette fois-ci, Flow est projeté à l’extérieur du ring, du côté opposé à celui où Bazz se relève péniblement. John Richmond s’en va maintenant voir la situation de Flow qui se relève doucement Vitro et William se regardent sur le ring et semblent préparé quelque chose car ils font tout deux un signe d’acquiescement. Ils prennent un élan dans les cordes et… OMG ! Springboard Corkscrew Plancha de Vitro Hyte sur Flow à l’extérieur du ring et Suicide Dive de William Banks sur Bazz à l’extérieur du ring aussi en même temps que son partenaire ! La foule est en délire et se fait entendre avec des « U-C-DUB! U-C-DUB! U-C-DUB!

Mark Fitzerald : Wow ! Quelle belle manoeuvre de la part des Chosen Ones !

Martin L. Jefferson : Je crois que c’est pour ce genre de performance que la foule les apprécis autant !

William Banks remonte sur le ring et fait des mouvements pour chauffer encore plus la foule. De son côté, Vitro Hyte relève Flow et le ramène sur le ring pour ensuite regagner son coin car Banks et Flow sont toujours les deux lutteurs légaux. Mais pas pour longtemps car aussitôt que William termine d’effectuer un Side Effect à Flow, il va faire le tag avec son partenaire. Le mexicain monte directement sur la troisième corde puis effectue un Frog Splash sur son adversaire ! Il ne s’arrête pas là, il relève Flow et tente de le projeter dans les cordes mais Flow reste sur place et projette lui-même le luchador dans les cordes… Et c’est Vitro qui parvient à planter Flow au tapis avec un Tornado DDT ! Il enchaîne avec un Standing Shooting Star Press !

Martin L. Jefferson : Lucha Libre style ! Wooooo Hooooooo !

Mark Fitzerald : Mais calmez vous un peu Jefferson ! Vous allez me défoncé le tympan sinon !

Et pendant que Flow se relève très difficilement, Vitro traverse les cordes pour se rendre sur l’apron du ring et attendre que son adversaire se relève. Mais voilà que John Richmond monte lui aussi sur l’apron (côté opposé à Vitro) pour distraire l’arbitre. Mais Vitro ne s’en préoccupe pas puisque aussitôt que Flow se relève, il s’élance pour son Luchador DDT ( Springboard 720 DDT)… OH mais c’est raté ! Bazz, qui était toujours entrain de récupérer ses énergies à l’extérieur du ring, fait trébuché Vitro qui s’écroule lourdement sur le ring. Banks est furieux de cette intervention et le fait savoir en frappant Bazz avec un coup de pied à partir de l’apron du ring. Bazz tombe et l’Élu en profite pour poursuivre son assault avec son finisher… La Sérénade (Running High Knee Strike) sur Bazz à l’extérieur du ring !!! Pendant ce temps sur le ring, Vitro, qui a eu beaucoup de mal à se relever suite à sa chute, se relève mais vacille sur ses jambes. Flow profite de cette occasion pour appliquer son finisher… Le Codebreaker !!! C’est réussit ! Il s’empresse à se coucher sur Vitro pour le tombé. John Richmond, qui était toujours en conversation avec l’arbitre, descend de l’apron. L’arbitre constate qu’il y a une tentative de tombé…

Un………

Deux…………



Spoiler:
 


Blow me Away de Breaking Benjamin résonne dans l’aréna alors que Flow lève les bras en l’air sur le ring et que John Richmond va voir Bazz à l’extérieur du ring pour le ramener dans le ring. Il est un peu sonné suite à la Sérénade mais célèbre quand même un tout petit peu avec son partenaire Flow et John Richmond qui lève les bras de ses deux nouveaux compagnons sous les huées de la foule. William Banks, quant à lui, remonte sur le ring pour s’occuper de son partenaire. Bazz, Flow et John Richmond descendent du ring et retournent en coulisse tout en se moquant de William et Vitro qui est mal en point.

Martin L. Jefferson : Pffff… Je savais que John Richmond allait mettre son nez dans cette histoire !

Mark Fitzerald : Oui mais c’est la vie… On vera bien si The Chosen Ones chercheront à se venger.

Martin L. Jefferson : En tout cas, ils leur faut un nouveau partenaire pour faire ça !


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 14   Sam 14 Avr - 13:18

Et nous voilà maintenant en backstage, alors que Tyson Cash est en pleine discussion avec Cassandra Santa Maria. Celle-ci ne semble pas d'excellente humeur...

Tyson Cash : J'ai vu ton match la semaine dernière... cette Elena ne vaut rien comparé à ton talent, elle a eu simplement de la chance... elle a rusé pour l'emporter.

La jeune femme fronce les sourcils en entendant cela, et relève la tête vers Tyson.

Cassandra : Elle a rusé ? Tu sous-entend qu'elle serait plus intelligente que moi ?

Tyson Cash : Non, non, pas du tout ! Je ne penserais jamais une chose pareille... ce n'était que de la chance, et puis...

Cassandra : Exactement. Et la prochaine fois, elle comprendra une bonne fois pour toutes à qui elle a affaire, et arrêtera de parler de moi avec son air hautain... cette pétasse...

Tyson Cash : Elle est très loin d'avoir ta classe et ton talent ! Et crois-moi, je m'y connais. Bon, de mon côté, je pense que ce sera un jeu d'enfant de battre Jeffrey Zedd ce soir. Ce junkie marginal comprendra qu'il s'est trompé de fédération quand il subira l'humiliation qui l'attend... tu regarderas le match ?

Cassandra : Pourquoi pas. A condition que ce soit vraiment captivant.

Tyson Cash : S'il ne l'est pas, ce sera la faute de mon adversaire ! A mon avis, ce sera vite bouclé.



Nous voilà dans l'arena, les lumières s'éteignent complètement, et un rayons de lumière blanche illumine Zedd, qui descend la rampe avec ses lunettes. Il ne regarde pas le public, mais dessine une étoile avec son doit en bas de la rampe avant de monter simplement dans le ring.

Rebirthing de Skillet retentit dans l’aréna, les lumières s'éteignent alors que des feux d'artifices vert et rouge sortent de tous les cotés du titantron. Puis un halo de lumières se place sur Tyson qui a le dos tourné à la caméra et Kendra qui est de face. Puis il se retourne et avance d'un pas lent vers le ring sceptre en or à la main accompagné de Kendra , ils marchent sur la rampe d'accès puis s'arrêtent pour que Tyson lève son sceptre. A ce moment là des billets de 100$ tombent partout sauf dans le publique. Ils se remettent à marcher puis Tyson monte enfin dans le ring, il enlève son manteau et pose son sceptre dans le coin.




Jeffrey Zedd vs Tyson Cash

La sonne cloche, les deux lutteurs se font face, et c'est Tyson Cash qui craque le premier. Il s'avance rapidement, entre en opposition de force avec son adversaire, mais passe rapidement dans une armbar. Zedd souffre pendant un instant, mais se dégage au bout de quelques secondes en envoyant un coup de genoux à son adversaire. Il attrape ensuite son adversaire par le bras, et l'envoi dans les cordes, se préparant au surpassement, mais Tyson saute par dessus Zedd, fonce dans les cordes en face, pour se prendre une clotheline à son retour. Apparemment Zedd à décidé d'adopter un rythme plutôt lent. Il place ensuite une headlock à son adversaire au sol, qui a du mal a s'en dégager. Il se tire vers les cordes, petit à petit, mais ces dernières sont loin. L'arbitre demande à Tyson si il veut abandonner, et ce dernier refuse. Il donne un coup de coup à son adversaire, qui ne lâche pas. Un deuxième, Jeffrey tient bon. C'est au troisième qu'il lâche. Tyson roule un peu plus loin pour se relever, et fait signe à Jeffrey de venir le chercher, ce que fait ce dernier. Il s'avance en marchant, s'apprête à attraper son adversaire, mais Cash passe sous le bras de Zedd. Ce dernier se retourne, seulement pour se prendre un coup de coude si violent qu'il en est projeté au sol. Cash tente le premier tombé du match:

1…

2…

3..Non !

Martin L. Jefferson : ça commence très doucement.

Mark Fitzerald : Trop doucement ! On veut de l’action !

Cash se relève, Zedd est toujours au sol, il donne un coup de pied dans le bras de son adversaire. Puis le relève, projection dans les cordes, se prépare à un surpassement, mais Zedd pile net devant Tyson pour lui envoyer sa botte au visage. Il s'élance dans les cordes, Tyson tente une nouvelle clotheline, mais Jeffrey passe en dessous, et german suplex! Nouveau tombé:

1…

2…Non !

Dégagement de la part de Tyson. Jeffrey se relève, frustré, et monte sur la troisième corde, mais son adversaire, qui s'était relevé pendant ce temps, le pousse hors du ring. Zedd se roule de douleur sur le bitume, Tyson sort chercher son adversaire, et l'arbitre commence le décompte:

1...Tyson relève son adversaire.

2... Il l'envoie contre la barrière

3... Il le relève à nouveau

4... Il tente de le projeter contre le poteau mais se fait contrer, et se prend lui même le poteau!

5...

6... Zedd commence à monter avec difficulté dans le ring.

7...

8...

Il arrive à l'intérieur ce qui brise le compte pour lui, mais Tyson lui attrape la jambe et le tire à l'extérieur, ce qui force l'arbitre à reprendre du début, tandis qu'un échange de droite s'effectue hors du ring.

1...

2...

3...Tyson gagne ce duel grâce à un coup de genoux dans le ventre. Il l'envoi ensuite s'écraser à nouveau sur le poteau.

4...

5...

6...

7... Avant de remonter dans le ring avec Jeffrey .
Son adversaire au sol, Tyson monte sur la troisième corde, attends qu'il se relève, et diving clotheline. Il tente le tombé:

1...

2...Non !

Mark Fitzerald : Vous vouliez de l’action ! Et bien vous voilà servis !

Tyson montre au public qu’il veut en finir, il relève Jeffrey part pour sa tigerbomb…Contré ! Zedd passe par-dessus Tyson et…Evil Eye ! Zedd tente le tombé :

1…

2…

3…



Spoiler:
 


Jeffrey Zedd lève le bras en signe de victoire alors que son theme song résonne dans la salle. Le nouveau lutteur de la UCW est applaudi par le public ravi de voir Tyson Cash se prendre une bonne leçon, mais ne s'attarde pas longtemps dans la salle. Alors que Jeffrey s'en va, on voit Cassandra qui vient aider Tyson à se relever.



(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 14   Sam 14 Avr - 13:19

On se retrouve maintenant dans le bureau de Jesse Heath, ou plutôt du Reverend. Celui-ci est en pleine discussion avec celui qui sera son partenaire ce soir, Benjamin Marshall.

Reverend : Ce soir, Marshall, je t'offre une opportunité que tu auras intérêt à saisir...

Marshall : Non, non, mon Reverend. C'est plutôt vous qui avez une sacrée opportunité en m'ayant comme partenaire. Battre Zack Lionhart et Almarik n'est pas à la portée de n'importe qui, mais tout devient plus facile quand on compte sur l'aide d'une machine à tuer comme moi !

Reverend : J'attends de toi que tu sois à la hauteur de tes dires.

Marshall : Non... je serais encore plus haut. En tout cas, sache que ta gueguerre avec les Drinkers ne m'intéresse pas. Je m'en fous pas mal du Beat The Clock, ce soir je ferais simplement ce que je fais tout le temps : démolir mes adversaires. C'est bien pour cela que je suis toujours invaincu à la UCW !

Reverend : J'attends de toi que tu te donnes à fond... comme si ce match était aussi important pour toi qu'il l'est pour moi.

Marshall : Pour ça, il faudrait que j'ai quelque chose à y gagner. Hm, en réfléchissant bien, il y a peut-être quelque chose qui serait intéressant. Si je vous fais gagner ce Beat The Clock, je ne serais pas contre l'idée d'être votre partenaire à One Way To Hell, et remporter ce titre Tag Team...

Reverend : Si tu me fais gagner le Beat The Clock ce soir, je te promets d'y réfléchir.


Les lumières s'éteignent dans l'aréna, faisant sursauter les plus jeunes spectateurs et applaudir ceux qui sont arrivé à reconnaitre Tiger Ted's qui viens de sauter d'une trappe directement sous le titantron. Il est rejoins par Black Lotus qui arrive sur le stage en marche arrière en même temps que la lumière se rallume. Tandis que Bodies des Drowning Pool commence à résonner dans la salle, The Strangers descendent la rampe en compagnie de leur manager, Rodney Dangerous. Ils montent ensuite sur le ring tandis que des pyros rouges et jaunes jaillissent de chaque coins. Tout en faisant des signes au publique, Tiger exhibe son vieux tee-shirt sur lequel il est marqué :

Mark Fitzerald : People's Alliance ? C'est quoi ce truc ?

Martin L. Jefferson : Si vous regardiez les promos des lutteurs vous le sauriez.

Mark Fitzerald : Mais je regarde les promos des lutteurs môssieur !

Martin L. Jefferson : Ah oui ? Et lesquelles, à part celles du Rickmeister ?

Mark Fitzerald : Euh...Ah tiens, voilà les Drinkers qui s'apprêtent à entrer en scène dans ce beat the clock challenge !

En effet, comme pour sauver le pauvre Mark, Evolution de Motörhead se fait entendre dans la salle, et « The Street Fight Legend » Samuel et « The Australian Drinkers » Scott Ryan rentre dans la salle avec des bouteilles de Whisky et de Vodka dans la main et leur ceinture sur l'épaule. Des feus d’artifices explosent tout autour d’eux. Le Sheik Al Idziri les suit derrière eux en marchant doucement. Des étincelles tombent du ciel au fur et à mesure qu’ils avancent vers le ring. Ils montent chacun sur l’un des poteaux et boivent une gorgée de leurs bouteilles avant de ne les lancés au public. Le Sheikh rentre au milieu du ring et annonce l’entrée des deux lutteurs, qui vont ensuite s’asseoir dans un coin.
Après avoir raccompagné le Sheik en ringside, l'arbitre revient au centre du ring et fait signe de commencer la rencontre :




Beat The Clock Challenge :The Drinkers vs The Strangers

Alors que, comme convenu, c'est Black Lotus qui commence pour son équipe, Samuel gagne une partie de pierre-feuille-ciseau et débute la partie pour les Buveurs. Sans se toucher, les deux hommes se tournent autour au point d'arriver chacun dans le coin de l'équipe adverse. En entendant Tiger commencer à encourager le Shangri-La Master, The Street Fight Legend se racle la gorge, se retourne et décide de le faire taire en crachant sur son tee-shirt. Sous les yeux furibonds de Ted's, The Babyface Assassin ria en voyant l'huître bien chaude qu'il venait de servir. Il n'en fallu pas plus pour que Dark Lotus lui fonce dessus et le martèle de coups avec un European Jab ! Rapidement, The Icon of Violence attrape la main de son adversaire et l'envoi dans les cordes. Puis, il se prépare à le recevoir avec une Clothesline ! Mais Samuel esquive en se baissant. Le membre des Drinkers repart alors dans les cordes et saisit la tête du Shangri-La Master pour un Bulldog ! Contré par le Stranger qui part en Back Suplex ! Énervé de s'être fait avoir, The Street Fight Legend se relève d'un bond et tente de surprendre l'autre combattant en lui portant un DDT ! Non ! Dark Lotus arrive encore à se dégager et contre en Belly to Belly Suplex ! Rapidement suivi par un Knee Drop !

Martin L. Jefferson : Et bien ! Quel début de match pour cette équipe des Strangers !


Mark Fitzerald : Si ça continu comme ça, Le Révérend et Marshall auront à battre un temps de trente minutes.

Pendant ce temps, Lotus à relever son adversaire et l'amène dans son coin où il fait le tag. Seulement, au lieu de partir, il reste au côté de Tiger pour faire un peu de Double Team. Ensemble, il portèrent ainsi un Double Suplex à The Babyface Assassin ! Tandis que ce dernier est toujours par terre et que The Shangri-La Master rentre dans son coin, Ted's monte sur la troisième corde et Crockscrew Shooting Star Senton ! Quelle prise spectaculaire qui tord Samuel de douleur. Comme si c'était lui qui devait gagner le Beat The Clock Challenge, Tiger tente le tombé :

Un !

Deux !


Spoiler

Non ! Dégagement de Samuel à Deux !

Sans attendre plus longtemps, le Stranger relève le Drinker mais il contré par un Headbutt ! Puis, Samuel l'envoi dans les corde avec un Irish Whip. Sans être plus inquiété, Tiger rebondit dans les cordes avant de pousser un cri de douleur qui étonna son partenaire et l'arbitre, mais pas les spectateurs. En effet, ils avaient remarqué, grâce à l'écran géant, que Scott Ryan avait profité que Ted's soit contre les cordes pour lui balancer un discret, mais violent, coup de pied dans le dos. Profitant à son tour de la situation, Samuel accueille son adversaire avec un Spinebuster ! Directement suivi par le tombé :

Un !

Deux !



Non ! Même pas deux !

Mark Fitzerald : Comment Samuel pouvait-il espérer battre Tiger si facilement ?

Martin L. Jefferson : Parce que, contrairement à vous, il sait qu'il est dans un Beat The Clock Challenge !

Mark Fitzerald : Ah bon, Ce ne sont pas les Strangers ?

Ayant entendu ce que vient de dire le commentateur, le Sheik Al Idziri va lui remonter les bretelles laissant Samuel tabasser Ted's à coup de poings, l'amener dans son coin et faire le tag à The Australian Drinkers. A la surprise générale, ce dernier monte sur la troisième corde alors que son partenaire positionne Tiger en Electric Chair et fait face au coin. C'est alors que Scott Ryan saute avec le bras tendu, faisant une Clothesline à son adversaire qui chute brusquement des épaules de Samuel ! Le membre des Strangers vient de subir un Doomsday Device ! Scott tire ensuite l'autre combattant au centre du ring, lui balance un Leg Drop ! Rapidement suivi par un Big Splash ! Il maintient la prise pour le tombé :

Un !

Deux !



Non ! Dégagement de Tiger à deux et demi !

Ne s'attendant pas à un dégagement, The Australian Drinkers frappe le ring de colère. Il relève ensuite Ted's et part pour un Jackhammer ! Contré par son adversaire qui profite de sa position pour porter un Spike DDT ! Tiger relève ensuite Scott, le tire dans le coin de son équipe et l'envoi au sol avec un Fireman's Carry Sitout Face Slam avant de faire le tag ! Il place ensuite l'ivrogne sur le dos pendant que Dark Lotus grimpe sur la troisième corde. The Shangri-La Master part alors en Swanton Bomb ! Il est vite suivit par un 450 Splash de Tiger ! C'est The Combination ! L'un des mouvements par équipe des Strangers ! Mais ce n'est pas fini, ils veulent profiter du laxisme de l'arbitre et relève encore une fois Ryan, Double DDT porté !

Martin L. Jefferson : Les étrangers sont déchaînés ce soir, n'est ce pas Mark ?

Mark Fitzerald : ...

Avec une confiance grandissante, Dark Lotus tire Scott Ryan au centre du ring, lui attrape les jambes et part en Cloverleaf ! Il veut faire abandonné The Australian Drinkers ! Seulement, il n'a pas le temps de bien appuyer sa prise qu'il se prend un Big Boot ! Cadeau de Samuel qui était sorti de son coin. Alors que The Shangri-La Master se tient le visage, Scott Ryan peut se reprendre. Il se relève alors et attaque Dark Lotus à coup de poing et de tête ! Il lpositionne ensuite sur ses épaules et porte un Green Bay Plunge ! Il remet ensuite l'étranger sur ses pieds et lui fait subir son Australian Stunner (Il part en Suplex et finit avec un Stunner) ! Il tente le tombé !

Un !

Deux !



Non ! Dark Lotus met son pied sur une corde à la dernière seconde

Encore plus énervé, Scott fustige l'arbitre avant de faire le tag avec Samuel. Ensuite, il attrape son adversaire et le porte au dessus de sa tête, comme pour faire une Military Press ! Durant cette action, The Street Fight Legend se mit un peu plus loin sur le ring, un genou à terre. The Australian Drinkers lance alors The Shangri-La Master directement sur le genou de son partenaire ! Military Press Gutbuster ! Pendant que Lotus souffre le martyr et que son camarade l'encourage, The Drinkers se disent quelques mots.

Martin L. Jefferson : Qu'est ce que peuvent bien préparer Samuel et Ryan ?

Mark Fitzerald : Sûrement leur beuverie d'après match !

Martin L. Jefferson : Tiens, l'effet de l'engueulade du Sheik a finit par se dissiper ?

Mark Fitzerald : C'est surtout qu'il va bientôt pleuvoir !

Avec un large sourire sadique, Samuel et Scott relèvent Dark Lotus et balancent dans les cordes avant de se baisser pour un double surpassement. Mais leur mouvement est téléphoné et The Icon of Violence arrive à les contrés en balançant un coup de pied dans la face de Samuel et en appliquant son Facebuster à Scott Ryan ! En voyant ce mouvement, les fans comprennent qu'il est temps de punir The Australian Drinkers et scande le nom du finisher : THE PUNISHEMENT (Spear) ! The Shangri-La Master recule alors et se penche légèrement en avant, puis charge Ryan pour porter sa prise ! Non ! Il est intercepté en pleine course par la FN'SPEAR de Samuel ! Le choc est terrible, mais The Street Fight Legend est en place pour le tombé !

Un !

Deux !



Spoiler:
 

En effet, Ce dernier était monté sur la troisième corde et venait de porter son DIVING HEADBUTT ! Droit dans le dos de Samuel qui roule sur le sol en hurlant de douleur ! Ensuite, Tiger va aider son partenaire à se mettre debout en penchant son corps en avant. Devant une telle position, Scott Ryan ne s'empêche pas de rebondir dans les cordes et de lui porter ses AUSTRALIAN SCISSORS (Scissors Kick) ! Ted's est complètement assommé ! Il est poussé hors du ring par The Australian Drinkers. Ce dernier se frotte ensuite les mains en souriant, mais pas longtemps. En effet, Dark Lotus surgit devant lui avant de saisir ses bars, de le retourner et lui porter son SHANGRI-LA (Inverted Unprettier) ! C'est au tour de Scott Ryan d'avoir mal ! The Icon of Violence n'a ensuite put qu'à attendre que Samuel se relève pour lui mettre la tête entre les jambes ! Il veut lui porter son DANGEROUS BLACKOUT ! Seulement, il n'a pas remarqué que Scott attirait l'attention de l'arbitre en s'accrochant à son pied. Il permet ainsi au Sheik Al Idziri de grimper sur le tablier du ring et d'éclater une bouteille de Whisky à l'arrière du crâne de Dark Lotus !

Martin L. Jefferson : Oh My God ! Mais quel tricheur !

Mark Fitzerald : Taisez-vous, il va revenir nous engueuler.

Alors que l'assistance hue le Sheik ou tente d'avertir l'arbitre de ce qui se passe, Samuel reprend ses esprits et se sert de sa position pour hisser Lotus sur ses épaules avant de lui porter son SL-KO (Il prend son adversaire sur ses épaules et fini en Black Hole Slam) !! Il fait signe à son partenaire de lâcher l'arbitre et part ensuite pour le tombé !

Un !

Deux !



Spoiler:
 

Sous les huées soutenues de la foule, célébrèrent leur victoire avec le Sheik. Ils semblent à la fois satisfait de leur victoire et de leur temps. En ringside, le manager des Strangers tentent de relever ses poulains qui ont fait fortes impressions.


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 14   Sam 14 Avr - 13:19

Black Lotus se balade en backstage, l'air un peu dépité après sa défaite face aux champions par équipe. Quelques employés lui adressent des encouragements, mais il n'y prête pas attention. Puis c'est John Richmond qu'il finit par croiser au bout d'un couloir.

John Richmond : Tiens, un loser ! Qu'est-ce que ça te fait, de savoir qu'à peine devenu étranger tu peux déjà rentrer chez toi ?

Black Lotus : J'ai pas de conseil à recevoir d'un type qui rate toutes ses opportunités.

John Richmond : Rater des opportunités ? Je viens d'avoir l'opportunité de ma carrière ! J'ai rejoins le clan le plus dominant de la UCW !

Black Lotus : C'est ça la gloire que tu recherche ? Recevoir une raclée par ton ancien employé, payer des lutteurs pour avoir des matchs, et rejoindre un clan de ratés comme toi ?

John Richmond : Tu sous-estimes la grandeur de la New Generation... tu t'en mordras les doigts, le jour où tu nous rencontreras sur le ring. Mais je doute que ça arrive, on ne joue pas dans la même cour...


Get Back de Ludacris retentit dans l’aréna, et les spectateurs purent voir Jérome ‘’Bettersweet’’ Richard rentrer sur la rampe d’entrée. Tout en marchant, il ne se laisse pas intimider par les différents fans qui le huent, en les insultant à son tour. Il monte ensuite sur le ring, monte sur chacun des coins tout en faisant des taunts à la foule, qui le hue de plus belle. La musique s’arrête enfin et Bettersweet attendit son adversaire.

Mark Fitzerald : J’aime bien ce Bettesweet : il n’est peut-être pas le plus charismatique, ni le plus talentueux, mais en tout cas, il sait comment montrer à la foule c’est qui le maître. J’aime ça !


Martin Jefferson : Mais ce soir, il affronte un adversaire plus que redoutable. Ou devrais-je dire UNE adversaire, puisqu’il va affronter la géante Elena Irons, qui a réussi à disposer de Cassandra la semaine passée ! Voyons si elle pourra faire de même aujourd’hui…


Traitor de Tarot retentit, et Elena entra à son tour, sous les applaudissements nombreux de la foule ! Après la petite intro de guitare, Elena sort des coulisses de manière dynamique, sautillant sur place afin de se dégourdir les jambes, avant de s'arrêter jambes écartées. Elle se penche en avant et se met à faire tournoyer rapidement sa longue chevelure rousse par cinq fois avant de se relever de tout son long et brandir bien haut un signe du diable. Dans le même temps, cinq pyros explosent en gerbes orangées de manière successives derrière elle. Puis elle joue avec le public, et notamment les fans du premier rang, montrant à quel point elle est déterminée à se battre, puis elle reprend sa marche sur la rampe en brandissant tout le long le même signe du diable. Arrivée sur le ring apron, elle se dirige vers un coin et monte dessus pour haranguer la foule et lever les bras en effectuant son signe préféré. Elle prend appui sur le ring apron pour bondir par-dessus la troisième corde et se retrouver sur le ring, prête à se battre.

Martin Jefferson : Aussi grande que belle à ce que je vois ! Le match sera intéressant à voir, surtout si Bettersweet ne se montre pas trop !


Mark Fitzerald : Passons directement au match Jefferson, si vous le voulez bien…




ELENA IRONS VS JÉRÔME ‘’BETTERSWEET’’ RICHARD

La foule scande encore le nom d’Elena Irons, alors que la cloche vient de sonner ! Tout ça a l’air de déranger Bettersweet, qui décide de descendre du ring à la place de commencer le match, pour pouvoir insulter la foule de plus proche ! 1… 2… Il fait quelques doigts d’honneur à la foule, tandis qu’Elena est toujours sur le ring, le regard amusé. 3… 4… Les insultes de Bettersweet ne servent à rien : la foule crie encore plus fort le nom d’Elena ! 5… 6… Bettersweet essaye de crier quelque chose à la foule… Mais ce fait attaquer par derrière par Elena ! Celle-ci amène tout de suite son adversaire dans le ring, pour ne pas qu’il se fasse compter à l’extérieur. Sur le ring, Bettersweet, un peu sonné, se relève quand même, mais ce fait encore une fois malmener par Elena avec plusieurs coups de poing sur la face ! La jeune femme le projeta ensuite vers les cordes opposées… Violente clothestine ! Bettersweet roule à l’extérieur pour ne pas subir plus de dommages.

Martin Jefferson : À peine le match commencé, à peine Elena montre toute sa domination ! Ton petit favori n’a aucune chance Mark !

Mark Fitzerald : Bah… Il va revenir sur le ring et dominer à son tour, tu vas voir…

1… 2… La prédiction de Mark s’avère fausse, car Bettersweet marche vers les vestiaires, tout en se tenant la tête ! 3… 4… La foule commence à hurler Bettersweet, mais ce dernier est bien décidé à ne plus subir d’attaque de la rousse. 5… 6… Elena regarde Bettersweet avec un regard neutre, tandis que ce dernier est à mi-chemin de la sortie. 7… 8… Elena court vers Bettersweet pour ne pas qu’il aille plus loin, et le ramène aussitôt vers le ring ! 9… Les deux sont sur le ring, et de très peu ! Aucun count out, le match continue. Bettersweet a l’air un peu en colère de se faire ramener sur le ring, et fonce directement sur Elena, tête première ! Mais celle-ci l’accueille avec un coup de genou au crâne ! Bettersweet est encore une fois sonné, mais toujours debout ! Elena en profite pour courir vers lui et lui donner un Big boot ! Elle tente le tombé :

1…

2…

Un kick out. Elena le releva, et l’envoya dans le coin. Elle s’approcha de lui, monta sur la deuxième corde, en face de Bettersweet, et commença à lui donner une tonne de coups de poings ! 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10. Elle s’enleva ensuite du coin pour laisser Bettersweet s’évanouir, tête première. Pendant ce temps, Elena lança plusieurs taunts à la foule, qui lui répondit positivement avec plusieurs applaudissements !

Martin Jefferson : Une vraie meneuse de show ! C’est comme ça que je les aime dans un ring ! Par contre, dans un lit...

Mark Fitzerald : Je trouve qu’il y a beaucoup trop de bruits dans cette aréna depuis qu’elle est là…


Martin Jefferson : Arrêtez de faire le grincheux Mark, et délectez-vous ce que vous voyez !


Puis Elena se pencha sur Bettersweet pour le relever… Mais reçu un Eye Poke ! Elena est aveuglée, ce qui laisse le temps à Bettersweet de se relever ! L’arbitre fit quelques reproches à Bettersweet, sans y aller plus loin, malgré que ce soit un mouvement illégal. Bettersweet reprit l’avantage avec plusieurs kicks sur les jambes d’Elena, avant de se projeter vers les cordes et de faire un dropckick sur Elena ! Celle-ci tomba par terre, et Bettersweet s’essaya pour le tombé :

1…

Un kick out rapide pour Elena. Bettersweet ne prend pas le temps de la relever, et la traîne jusqu’aux cordes, pour y mettre sa tête, puis mis son pied dessus pour appliquer un étranglement ! L’arbitre compte : 1… 2… 3… 4… Bettersweet enleva son pied pour ne pas se faire disqualifier.

Martin Jefferson : Quel traître ! Étrangler une fille ! Qu’il vienne ici, que je lui montre comment on se comporte avec les femmes !


Mark Fitzerald : Je n’essayerai pas à votre place… Il est quand même un lutteur entraîné, et vous… Vous n’êtes que Jefferson !

Martin Jefferson : Je lui montrerai, moi, au lutteur entraîné, c’est quoi un Jefferson…


Bettersweet releva enfin Irons, avant de l’amener dans le coin. La laissant là, il alla dans le coin opposé, et prit un élan… Splash dans le coin ! Elena est maintenant debout, sonnée, et Jérôme en profita pour courir à son tour vers les cordes et lui asséner un spear ! Bettersweet a l’air de vouloir faire le tombé… Mais changea d’avis et décida de lui faire encore plus mal ! Il écrasa toutes les parties du corps d’Elena, incluant les mains, les bras, les jambes, les pieds, l’abdomen et le visage ! Tout cela entraîna les huées de la foule, qui n’aime pas voir les femmes se faire maltraitées. Puis il courut vers les cordes et lui fit un leg drop ! Et un autre leg drop ! Et un troisième ! Elena a l’air complètement K.O sur le sol, et Bettersweet décide d’en finir :

1…

2…

Un kick out de justesse. Elena étant toujours par terre, Bettersweet décida de monter sur la troisième corde, pour tenter un saut ! Attention… Il met les deux pieds sur la troisième corde… Et sauta pour un Diving Leg Drop ! NON ! Elena s’est poussée de justesse pour ne pas recevoir la prise, ce qui fait que Bettersweet a atterri directement sur ses deux fesses ! Ouch ! Ça va prendre un gros coup dans son égo !

Martin Jefferson : Ha Ha Ha Ha ! On rit moins, le ‘’mieux doux’’ !


Mark Fitzerald : Toujours aussi drôle, Jefferson !


Martin Jefferson : Toujours aussi pathétique, Fitzerald !

Elena put se relever, tandis que Bettersweet, toujours par terre, se tint les fesses avec insistance… Elena en profita pour prendre les pieds de son adversaire, et… R.A.S (Red Air Scream, ou plus connu sous ne nom de Cloverleaf) ! Une prise de soumission pour Bettersweet ! Il est en grand danger ! La foule, de son côté, est en feu derrière leur préférée ! Bettersweet crie de tout son cœur pour ne pas taper, mais la douleur a l’air intense pour lui ! Il essaye quand même de bouger pour atteindre les cordes, mais n’arrive même pas à placer un seul mouvement ! S’il ne peut pas atteindre les cordes, il devra taper ! Attention… Betterswet se retient pour ne pas taper… Il est tout rouge sur son visage… Il ne peut rien faire… Il lève un petit peu la main pour se préparer à taper… Va-t-il le faire ? Il est sur le point de taper… Sa main est haute en l’air pour pouvoir mieux taper sur le sol… Attention… NON ! Attendez ! Cassandra Santa Maria se trouve aux abords du ring, en train d’insulter avec insistance Elena Irons ! Cette dernière lâcha la prise pour pouvoir mieux parler à Cassandra. Cette dernière insulta encore plus Elena, ce qui donna à celle-ci de la colère, qui l’obligea à descendre du ring pour pouvoir attaquer sa rivale ! 1… 2… Mais Cassandra ne se laisse pas faire, et courut autour du ring pour ne pas se faire attraper par Irons ! 3… 4… Après plusieurs tours de ring, Elena n’a toujours pas réussi à rattraper Cassandra ! 5… 6… Cassandra monta de l’autre côté de la barrière de sécurité, du côté des fans, pour ne pas se faire prendre par Elena. 7… 8… Elena défia du regard Cassandra, qui continua à se moquer d’elle. 9… Elena se rend compte qu’il ne reste pas beaucoup de temps, et courut vers le ring juste à temps ! BETTERKICK ! OMG ! Jérôme a eu le temps de se reposer pendant la folle course et a pris par surprise Elena Irons ! Incroyable ! Maintenant qu’elle est à terre, Bettersweet décida de monter sur la troisième corde, y lança quelques taunts au public, puis sauta… SHOOTING STAR LEG DROP ! Le finisher de Bettersweet ! C’est l’heure du tombé qui pourrait être final :

1…

2…

3 !




Spoiler:
 


Jérôme s’en alla tout de suite vers les vestiaires, tout en célébrant, tandis que les fans se mirent à huer bruyamment le vainqueur. Cassandra, de son côté, décida de faire un tour sur le ring pour voir le beau travail qu’elle a fait. En voyant Elena par terre, elle eut une sorte de rire démoniaque, mit son pied sur l’abdomen de sa victime, et leva la main, en signe de victoire, tandis que Forsaken de Disturbed, sa musique, retentit dans l’aréna pour terminer ce combat.


Mark Fitzerald : Cassandra contre Elena : une histoire à finir entre ces deux premières femmes de la UCW. L’avantage va Cassandra cette semaine, voyant comment Elena rebondira la semaine suivante…

Martin Jefferson : Ce soir, je m’en vais demander un match à Jesse Heath contre Bettersweet pour lui montrer c’est quoi être galant… Non mais !


Mark Fitzerald : Tiens, je vais enfin avoir un nouveau partenaire ! La première bonne nouvelle que j’ai entendue ici à la UCW !


Martin Jefferson : Dès que j’en aurai fini avec Bettersweet, vous serez le prochain Mark !





On se retrouve de nouveau en backstage, maintenant en compagnie de Jeffrey Zedd qui est interviewé par Max Hitkins. Zedd affiche un regard des plus mystérieux, ce qui semble impressionner Hitkins.

Max Hitkins : Hum, eh bien ce soir, Jeffrey Zedd, vous avez eu le dessus sur un lutteur qui semble vous en vouloir depuis vos débuts dans la fédération : Tyson Cash ! Quel est votre sentiment après ce match ?

Jeffrey Zedd : Max, je ne vous parlerais pas de la victoire. Ce n'est pas mon genre de me vanter pour un match remporté avec brio, contrairement à une bonne partie des lutteurs qui composent cette fédération. J'ai simplement été à la hauteur ce soir, parce que cela devait arriver. Parce qu'il fallait que quelqu'un montre à des hommes comme Tyson Cash que la vantardise, la suffisance, l'argent ne donnent pas tout...

Max Hitkins : Si je comprends bien, vous pensez être un modèle face à ce genre d'individus ?

Jeffrey Zedd : Je suis simplement opposé à cette société qui ne pense qu'à l'argent et qui cherche la réussite à travers des méthodes douteuses, alors que le vrai succès est ailleurs. Le vrai succès, c'est la construction de soi-même, sa propre acceptation...

Max Hitkins : Vous êtes opposé à une société qui est un peu la nôtre aujourd'hui, alors... dites-moi, Jeffrey, vous ne seriez pas un peu communiste ?

Jeffrey Zedd : Non, vous ne comprenez pas.

Max Hitkins : Quoiqu'il en soit, vous êtes un grand philosophe !

Jeffrey Zedd : Et toi, un grand débile. Bon, je dois te laisser.

Max Hitkins : Attendez, je ne demande qu'à comprendre votre point de vue !

Jeffrey Zedd : Mes raisons d'agir dépassent de trop loin ta conscience pour que tu puisses y comprendre quelque chose.

Et Jeffrey s'éloigne, sous les yeux d'un Max Hitkins décontenancé.

Max Hitkins : Eh bien, après ça je comprends mieux pourquoi je préfère interviewer les gars pleins de fric !


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 14   Sam 14 Avr - 13:20

Nous voilà maintenant dans les coulisses, et nous trouvons Zack Lionhart en train de s'entraîner dans un coin. On voit subitement Almarik qui se pointe en compagnie d'Ivy. The Maestro of Evil fixe son partenaire du soir, l'homme qu'il a battu la semaine dernière. Zack cesse son entraînement et fixe Almarik.

Zack Lionhart : Sache que notre association n'est que pour ce soir... à One Way To Hell, je n'aurais aucune hésitation à te détruire.

Almarik : Me détruire ? Comme ce que tu as lamentablement échoué la semaine précédente ? Tu as beau être un des favoris pour le Doomsday Chamber of Pain, tu es piégé comme les autres... tu n'es que l'esclave d'Apocalypse. Un simple mortel, jouet d'une force supérieure. Ce qui me rend entièrement supérieur à toi.

Zack Lionhart : Ne sous-estime pas les possibilités que me confèrent Apocalypse. A One Way To Hell, cette force sera déchaînée en moi. Ce sera un véritable bain de sang, et toi-même, mortel ou pas, tu n'en réchapperas pas.

Almarik s'apprête à répliquer, mais Dynamite Joe passe par là. Le légionnaire fixe les deux hommes.

Dynamite Joe : Je vous souhaite de gagner ce soir... il vous faudra bien remporter au moins une petite victoire, car c'est la défaite qui vous attend dans deux semaines !



Des feux d'artifices à la Goldberg explose sous la musique de I came to Play (Miz Theme) et c'est Hyrnalo accompagné d'Alexandra qui apparaît sur le stage! Il s'avance, fait un bisou à sa chérie et monte sur le ring et attend son adversaire.

Annihilation by the Hands of God de Roadrunner United résonne dans l'Arena et c'est Rick Gunther qui fait son entrée! Il s'avance vers le ring tout en confrontant Hyrnalo du regard, il en profite pour insulter le public au passage! Il monte sur le ring et confronte Hyrnalo!
Les deux lutteurs sont sur le ring, l'arbitre fait sonner la cloche et c'est parti! DING! DING!




Hyrnalo vs Rick Gunther

Hyrnalo ne semble pas impressionné par la taille de Rick Gunther! Il fonce vers lui et les deux s'empoignent! Hyrnalo tente de prendre l'avantage en saisissant Gunther en Headlock mais celui-ci se dégage facilement et applique immédiatement une violente Clothesline (très stiff) à Hyrnalo! Alexandra qui encourageait son homme semble avoir été refroidie par cela... Hyrnalo se relève, Rick Gunther s'en saisit et y va pour un Powerslam qu'il enchaine immédiatement avec le tombé! 1... 2... Non!!! The Master of Suplex se dégage facilement! Hyrnalo se relève, Rick Gunther tente de s'en saisir mais Hyrnalo y va pour un Atemi! Puis un deuxième!!! Rick Gunther se tient la cage thoracique et va s'appuyer sur les cordes, c'est alors qu'Hyrnalo en profiter pour s'élancer pour un Running Dropkick qui envoi Gunther s'écraser en ringside!

Martin L.Jefferson: Hyrnalo ne se laisse pas démonter!

Mark Fitzerald: J'en attendais pas moins de lui d'un sens...

Rick Gunther est à terre en ringside, Alexandra applaudit son champion, Hyrnalo attend que Gunther se relève... Celui-ci d'ailleurs y arrive tant bien que mal et Hyrnalo y va pour un Crossbody! Les deux sont à terre en ringside, l'arbitre commence le décompte: 1... 2... Hyrnalo se reveille. 3... Gunther se reveille également 4... Les deux tentent de se relever! 5... 6... Hyrnalo se relève... 7... Et remonte dans le ring pendant que Gunther se remet debout! 8... Gunther remonte dans le ring! Les deux sont donc à nouveau face à face, et Hyrnalo enchaine et arrive à effectuer une Northern Lights Suplex! Il appuie un peu sa prise au sol mais Gunther parvient malgré tout à se dégager très facilement. Hyrnalo s'apprête à repartir à la charge! Il se projette dans les cordes et... Rick Gunther l'accueil avec un Shoulder Block!

Martin L.Jefferson: Ouch! Il a prit cher...

Mark Fitzerald: Je vous le fait pas dire...

Rick Gunther attend alors qu'Hyrnalo se relève, se met dans le coin... Et y va pour un Big Boot! Et en profite pour enchainer avec son Cobra Clutch! Il appuie sa prise... Hyrnalo résiste... Gunther continue! Mais Hyrnalo arrive malgré tout à se saisir des cordes! Gunther relève alors The Master of Suplex, Alexandra hurle, et Gunther enchaine avec un DDT! Il tente le tombé: 1... 2... Non!!! Hynralo se dégage! Gunther semble enervé il relève Hyrnalo qui le contre avec un Enziguiri! Et rassemble les quelques forces qui lui reste pour appliquer une German Suplex! Il prolonge sa prise avec une tentative de tombé: 1... 2... Non!!!

Martin L.Jefferson: Le match est vraiment serré!

Mark Fitzerald: C'est pas forcément pour déplaire aux spectateurs!

Hyrnalo se sent pousser des ailes! Alexandra continue de l'encourager au même titre que le public! Il relève Gunther et tente de le soulever pour son Tiger Powerbomb... Mais il s'effondre sous son poids! L'arbitre compte pour le tombé: 1... 2... Non! Simplement deux!!! Hyrnalo se dégage in-extremis! Gunther se relève facilement, Hyrnalo également avec un peu plus de mal... Gunther va alors dans le coin et y va pour son Crazy Train Collision!!! Il tente le tombé: 1... 2... 3!!!



Spoiler:
 


Annihilation by the Hands of God de Roadrunner United résonne dans l'Arena et c'est Rcik Gunther qui lève les bras au moment où Alexandra vient tenter de relever Hyrnalo! Elle confronte Gunther du regard mais lui semble n'en avoir rien à cirer! Il continue de lever les bras sous les huées du public et l'image s'arrête sur cette scène!



On se retrouve maintenant dans le bureau de la General Manager Margareth Kingsley. Quelqu'un frappe à la porte, celle-ci s'ouvre et c'est The XTrem et Thomas Hardy qui font leur entrée.

The XTrem : Bonjour mademoiselle...

Thomas Hardy : Vous êtes charmante ce soir !

Margareth Kingsley : C'est bon, n'y allez pas par quatre chemins, allez à l'essentiel. Qu'est-ce que vous voulez ?

The XTrem : En fait, sans vouloir être impolis...

Margareth Kingsley : D'accord, j'ai compris. Vous venez réclamer votre participation au Doomsday Chamber of Pain, n'est-ce pas ?

Thomas Hardy : En fait oui, c'est exactement ça.

Margareth Kingsley : Ce match n'est pas fait pour les losers. Normalement. Il ne devait rester que deux places ce soir, et autant vous dire qu'elles sont très convoitées... cependant, avec la blessure de Sparkos en début de show, une place vient de se libérer.

The XTrem : Sparkos ne participe plus ?

Thomas Hardy : Alors il reste trois places disponibles !

Margareth Kingsley : Maintenant il n'en reste plus qu'une. Vous êtes ajoutés à la carte.

The XTrem et Thomas Hardy se regardent, ne semblant pas y croire.

Margareth Kingsley : Le dernier nom sera annoncé la semaine prochaine. En attendant, je vous conseille de vous préparer... ce sera certainement le match le plus difficile de votre carrière.

The XTrem : I am who I am... The Xtrem !


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 14   Sam 14 Avr - 13:21

Redemption de Shadowsfall résonne dans l'arena. L'éclairage devient bleu très sombre lorsque la musique commence. Le Reverend apparaît, souvent la tête baissée, son large chapeau dissimulant ses yeux. Puis il se dirige vers le ring d'une démarche lente en lisant sa bible, sans adresser un regard au public. Lorsqu'il arrive face au ring, il prend un micro, grimpe sur le turnbuckle et s'apprête à lire un extrait de son livre... mais il est interrompu par l'arrivée de son partenaire de ce soir.

30/30-150 de Stone Sour retentit en effet, et c'est Benjamin Marshall qui fait son entrée. La salle devient noire et seulement quelques lumières rouges éclairent la pièce. Il entre sur le stage et regarde autour de lui, levant les bras dans les airs. Il glisse dans le ring, monte sur un coin et crie des insultes à la foule. Puis il descend du coin et attend ses adversaires.

Martin L. Jefferson : C'est quand même curieux que le Reverend ait choisi Marshall pour l'épauler dans ce match...

Mark Fitzerald : Pour faire face à Almarik et Zack Lionhart, je pense qu'il fallait mieux compter sur un lutteur au style de Marshall plutôt que sur un enfant de choeur.

One Broken Glass de Chimaira retentit ensuite, et c'est Zack Lionhart qui fait son entrée sous les huées de la foule, lui qui était pourtant un favori dans les débuts de la UCW. Lionhart marche lentement vers le ring, mais il semble que le Reverend ait un message à adresser à Zack... il demande l'arrêt de la musique, et prend la parole.

Reverend : Zack Lionhart, lutte contre cette voix des enfers qui te manipule depuis des semaines, et redeviens ce que tu étais lorsque tu as signé dans cette fédération : un grand lutteur, respectueux et plein d'avenir...

Zack se contente d'éclater de rire, puis va chercher un micro à la table des commentateurs.

Zack Lionhart : Plein d'avenir ? J'ai fais bien des choses pour te venir en aide, Jesse, et ça ne m'a jamais rien apporté. Tu te souviens quand j'ai empêché Joey Cameron de se qualifier au main Event de Supremacy ? Pourtant, aujourd'hui, il est tout près du titre... non, Jesse, te suivre ne me mène à rien. Apocalypse m'a montré qu'il pouvait me mener bien plus loin qu'un type en aube obsédé par un bouquin écrit par on-ne-sait-qui !

Reverend : Tu fais erreur, Zack. Renonce à cette folie, ou...

Mais le Reverend est interrompu lorsqu'un début sinistre similaire à la marche impériale de Stars Wars se fait entendre. Le brouillard envahit le stage et des flammes apparaissent. Lorsque cela commence à balancer, on peut voir qu'une ascenseur avec un trône se mets à monter et Almarik qui est vêtu d'une armure gothique est assis dessus. Il se lève tranquillement de son trône et marche tranquillement vers les rampes, alors que les flammes apparaissent lorsqu'il franchit les rampes. Proche du ring il grimpe lentement dans le ring, et lorsqu'il est enfin entré dans le ring, Almarik s'approche au centre tout en levant ses deux bras dans les airs et lorsqu'il descend d'un geste brusque des flammes apparait dans les quatre coin comme un inferno match, alors que ce dernier se mets à rire d'un air diabolique. Lorsque la lumière fut enfin, il enlève son armure révélant son torse nu remplit de tatouages et c'est alors qu'il attend patiemment dans son coin, fixant tout ce petit monde sur le ring.

Reverend : Ainsi soit-il.

Le Reverend lâche son micro et fait signe à Marshall qu'il le laisse commencer le match. De l'autre côté, Zack Lionhart va démarrer. Sur le titantron, le temps à battre apparaît. Si le Reverend veut gagner ce match, il devra le faire en moins de six minutes et trente-cinq secondes.





Beat The Clock Challenge
Reverend Horton Heat & Benjamin Marshall vs Zack Lionhart & Almarik


La cloche vient de sonner, Marshall fait signe à Lionhart d'approcher. Ce dernier le fixe, impassible, puis s'élance, c'est une épreuve de force qui commence. Lionhart pousse Marshall vers les cordes, celui-ci réussit à se défaire et passer derrière l'adversaire, tentative de German Suplex... Lionhart ne le laissera pas faire, il lui envoie un coup de coude dans la face avant de se retourner vers lui, tentative de Spinebuster ! Mais Marshall ne le laisse pas faire non plus, headbutt, et il porte une Belly to Belly Suplex ! Zack s'est fait avoir alors que Marshall se pavane, ravi de ce qu'il vient de faire... il croise le regard du Reverend qui lui dit d'arrêter de se la péter.

Mark Fitzerald : En effet, le temps leur est compté...

Martin L. Jefferson : De toute façon Marshall s'en fout de ce match.

Mark Fitzerald : S'il fait bonne impression, il pourrait être le partenaire du Reverend pour One Way To Hell...

Zack est d'ailleurs en train de se relever, Marshall court vers lui, lui porte un low kick, un deuxième, Zack recule un peu pour se relever. Marshall prend son élan, fonce pour une Clothesline ! Esquivée par Zack Lionhart qui baisse la tête et se retrouve derrière l'adversaire, réussissant cette fois à placer sa German Suplex. Zack relève Marshall, lui porte un Backbreaker ! Il court ensuite vers le turnbuckle, grimpe au sommet, et va tenter l'un de ses moves high-fly qu'il exécute rarement ces temps-ci. Il s'élance, Shooting Star Press ! Il tente un tombé :

1...

2...

Dégagement de Marshall ! Zack ne mettra pas si facilement fin à l'invincibilité de son adversaire. Il le relève, puis le traîne vers le coin, fait le tag avec Almarik. Les deux hommes réalisent un double DDT !

Martin L. Jefferson : Tiens, étonnant de voir ces deux-là agir en équipe...

Mark Fitzerald : Almarik et Zack Lionhart sont deux egos bien trop forts pour s'entendre longtemps, mais je suis persuadé qu'une alliance entre eux serait très dangereuse dans la division Tag Team.

Martin L. Jefferson : Les Drinkers en deviendraient alcooliques ! Hahaha !

Mark Fitzerald : Hum...

Almarik relève lentement Marshall et l'envoie dans le coin, il commence à lui frapper le visage contre le turnbuckle, avant de l'envoyer dans les cordes, prêt à la réceptionner. Marshall s'accroche aux cordes pour ne pas se prendre un Big Boot du Maestro of Evil, Almarik lui fonce dessus, Marshall ne peut éviter un puissant Darkness Fall ! Dans son coin, le Reverend assiste à cela, l'air pas très rassuré. Il a beau avoir choisi un partenaire résistant, ça se présente assez mal pour le défi de ce soir. Il jete un oeil au temps qu'il reste, un peu moins de cinq minutes. Pendant ce temps, Almarik relève Marshall... celui-ci se débat avec un headbutt, fonce vers les cordes pour prendre de l'élan, Running Clothesline ! Il court vers les cordes et parvient à porter une Diving Leg Drop, Marshall revient en force dans le match... et il y va pour porter un Sharpshooter !

Mark Fitzerald : Croit-il vraiment pouvoir faire abandonner Almarik ?

Martin L. Jefferson : L'espoir fait vivre !

Il n'aura de toute façon pas le temps d'aller bien loin, Zack Lionhart intervient et envoie un coup de pied dans la face de Marshall. Almarik est libéré, à ce moment le Reverend veut intervenir, spear sur Zack Lionhart ! Zack finit au sol et roule à l'extérieur du ring, mais le Maestro of Evil vient de se relever et stoppe le Reverend avec un Sleep Well (Inverted GTS) ! Cela permet à Marshall de reprendre ses esprits et surprendre Almarik à l'aide de son Shining Wizard ! Marshall est le dernier debout, il relève Almarik, Spinning Impaler ! Il réalise alors le tombé :

1...

2...

3 !!!



Spoiler

Non, pas trois ! A l'extérieur, Zack s'est relevé et tire sur la jambe d'Almarik pour le dégager !


Martin L. Jefferson : C'est ce qu'on appelle voler le match !

Marshall est furieux, il croyait bien pouvoir faire un impact en battant l'un des lutteurs les plus dangereux du moment. Mais il n'est pas au bout de ses peines ! Pendant ce temps, le Reverend est retourné à sa place, et réclame le tag mais Marshall semble vouloir rester dans le ring... et le temps continue de s'écouler, il reste trois minutes et trente-deux secondes. Cela énerve le Reverend qui crie à son partenaire d'obéir ! Pendant ce temps, Almarik revient sur le ring, Marshall court aussitôt vers lui, Running Clothesline ! Il est séché par un Big Boot du Maestro of Evil !

Et Almarik va faire le tag avec Zack Lionhart. Lionhart revient sur le ring, fonce sur Marshall qui se relève, European Uppercut ! Lionhart traîne Marshall vers le centre, le relève, applique son Chimairadriver (Quackendriver I) !!! La foule crie alors que Lionhart fixe l'assistance, le temps continue de s'écouler, et il relève une nouvelle fois Marshall pour réaliser son Black Wings ! Alors qu'il ne reste qu'un peu moins de trois minutes, Zack Lionhart réalise le tombé sur Benjamin Marshall !

1...

2...

3... NON ! Intervention du Reverend Horton Heat qui casse le tombé. Almarik s'apprête à attaquer mais le Reverend retourne déjà à sa place. Lionhart est furieux et se met à marteler de coups Marshall, le tirant vers le centre alors que celui-ci essayait de ramper vers le Reverend pour le tag.

Martin L. Jefferson : C'est malin, fallait y penser quand c'était encore possible !

Zack tente à tout hasard un nouveau tombé, 1, 2... mais Marshall relève une épaule. Il va falloir tout recommencer ! Qu'importe, Zack a tout son temps lui... contrairement à ses adversaires, alors que le Reverend ne cesse de jeter un regard au temps qu'il reste. Nous pouvons d'ailleurs voir les Drinkers dans leur loge qui ne suivent pas du tout le match, mais le Sheik le suit avec attention et les tient au courant.

Zack relève Marshall, il tente son Ravenflow DDT mais est contré ! Marshall titube, Zack recule un peu et lui fonce dessus, mais l'adversaire esquive et Zack va s'écraser contre le turnbuckle où est le Reverend. Ce dernier lui met une bonne droite, Marshall en profite aussitôt pour revenir à la charge et porter un Shining Wizard ! Il reste deux minutes, et on dirait que la chance commence à sourire au Reverend, alors que Marshall se décide enfin à lui faire le tag.

Mark Fitzerald : Ils peuvent le faire ! Le Reverend n'a pas encore été l'homme légal sur le ring, il va affronter deux adversaires fatigués...

Martin L. Jefferson : Almarik et Zack Lionhart ne fatiguent jamais... Almarik n'est pas un sombre mortel comme vous !

Mark Fitzerald : Sans vouloir vous vexer Jefferson, je pense que vous lisez un peu trop de romans fantastiques...

Le Reverend relève maintenant Zack Lionhart, il y va pour son Stunner From Heaven !!! Mais c'est contré et Lionhart lui envoie un throat slash (atémi à la gorge), faisant reculer le Reverend... Lionhart enchaîne sur un Elevated DDT ! Il court vers les cordes, y va pour un Split-Leged Moonsault mais le Reverend se dégage et Lionhart s'écrase sur le tapis. Il ne reste plus au Reverend qu'à attendre patiemment que Lionhart se relève, il lui porte un coup de genou dans le bide et réalise son Holy Understatment (Double Knee Gutbuster) avec succès !! Il n'a plus qu'à s'abaisser pour le couvrir et réaliser le tombé, mais il ne le fait pas. Il se tourne vers Almarik, sachant que celui-ci va immanquablement intervenir, et fonce sur lui pour le faire tomber de l'autre côté, mais Almarik s'éloigne simplement des cordes pour éviter cela. Le Reverend se tourne, et ô surprise, Zack Lionhart s'est remit debout !

Mark Fitzerald : Mais comment est-ce possible ?

Martin L. Jefferson : Peut-être que les romans fantastiques ont des avantages !

Et Zack fonce aussitôt sur le Reverend pour une Running Clothesline, le Reverend l'esquive, Zack rebondit dans les cordes, en tente une autre, réussie cette fois-ci. Il relève le Reverend, Spinebuster ! Contré, et le Reverend lui porte un Spinning Wheel Kick. Zack recule jusqu'à Almarik et fait le tag !

The Maestro of Evil semblait attendre cette revanche depuis un bon moment... mais pour le Reverend, ça semble assez mal choisi, il reste moins d'une minute ! Les deux hommes s'empoignent, Almarik fait reculer le Reverend jusqu'au turnbuckle opposé et lui envoie des coups puissants, avant de commencer à l'étrangler dans les cordes. L'arbitre se plaint, Almarik arrête avant d'être disqualifié et commence à porter une clé de bras au Reverend. Les secondes défilent sur le titantron, l'instant devient critique et Marshall décide d'intervenir ! Il fonce sur Almarik qui ne s'y attendait pas, et lui porte un spear ! Zack intervient mais Marshall l'intercepte avec un DDT, avant de retourner à sa place... pendant que le Reverend attend qu'Almarik se relève, pour finalement appliquer avec succès son Stunner From Heaven !!!

Le Reverend se tourne rapidement vers le titantron, il reste dix secondes ! C'est assez pour le tombé ! Il s'exécute immédiatement, couvrant Almarik alors que l'arbitre se met à compter.

1...

2...

3 !!!




NON !!! Almarik relève les épaules in extremis !


Mark Fitzerald : C'est incroyable ! Comment peut-il se relever si rapidement de ce coup, après s'être longtemps battu dans ce match ?

Martin L. Jefferson : Ce n'est pas un mortel, je vous dis !

Mark Fitzerald : Epargnez-moi vos balivernes !

Le Reverend lui-même a bien du mal à y croire. Fou furieux, le voilà qui engueule l'arbitre, lui reprochant de ne pas avoir compté assez vite. Et la cloche sonne, le match est fini !




No Contest par Timeout



Le visage du Reverend exprime une profonde déception alors que la victoire était à portée de main, une fraction de seconde lui aurait permit de prendre l'avantage sur les Drinkers tout en faisant taire son vieil ennemi Almarik. Mais The Maestro of Evil s'est montré résistant ce soir... d'ailleurs, alors que le Reverend continue de faire des reproches à l'arbitre, il ne voit pas Almarik se relever lentement, se placer derrière lui, l'attraper subitement par l'épaule et le retourner pour placer son Chokeslam From The Darkness !!!

Le Reverend est au sol, Almarik le fixe quelques instants et finit par s'en aller, imité par Zack Lionhart et Benjamin Marshall qui n'ont rien de plus à faire ici. Alors que le Reverend est groggy sur le tapis du ring, Line in the Sand de Motorhead retentit dans la salle et les Drinkers apparaissent sur le titantron.

Samuel : On dirait que t'as pas gagné, le cul-béni !

Scott Ryan : Bon, alors ça veut dire qu'on peut choisir comment on va te botter le cul, hein ?

Samuel : On avait des tas d'idées avec Scott. On pensait te crucifier...

Scott Ryan : Mais à la direction ils dont dit qu'on devait choisir un match pratiqué à la UCW.

Samuel : Ouais, on pensait aussi t'enterrer vivant...

Scott Ryan : Mais pour la même raison on pouvait pas.

Samuel : Alors on va faire ce à quoi on est doués, un match qui te permettra de bien comprendre pourquoi on m'appelle The Street Fight Legend.

Scott Ryan : Et surtout de bien comprendre que tu vas l'avoir profond vu qu'on est la meilleure équipe de ta fed moisie !

Samuel : Donc dans deux semaines, toi et ta copine, on vous explose dans un street fight match !

Scott Ryan : J'espère que t'arriveras encore à marcher après ça. Non, je déconne, je m'en fous en fait !

Là-dessus, les Drinkers quittent la salle alors que leur theme song retentit de nouveau. Le Reverend se relève lentement, dépité par ce qui vient de se passer, et finit par quitter la salle la tête baissée.


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 14   Sam 14 Avr - 13:21

FMLYHM de Seether se fait entendre dans l’aréna, des projecteurs éclairent la scène avec une lumière dorée. Joey Cameron et Lennox Parker, micros en main, font leur entrée en marchant, la tête haute, lentement sur un tapis rouge qui a été installé pour leur entrée et qui mène jusqu’au ring. Ils fixent les fans d'un air supérieur en se dirigeant vers le ring. Lorsque la musique devient plus agressive, des feux d'artifice éclatent et les deux hommes montent sur les turnbuckle en faisant des signes au public.
Les deux hommes attendent maintenant le silence pour livrer un petit discours.


Lennox Parker : Vous avez devant vous l'équipe la plus dominante de la UCW ! Bien plus que des low-carders comme les Drinkers qui se croient supérieurs en détenant une ceinture Tag Team...

Joey Cameron : Ceinture que nous n'aurions aucune difficulté à remporter ! Mais il y a tellement de ceintures à la UCW que nous ne pouvons être partout...

La foule se met à huer les deux hommes, mais cela fait simplement sourire Joey et Lennox.

Lennox Parker : Qui fait les Main Event à Detonation ? Nous !

Joey Cameron : Et nous ne nous contentons pas d'y participer, nous les gagnons aussi !

Lennox Parker : Ca va de soi, le contraire serait tellement surprenant.

Joey Cameron : Ce soir, pour votre plus grand plaisir, on va mettre une belle raclée à nos adversaires de One Way To Hell, en vous montrant ce qu'est un véritable travail d'équipe, digne d'une équipe parfaite comme la nôtre !

Lennox Parker : Et en plus...

Mais Lennox est interrompu. All I Do is Win de DJ Khaled retentit dans la salle, et le Rickmeister apparaît sous le titantron, lui aussi un micro à la main. Dans l'autre, il tient sa ceinture All Star qu'il lève bien haut pour narguer Lennox.

Rickmeister : C'est ça que tu veux, Lennox ? Ce soir, je vais faire équipe avec un lutteur bien en-dessous de moi, même s'il est champion du monde, mais je te filerais quand même une sacrée branlée ! Et c'est rien à côté de ce que tu vas prendre dans deux semaines, quand tu devras te passer des services de ton petit ami.

Lennox Parker : Eh, je ne te permets pas ! Joey n'est pas mon petit ami !

Joey Cameron : Mais comment a-t-il... euh, nos relations sont purement professionnelles !!!

C'est maintenant Alone & Easy Target des Foo Fighters qui retentit dans la salle, et le champion de la UCW Danny Thompson fait son entrée, rejoignant le Rickmeister. Anita marche derrière lui, l'air un peu intimidée.

Joey Cameron : Tiens, salut Anita ! Pourquoi tu ne viens pas rejoindre un vrai mâle sur le ring ?

Danny Thompson : Tente de te rattraper, Joey. Et si on arrêtait de causer et qu'on passait à l'action ?

Danny et Ricky lâchent leurs micros et courent vers le ring. Lennox et Joey les regardent arriver, un arbitre rejoint le ring.


Mais avant que la cloche ne sonne, les quatre hommes sont déjà en train de se foutre sur la gueule dans le ring, Joey s'est jeté sur Danny dès son entrée et Lennox en a fait de même avec le Rickmeister. L'arbitre ne semble pas savoir très bien quoi faire, les hommes légaux n'ont pas été désignés... finalement, la General Manager Margareth Kingsley apparaît sur le titantron pour prendre les choses en mains.

Margareth Kingsley : Rendons ça plus vivant ! Ce match sera un Tornado Tag Team Match.

L'arbitre n'attend pas davantage et fait sonner la cloche !




Tornado Tag Team Match
Perfect Coalition vs Ricky "Rickmeister" Rakoto & "Exy" Danny Thompson

Joey est en train de pousser le champion mondial vers le turnbuckle, tout en lui envoyant de bonnes droites. Danny se débat contre ce diable, lui envoie un coup de pied dans le tibia avant de porter une Suplex à The Element of One. Celui-ci se mange aussitôt le turnbuckle et retombe sur le tapis, souffrant du coup qu'il vient de prendre. Le match commence mal pour lui !

Pendant ce temps, Ricky et Lennox sont en pleine épreuve de force et en profitent pour se taper la discute, le Rickmeister critiquant le style de son challenger. Ce qui vaut à Ricky de se prendre une belle droite par Lennox, avant que celui-ci n'enchaîne sur un Bicycle Kick. Ricky se retrouve à terre, Lennox fait des taunts à la foule mais est aussitôt prit d'assaut par une German Suplex portée par le champion du monde. Danny relève Lennox et lui applique un Backbreaker, non c'est contré par Lennox qui envoie une série de droites à Danny pour le faire reculer. Alors que l'arbitre demande à Joey si tout va bien, Ricky profite de l'occupation de l'arbitre pour prêter main forte au champion du monde en envoyant un puissant low blow à Lennox Parker. Le challenger au titre All Star tombe au sol, se tenant les parties, sous les yeux de Danny et Ricky. Les deux hommes échangent un regard, Ricky étant un peu hautain, on voit bien qu'il laisse entendre qu'il est meilleur que le champion de la UCW. Danny n'y fait pas attention et se tourne vers Joey qui est en train de se relever, il s'élance vers lui mais The Element of One lui envoie un Big Boot ! Danny se retrouve au sol, et Joey fonce maintenant vers Ricky, lui porte un magnifique spear ! Il aide ensuite Lennox à se relever.

Mark Fitzerald : On ne va pas s'ennuyer avec ce match ! En tout cas, la présence du Rickmeister est un délice, Joey Cameron et Lennox Parker feraient bien de ne pas être trop sûrs d'eux...

Alors que leurs adversaires sont au sol, Joey et Lennox se mettent à frapper chacun d'eux. L'arbitre leur demande d'arrêter ça, Joey traîne Danny vers les cordes et lui attache les mains avec du ruban adhésif.

Martin L. Jefferson : Merde alors, et moi qui me demandait où était passé mon rouleau !

Pendant ce temps, Lennox porte un armdrag au Rickmeister qui tente de se dégager en se tournant vers les cordes... mais Lennox ne lui en laisse pas la possibilité. L'arbitre doit suivre les deux situations, s'inquiétant de ce que Joey est en train de faire : le voilà qui envoie des gifles à un Danny prisonnier des cordes, en voulant obliger le champion à dire que Joey Cameron est parfait.

Martin L. Jefferson : Ce serait une stipulation amusante...

Mark Fitzerald : Mais ce n'est pas la façon de gagner le match de ce soir !

Malgré ça Danny n'a pas l'air d'avoir envie de contenter Joey en disant ce qu'il veut entendre, et continue de recevoir des gifles. De l'autre côté, le Rickmeister parvient à se défaire de la prise de Lennox, il se relève et se tourne vers lui pour lui envoyer quelques kicks, avant de l'attraper et réaliser un Neckbreaker. Il rebondit maintenant dans les cordes et porte une Clothesline à Lennox, avant d'aller secourir le champion du monde en portant une Back Suplex à Joey Cameron ! Ricky éclate de rire devant un Danny attaché, et semble hésiter à le défaire de là... mais puisque c'est mieux pour sa victoire ce soir, il se décide à le faire. Pendant ce temps, Lennox et Joey se relèvent, Ricky et Danny se tournent vers eux.

Les quatre hommes se font de nouveau face comme en début de match, et la tension qui règne sur le ring se fait aisément ressentir. Joey fixe Danny en imitant une ceinture autour de sa taille, Lennox fait de même à Ricky. Pour toute réponse, Ricky donne de grands coups de bassin dans le vide, comme pour dire à Lennox qu'il peut toujours aller se faire...

Martin L. Jefferson : Cuire un oeuf.

Mark Fitzerald : Pardon ?

Martin L. Jefferson : Non, j'avais une soudaine envie là, comme ça. J'ai dîné léger ce soir.

Mark Fitzerald : Vous êtes vraiment bizarre...

Et Lennox fonce sur Ricky, Clothesline, Ricky l'esquive en baissant la tête, le Rickmeister va alors rebondir dans les cordes et tente à son tour une Clothesline... esquivée par Lennox maintenant, celui-ci se retrouve derrière Ricky et tente un Small Package ! L'arbitre compte aussitôt, 1... 2... dégagement du Rickmeister. Comme si le match allait finir de cette manière ! Pendant ce temps, Joey et Danny échangent des droites au milieu du ring, tout en discutant d'Anita. Joey semble répéter un mot qui énerve Danny, il nous semble entendre souvent le terme "big boobs", mais où Joey veut-il en venir ?

Ricky est en train de se relever, Lennox fonce sur lui, Vertical Suplex ! Il tente un tombé : 1... 2... dégagement de Ricky, Lennox vient alors prêter main forte à Joey et les deux hommes réalisent une double Suplex à l'endroit de Danny Thompson. Le champion mondial finit au tapis, les deux partenaires se tapent dans la main pour se féliciter, avant de se retourner... le Rickmeister leur fonce dessus, Clothesline sur Lennox, il rebondit dans les cordes et en porte une autre à Joey ! Le Rickmeister fait ensuite une petite danse au milieu du ring pour exciter la foule.

Martin L. Jefferson : Oula ! Il me rappelle Okama...

Mark Fitzerald : Ca va pas, non ? C'est du Rickmeister que vous parlez !

Et Ricky aide maintenant Danny à se relever, les deux hommes retournent s'attaquer à leurs challengers respectifs. Ricky porte un Crossface à Lennox Parker alors que Danny applique son Cattle Mutilation à Joey Cameron !!!

Martin L. Jefferson : S'ils arrivent à les faire abandonner tous les deux, je dis chapeau !

Mark Fitzerald : Ca me semble particulièrement plausible !

La situation a l'air tendue pour la Perfect Coalition ! Lennox fixe les cordes, tendant la main vers elles sans pouvoir les atteindre. De son côté, Joey Cameron se débat comme un gland, sans arriver à se défaire de la terrible prise du champion du monde, prise qui a fait abandonner bien des adversaires... Ricky Rakoto et Zack Lionhart en particulier. Finalement, c'est en mordant les mains de Ricky que Lennox réussit à se dégager, exactement comme le fit Joey la semaine précédente !

Martin L. Jefferson : Ils se sont donnés le mot, on dirait !

Mark Fitzerald : Ce qui est très intelligent... battre le Rickmeister sera très difficile, il vaut mieux que Lennox en apprenne sur les très rares faiblesses de son adversaire.

Martin L. Jefferson : N'exagérez pas, quand même...

Et Lennox est en train de se relever, alors que Ricky se tient la main sur-laquelle on peut voir deux belles traces de mâchoires. Le champion All Star aura gardé les empreintes des dents de la Perfect Coalition ! Mais pour l'instant, il vient de se prendre une belle droite de la part de Lennox, qui enchaîne avec un Dropkick avant de courir libérer son partenaire. Et il était temps, car Joey était à deux doigts d'abandonner !

Mark Fitzerald : A One Way To Hell, Joey devra compter sans Lennox pour se défaire de cette prise...

Martin L. Jefferson : Tout dépend la stipulation du match !

Joey se relève lentement, face à un Danny Thompson qui se remet mal du coup qu'il vient de prendre dans la face. Lennox et Joey ne lui en laisseront pas le temps, Lennox assène un Springboard Roundhouse Kick au champion du monde, suivi d'un German Suplex de Joey Cameron ! Danny est à leur merci, mais voilà Ricky Rakoto qui intervient... le Rickmeister fonce sur Cameron, Russian leg Sweep ! Il rebondit dans les cordes, Clothesline sur Lennox, avant de relever Joey Cameron et lui porter son Rickochet !!! Il se prépare au tombé, mais Lennox vient de se relever et empêche le champion All Star d'arriver à ses fins en lui envoyant son Parker Kick (superkick) en pleine face ! Le champion All Star se retrouve au sol, que va tenter Lennox ? Il se retourne, Danny vient de se relever, le champion du monde surprend Lennox avec son G.B.H (Double Knee Gutbuster) !!! Le champion s'apprête maintenant à couvrir Lennox pour le tombé final, mais Joey Cameron s'est relevé et lui porte un terrible spear ! Joey relève Danny et lui porte son Cameron Cutter avec succès, il n'a plus qu'à le couvrir et attendre le compte de l'arbitre :

1...

2...

3 !!!



Spoiler:
 


FMLYHM de Seether retentit dans la salle, et c'est un Joey Cameron fou de joie qui se relève les bras en l'air, criant comme s'il venait de gagner au loto. Il aide Lennox à se relever, celui-ci prend conscience qu'ils viennent de gagner et félicite chaleureusement son partenaire.

Mark Fitzerald : Eh bien, ce fut un final assez difficile, Cameron a eu de la chance ! Mais c'est quand même une grande victoire pour lui, il vient de réaliser le tombé sur l'actuel champion du monde. Joey Cameron marque des points avant One Way To Hell !

Martin L. Jefferson : Mais il reste un dernier Detonation avant le pay-per-view et bien des choses peuvent se passer ! Aussi, nous aurons l'immense plaisir de découvrir tout cela avec vous la semaine prochaine ! Sur ce, bonne soirée à toutes et à tous !

Et le show s'achève sous la musique de la Perfect Coalition, alors que, comme la semaine précédente, Joey Cameron et Lennox Parker célèbrent sur le ring avec les ceintures UCW et All Star qui ne leur appartiennent pas encore, à côté des champions inertes sur le ring.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 14   Sam 14 Avr - 13:22

Ce show fut écrit par : Jesse Heath

Avec la participation de :

-Lennox Parker pour New Generation vs The Chosen Ones
-Scott Ryan pour Tyson Cash vs Jeffrey Zedd
-Dynamite Joe pour The Drinkers vs The Strangers
-Rickmeister pour Elena Irons vs Jérôme "Bettersweet" Richard
-Bazz pour Rick Gunther vs Hyrnalo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 14   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Night Detonation 14
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UCW : Ultimate Championship Wrestling :: In Gimmick :: Les Shows :: Archive Shows 2010-
Sauter vers: