AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sunday Night Detonation 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Sunday Night Detonation 13   Sam 14 Avr - 13:11



Animal I Have Become de Three Days Grace résonne dans l'arena. Des feux d'artifice éclatent sur le stage, alors que les hurlements de la foule s'élèvent pour ce début de show. Nous sommes à la UCW Arena ce soir, et tout le monde semble impatient pour ce premier Detonation après Bad Destiny.

Martin L. Jefferson : Bienvenue à la UCW Arena ! Je suis Martin L. Jefferson, le champion des commentateurs ! Hahaha ! Et voici mon partenaire par équipe, Mark Fitzerald.

Mark Fitzerald : Vous devriez vraiment arrêter de fréquenter Max Hitkins.

Martin L. Jefferson : Et sans plus attendre, revoyons les événements de samedi dernier, lors de Bad Destiny !

Dans le premier match de la soirée, Tyson Cash et Cassandra Santa Maria ont battu Black Lotus et Elena Irons dans le premier Mixed Tag Team Match de l'histoire de la UCW. Benjamin Marshall a battu Myster Ghost dans un Falls Count Anywhere. The XTrem a remporté un Triple Threat face à Thomas Hardy et Jérôme "Bettersweet" Richard par tombé sur ce dernier. Le match entre Perfect Coalition et The Chosen Ones s'est achevé sur un Double Count-Out. Sparkos a battu Joshua Dust. Nemo Epps a sauvé Alexandra des griffes d'Hyrnalo en remportant le premier Damned or Escaped Match. Dynamite Joe a mit fin à la carrière de DelRey Jackson en le battant dans un Barbed Wire Match mettant en jeu les contrats des deux hommes à la UCW. Jesse Heath est devenu le Reverend Horton Heat, et est parvenu à battre The Maestro of Evil Almarik. Ricky Rakoto a battu John Richmond pour devenir le premier champion All Star. The Drinkers ont battu Lethal Starship et New Generation pour remporter le UCW Tag Team Championship. Enfin, dans le Main Event, le champion de la UCW Danny Thompson a soumit Zack Lionhart au Cattle Mutilation pour conserver brillamment son titre.

Martin L. Jefferson : C'était quelque chose, ce pay-per-view ! Mais avec ce qu'on prépare pour One Way To Hell, je crois que le meilleur est à venir.

Mark Fitzerald : Ne nous précipitons pas, nous ne savons pour l'instant pas grand-chose de l'événement à venir, si ce n'est que One Way To Hell sera exclusivement extrême et que son Main Event, le Doomsday Chamber of Pain, couronnera le premier Underground Champion.

Martin L. Jefferson : Et à votre avis, qui serait susceptible de le...

Redemption de Shadowsfall résonne dans l'arena, interrompant les commentateurs. Les visages se tournent vers l'entrée, alors que le Reverend Horton Heat apparaît sous le titantron, vêtu de son grand manteau noir, de ses lunettes et de son chapeau. Il se dirige vers le ring, micro dans une main, Bible dans l'autre. La foule semble amusée de voir cet illuminé, mais tout le monde semble curieux de connaître ce qu'il a à raconter. Pour l'instant, le Reverend entre sur le ring, et réclame le silence. Puis il cite un passage de son livre.

Reverend Horton Heat : Voici, j'envoie devant toi mon messager pour frayer ton chemin ; c'est la voix de celui qui crie dans le désert : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. »
Quelques cris se font entendre dans la foule, la caméra zoome alors sur une pancarte sur-laquelle on peut lire "on s'en foud".

Mark Fitzerald : On s'en fout... avec un d... les gens ne savent vraiment plus écrire de nos jours.

Martin L. Jefferson : Moi, ce qui me surprend, c'est que le type a tout prévu, il savait déjà qu'il aurait besoin d'une pancarte inscrivant "on s'en fout". C'est dire l'intérêt des fans pour ce programme.

Reverend Horton Heat : C'est ainsi qu'à Bad Destiny, le Seigneur m'a confié la noble tâche d'enrayer la menace du serviteur du Malin, Almarik. J'ai accompli une partie du chemin, mais ma mission divine n'est pas achevée.

Voyant que la foule semble s'endormir, le Reverend hausse les épaules, pose son bouquin à terre et aborde un autre angle.

Reverend Horton Heat : Mais pour l'heure, le Seigneur a d'autres desseins pour moi et la UCW. Je suis venu ici vous parler du Doomsday Chamber of Pain, ce match mythique qui couronnera le premier Underground Champion. Comme vous devez le savoir, les premiers noms seront annoncés ce soir. Je vais en dévoiler quatre.

Martin L. Jefferson : Quatre ! On connaîtra déjà la moitié des participants !

Mark Fitzerald : Taisez-vous Jefferson, il se prépare à les annoncer.

Reverend Horton Heat : Les quatre premiers participants au Doomsday Chamber of Pain sont Dynamite Joe... Sparkos... Zack Lionhart... et Almarik !

Concernant ce dernier nom, un murmure parcourt l'assemblée. Les commentateurs eux-mêmes sont assez surpris.

Martin L. Jefferson : Je ne le suis pas, le Reverend... il donne à son ennemi une chance de devenir Underground Champion ?

Mark Fitzerald : Effectivement, la logique m'échappe.

Serpentine Offerind de Dimmu Borghir résonne alors dans l'arena, et le concerné, The Maestro of Evil Almarik, apparaît sous le titantron. Un sourire malsain se dessine sur son visage, alors qu'il s'avance un peu, suivi d'Ivy.

Almarik : Pour une fois, Reverend, ou Jesse Heath, peu importe... tu as prit une sage décision. Je ne m'y attendais pas. Tu viens de donner sa chance à celui qui est le plus susceptible de remporter ce titre.

Reverend Horton Heat : Crois-tu que ta présence dans ce match est une récompense ? C'est en enfer que je t'envoie, à One Way To Hell. Et lorsque tu seras condamné entre quatre murs, détruit par sept des lutteurs les plus hardcore de la fédération, tu ne viendras pas déranger mes projets.

Almarik semble vouloir répliquer, mais n'en a pas l'occasion... Line in the Sand de Motorhead résonne dans l'arena, et ce sont les Drinkers qui apparaissent sous le titantron, tenant fièrement leurs ceintures Tag Team et leur Jack Daniel's.

Samuel : Tu veux faire du Doomsday Chamber of Pain un match mythique ? Ajoute les Drinkers à la carte, Jesse. Ou ton Main Event sera minable et fera un flop.

Scott Ryan : Laisse Samuel, je suis sûr qu'il y a pensé mais qu'il garde la surprise pour les semaines qui viennent... pas vrai, Jesse ?

Le Reverend reste silencieux quelques instants, l'air plutôt amusé par la situation.

Reverend Horton Heat : Les Drinkers ne feront pas partie du Doomsday Chamber of Pain. A One Way To Hell, vous défendrez vos ceintures. Du moins, vous essayerez...

Samuel : Ne dis pas de conneries, Jesse, tu sais très bien qu'aucune équipe n'osera nous challenger pour un pay-per-view extrême.

Le Reverend veut répliquer, mais c'est maintenant Almarik qui prend la parole, les regards se tournent vers lui.

Almarik : Vous n'êtes que des fillettes, les Drinkers. Toi, Samuel, tu te prends pour une Street Fight Legend... mais tu ne sais pas ce que c'est que le hardcore, le vrai. Tu n'as qu'à demander au Reverend de remercier le Ciel pour toi, de ne pas être dans le match... puisque ma victoire à One Way To Hell ne fait aucun doute.

Là-dessus, Almarik quitte la salle, suivi d'Ivy. Le silence suit ces paroles, puis lorsque The Maestro of Evil a disparu, les Drinkers se tournent de nouveau vers le Reverend.

Samuel : Je te le répète, Jesse, aucune équipe n'est de taille à la UCW. Un match pour le titre Tag Team à One Way To Hell serait une telle perte de temps...

Scott Ryan : Laisse, Samuel, je crois que le monsieur a besoin de preuve.

Samuel : Tu as raison, partenaire de cuite. Tu veux une preuve que nous sommes imbattables, Jesse ? Ce soir, on fait un match. Scott, moi, et le Sheik. Contre toi et deux partenaires de ton choix, si tu arrives à trouver deux types qui ont assez de courage, ou qui sont assez cinglés...

Reverend Horton Heat : Je relève le défi.

You Can Hate Me Now de Nas ft Puff Daddy résonne soudain dans l'arena, et voilà Jason Price qui apparaît sous le titantron, juste derrière les Drinkers.

Jason Price : Je serais l'un des partenaires du Reverend ce soir.

Les Drinkers dévisagent quelques instants Jason, puis éclatent de rire.

Scott Ryan : Ca marche ! Tu vas pouvoir rejoindre ton pote Nick Blade à l'hosto, le juste prix.

Là-dessus, les Drinkers quittent les lieux en bousculant Jason au passage. Le Reverend regarde quelques instants son partenaire, puis finit par quitter le ring.

Martin L. Jefferson : Un trois contre trois pour ce soir ! Je me demande bien qui sera le partenaire du Reverend et de Jason Price. Un retour de Nick Blade ?

Mark Fitzerald : Vu ce qui lui est arrivé à Bad Destiny, j'en doute fort.



Diamond life - tyga est joué dans l'arena et Sean Boswell arrive sur le ring concentré et attend son adversaire.

"Eyes Of The Tiger de Survivor" retentit dans l'aréna et Tiger Ted's fait son apparition, des pyros de couleurs rouge et bleu sortent le long de l'allée, encore tête baissée, lumière éteinte et pyros en route, il s'avance vers le ring et fixe son adversaire.




Sean Boswell vs Tiger Ted's

Le match commence et Boswell prend l'avantage avec des coups de poings qui font reculer Tiger dans le coin. Boswell enchaîne des coups de béliers et le projète dans le coin opposé mais Tiger contre et envoie un Dropkick à Boswell qui s'écrase dans le coin. Tiger a bien compris que Boswell s'était pris le coin et travaille sur la tête de Boswell avec des coups de poings. Tiger est arrêté par l'arbitre mais il reprend tout de suite avec un clothesline puis enchaîne avec un Spike DDT.
Le tombé:

1........

2............

Et non! Sean se dégage.
Tiger s'élance et porte un Asai Moonsault sur Sean Boswell.


Boswell peine à se relever et Tiger prend de l'elan dans les cordes mais Boswell contre avec un High Kick venu de nulle part et il enchaîne avec un Boston Crab au centre du Ring.
Tiger rampe vers les cordes mais il a encore 50 centimètres à faire et il souffre.
Il se rapproche et parvient à attraper la corde. Sean tient la prise, l'arbitre le compte, 1..2... 3... 4... et Boswell lâche.
Tiger se relève difficilement et Sean lui envoie un coup de pied dans l'abdomen et part pour son Axe Kick.
Non!! Contré par Tiger avec un Neckbreaker et il enchaîne avec Springboard Swan-Drive DDT.

1.....

2......

Et Sean trouve encore la force de se dégager.
Tiger le relève et le prend en Fireman's Carry mais Boswell contre et Inverted DDT. Boswell se prépare pour le Punt Kick, il prend son élan et le réussit NON! Pelé Kick de Tiger en plein dans la tête de Sean.

Mark Fitzerald: Quel coup de pied retourné!!

Martin L.Jefferson: Je l'aime bien ce petit nouveau.

Tiger tente le tombé
1.....

2....

3.

NON! Sean se dégage encore! Incroyable!

Tiger monte sur la 3ème corde et Diving Headbutt Drop, esquivé par Boswell qui surprend Tiger avec un roll-up !

1....

2.

Dégagement de Tiger ! Et le voilà qui contre l'adversaire avec un Backslide Pin!

1!

2!

Et 3 !



Spoiler:
 


Mark Fitzerald: Tiger remporte son premier match en surprenant Sean Boswell

Martin L.Jefferson: Sean Boswell est sur une mauvaise pente en ce moment.



On se retrouve en backstage, et voilà le champion de la UCW qui se balade, la ceinture sur l'épaule. Danny envoie un sourire à un groupe de jolies jeunes femmes qui le regardent en gloussant comme des gamines, puis continue son chemin. Avant de tomber sur... tiens, le champion All Star ! Les deux hommes s'arrêtent face à face. Le Rickmeister jette un oeil à la ceinture de Danny, puis fixe la sienne.

Ricky Rakoto : Finalement, tu comprends pourquoi Ricky a abandonné à Supremacy. Ricky savait que la ceinture All Star serait plus belle.

"Exy" Danny : Oui, bien sûr. D'ailleurs, même si ton nouveau titre n'a pas l'air de t'avoir arrangé, je voulais quand même te féliciter. C'était un bon match que tu as livré contre Richmond.

Ricky Rakoto : Ouais, je sais. C'était un match incroyable... le show stealer. Enfin voilà. Ton match contre Lionhart était distrayant aussi. J'en ai regardé quelques extraits pendant que je nettoyais ma ceinture.

"Exy" Danny : Tu nettoies ta ceinture, toi ?

Ricky Rakoto : Oui, c'est pour ça qu'elle a une telle brillance. Tu devrais essayer d'en faire autant sur la tienne, ça donnerait...

Les deux hommes sont alors interrompus par une petite toux, on entend des bruits de pas. Les deux champions se retournent, et tiens, surprise, qui voilà ? Perfect Coalition réunie. Et Joey Cameron semble avoir quelque chose à dire au champion de la UCW.

Ricky Rakoto : Y'a un soucis, Cameron ? Je ne crois pas que tu aies besoin de conseil pour faire briller ta ceinture, tu n'en as pas.

Joey Cameron : Je ne suis pas venu te parler, Nicky. Je suis venu parler à Danny.

Ricky Rakoto : C'est Ricky !

Lennox Parker : La ferme.

"Exy" Danny : Je sais déjà ce que tu veux, Cameron. Ca fait plusieures semaines que tu fais chier tout le monde avec ça. Mais tu vas être ravi, j'ai déjà prit les choses en main.

Joey Cameron : Comment ça ?

"Exy" Danny : Tu veux un match pour mon titre, n'est-ce pas ? Depuis le premier Detonation tu tentes le diable pour en avoir un, mais tu te plantes à tous les coups. Alors j'ai été voir la jolie Margareth, notre nouvelle General Manager. Si tu veux un title shot, tu vas devoir battre l'ancien challenger, ce soir !

Joey Cameron : Battre l'ancien challenger... c'est qui, déjà ?

"Exy" Danny : Zack Lionhart. Celui qui t'a rivé les épaules au sol lorsque tu as eu ta deuxième chance d'aller à Supremacy.

Joey Cameron : Zack m'avait eu par surprise ce jour-là... mais la seule fois que nous nous sommes affrontés à un contre un, c'est The Element of One qui a gagné ! Les conditions sont réunies ce soir... je vais le démolir.

"Exy" Danny : Ouais, ouais. Sinon, quand tu auras perdu, n'espère pas une deuxième chance cette fois-ci. Margareth a surtout fait ça pour te faire taire.

Et le champion de la UCW s'en va, sous les yeux de Perfect Coalition et de Ricky Rakoto.

Joey Cameron : Quel trou de balle... à One Way To Hell, il va voir ce que c'est que d'affronter un lutteur parfait ! Il rira beaucoup moins... allez, viens, Lennox, on s'arrache.

Et Cameron s'en va de son côté, Lennox s'apprête à le suivre, mais fixe Ricky qui affiche un sourire narquois.

Lennox Parker : Quelque chose te fait rire ?

Ricky Rakoto : Oui.

Lennox Parker : Tu te fous de nous ?

Ricky Rakoto : Oui. Mais bon, j'ai pas de temps à t'accorder ce soir, j'ai à faire. Eh oui, le Rickmeister est très prit...


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 13   Sam 14 Avr - 13:12

Posté le: Sam 1 Mai - 17:35 Sujet du message: Saturday Night Detonation 01/05/10


En backstage, on retrouve Tyson Cash en discussion avec Cassandra Santa Maria.

Tyson Cash : C'était drôle, pas vrai ? Tu as vu la réaction du chevelu ? Il n'a rien comprit du tout !

Cassandra Santa Maria : C'est vrai, mais je ne comprends pas tellement pourquoi tu l'as fais.

Tyson Cash : Pourquoi ? Je voulais juste apporter un peu de distraction, montrer que je suis le meilleur, c'est tout. Même si je n'ai pas besoin de prouver quelque chose, c'est déjà évident.

Cassandra Santa Maria : Hmm oui, mais la semaine dernière, tu disais à ta nana que tu battrais le premier lutteur que tu croiserais. Tu ne l'as pas battu là, tu as juste laissé un autre le faire. Tu aurais dû te charger de ça toi-même...

Tyson reste silencieux quelques instants, et se met à réfléchir.

Tyson Cash : Oui, tu n'as pas tort. Bon, ça ne fait rien, ce soir je gagne mon match et la prochaine fois que je le croise, je lui fous une branlée.

Cassandra Santa Maria : Et moi, je vais me débarrasser pour de bon de cette pétasse d'Elena. Après l'humiliation qu'elle va subir ce soir, elle n'est pas prête de remettre les pieds sur un ring, crois-moi...

Cassandra s'éloigne pour se préparer en vue de son match, Tyson reste seul et c'est maintenant Kendra qui se pointe.

Kendra : Qu'est-ce que tu faisais encore avec elle ?

Tyson Cash : Du calme. Avant tout, sache que je n'ai aucun compte à rendre.



Forsaken de Disturbed retentit dans l’aréna, pour laisser place à l’entrer d’une des premières femmes de la UCW, Cassandra Santa Maria ! De la fumée noire sort du titantron, et Cassandra regarde tout le public avec un regard froid. Elle part à rire comme une folle, et finit finalement par s’avancer vers le ring. Elle monte dans le ring, enlève son long manteau de cuir noir, monte sur le turnbuckle pour s'y asseoir et fait un signe d'un gun qu'elle shoote dans le crâne de quelqu'un en riant comme une folle.

Mark Fitzerald : Drôle de personne cette Cassandra… Elle paraît un peu folle et maniaco-dépressive… Il faudrait la soigner !

Martin Jefferson : Sûrement quelqu’un de votre famille Mark…

Mark Fitzerald : Ou pas.

Traitor de Tarot retentit à son tour ! C’est l’heure à Elena Irons de se battre ! Après la petite intro de guitare, Elena sort des coulisses de manière dynamique, sautillant sur place afin de se dégourdir les jambes, avant de s'arrêter jambes écartées. Elle se penche en avant et se met à faire tournoyer rapidement sa longue chevelure rousse par cinq fois avant de se relever de tout son long et brandir bien haut un signe du diable. Dans le même temps, cinq pyros explosent en gerbes orangées de manière successives derrière elle. Puis elle joue avec le public, et notamment les fans du premier rang, montrant à quel point elle est déterminée à se battre, puis elle reprend sa marche sur la rampe en brandissant tout le long le même signe du diable. Arrivée sur le ring apron, elle se dirige vers un coin et monte dessus pour haranguer la foule et lever les bras en effectuant son signe préféré. Elle prend appui sur le ring apron pour bondir par-dessus la troisième corde et se retrouver sur le ring, prête à se battre.


Mark Fitzerald : Après la folle, voilà la géante ! Je me demande ce que pense le reste du roster masculin de cette femme qui est sûrement plus grande que la plupart des hommes ici !


Martin Jefferson : Y compris vous mon cher Mark… Alors n’allez pas courir sous les jupes de cette dame, ça pourrait vous faire mal !

Mark Fitzerald : Commençons tout de suite le match avant que je n’étrangle Jefferson…




ELENA IRONS VS CASSANDRA SANTA MARIA

La cloche viens à peine de sonner qu’Elena utilise son grand gabarit et sa force pour dominer Cassandra avec de grands coups de poing sur la face. Puis elle projeta son adversaire vers les cordes opposées… Big boot ! Cassandra est déjà par terre ! Elena la releva et lui appliqua une clé de bras. Cassandra prit un peu de temps avant de s’aider des cordes pour faire un back flip et appliquer directement un enzuigiri à Elena ! Celle-ci ne tomba pas tomba pas tout de suite, mais se tint en déséquilibre, tandis que Cassandra courut vers les cordes opposés pour lui faire un running dropkick ! Elena est maintenant par terre, et Cassandra essaye une première fois le tombé.

1…

Elena se dégage facilement. Les deux femmes se relevèrent en même temps, et se regardèrent droit dans les yeux un moment, sans faire de contact physique.

Mark Fitzerald : On voit bien comment ces deux femmes se détestent profondément ! Il risque d’y avoir beaucoup d’action dans les prochaines minutes.

Martin Jefferson : Malheureusement pas le genre d’action que j’aurai voulu…

Mark Fitzerald : Jefferson ! Ici, nous sommes dans une fédération sérieuse, pas dans un club de strip-tease !

Martin Jefferson : Dommage…

Prise de contact entre les deux femmes, qu’Elena domina facilement en faisant un headlock à Cassandra. Cassandra essaya de se dégager de cette prise, mais en vain… Elena en profita pour la prendre en position de powerslam, et appliqua cette prise puissante ! Cassandra se tient maintenant le dos par terre ! Elena en profite pour courir vers les cordes et appliquer une running legdrop ! Elle s’essaye à son tour pour le tombé :

1…

2…

Dégagement au début du 2. Elena releva son adversaire, et la projeta vers l’un des coins. Elle prit un petit élan et courut vers Cassandra… Clothestine dans le coin ! Pas le temps pour Cassandra de souffrir, Elena la leva une nouvelle fois pour la projeter vers un autre coin. Cette fois ci, elle se contenta de marcher vers elle, puis la leva sur la troisième corde, avant d’elle-même se poster devant elle sur la deuxième corde. Tout le monde sait ce qui s’en vient… Elena prit le bras de Cassandra pour le placer derrière sa tête, et se prépara pour une superplex… Non ! Cassandra donna des coups de poing dans le ventre d’Elena pour que cette dernière la lâche ! Après plusieurs coups de poing, Elena fut obligée de lâcher la prise, et Cassandra la poussa sur le sol ! Toujours sur la troisième corde, Cassandra se mit dos à Elena, et sauta… Moonsault ! Elle en profite pour la couvrir :

1…

2…

Dégagement au milieu du 2.

Mark Fitzerald : Un match très serré jusqu’à maintenant… Elena domine avec sa force, mais Cassandra se défend bien avec ses moves high-fly. J’ai hâte de voir ce qu’il va se passer ensuite

Martin Jefferson : Pas ce que je pense en tout cas…

Mark Fitzerald :

Cassandra ne prit pas le temps de relever son adversaire : elle lui pila sur chacun des pieds et mains pour affaiblir Elena. Puis elle courut vers les cordes et lui fit un running senton ! Un tombé ? Non, elle décide plutôt de relever Elena Irons. Elena, encore un peu sonnée, ne mis aucune résistance, et Cassandra en profita pour courir vers les cordes et l’accueillir avec… NON ! C’est Elena qui l’accueille avec son Bicycle kick ! NON ! Attendez ! Cassandra l’évite de justesse en passant sous sa botte, et maintenant qu’elle se retrouve derrière Elena, elle la prit par la tête et lui appliqua son See You Next Time Bitch (eye of the hurricane) ! Son trademark move ! Elle s’essaye pour le tombé qui pourrait être final :

1…

2…

NON ! Presque un compte de trois pour Cassandra ! Cette dernière a l’air complètement énervée, et va parler à l’arbitre… Non, que dis-je ! Elle va crier à l’arbitre son mécontentement ! Mais l’arbitre ne fléchit pas face à ses réclamations ! Cassandra prit donc la tête d’Elena, et lui appliqua son Deep Sleep of the beautiful (gogoplata) ! Son submission finisher move ! Elena pourrait peut-être abandonner dans les secondes qui viennent !

Mark Fitzerald : Ça pourrait se finir dans les prochaines secondes pour Elena Irons ! Ça va mal pour cette géante, sa taille ne pourra pas vaincre une prise de soumission !

Martin Jefferson : Ou pas.


Mark Fitzerald : C’est beau, je vois que vous reprenez de l’intérêt pour le match !

Martin Jefferson : Ou pas.

Mark Fitzerald :

La soumission est appliquée en plein milieu du ring, ce qui empêche complètement à Elena de pouvoir toucher aux cordes. Mais la foule commence à encourager la géante ! Ils tapèrent des mains, tandis qu’Elena gagna quelques centimètres vers les cordes… Puis encore une dizaine de centimètres vers les cordes ! Elle n’est plus qu’à un mètre des cordes… Attention… Non ! Cassandra la ramène elle et la prise vers le milieu du ring ! Tout est à recommencer ! Elena a l’air de faiblir un petit peu… Elle ne bouge presque plus, ce qui incite la foule à taper de plus belle ! Elena re-entreprend sa quête vers les cordes… Elle avance quelques centimètres… Puis encore quelques centimètres… Cette fois ci, la foule est complètement en furie pour qu’Elena touche les cordes ! Elle n’est plus qu’à une cinquantaine de centimètres des cordes… Attention… Elle étend sa longue jambe pour essayer de toucher les cordes… Elle y est presque… Ça y est ! La prise est brisée grâce à la longueur des jambes d’Elena ! Cassandra est complètement énervée et lâcha la prise pour laisser Elena récupérer, après avoir manqué d’oxygène pendant un bon 3 minutes. Cassandra monta sur la troisième corde, et y attendit Elena… Elena se leva lentement, dos Cassandra… Quand elle fut complètement debout, elle se retourna… Cassandra sauta et fit son Hell on the door (dragonrana) ! MAIS SON CONTRÉ PAR UNE POWERBOMB ! Une powerbomb très puissante sur Cassandra ! C’est assez pour rendre cette dernière complètement K.O ! Elena la releva et la mit sur ses épaules… Tout le monde sait ce qui s’en vient… THE O.R.K (GTS) ! LE FINISHER D’ELENA ! Cette dernière couvre Cassandra :

1…

2…

3 !



Spoiler:
 


Elena se fit lever la main par l’arbitre, puis alla dans les quatre coins pour célébrer, tandis que Cassandra, par terre, se couvrit le nez qui commençait à saigner à cause de la violence du finisher d’Elena. Puis la vainqueur regagna la rampe d’entrée en regardant Cassandra d’un air moqueur, tandis que cette dernière la regarda réciproquement, mais d’un air d’ultime vengeance…


Mark Fitzerald : Quand je vous dis qu’il y a des guerres à finir… Celle-ci est loin d’être complétée ! Le score est maintenant d’une victoire partout pour ces deux femmes, et je sens que la rivalité continuera de plus belle dans les semaines à venir !

Martin Jefferson : Une seule conclusion à ce match : les femmes ne sont pas faites pour lutter, mais pour faire un str…


Mark Fitzerald : NEXT !



On se retrouve en backstage, où John Richmond et Rick Gunther échangent une discussion qui n'a pas l'air des plus amicales... en effet, il semble que le ton monte entre les deux hommes. Et Richmond se permet de parler durement au poids lourd, qui l'écoute sans rien dire.

John Richmond : Est-ce que quelqu'un peut compter sur toi, Gunther ? Non ! T'es qu'un gros tas de merde et un incapable. Deux fois, j'ai eu besoin de toi, deux fois tu m'as laissé tomber. C'est fini, Gunther. Tu as fait la preuve de ton incompétence...

Rick Gunther : Et qu'est-ce que tu vas faire ?

John Richmond : Tu es viré, Gunther. Tu ne travailles plus pour moi. Il te faudra trouver un autre homme fortuné assez bête pour penser qu'on peut investir avec un éléphant comme toi.

Le regard de Gunther s'assombrit. Richmond ne semble pas le remarquer, alors qu'il se lance dans une série d'insultes et de propos blessants vis-à-vis des gens un peu enveloppés. Soudain, Gunther aggripe la gorge de Richmond ! Et le soulève au-dessus du sol, les jambes de Richmond s'agitent dans le vide.

Rick Gunther : La vie n'est pas facile pour les gens qui ont un excès de poids ! Tu devrais faire attention à qui tu parles, Richmond. Je ne suis pas un minable obèse sans défense... je suis une machine à détruire les prétentieux dans ton genre !

Et sans prévenir, il balance violemment Richmond quelques mètres plus loin, ce dernier va s'écraser contre la machine à café. Gunther s'approche de lui, l'attrape de nouveau par le cou et se met à l'étrangler !

Rick Gunther : J'en ai plus rien à foutre de ton pognon, garde-le ! Maintenant, je suis là pour montrer à tous que je vais démolir un à un chaque lutteur de la UCW.

Le géant continue d'étrangler Richmond, dont le visage commence à prendre une teinte violette. Il va le tuer ! Mais... Bazz et Flow viennent d'arriver, les voilà qui s'attaquent au géant, pourquoi viennent-il secourir Richmond ? Gunther semble décidé à réduire ces deux-là en bouillie, mais quelqu'un a alerté la sécurité, une dizaine de vigiles arrivent aussitôt pour séparer ce petit monde. Margareth Kingsley arrive à son tour et regarde la scène, alors que les vigiles ont bien du mal à dégager Gunther. Celui-ci crie des insultes à Richmond, que Bazz et Flow aident à se relever. Les trois hommes partent de leur côté, alors que Margareth s'approche de Rick Gunther.

Margareth Kingsley : Tu aimes cela, démolir les autres, n'est-ce pas ?

Rick Gunther : Et comment ! C'est encore meilleur que de savourer un hot dog.

Margareth Kingsley : Je connais un endroit où tu pourras mettre à profit tes talents de démolition... un endroit où une montagne comme toi pourrait causer bien du soucis à sept lutteurs hardcore pourtant dangereux.

Rick Gunther : Vous m'envoyez en prison ?

Margareth Kingsley : C'est en enfer que nous t'envoyons. Tu feras partie du Doomsday Chamber of Pain !

Rick Gunther : Alors, c'est plutôt les autres que vous venez de condamner à l'enfer...


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 13   Sam 14 Avr - 13:12

Les lumières s'éteignent, alors que Bodies de Drowning Pool résonne dans l'arena. Une explosion se fait entendre, Tiger Ted's saute d'une trappe et Black Lotus arrive en arrière alors que les lumières reviennent. Les deux hommes se dirigent vers le ring, des fireworks rouge et jaune explosent à chaque coin.

Rebirthing de Skillet retentit dans l’aréna, les lumières s'éteignent alors que des feux d'artifices vert et rouge sortent de tous les cotés du titantron. Puis un halo de lumière se place sur Tyson qui a le dos tourné à la caméra et Kendra qui est de face. Puis il se retourne et avance d'un pas lent vers le ring sceptre en or à la main accompagné de Kendra , ils marchent sur la rampe d'accès puis s'arrêtent pour que Tyson lève son sceptre. A ce moment là des billets de 100$ tombent partout sauf dans le publique. Ils se remettent à marcher puis Tyson monte enfin dans le ring, il enlève son T-shirt et pose son sceptre dans le coin.
On entend maintenant Get Back de Sum 41 Feat. Ludacriss et le public se met à huer. Jérôme Bettersweet Richard fait son apparition le regard hautain. il sourit d'un air supèrieur à la foule qui le hue et descend tranquillement la rampe en évitant de toucher les mains des fans. La foule se met à crier à tue-tête le surnom de "Jobbersweet".





The Strangers vs Tyson Cash & Jérôme "Bettersweet" Richard

C'est Tiger Ted's et Bettersweet qui vont démarrer le match. Les deux hommes se font face, Bettersweet affiche un sourire narquois face à un Tiger qui répond d'un regard dur. C'est Tiger qui s'élance le premier sur Bettersweet, celui-ci se tient prêt, les deux s'empoignent. Tiger prend l'avantage avec une prise de tête, puis réalise un Spike DDT ! Bettersweet se relève déjà, furieux, alors que Tiger vient vers lui, Jérôme Richard porte rapidement un European Uppercut avant de contourner Tiger. Et il porte un Tiger Suplex à Tiger Ted's ! C'est un comble, mais ça marche. Bettersweet tente rapidement un tombé : 1, 2... non, dégagement de Tiger Ted's.

Tyson Cash conseille à son partenaire de s'activer un peu, alors que Black Lotus encourage Ted. Ce dernier se relève, mais Bettersweet a prit un peu d'élan, Running Dropkick ! Et il court vers les cordes, grimpe en hauteur et s'élance pour une Diving Leg Drop portée avec succès. Bettersweet est en pleine forme ce soir !

Martin L. Jefferson : Ce serait dommage pour les Strangers de se faire voler la vedette dans leur premier match ensemble...

Mark Fitzerald : Bettersweet est décidé à faire ses preuves, et cet état d'esprit lui est bénéfique pour l'instant.

Bettersweet recule à présent, prenant son élan pendant que Tiger se relève lentement... Bettersweet s'élance, prêt à frapper, mais l'adversaire l'esquive de justesse, Tiger en profite aussitôt : Fireman's Carry Sitout Face Slam ! Il grimpe maintenant sur le turnbuckle, s'élance, Open Hart Surgery ! Tiger Ted's revient dans le match, la foule l'applaudit, il fait quelques taunts avant de traîner Bettersweet vers son coin et faire le tag avec son partenaire. Les deux hommes en profitent pour porter un Double DDT ! Tiger Ted's quitte ensuite le ring, alors que Black Lotus tente rapidement un tombé :

1...

2...

Dégagement de Bettersweet ! Qu'importe, Black Lotus a tout son temps. Il relève Bettersweet, y va pour un stunner ! Mais c'est contré par Bettersweet qui répond avec une Vertical Suplex avant d'aller faire le tag. Tyson Cash entre sur le ring, prêt à en découdre avec l'homme qui l'a battu la semaine dernière ! Il fonce sur Black Lotus qui vient de se relever, Clothesline ! Il y va pour une deuxième, ça passe. Il en tente encore une, Black Lotus l'esquive, tente une Clothesline à son tour mais Tyson Cash l'accueille avec un Big Boot. Tyson recule maintenant vers le coin, il s'élance pour un spear ! Black Lotus l'esquive, Tyson se prend le coin opposé, là où Tiger lui envoie une bonne droite qui le met au tapis. Black Lotus relève alors Tyson et porte son Shangri-La (Inverted Unprettier) !!! Il n'a plus qu'à couvrir celui qui s'autoproclame The Wrestling Icon pour le tombé :

1...

2...

3 !!!



Spoiler:
 

Martin L. Jefferson : Ce genre d'intervention gâche tout le plaisir qu'on a de suivre un match...

Mark Fitzerald : Pourtant les Strangers auraient gagné s'il n'était pas intervenu... c'est grâce à ça que le match continue.

Martin L. Jefferson : Oui, mais ce match manque tellement d'intérêt que c'était inutile.

Tiger Ted's vient sur le ring pour chasser Bettersweet, mais celui-ci se débat, c'est finalement Black Lotus qui rétablit l'ordre en portant un Backbreaker à Bettersweet. Tyson Cash profite de ce remue-ménage pour se relever, songe à attaquer par surprise mais Lotus se retourne déjà. Tyson préfère reculer, Black Lotus s'élance, Enzuigiri ! Esquivé par Tyson, qui porte un coup de pied dans l'abdomen de Lotus avant de réaliser un Sitdown Spinebuster !

Lotus est au sol, Tyson prend quelques instants pour souffler un peu... et Bettersweet force le tag ! Tyson ne semble pas apprécier, mais ne fait pas d'histoires et retourne à sa place alors que Bettersweet revient dans le ring, tout content.

Martin L. Jefferson : Pas sûr que ce soit une bonne idée de faire le malin comme ça...

Mark Fitzerald : Bettersweet veut impressionner la galerie, il n'a donc pas intérêt à ce que Tyson soit la vedette du match.

Et Bettersweet se met maintenant à cogner Black Lotus, ce dernier tente de se dégager. Bettersweet recule de quelques pas, fonce, Betterkick (superkick) ! Malheureusement pour lui, Black Lotus l'esquive en baissant la tête, et enchaîne avec un Irish Whip, envoyant Jérôme Richard dans leur coin. Il va faire le tag avec Tiger Ted's, et les deux hommes y vont pour porter leur finisher par équipe, le Black Tiger From Hell : Black Lotus porte son Dangerous Blackout, tandis que Tiger enchaîne avec un Shooting Star Press ! Bettersweet finit K.O sur le ring, Tyson veut venir à son secours mais Black Lotus se met en travers de son chemin. Tiger Ted's profite de cela pour couvrir Bettersweet et réaliser le tombé !

1...

2...

3 !!!



Spoiler:
 


Bodies de Drowning Pool résonne dans l'arena, et les deux hommes se tapent dans les mains, faisant des taunts à la foule tandis que Tyson jette un regard dégoûté à Bettersweet.

Martin L. Jefferson : Eh bien, Bettersweet ne fera pas d'impact ce soir, malheureusement pour lui !

Mark Fitzerald : Il aura bien d'autres occasions. Il aura apprit que le jeu d'équipe a son importance dans un Tag Team Match...

Martin L. Jefferson : Les Strangers semblent l'avoir comprit de leur côté ! Ils peuvent célébrer cette première victoire.



On se retrouve dans la loge de Perfect Coalition, alors que Joey Cameron et Lennox Parker sont en pleine discussion.

Joey Cameron : Et alors, quand je quitterais l'arena avec le titre mondial, toutes les femmes crieront mon nom ! Ca me paraît normal qu'elles voudront toutes coucher avec moi, et je les comprends. Si j'étais une femme, je serais folle de moi.

Lennox Parker semble pensif. Joey ne tarde pas à le remarquer.

Joey Cameron : Et alors, tu n'es pas ravi de l'opportunité qui m'est confiée ?

Lennox Parker : J'espère juste que cela ne remettra pas en cause notre équipe.

Joey Cameron : Allons, Lennox, que vas-tu imaginer ! Je te l'ai dit, lorsque j'aurais ce titre, ce sera un honneur de le défendre contre toi.

Lennox Parker : Bien sûr, mais je me demande... pourquoi n'ai-je pas eu droit à la même opportunité ?

Joey Cameron : C'est une question de temps, Lennox. Et puis, ce soir, tu participes à une bataille royale ! Crois-moi, Lennox, c'est une grande opportunité...

Lennox Parker : Tu disais toi-même que le titre All Star n'a aucune valeur...

Joey Cameron : Il n'en a aucune parce que c'est Rakoto qui le détient. Mais avec toi comme champion... il sera bien plus crédible qu'un titre mondial détenu par Danny Thompson. Pas pour longtemps bien sûr puisque le titre mondial m'appartiendra.

Lennox Parker : Alors, tu penses que cette occasion est une bonne opportunité pour moi...

Joey Cameron : Et comment ! C'est l'occasion de montrer quelle équipe règne sur cette fédération. Nous pourrions tout remporter. Battre Danny Thompson et Ricky Rakoto, puis les Drinkers...

Lennox Parker : Et lorsque nous nous affronterons, nous mettrons en jeu nos deux titres.

Joey Cameron : Ce ne sera pas le plus grand match de l'histoire de la UCW... ce sera le plus grand match de l'histoire de la lutte.



(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 13   Sam 14 Avr - 13:13

Mark Fitzerald : le prochain match promet d'être passionnant ! Un hardcore match entre deux participants du Doomsday Chamber of Pain !

Martin L. Jefferson : Match qui permettra à l'un d'eux de commencer avec un avantage lors du pay-per-view, c'est-à-dire faire partie de ceux qui seront en cellule plutôt que de commencer directement sur le ring. Hmm, cela dit est-ce tellement un avantage ?

Mark Fitzerald : Ca ne garantit pas la victoire, mais ceux qui sont en cellules sont les premiers à détenir des armes ! Et comme la cage ne s'ouvre pas avant que tout le monde ne soit sorti de sa cellule, il y a peu de chance que le titre soit décroché avant... puisque les échelles sont à l'extérieur de la cage.


One Broken Glass de Chimaira résonne dans l'arena, et voilà Zack Lionhart qui fait son entrée. Il marche vers le ring, l'air calme, serein, sous les huées de la foule qui sont de plus en plus fortes. Zack grimpe sur le ring, saute sur l'un des turnbuckles et attend son adversaire, le regard impassible.

Serpentine offering de Dimmu Borgir résonne dans l'arena. Un début sinistre similaire à la marche impérial de Stars Wars se fait entendre, alors qu'on voit des flammes apparaitre. On peut voir qu'il y a beaucoup de brouillard pendant l'entrée et des flammes qui apparait sur les stages ( un peu comme l'entrée de the Undertaker). Lorsque cela commence à balancer, on peut voir qu'une ascenseur avec un trône se mets à monter et Almarik qui est vêtu d'une armure gothique est assis dessus. Il se lève tranquillement de son trône et marche tranquillement vers les rampes, alors que les flammes apparaissent lorsqu'il franchit les rampes. Proche du ring il grimpe lentement dans le ring, et lorsqu'il est enfin entré dans le ring, Almarik s'approche au centre tout en levant ses deux bras dans les airs et lorsqu'il descend d'un geste brusque des flammes apparait dans les quatre coin comme un inferno match, alors que ce dernier se mets à rire d'un air diabolique. Lorsque la lumière fut enfin, il enlève son armure révélant son torse nu remplis de tatouages et c'est alors qu'il attend patiemment dans son coin par la suite.







Hardcore Match
Almarik vs Zack Lionhart
Ca y est c’est parti ! Almarik est le premier à se lancer, avec une tentative de coup de pied esquivé par Lionhart qui attrape au passage la tête de son adversaire... Bulldog ! Lionhart enchaine rapidement avec un Leg Drop, parfaitement bien exécuté sur le Maestro of Evil ! Ce dernier se relève mais Zack l’attendait... Running Clothesline ! Puis une autre... Puis une troisième ! Almarik finit par se relever une fois de plus, un peu groggy... Il s’aide des cordes, mais Apocalypse l’a attendu une fois de plus... Il court dans sa direction pour un Dropkick... Mais Almarik se retire au dernier moment abaissant la 3e corde. « Apocalypse » finit donc sa course directement en dehors du ring !

Almarik n’attend pas pour le suivre. Il prend la tête de son adversaire et la cogne contre l’une des barrières de sécurité... Puis contre la table des commentateurs, qui préfèrent s’enfuir lâchement. Zack Lionhart est sonné, et Almarik en profite pour aller chercher une chaise qu’il arrache à un spectateur ! HEAD SHOT ! Il a envoyé un énorme coup de chaise dans le crâne de Lionhart qui s’écroule. Ce dernier au sol, Almarik continu de lui envoyer d’énormes coups de chaises, jusqu’à ce que cette dernière soit complètement déformé. Le Maestro of Evil s’arrête quelques secondes de plus pour retourner sous le ring pour prendre un objet qui lui convienne... Il finit par choisir une poubelle. Mais à peine c’est-il retourné... Que Zack Lionhart lui envoie un coup de la cloche de l’arbitre dans la tête ! Le son de l’impact fait même rire quelques spectateurs !

Les deux hommes sont toujours en dehors du ring... Mais cette fois-ci c’est Zack Lionhart qui cogne la tête d’Almarik contre tous les coins et les recoins de la salle possible. Ils sont désormais presque sur la rampe d’entrée. Apocalypse envoie d’énormes coups de poings à Almarik, qui essaye de se relever. Lionhart finit par le relever avec les cheveux... Le regarde droit dans les yeux.... Et lui crache dessus !!! Pour ensuite enchainer avec RAVENFLOW DDT SUR LA RAMPE !!!

Almarik ne bouge plus, et Zack ne compte pas s’arrêter là. Il retourne en direction du ring et revient... Avec des menottes !! Ils les avaient cachés sous le ring avant le match ! Il attache Almarik à la barrière de sécurité de la rampe sous les hués de la foule ! Ce dernier est toujours complètement sonné et ne comprend pas bien ce qui lui arrive. Lionhart empoigne ensuite son Kendo Stick qu’il avait posé au bord du ring et envoie des coups de bâtons sur Almarik qui ne peut même pas se défendre ! Encore et encore, sous les hués du public ! Après deux ou trois minutes de coups de répétés, Zack finit par s’arrêter et se redirige vers le ring pour rechercher un autre objet... Mais pendant ce temps là, Ivy pour faire son rôle de manageuse et attaquer lâchement Lionhart. Pendant que ce dernier tombe, elle en profite pour récupérer les clés des menottes et va détacher Almarik qui semble être vraiment très énervé !

Ce dernier se dirige directement vers Lionhart qui s’est pris un coup de chaise dans la nuque par Ivy. Bien que boitant et se tenant la tête, il renvoie Zack sur le ring, tandis qu’il monte directement sur le poteau... Missile Dropkick sur Lionhart qui commençait à se relever ! Mais Almarik relève une nouvelle fois Lionhart et... TOMBSTONE PILEDRIVER !

Almarik tente immediatement le tombé.

1......

2......

3... NON ! Dégagement de Lionhart sur le premier tombé du match !

Almarik reste impassible et projette son adversaire dans les cordes pour s’écraser ensuite dessus... Mais Lionhart a anticipé avec un coup de pied bien placé. Almarik titube mais ne tombe pas... Lionhart monte sur le poteau... ANGEL’S SPLASH !!! NON !!! Contré par Almarik en SPINEBUSTER... NON !!! Zack a encore retourné la prise pour un TORNADO DDT !!! Il va tenter le tombé, mais préfère finalement sortir du ring pour aller chercher un sac de punaise !!! Il les étale partout dans le ring, avec l’intention d’en finir avec ce match ! Il va relever Almarik pour lui placer son finish dans les punaises, amis ce dernier est déjà debout... CHOKESLAM FROM THE DARKNESS !!! Il l’a pris par surprise... Almarik met quelques secondes avant de ramper vers Lionhart pour le tombé.

1....

2....

3 !!!



Spoiler:
 

Almarik est sous le choc, pensant vraiment gagner le match. Mais il se relève une fois de plus. Relevant Lionhart par le crâne. Il l’observe droit dans les yeux, avant de ne lui faire son taunt Cuthroat à la façon de l’Undertaker !!! Il enchaine une nouvelle fois avec son CHOKESLAM FRON THE DRAKNESS... DIRECTEMENT DANS LES PUNAISES !!! Zack ne bouge même plus et saigne de tout le corps, des punaises enfoncés.
Almarik tente le tombé.

1.....

2.....

3 !!!



Spoiler:
 


Serpentine Offering de Dimmu Borghir résonne dans l'arena, alors que The Maestro of Evil fixe la foule d'un regard impassible. Il est félicité par sa servante Ivy, qui le rejoint sur le ring. Alors qu'Almarik fête dignement sa victoire, les regards se tournent vers le titantron... la vidéo d'une cage apparaît, une annonce pour le Doomsday Chamber of Pain ! Une silhouette se dessine, puis devient de plus en plus nette. Le visage d'Hyrnalo apparaît ! Hyrnalo est annoncé comme participant pour le Doomsday Chamber of Pain ! Almarik fixe cette image, l'air toujours impassible, nullement effrayé.

Mark Fitzerald : On connaît maintenant six des huit participants du Doomsday Chamber of Pain ! Zack Lionhart, Dynamite Joe, Sparkos, Almarik, Rick Gunther et Hyrnalo !

Martin L. Jefferson : Je me demande bien qui seront les deux derniers... quoiqu'il en soit, la concurrence va être rude pour ces deux places !



On se retrouve dans la loge de la New Generation, où Bazz et Flow se tapent la causette avec John Richmond. Celui-ci met de la glace sur son visage, après avoir été projeté par Gunther. Les trois hommes se tapent la causette, le plus simplement du monde...

John Richmond : Nous trois allons participer à la bataille royale ce soir. Je pense que personne d'autre que nous ne peut être assez crédible pour ce titre...

Bazz : Bien sûr. Il faudra ensuite que nous puissions nous mettre d'accord.

Flow : En effet ! Mais avant tout, pas d'arnaque entre nous avant que les trois autres rigolos aient été dégagés du ring.

John Richmond : Ecoutez-moi, les gars. Vous étiez de parfaits champions Tag Team, et je pense que si quelqu'un est proche de remporter le titre All Star, c'est moi. J'ai merdé à Bad Destiny, mais je connais maintenant le style de Rakoto sur le ring... je sais comment le battre.

Flow : Et les chevilles, ça va ? Ecoute, on a le droit aussi de viser un titre solo...

Bazz : L'ennui d'un titre solo, c'est la discorde qu'il fait naître. Ne nous laissons pas emporter, Flow. Je pense qu'il faudrait un juge extérieur pour trancher, et décider de qui doit l'emporter...

A ce moment, Sparkos entre dans la loge.

Flow : Tu tombes à pic, le Psychopath ! On a besoin de ton avis, pour...

Sparkos : Qui c'est, ce trou de balle ?

Bazz : C'est John Richmond. Un lutteur très prometteur...

Sparkos : Rien à foutre, il ne fait pas partie du clan. Bon, je vous laisse parler de vos trucs de gamins, moi j'ai à faire. Je dois m'entraîner en vue de gagner ce titre Underground à One Way To Hell.

Et Sparkos disparaît, sous les regards de Bazz, Flow et Richmond. La bonne entente ne semble toujours pas être revenue au sein du clan.


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 13   Sam 14 Avr - 13:13

L'intro de Money de Pink Floyd suivi de What do you for money honey de ACDC résonne dans l'Arena et c'est John Richmond qui rentre le premier dans l'Arena! Il s'avance vers le ring visiblement fier de lui et provoque le public. Il monte sur le ring, tout en se faisant huer et ses adversaires visiblement motivé en faisant un jeu de jambe de combattant MMA...

Blow me Away de Breaking Benjamin résonne dans l'Arena et c'est Bazz et Flow sous les huées également leur entrée sur le ring. Ils rejoignent de John Richmond et se tappent dans les mains. Ils attendent leurs adversaires, visiblement très determinés...

The Semisweet Symphony résonne dans l'Arena et c'est The Chosen Ones qui font leur entrée... Ils s'avancent, méfiants dans le ring, tout en tapant dans quelques mains. Une fois sur le ring, ils montent sur les turnbuckles et font quelques taunts. Avant de redescendre et d'attendre le dernier entrant...

Jordan de Buckethead se fait entendre dans la l'arena et un éclairage dorée éclaire l'arena alors que Lennox Parker fait son apparition sous le titantron. Il marche vers le ring avec sa canne en or dans la main et en regardant les fans d'un air hautain. Il monte dans le ring en narguant les spectateurs. Ensuite, il sort un mirroir de sa poche et commence à se regarder dans le mirroir puis redonne tout son attirail à une ring girl et regarde hautainement ses avdersaires du soir...
Tout le mond est là! La cloche sonne et c'est parti! DING DING!!!






All Star Battle Royal
Lennox Parker vs John Richmond vs Bazz vs Vitro Hyte vs Flow vs William Banks


Il n'y pratiquemment aucune phase d'observation, Bazz et Flow se jettent respectivement sur William Banks et Vitro Hyte. Tandis que Lennox et Richmond s'empoignent. Bazz s'attaque à Banks dans un des coins du ring en lui assénant des punchs à la tête. Tandis que dans le coin opposé Flow asséne des Atemis à Vitro! Au centre du ring, Lennox prend Richmond en Headlock, il appuie un peu sa prise avant de lacher et de prendre Richmond en German Suplex! Bazz et Flow, eux, arrêtent leurs beatdowns respectif et se retrouvent au centre du ring et font des taunts à la foule de façon à ce qu'il fasse huer ils se retournent et... leurs adversaires se sont relevés! Bazz et Flow se ramassent un Standing Drop Kick de leurs ex-victimes dans la tronche et se retrouvent à terre. Vitro et Banks se saisissent alors de Flow et lui applique une Double Suplex! Puis ils enchainent en relevant Bazz et y vont pour un Double Enziguiri! Ils se saisissent à nouveau de Bazz et l'envoyent valdinguer à l'extérieur du ring!



Eliminé: Bazz par The Chosen Ones

Martin L.Jefferson: Chosen Ones 1, New Generation 0!

Mark Fitzerald: La New Generation est en surnombre ce soir... Ne les enterrons pas trop vite!

Pendant ce temps, Lennox a relevé Richmond mais celui-ci lui a immédiatement répliqué avec un Axe Kick! Il se saisit immédiatement de Lennox et tente de le faire passer par dessus les cordes mais Lennox retourne adroitement la situation! Richmond tente de résister et applique avec l'aide des cordes une Gogoplata à son adversaire!

Martin L.Jefferson: On reconnaît l'expérience du MMA!

Mark Fitzerald: Certes...

Richmond qui tente en même temps de ne pas tomber, fait souffrir Lennox. Puis Richmond, déséquilibré casse la prise! Les deux sont à terre dans le ring. Pendant ce temps, les Chosen Ones se resaissent de Flow mais celui résiste et applique une Clothesline à Banks qu'il enchaine immédiatement avec un European Uppercut sur Vitro! Banks se relève et Flow y va pour un Tornado DDT! Il le relève et le fait passer par dessus la troisième corde!



Eliminé: William Banks par Flow.

Mark Fitzerald: Quesque je disais...

Vitro Hyte se relève alors et enchaine Flow avec un Hurricanrana! Celui-ci se retrouve à terre, il s'apprête à le faire passer en dehors du ring mais John Richmond arrive et assène un coup de coude dans le dos du luchador! Flow se relève en titubant et ils font tout les deux passer Vitro par dessus la 3éme corde!



Eliminé: Vitro Hyte par John Richmond & Flow.

Martin L.Jefferson: Et beh... Beau retournement je dois l'avouer.

Mark Fitzerald: Héhé...

John Richmond et Flow se tappent dans les mains, c'est alors que Lennox se relève et y va pour un Eye Poke sur John Richmond! Qu'il enchaine avec un Parkerkick sur Flow, il le relève et le fait passer par dessus la 3éme corde!



Eliminé: Flow par Lennox Parker.

Lennox et Richmond sont donc seuls dans le ring, John bien que se frottant les yeux assène un coup de pied dans le ventre de Lennox! Qu'il enchaine immédiatement avec une Belly-to-belly Suplex! John relève Lennox et va y aller pour son Financial Crisis!!! … NON! Lennox se dégage et y va pour un Backbreaker... Qu'il enchaine avec un Russian Leg Sweep! Il se saisit de Richmond le met dans les cordes et le fait passer en dehors du ring avec un High Knee!



Eliminé : John Richmond par Lennox Parker
Victoire de Lennox Parker


Alors que Richmond est inconscient à terre, Lennox lève les bras! Le Rickmeister apparaît alors avec la ceinture All-Star sur l'épaule! Les deux se confrontent du regard, Lennox fait clairement comprendre au champion qu'il ne gardera pas longtemps sa ceinture.

Martin L. Jefferson : Le Rickmeister va avoir un sacré défi à relever à One Way To Hell !

Mark Fitzerald : C'est plutôt pour Parker que le défi va être difficile...

Ricky finit par s'en aller, Lennox ne traîne pas trop près du ring et s'en va à son tour, laissant les adversaires vaincus reprendre leurs esprits.




Alors que les lutteurs quittent la salle, Don't let me be misunderstood de Benjamin & Caldwell retentit, et Dynamite Joe apparaît sous le titantron, un micro à la main. Le légionnaire n'est apparemment pas là pour un match, mais pour donner un speech ce soir. La foule le suit des yeux, une partie l'encourage d'ailleurs, criant à tue tête le mot "hardcore". Dynamite Joe en semble très satisfait, alors qu'il entre sur le ring et demande un peu de silence avant de prendre la parole.

Dynamite Joe : Depuis que je suis à la UCW, mon souhait a été d'intégrer le hardcore dans cette fédération. Après avoir affronté diverses résistances, et en avoir éteint certaines...

Cette fois par contre, des huées s'élèvent. La foule ne semble pas avoir oublié DelRey Jackson, lutteur assez populaire à la UCW. Dynamite hausse les épaules, apparemment il aurait voulu éviter de citer ce nom, mais ne va pas avoir le choix.

Dynamite Joe : Le renvoi de DelRey Jackson était nécessaire. Il a offert une résistance forte, et est parti avec les honneurs. S'opposer à moi a été son erreur. Aujourd'hui, ma réussite est totale : le prochain pay-per-view de la UCW sera exclusivement hardcore. Et en plus, un titre pour les lutteurs comme moi fera son apparition, dans un match qui s'annonce historique : le Doomsday Chamber of Pain ! Bien sûr, ce match ne sera pas facile... beaucoup de lutteurs dangereux y participent. Zack Lionhart, Hyrnalo, Almarik... il y a aussi Sparkos le has been, et Rick Gunther le gros. Et il reste encore des noms à venir ! Mais je n'ai pas peur de la surprise. Plus le challenge est grand, et plus j'aurais de plaisir à participer à ce massacre. Car oui, le Doomsday Chamber of Pain sera un massacre. Des crânes brisés, et mâchoires éclatées, un véritable bain de sang ! Tout ça pour qu'à la fin, celui qui aura encore la force d'escalader une échelle décroche la fameuse ceinture qui le récompensera pour sa détermination...

Joe est tout à coup interrompu... 30/30-150 de Stone Sour résonne dans la salle, et Benjamin Marshall apparaît sous le titantron. Que vient-il faire ici ? Marshall se dirige tranquillement vers le ring, sourire aux lèvres, tenant lui aussi un micro. Il grimpe sur le ring, et fait face à Joe.

Benjamin Marshall : Oui, la détermination d'un seul sera récompensée. Ce seul, ce sera moi !

Dynamite Joe : Tu n'es même pas annoncé pour ce match... même si tu étais ajouté à la carte, qu'est-ce qui te permet de penser que tu mérites mieux qu'un autre la victoire ?

Benjamin Marshall : Je vais rappeler une chose que certains semblent avoir oubliée. Je suis invaincu à la UCW, et je compte le rester encore longtemps ! Personne ne peut se dresser sur mon chemin vers le titre.

Dynamite Joe : Certains lutteurs ont prouvé de grandes choses à la UCW. Zack Lionhart est un lutteur établi, il a eu deux opportunités au titre mondial, et a gagné un grand match à Crash!. Sparkos a aussi eu deux opportunités pour le titre mondial. A peine arrivé, Almarik s'impose comme un des lutteurs les plus dangereux de la fédération. Qu'est-ce qui te fait croire, à toi qui n'a encore rien montré, que tu peux remporter la victoire dans le match le plus dingue que la UCW s'apprête à présenter ?

Benjamin Marshall : Eh bien, avant de t'expliquer, il faut d'abord que tu comprennes une chose...

Marshall s'interrompt, et sans prévenir, il envoie un grand coup de micro dans la gueule de Dynamite Joe ! Et il enchaîne aussitôt en portant à Joe son Spinning Impaler. Le légionnaire est au sol ! Satisfait, Marshall le regarde en se moquant de lui et conclut au micro.

Benjamin Marshall : Je démolirais tous ceux qui se mettront en travers de mon chemin...


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 13   Sam 14 Avr - 13:14

Line in the Sand de Motörhead se fit entendre dans la salle, et « The Street Fight Legend » Samuel et « The Australian Drinkers » Scott Ryan rentrèrent dans la salle avec des bouteilles de Whisky et de Vodka dans la main et leur titre de champion par équipe sur l'épaule. Des feus d’artifices explosèrent tout autour d’eux. Le Sheik Al Idziri les suivait derrière eux en marchant doucement. Des étincelles tombèrent du ciel au fur et à mesure qu’ils avançaient vers le ring. Ils montèrent chacun sur l’un des poteaux et burent une gorgée de leurs bouteilles avant de ne les lancés au public et de soulever leur titre. Le Sheikh rentra au milieu du ring et annonça l’entrée des deux lutteurs, qui, après avoir confié leur ceinture à leur manager, allèrent ensuite s’asseoir dans un coin.

Mark Fitzerald : Voilà les champions par équipe. Signe que nous allons assister au tag team match les opposant au clan de la X Generation. Un commentaire avisé, Mark ?


Martin L. Jefferson : Les Drinkers ont l'air aussi bourrés que d'habitude.


Mark Fitzerald : C'est ça votre commentaire avisé ? Vous vous moquez de moi ?


Martin L. Jefferson : J'aimerai tellement.


Soudain, You're Going Down des Sick Puppies résonna dans l'aréna. The Xtrem sortit alors du titantron et croisa ses bras au dessus de sa tête en X, mouvement imitait par une partie de la foule. Après quelques dizaines de secondes de taunts, se fut au tour de Riot de Three Days Grace de sotir des haut parleurs aussi vite que Thomas Hardy sortit sur le stage en formant lui aussi un X avec ses bras.

Martin L. Jefferson : Étrange, pourquoi les deux membres de la X Generation entrent séparément ? Il y aurait-il déjà de l'eau dans le gaz entre ses deux là ?

Mark Fitzerald : Pas du tout ignorant, c'est juste qu'ils n'ont toujours pas de theme song pour leur équipe.

Thomas et Xtrem étaient sur le stage et des feux d'artifices rouge et jaune explosèrent. Les deux coururent alors vers le ring et montèrent sur les turnbuckles. Ils se placèrent ensuite au milieu du ring et font le signe X, deux pyros jaune et rouge éclatèrent alors sous le regard plus ou moins amusé des Drinkers.

Martin L. Jefferson : Espérons que la blessure que Thomas Hardy a eut à l'entraînement ne lui sera pas préjudiciable pour ce match.

Mark Fitzerald : Ne vous en faites pas, Hardy est un ami du Rickmeister, il est assez...

Malheureusement, ou heureusement, Mark fut interrompu par le son de la cloche qui lança le début des hostilités.




X Generation vs The Drinkers :




Samuel avait décidé de commencer pour les buveurs tandis que de l'autre côté, ce fut Hardy qui s'élança. Les deux hommes légaux se tournèrent autour quelques instants avant de s'engager dans un grapple. Avantagé par son physique, The Street Fight Legend prit le dessus en tenant son adversaire en Headlock. Seulement, Thomas réussit à se dégager rapidement et envoya une série de Low Kick à l'arrière du genou de l'autre lutteur, le faisant s'agenouiller sur le sol. Il balança ensuite un Toe Kick en plein dans le visage du Babyface Assassin qui tomba en arrière. Puis, il enchaina avec une Senton en plein dans le ventre de son adversaire. Avec un tel début de match, Hardy se sentit pousser des ailes. Il attendit que Samuel se soit relever pour sauter dans les cordes et revenir en Springboard Crossboby Pin ! Connecté !

Un !

Deux !



Spoiler:
 
.

Martin L. Jefferson : Eh bien ! Quel début de match de Hardy ! Apparemment, sa blessure ne lui fait plus du tout mal !

Mark Fitzerald : Ne dites pas ça, vous allez lui porter la guigne.

Du côté du ring, Thomas venait de relever The Street Fight Legend et l'envoya dans les cordes avec un Irish Whip ! Retrouvant ses esprits alors qu'il rebondissait dans les cordes, Samuel revint et cueillit le fan de Jeff Hardy avec une Clothesline dévastatrice ! Sous le choc, Thomas fit un saut périlleux arrière avant de tomber la tête la première sur le sol. Tout de suite après, il se tortilla dans tous les sens en se tenant la nuque. Il émit des cris de douleur qui faisait grimacer les spectateurs.

Mark Fitzerald : Voilà ! Je vous l'avez dit Martin ! Espèce de porte poisse ambulant !

En découvrant la douleur de son adversaire, le Babyface Assassin eut un sourire malsain. Il s'approcha de la tête d'Hardy en se pavanant et porta un Leg Drop au niveau du cou ! Un deuxième ! Un troisième ! Il n'avait pas l'air de bouder son plaisir sous les yeux furieux de The Xtrem qui s'agitait dans son coin. Il tenta d'ailleurs d'insulter la Street Fight Legend mais ce dernier ne réagit pas, préférant laisser Thomas se relever en lui balançant des baffes à l'arrière du crâne. Une fois à genoux et sous les encouragements de la foule, Hardy se rebella en donnant des coups de coude dans l'abdomen de son adversaire. Cependant, il fut rapidement mater par un énorme coup de poing en pleine face ! Gracieuseté de Samuel. Le membre Drinkers finit par aider Thomas à se relever et, tout en lui balançant quelques droites, le traîna vers son coin pour faire le tag avec Scott Ryan.

Martin L. Jefferson : Tiens ? Les Drinkers font du double team, ça va faire mal.

En effet, les deux ivrognes décidèrent de profiter des cinq secondes légales pour exécuter un Double Neckbreaker sur un Hardy de plus en plus souffrant. Alors que The Street Fight allait au coin, The Australian Drinker souleva son adversaire en Fireman's Carry. Il ramena ensuite Thomas au centre du ring avec un Green Bay Plunge ! Tout de suite après, il enchaîna avec un Knee Drop dans la face de Thomas ! Scott Ryan le releva une nouvelle fois et se plaça derrière lui avant de lui porter sa Cobra Clutch ! Il veut faire abandonné Hardy ! Ce dernier, ayant subit de multiples coup à la nuque, mit peu de temps avant de hurler de douleur. Sous les encouragements de son partenaire et de la foule, Thomas serra les dents et décida de se diriger vers les cordes. Malgré la résistance acharnée de The Predator et la douleur extrême qu'il subissait, le membre de la X Generation réussiit à avancer vers les cordes, comme transporté par l'assistance.

Martin L. Jefferson : Allez Thomas ! Tu vas y arriver !

Mark Fitzerald : Encore une fois, arrêtez Martin ! Vous allez lui porter la poisse !

Grimaçant de souffrance, Hardy s'approchait de plus en plus des cordes. Il tendait le bras comme si quelqu'un voulait lui arracher et, par miracle, réussit à poser sa main sur la troisième corde. L'arbitre demanda Scott Ryan de stopper la prise, mais ce dernier n'obéissant pas, il commença à compter la disqualification. Bien sûr, The Australian Drinker attendit le dernier moment pour arrêter sa technique, ce qui mit en rogne The Xtrem, le public et l'arbitre. Ce dernier s'attarda d'ailleurs à remonter les bretelles au Predator.

Martin L. Jefferson : Vous voyez, Mark ! Ce coup-ci je ne lui porte pas malheur !

Pendant que l'arbitre discutait avec Scott, Hardy reprenait son souffle en appuyant sa tête contre la troisième corde. Seulement, il n'avait pas remarqué qu'il était sur l'un des côtés du ring accessible à Samuel. Marchant sur le tablier du ring, The Street Fight Legend profita que l'arbitre ait le dos tourné pour attraper Thomas par la tête et l'appuya violemment contre les cordes ! Hotshot ! Le membre de la X Generation recula alors en titubant. Il finit par se retourner et tomba dans les mains de l'Australian Drinker qui lui porta un DDT ! L'ivrogne ne tarda pas à suivre avec le tombé !

Un !

Deux !



Troi...Non ! Dégagement à la dernière seconde sous les yeux exorbités de Scott Ryan !

Mark Fitzerald : Vous disiez, Martin ?

Martin L. Jefferson : Bon d'accord... j'arrête de l'encourager. Mais c'est uniquement pour son bonheur.

Mark Fitzerald : Et celui de mes oreilles.

Pendant ce temps, Scott releva Thomas et l'amena dans son coin pour faire le tag, ce qui fut rapidement fait. Samuel rejoignit alors son camarade et, à deux, ils soulevèrent Hardy en position de Vertical Suplex, le tinrent en l'air quelques secondes avant de retomber en Double Brainbuster ! La tête de Hardy claqua sur le sol ! Alors que The Predator était invité à quitter le ring, The Street Fight Legend releva son adversaire et le renvoya dans les cordes. Puis, Samuel lui balança un Big Boot en pleine face ! Il releva Hardy de nouveau et lui attrapa la tête pour son SL-TO (Cutter) ! Seulement, il mit trop de temps pour se préparer et finit par se faire contrer par Thomas ! Back Suplex ! Les deux hommes étaient à terre, chacun rampant vers son coin ! Déchainé par le sursaut de son partenaire, Xtrem grimpa sur la seconde corde, pencha son corps en avant et tendit la main à son maximum. Le Tag était fait ! Même chose de l'autre côté ! Scott et Xtrem se jetèrent l'un sur l'autre ! Clothesline de The Xtrem ! The Predator se releva vite, pour être accueillit par un Headscissor DDT ! Alors que son adversaire était à terre, Xtrem le traina vers un coin et sauta : Split-Legged Moonsault !

Mark Fitzerald : Xtrem est extrêmement déchainé ce soir !

Martin L. Jefferson : Et ça vous étonne ? Depuis le début du match il attend d'entrer en jeu pour démolir de l'ivrogne !

Rapidement, The Xtrem releva The Australian Drinker et lui balança un coup de pied ! The Predator réussit à l'attraper, juste avant de s'en prendre un second en pleine tête grâce à un Enzugiri ! Ryan était à genou, position idéale pour un Shining Wizard ! Xtrem couru donc dans les cordes porter sa prise, mais Scott se releva plus vite que prévu et le contra avec un Spinebuster ! Il releva ensuite le membre de la X Generation et le souleva en Suplex. Apparemment, il voulait lui porter son Australian Stunner (part pour une souplesse basique et finit en Stunner) ! Malheureusement pour lui, Xtrem était encore trop frais pour se laisser avoir. Ce dernier retomba sur ses pied et contra directement avec un Neckbreaker ! Rapidement enchaîné d'un Knee Drop ! Il se dirigea ensuite vers un coin et monta sur le troisième turnbuckle. Il partit alors en 450 Splash ! Allait-t-il connecté ? Non, Scott Ryan avait roulé au dernier moment, Xtrem s'écrasa la face sur le sol ! En voyant les deux hommes à terre, l'arbitre commença à compter. Un ! Deux ! Trois ! Aucun d'entre eux ne bougeait malgré les encouragements de leur partenaire respectifs ! Quatre ! Cinq ! Six ! Ils commencèrent à se remuer ! Sept ! Huit ! Ils étaient à genou ! Neuf ! Ils étaient tout deux debout et se mettaient des droites ! Après un gros échange, Scott prit le dessus et balança un coup de pied dans le ventre de The Xtrem. Puis, il l'envoya vers le coin en le suivant. Toutefois, Xtrem en profita pour grimper sur les turnbuckle et Whisper in The Wind porté sur The Predator ! tombé tenté :

Un !

Deux !



Tro...Non ! Intervention de Samuel d'un coup de pied dans la nuque!

Martin L. Jefferson : Xtrem n'a pas l'air d'apprécier l'entrée de Samuel !

Mark Fitzerald : Il va lui faire extrêmement regretter !

En effet, the Xtrem ne tarda pas à se relever et à foncer sur The Street Fight Legend qui repartait dans son coin. Prévenu au dernier moment par le Sheik Al Idziri, The Babyface Assassin se retourna trop tard pour esquiver un Dropkick ! Cadeau de Xtrem ! De plus en plus énervé, ce dernier releva Samuel et le traîna vers le coin des X Generation. Le Drinker tenta alors de se défendre à grand coup de poings, mais il fut rapidement calmé par un Twist of Fate ! Ne sachant plus trop où il en était, l'arbitre laissa Xtrem faire le tag avec Thomas Hardy. Ce dernier semblait avoir reprit du poil de la bête. Une fois légalisé, Hardy grimpa sur le troisième Turnbuckle pendant que son partenaire releva une nouvelle fois Samuel et lui porta son XKO (Single Knee Facebreaker)! Puis, Thomas se mit à faire des taunts pour le plus grand plaisir de la foule ! Il voulait conclure la X-BOMB ! Le finisher par équipe de la X Generation ! Cependant, il avait oublié Scott Ryan qui s'était relevé. En voyant ce qui se préparé, The Australian Drinker attrapa et secoua la corde sur laquelle était posé un pied de Hardy, le faisant tomber à califourchon sur le turnbuckle ! Tandis que son ami souffrait maintenant à l'entre jambe et contre l'avis de l'arbitre, The Xtrem alla régler son compte à Ryan ! Un brawl commença alors entre les deux hommes ! Pendant ce temps, Samuel eut le temps de reprendre ses esprits et remarquer la position de Hardy. Sous les yeux médusés de l'arbitre et de la foule, Samuel attrapa la tête de Thomas, toujours suspendu sur le turnbuckle, et lui porta son SL-TO ! Le bruit de la tête de Thomas s'écrasant sur le ring fut difficile à entendre pour beaucoup de monde dans l'assistance. Pendant ce temps, Scott Ryan profita de l'inattention de l'arbitre pour balancer un Low Blow à The Xtrem ! Il le prit ensuite en Argentine Clutch et AUSTRALIAN DROP ! Xtrem, qui venait de subir le finisher adverse, ne pu que rouler hors du ring. De son côté, The Street Fight Legend souleva Thomas Hardy dans les airs alors que The Australian Drinker lui attrapa la tête et la l'accompagna violemment vers le sol ! C'était la GUEULE DE BOIS (3D) ! Le finisher par équipe des Drinkers ! Sans plus attendre, Ryan fit le tomber :

Un !

Deux !



Spoiler:
 

The Line in the Sand résonna dans l'arène et le Sheik, ravi de cette victoire, grimpa sur le ring pour apporter de l'alcool et les ceinture de champion à ses hommes. Tandis que les Drinkers trinquaient à leur victoire sous les hués nourries de la foule, Xtrem tira son partenaire à l'extérieur du ring et tenta de le réveiller pour connaître l'état de sa blessure.

Fiers de leur victoire, Samuel et Scott Ryan se tapent dans les mains, avant de lever bien haut leurs ceintures Tag Team. The Street Fight Legend s'empare alors d'un micro, Scott Ryan en fait de même. Samuel lance un message à la foule, message qui s'adresse aussi au roster de la UCW.

Samuel : Nous sommes l'équipe la plus dominante de cette fédération, et pour preuve, nous sommes champions ! Il n'y a aucune équipe qui soit de taille à nous affronter à One Way To Hell.

Scott Ryan : Les dirigeants feraient mieux de nous mettre dans le Doomsday Chamber of Pain !

Samuel : Malheureusement, le dirigeant est un cul-béni complètement attardé qui ne sait pas gérer sa fed...

Scott Ryan : Et son Doomsday Chamber va être nul à chier puisque les meilleurs lutteurs n'y sont pas...

Samuel : Ce qui n'a pas de sens, puisque nous n'avons pas de match pour One Way To Hell.

Redemption de Shadowsfall retentit subitement dans l'arena, et le Reverend Horton Heat apparaît sous le titantron. Ce dernier ne vient pas rejoindre les champions dans le ring, il reste là où il se trouve et s'adresse à eux.

Reverend : Contrairement à ce que vous pensez, je n'ai pas eu de difficulté à vous trouver des challengers.

Samuel : Quoi, alors tu veux nous obliger à affronter une équipe de minables ? Les Chosen Ones ? Pour qu'ils comprennent qu'ils doivent renommer leur équipe ?

Scott Ryan : Fions Generation ?

Samuel : The Strangers ? Pour les renvoyer dans leur pays ?

Scott Ryan : Anal Starship ? Ah non, cette équipe n'est plus d'actualité, c'est vrai...

Reverend : Votre sens de l'humour est à la hauteur de votre talent sur le ring, les enfants. Mais passons... aucune de ces équipes ne vous affrontera à One Way To Hell. J'ai fini par comprendre que quand on avait un vrai problème, il fallait s'en occuper soi-même...

Scott Ryan : Quoi, tu te fous de nous ? T'as même pas de partenaire !

Samuel : Tu vas faire équipe avec Dieu ?

Reverend : A One Way To Hell, ce sera vous contre moi et le partenaire de mon choix... pour le titre Tag Team.

Scott Ryan : Il a perdu la boule.

Samuel : Ca y est, il a touché le fond.

Reverend : La stipulation de notre match sera décidée dans les semaines à venir. Profitez bien du peu de temps qu'il vous reste avec votre titre !

Et le Reverend s'en va, sous les yeux des Drinkers qui se demandent si le président de la UCW était bien sérieux.

Martin L. Jefferson : Mais enfin, ça n'a pas de sens, il dirige la fédération, il ne doit pas prendre part aux matchs de championnat !

Mark Fitzerald : Où avez-vous vu qu'il n'avait pas le droit de le faire ?

Martin L. Jefferson : Euh...


(publicité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 13   Sam 14 Avr - 13:15

All I Do is Win de DJ Khaled résonne dans l'arena, et le champion All Star Ricky Rakoto, ou plutôt The Rickmeister, apparaît sous le titantron. Il brandit son titre bien haut, marchant vers le ring en se la pétant et en se foutant de la gueule de ses fans.

How You Remind Me de Nickelback retentit ensuite, et c'est Joey Cameron qui fait son apparition, sourire moqueur aux lèvres, il se dirige vers le ring en fixant son adversaire d'un air impatient.

Martin L. Jefferson : Curieux, Lennox Parker n'est pas avec lui !

Mark Fitzerald : Curieux en effet... je ne crois pas que Joey soit de taille à défaire le Rickmeister !

Martin L. Jefferson : Il vaudrait mieux qu'il le soit, il affronte un All Star Champion ce soir, mais à One Way To Hell c'est le champion mondial qu'il devra défaire !

Joey Cameron fait face à Ricky sur le ring, les deux hommes échangent quelques vannes alors que l'arbitre s'interpose entre eux, et s'empresse de faire sonner la cloche.





Ricky Rakoto vs Joey Cameron

C'est Cameron qui fonce immédiatement sur Rakoto, bien décidé à impressionner son public. Il porte un Backhand Chop au champion All Star, ce dernier recule, Cameron tente un Sidewalk Slam mais c'est un peu tôt pour ce genre de prise : Ricky est encore vif et se dégage rapidement, envoyant quelques droites à l'adversaire. Joey se débat à son tour, porte un headbutt au Rickmeister et l'envoie dans le coin avec un Irish Whip. Il fonce pour une Corner Clothesline, mais Ricky l'esquive et Joey se mange le poteau. Le Rickmeister le contourne aussitôt, alors que Joey se retire, Ricky y va pour un Inverted DDT de toute beauté ! Il couvre aussitôt Cameron pour le tombé :

1...

2...

Dégagement de Joey Cameron ! Peu importe, le Rickmeister a encore bien des tours dans son sac. Il soulève The Element of One et lui porte un Atomic Drop ! La foule applaudit, ravie de voir le chauve se manger une raclée. Alors que Cameron est à terre, Ricky y va pour un Elbow Drop, puis se fout de la gueule de son adversaire. Cela a le don d'énerver The Element of One, qui se relève alors que Ricky prend de l'élan dans les cordes, il fonce pour une Clothesline, esquivée par The Element of One qui se retrouve derrière lui et porte une German Suplex !

Mark Fitzerald : Manoeuvre chanceuse de Joey Cameron...

Martin L. Jefferson : Vous plaisantez ! Il a littéralement cloué le bec de Rakoto !

Mark Fitzerald : Bof, ce n'était qu'une petite prise.

Cameron relève maintenant Ricky, lui porte plusieures droites, le faisant reculer jusqu'aux cordes où il se met à l'étrangler. L'arbitre intervient aussitôt, menaçant de le disqualifier, Cameron s'arrête. Alors que Ricky cherche à retrouver sa respiration, The Element of One recule, s'élance pour un spear ! C'est esquivé par le Rickmeister et Cameron passe à travers les cordes, s'écrasant à l'extérieur du ring !
L'arbitre se met à compter Cameron à l'extérieur, mais le Rickmeister décide de l'y rejoindre.

1... Le Rickmeister tourne quelques instants autour de son adversaire qui se tord de douleur au sol.

2... Ricky s'approche d'une demoiselle au premier rang et se tape la discute avec elle, alors que Cameron est toujours au sol.

3...

4... Ricky choisit d'aller aider ce bon vieux Joey à se relever, il l'attrape par la nuque, lui envoie des coups...

5... Le Rickmeister envoie alors Joey s'écraser contre la rambarde de sécurité, il lui envoie des droites...

6... Cameron se débat, mais Ricky le fait taire avec un Neckbreaker.

7... Cameron est au sol, ne bouge plus, Ricky retourne alors sur le ring.

Mark Fitzerald : Une grande victoire pour le Rickmeister !

Martin L. Jefferson : Quoique...

8... Lennox Parker arrive dans les parages ! Il court rejoindre son ami au sol, et aide Cameron à se relever...

9... Cameron remonte sur le ring !

Mark Fitzerald : Quelle lâcheté de Joey Cameron, incapable de se relever seul...

Cela a énervé le Rickmeister, qui court aussitôt sur The Element of One pour lui porter un Dropkick ! Il traîne ensuite l'adversaire au centre du ring, le place sur le ventre et place ses mains sur le visage de Cameron avant de tirer en arrière, appliquant son Crossface ! Il est bien décidé à faire abandonner Cameron, alors que Lennox encourage son partenaire à tenir le coup !

Mark Fitzerald : Voilà un entraînement pour Joey Cameron... puisqu'il doit affronter Danny Thompson à One Way To Hell, il devra être prêt à subir le terrible Cattle Mutilation qui a permit au champion mondial de remporter de grandes victoires.

Cameron ne semble pas décidé à populariser le Crossface de Ricky, il tente de se débattre, il ne peut pas user de ses bras, alors il se met à mordre la main de Ricky ! Celui-ci ne s'y attendait pas apparemment... et Cameron n'y va pas de main morte ! De dent morte plutôt... cela a déstabilisé le Rickmeister, Cameron dégage un bras, envoie un coup de coude dans le bide de l'adversaire et se dégage complètement !

Ricky ne semble pas en croire ses yeux. Pendant ce temps Lennox semble s'agiter près du ring, l'arbitre s'en inquiète et lui demande de se calmer. Joey profite de la distraction pour aveugler l'adversaire en donnant un coup de doigt dans l'oeil du Rickmeister, Ricky recule, se tenant le visage, et Joey enchaîne aussitôt avec un terrible low blow ! Le cri de douleur que pousse Ricky attire l'attention de l'arbitre, mais il ne verra pas ce qui s'est passé : Cameron lui porte un Cameron Cutter ! Non, Ricky attrape la corde pour ne pas finir au tapis, Cameron ne parvient pas à porter la prise !

Martin L. Jefferson : Il a eu chaud aux fesses, le Rickmeister !

Mark Fitzerald : Joey Cameron risque de payer cher son audace...

Mais pour l'instant, Ricky a encore bien du mal à retrouver la vue, en plus de la douleur dans les parties. Et Joey en profite pour lui porter une série de droites, avant d'enchaîner avec un Spinebuster ! Il recule maintenant, attendant que l'adversaire se relève pour y aller avec son spear... Ricky se relève lentement, Cameron s'élance, c'est porté ! Spear porté !!! Et Cameron couvre Ricky pour le tombé final :

1...

2...

3 !!!



Spoiler:
 


On entend des soupirs de soulagement un peu partout, y comprit venant de Mark Fitzerald. Cameron, lui, pousse un cri de rage, alors que Lennox insulte le Rickmeister et crie à son partenaire de lui casser la tête une fois pour toutes. Cameron ne semble plus savoir comment faire, il tire Ricky vers le centre du ring, retente le tombé :

1...

2...

Ricky relève une épaule ! Pas de chance pour Cameron. Complètement désespéré, The Element of One se dirige vers Lennox pour lui demander conseil. Ricky en profite pour se relever, court derrière Joey, Lennox tente de le prévenir mais trop tard : Small Package porté par le Rickmeister, l'arbitre compte aussitôt :

1...

2...

3 !!!



NON, toujours pas ! Dégagement in extremis de Joey !


Martin L. Jefferson : Cette fois, j'ai vraiment cru que c'était la fin !

Mark Fitzerald : Qu'importe, le Rickmeister n'aura pas de mal à gagner d'une façon qui démontrera mieux sa supériorité !

Ricky n'a en effet pas l'intention de laisser Joey se reprendre. Le Rickmeister reprend l'avantage grâce à cette distraction, il relève The Element of One et y va pour un Russian Leg Sweep ! Il fait des taunts à la foule, avant de relever Cameron pour un DDT ! A l'extérieur, Lennox envoie des injures au champion All Star, Ricky le regarde en se foutant de sa gueule, l'air de dire "regarde ce que je fais à ton pote". Et le Rickmeister porte un people's elbow à Cameron, la foule comprend aussitôt ce à quoi il faut s'attendre et crie "Y.F.M, Y.F.M" ! Ricky court vers le turnbuckle, pour achever sa prise avec une leg drop et remporter ce foutu match ! Il s'élance... Joey esquive ! Ricky s'écrase sur le tapis !

Cameron se relève lentement, et ne perd pas une seconde, il se rue sur Ricky, l'attend pour le Cameron Cutter... contré par Ricky qui tente son Rickochet ! Mais Cameron se débat, envoie une puissante droite dans le bide du Rickmeister, recule de quelques pas, et fonce pour son Spinning Wheel Kick ! Il parvient à le porter avec succès ! Il n'a plus qu'à s'abaisser pour couvrir le Rickmeister !

1...

2...

3 !!!



Spoiler:
 

How You Remind Me de Nickelback résonne dans l'arena, et Lennox Parker rejoint son partenaire pour le féliciter, alors que les deux hommes narguent le champion All Star au sol.

Mark Fitzerald : Ricky aurait facilement remporté si Lennox n'était pas venu mettre son grain de sable en milieu de match !

Martin L. Jefferson : Malheureusement, votre Rickmeister ne l'a pas emporté !

Mark Fitzerald : Ce fut tout de même un grand match, je ne pensais pas que Joey Cameron tiendrait plus de deux minutes.


Alors que Joey Cameron célèbre sa victoire avec Lennox, Alone & Easy Target des Foo Fighters résonne dans la salle, et le champion de la UCW Danny Thompson apparaît sous le titantron ! Joey se tourne vers lui et semble le défier de venir le rejoindre sur le ring... Danny va-t-il le faire ?

Martin L. Jefferson : Il ne devrait pas à y aller, c'est un piège ! Joey et Lennox sont deux...

Mark Fitzerald : Cameron a déjà un match dans les jambes... et Danny est champion, il n'a pas le droit de se dégonfler !

En effet, le champion ne se dégonfle pas ! Danny court vers le ring, mais à peine est-il entré dans celui-ci que Cameron fonce déjà sur lui et lui envoie de violentes droites. Danny se débat, tord le bras du challenger, se projette dans les cordes et Clothesline ! Mais Lennox vient alors en aide à son partenaire et porte un Bicycle Kick au champion. Les deux hommes se ruent aussitôt sur Danny et le démolissent au sol, avec la plus grande lâcheté. La foule se met à les huer, mais les deux n'en ont rien à faire !
Danny est mit K.O, à côté de Ricky Rakoto... Joey Cameron ramasse la ceinture de la UCW, tandis que Lennox s'empare du titre All Star. Chacun grimpe sur un turnbuckle, et les deux hommes lèvent en l'air les ceintures qu'ils ont l'intention de conquérir, alors que les champions actuels sont inertes sur le ring !


Mark Fitzerald : Perfect Coalition se montre clairement comme l'équipe la plus lâche que la UCW ait connu...

Martin L. Jefferson : Vous dites ça pour ce qu'ils ont fait à votre Rickmeister ! En tout cas, ils prouvent aussi qu'ils sont une équipe soudée... One Way To Hell ne va pas être facile pour les champions !

Et c'est sous ces images que se termine ce show de la UCW. Rendez-vous dans une semaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Zodiac

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 13/03/2011
Localisation : Space

MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 13   Sam 14 Avr - 13:17

Ce show fut écrit par : Jesse Heath

Avec la participation de :

-The XTrem pour Jeffrey Zedd vs Hyrnalo
-Rickmeister pour Elena Irons vs Cassandra Santa Maria
-Samuel/Windhoek pour Zack Lionhart vs Almarik
-Bazz pour la bataille royale All Star
-Dynamite Joe pour The Drinkers vs X-Generation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sunday Night Detonation 13   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sunday Night Detonation 13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UCW : Ultimate Championship Wrestling :: In Gimmick :: Les Shows :: Archive Shows 2010-
Sauter vers: